Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Les Arcanes de l'Aube de Domino



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Domino - Voir le profil
» Créé le 24/10/2010 à 14:28
» Dernière mise à jour le 24/10/2010 à 14:28

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de poké-humains   Région inventée

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
2-4 : Promesse d'un Ciel
« Oooooh… »

Geroro, Flimini, Evelia, Chowg, Vanillaminou et Lacroix étaient le centre d'attention dans le Grand Salon des combattants du Tournoi. Une Eoko arriva vers eux avec un micro.

« Bonjour-Bonjour ! Je suis Palima ! Je suis l'arbitre du tournoi ! »
« Salut ! »
« Coucou ! »
« Vous allez bien ? »

Evelia regarda Geroro, Flimini et Chowg qui serraient la main de Palima, la jeune Eoko qui portait une robe blanche s'achevant par ce qui ressemblait à une tâche de sang. Ses cheveux bleus et courts laissaient apparaître un chignon couvert par un chiffon jaune.

« Cessez d'être aussi conviviaux… » grommela Evelia.
« Je voulais savoir : Qu'est-ce que ça fait d'être un groupe de combattants mixtes ? Comment vivez-vous le fait d'être le centre d'attention ? Pour quelle nation combattez-vous ? Bois ? Feu ? Métal ? »

Vanillaminou observait aux alentours. Tout le monde les regardait.

« Un problème ô_Ô ?! » demanda Lacroix.
« Minou forts certains combattants sont très… Minou ! Et nous regarde tout le monde ! Minou !! »
« Tu as peur, Vanillaminou ? Je pense savoir que tu sais te battre pourtant… ^v^ »
« Minou T-il Plait ? »
« Je pense que je peux te le dire, maintenant, je t'ai vu assommer ces trois Colossinge, dans la plaine. Tu SAIS te battre ! »
« Minou ?! »

Vanillaminou regarda Lacroix, intrigué.

« … »
« … »
« … de parles quoi tu, Minou ? »
« AAAAARGGGGN ! Â_Â !! TU SAIS DE QUOI JE PARLE !!! »
« pas Non mais Absolument, Minou ! »
« T_T je te déteste Vanillaminou ! Je pensais que nous étions amis pour la vie ! »
« Mais morte tu étais, Minou ! Zombie revenue en tu es ! Minou ! »
« J'ETAIS PAS MORTE !!! >_< !! »

Evelia se fit le porte parole du groupe devant le micro de Palima.

« La Nation du Bois a pris l'honorable décision de promouvoir la diversité et d'avoir l'exclusivité de cette équipe mixte dont le nom officiel est… Équipe Amicale ! »
« Equipe amicale, ouah ! Gageons que vous pourrez aller loin, ce que peu de parieurs semblent penser, vous avez une côte très basse ! »

Geroro regarda Flimini.

« J'ai jamais rien compris à ce truc de côte… »
« Moi non plus… Et pourtant en tant que serveur dans une ruche je devrais m'y connaître… »
« Ca devait être dur… »
« J'ai des tas d'anecdotes sympas à te raconter ! J'ai dû nettoyer derrière des Arakdo crasseux ! » sourit malicieusement Flimini.
« Erk, les Arakdo… »

Quelqu'un arriva vers Geroro et Flimini qui se tournèrent vers… un jeune Togepi blond. Il semblait luire au milieu de ces grosses brutes.

« … »
« … Un problème ? »
« Il veut peut-être un autographe, avec cette participation au tournoi, on va devenir célèbres… » marmonna Flimini.
« Je… euh… je suis Weiss, je suis le fils adoptif de la Reine Zehonia de la Nation du Métal… »

Geroro et Flimini haussèrent les sourcils.

« Vraiment ?! »
« Oui… »

Weiss geignit intérieurement. « C'était stupide, Weiss, tu n'aurais pas dû échapper à la surveillance de ta mère pour venir les voir… Mais c'était trop tentant… Et là ils vont te repousser parce que tu es affilié à la Nation du Métal… »

Geroro tendit la main vers le jeune homme. Weiss regarda la main gantée.

« Bonjour, Weiss ! »
« … Salut… »

Weiss prit successivement les mains de Geroro et Flimini. Le jeune garçon recula et salua en s'inclinant.

« Euh… Euh… B… Bonne chance pour le tournoi ! »
« Ok ! »
« C'est gentil ! » sourit Flimini.

Weiss partit en courant. Geroro pencha la tête.

« Bizarre ce gosse. »
« Si sa mère c'est la Reine de la Nation du Métal, il n'y a rien d'étonnant à ce que cet enfant soit bizarre… » assuma Flimini.

***-***

« GWOOOOOOH ! SACRILEEEEEGE !!! »
« Du calme, brute épaisse… » grommela Chelarra. « Nous faisons comme il nous plait ! »
« Dites quelque chose, Reine de la Nation de l'Eau !! » grogna Bonhaggar.

Delhydra regarda Yadovitch qui haussa les épaules.

« Moi ça ne m'embête pas… »
« GAMINE ! MISERABLE AVORTONNE ! »
« Voyons Bonhaggar, les temps ont changé depuis votre dernière remontée à la surface… » souffla Vivitelios.
« Dites ce que vous voulez, mais vous contrevenez à des millénaires de règles ancestrales !! Cela ne sera pas sans répercussions, j'y veillerais ! Rhaaa ! »
« Allons, allons… »

La silencieuse Reine de la Nation du Métal Zehonia venait de s'exprimer alors qu'elle regardait le programme du Tournoi.

« Moi aussi je présente une équipe mixte. Un élémentaire du Métal et cinq élémentaires électriques… »

Bonhaggar, Vivitelios et Delhydra haussèrent les sourcils. Chelarra regarda la reine Archeodong.

« Le peuple électrique, hm ? Comment a-t-il pu collaborer avec vous aussi facilement ? »
« Je les ai réduits à l'esclavage ! »

Stupéfaction - non pas devant ce qui était exposé mais devant l'action même, sa simplicité et l'entièreté avec laquelle elle était dévoilée. Yadovitch était estomaqué.

« Vraiment ? Comment avez-vous pu ?! »
« Ne faites pas l'étonné ou même le choqué, Ancien Yadovitch. Le Peuple Electrique faisait partie de vos ennemis, me semble t-il. Vous devriez être soulagé qu'il soit désormais à ma solde. Ou alors vous devriez être inquiet que je me déchaîne en guerre contre vous. »

Yadovitch se ravisa, apeuré. Clepsydre le regarda, inquiète. Delhydra regarda son égale sidérurgique.

« C'étaient des menaces ? »
« Je ne m'adresse pas aux petites filles. »

Delhydra prit la mouche et s'assied, peu encline à faire une erreur diplomatique fatale. Tubby regarda Bonhaggar.

« Rien ne vous choque, là, par contre ? »
« Ce qui se passe entre les peuples ne me regarde pas. Cela regarde la Nation du Métal et le Peuple Electrique. »
« Mais il est de notre devoir de nous en préoccuper. D'y faire attention. C'est un changement majeur des données géopolitiques et géostratégiques… »
« Cela ne nous attirera que des problèmes. Et puis ça n'est pas comme si les Pokémon électriques nous faisaient peur à nous, la Nation de la Terre. »
« Oui. Vous avez raison. Laissons les autres nations souffrir sans intervenir. Tellement sage comme réaction. »
« Bien sûr, la plus sage. A moins que nous ne reprenions la mainmise sur le peuple électrique à la Nation du Métal. Ce serait là un coup de maître. Et nous pourrions écraser la Nation du Métal par la même occasion. »
« Evidemment, pourquoi n'y ai-je pas pensé… »
« Ce doit être le fait d'avoir été éduqué comme des minables qui t'a rendu aussi mou et stupide. »
« A part ça, vous ne pouvez toujours pas me détruire… » sourit Tubby.
« Ce n'est qu'une question de temps… » grommela le roi terrestre.

Weiss revint auprès de sa mère, observé par le gratin du Grand Monde. Roseon et Yadovitch semblaient étonnés.

« La dernière fois que je l'ai vu c'était un bébé… » songea Roseon.
« Etonnant qu'une si frêle créature soit sous l'égide d'un régime si guerrier… » pensa Yadovitch.

Le vieux Roigada observa sa Reine qui lisait un prospectus.

« Reine Delhydra… »
« Hm ?! »
« La présentation des équipes va débuter… »
« Et alors ? »
« … Enfin, l'étiquette, ma Reine… »
« Oh, oui, ce… truc, comme quoi je dois bien me tenir… »
« Exact, ma Reine… »

Elle balança le prospectus, ce qui acheva de consterner le vieil homme. Clepsydre se contenta d'un ricanement affectueux à l'insu de la Reine.

Les équipes s'alignèrent sur le terrain. Geroro repéra une équipe d'oiseaux. Des êtres humains avec de grandes ailes.

« Ca alors, je n'avais jamais vu d'oiseaux… » marmonna Geroro. « Ils sont plutôt majestueux… »
« Et ce sont des adversaires redoutables. Leurs stratégies sont très efficaces… » songea tout haut Evelia.
« J'en ai déjà vu parce qu'ils viennent régulièrement remplir les condition du pacte de non-agression entre eux et notre ruche… » lança Flimini.
« Qui est le chef, cette femme Roucarnage ou ce Corboss -_o ? Ils sont impressionnants quoi qu'il en soit… °o° »

Palima, l'arbitre, volait parmi les équipes. Ixel et Luperio l'aperçurent.

« Enfin nous y voilà, le lieu où nous allons conquérir notre liberté… » asséna Ixel.

Luperio ne dit rien, obnubilé par les propos tenus par la Reine à son égard. « Après ce tournoi, quelle qu'en soit l'issue, je te tuerais »

Il savait évidemment qu'elle en avait le pouvoir premier et immédiat. Ce qui le faisait enrager.

L'Equipe Amicale se tenait juste à côté de l'équipe des oiseaux.

« Vous vous appelez comment ? »
« Geroro, ne t'adresse pas à eux, ce pourraient être nos adversaires par la suite ! » souffla Chowg.

Le Corboss regarda Geroro. Il était très grand, portant un pantalon noir et une veste couvrant son corps hybride d'homme et d'oiseau. Ses ailes étaient gigantesques, bleues et rouges. Le plus impressionnant étaient ses griffes terrifiantes semblables à des serres mais en plus robuste. Son nez avait l'apparence d'un bec et sur sa tête reposait un chapeau.

« Qui es-tu, toi ? »
« Je suis Geroro de l'Equipe Amicale. »

Le Corboss se mit à ricaner.

« AMICALE ! Tu l'entends, chérie ? EQUIPE AMICALE ! CRAHAHA ! »

Geroro grimaça.

« Petit, tous ceux qui sont ici sont là pour atteindre la finalité du tournoi afin qu'un de leurs désirs soient exaucés. Tu penses qu'ici tu vas t'amuser ? Laisse-moi te dire que non !! Nous sommes l'équipe Sensation'aile ! Crois-moi, si on vous rencontre, vous la petite bande de minables… »

Flimini, Chowg, Lacroix, Evelia et Vanillaminou prirent la mouche.

« … On vous volera dans les plumes ! »
« Minou facile était-elle, Minou… »

C'était un Persian qui présentait ce tournoi organisé par le peuple des sans-couleur, les élémentaires Normaux qui organisaient cet évènement en tant que Peuple Neutre rattaché à toutes les autres Nations. Lacroix geignit et se cacha.

« Oh non ! »
« Quoi ? » s'étonna Evelia.
« Je reconnais ce Persian, c'est Troubaloup, c'était un de mes informateurs quand j'étais espionne pour la Nation du Métal ! »
« Sérieusement ?! Il a eu de l'avancement alors… » marmonna Chowg. « Un informateur qui devient coordinateur d'évènements, ça se célèbre… »

« Ladies et GENTLEMEN ! Bonjour à tous pour ce magnififique tournoinoinoi des Dix-sept élémentaires ! Vous êtes quarante équipes ici pour disputer ce qui comme tous les deux ans s'annonce comme la bataille du siècle ! Nous avons ici, avec nous… Le Seigneur de la Guerre, le soldat qui disparaît sous les sables, le commandeur de l'armée la plus rude du monde, le maître de tout ce qui se mange et qui ne se mange pas… LE ROI DE LA NATION DE LA TERRE, LE SEIGNEUR BOOOOOONHAGGAR !!! »

Sous les yeux lassés de Tubby, le Maître se leva et hurla à la lune :

« GWOOOOOOH ! EVENTREZ-VOUS ! JE VEUX VOIR DU SANG ! JE VEUX QUE VOUS MANGIEZ LE CŒUR DE VOTRE ADVERSAIRE POUR EN EXTIRPER SON COURAGE !! »

Gros blanc. Personne ne savait s'il devait rire ou s'inquiéter ou même… prendre cela au sérieux.

« … Je jure de ne plus jamais me plaindre d'être un membre de la Nation du Bois… » geignit Flimini.
« Et moi donc… » geignit Geroro.

« Hihihi ! Un vrai Showman ! » salua Troubaloup. « Avec nous la Sirène de l'Océan Saphir, le joyau limpide où se reflètent toutes les âmes des cinq nations… La Reine de la Nation de l'Eau : Son Altesse Delhydra !! »

La reine se leva, prit une pose de pin-up et étendit ses tentacules.

« Faites de beaux combats et amusez-vous bien !!! Hihihi ! Je vous encouragerais tous ! Bisous-Bisous !! »

Yadovitch et Clepsydre plissèrent les yeux, pas sûrs que leur Reine ait fait bonne impression.

Et en effet…

« C'est une Reine, CA ??? 0o0 » s'étonna Lacroix.
« Minou n'est pas très sérieuse cette dame, minou. »
« Ecoutez qui parle… » sourit Chowg.
« Adorable ! A ses côtés le Duo de Nymphes des Bois, les Femmes-Arbre les plus séduisantes du monde, les fleurs de leur nation, le duo de choc, des reines à en tomber par terre voici Les Demoiselles Chelarra et Okokobe !!

La Torterra et la Noadkoko se levèrent.

« Longue vie à la Nation du Bois ! » salua Chelarra.
« Oh-Ah-Oh-OH-EH ! » éructa Okokobe.

Geroro, Flimini et Evelia s'obligèrent à garder l'air droit. Chowg, Vanillaminou et Lacroix semblaient tout au plus respectueux.

« Puis, le Seigneur à la Bonté qui le rapproche des Dieux, le Kitsune Suprême, Roi de la Nation du Feu et grand séducteur parmi les Grands, un être doué d'une flamme éternelle de vigueur et de vivacité… »

Les yeux de Chowg se remplirent de cœurs.

« … Son Allégeance Vivitelios !! »
« Bonjour à tous ! » sourit le charismatique Roi.
« YEAAAAAH ! » cria Chowg avec tous les autres élémentaires de Feu.

Evelia, Geroro, Flimini et Lacroix étaient étonnés par un tel élan de patriotisme. Vanillaminou, de même, semblait content et saluait aussi le roi en agitant les bras en l'air. Lacroix le regarda, stupéfaite.

« =_= V… Vanillaminou ?! »
« Au Seigneur Vivitelios Gloire et Fortune ! Minou ! Minou Admiration ! Minou ! »
« … Qu'est-ce que vous lui avez fait ?! » demanda Evelia à Chowg.

Le chiot regarda la guerrière Massko et sourit.

« Vanillaminou a juste été entrainé par les sages du Royaume ! »
« Ah oui ? Tu peux te battre, alors, Vanillaminou ? »

Vanillaminou regarda Evelia qui était sérieuse.

« Minou des principes du combat je enrichi me suis simplement ! Minou ! »
« … Donc… Pas d'entrainement au combat ? »
« Minou peu très… Juste sagesse et préparation mentale ! »
« ………… ça va être génial… » soupira Evelia.

Troubaloup continua son passage en revue.

« Et pour finir la glaciale stupeur de son visage de fer vous provoquera des frissons, sa beauté insolente vous donnera l'envie de vous battre, mais ses mains sont des glaives et ses pouvoirs dépassent l'entendement… Dame Zehonia la sérénissime ! »

Elle s'éleva au dessus de son trône. Lacroix baissa la tête, soumise.

« Que commencent les hostilités. Battez-vous comme si votre vie en dépendait. Il n'y a pas de place pour la pitié ou le sentiment. »

Geroro plissa les yeux, quelque peu grandement en désaccord. Zehonia se rassit, heureuse de son discours. Weiss n'avait d'yeux que pour l'équipe amicale.

« J'ai l'honneur, ainsi que Palima, d'annoncer qui mènera le premier match… »
« Oui ! C'est notre fabuleuse équipe Mixte, l'Equipe Amicale !
« Chouette ! » s'enjoua Geroro.
« Oh lala… » marmonna Flimini.
« Super… » sourit Evelia.
« Cool !! Je vais montrer à Maître Vivitelios de quoi je suis capable ! » s'enorgueillit Chowg.
« Minou ! » lança Vanillaminou.
« Génial, on est les premiers, tout le monde va se moquer de nous… » soupira Lacroix.

« … Face à l'équipe Sensation'Aile !! »

Qui étaient juste à côté d'eux. Grosse pression. Le Corboss les regarda et éclata d'un rire gras.

« Ca sent la bouillie de batracien ! »
« Ou le bon poulet rôti… » grommela Geroro.

Les deux se lancèrent des regards tranchants.

***-***

Le ring était un grand cercle couvert de carrelage blanc et élevé au dessus du sol d'au moins un mètre. L'Equipe Amicale se trouvait d'un côté et l'équipe Sensation'Aile de l'autre. Evelia, Flimini, Chowg, Geroro, Lacroix et Vanillaminou toisaient un Corboss, un Roucarnage, un Cornèbre, un Etourvol, un Piafabec et un Noarfang.

« Clairement une bande de volatiles… » marmonna Evelia.
« Ca risque d'être coton… » ajouta Flimini.
« Vanillaminou, quelles sont nos chances ? » demanda Evelia.

Vanillaminou haussa les épaules.

« Minou dépend de cela nous combattons la manière ! Minou ! »
« Hm… »

Alors qu'Evelia envisageait sérieusement de ne pas envoyer Vanillaminou sur le terrain, Chowg et Geroro en étaient déjà aux plans d'attaque. Flimini observait leurs adversaires, intrigué par leur variété et leur confiance en eux. Dans le public tout autour, les Pokémon de diverses obédiences observaient et acclamaient un camp ou un autre. Vu d'ici, l'équipe des ailés semblait plébiscitée.

« Je vous explique tout d'abord les règles ! »

Les deux équipes levèrent la tête vers Palima qui flottait au dessus du terrain.

« Chaque équipe décide de celui qu'elle enverra au combat, et ce jusqu'à épuisement des combattants ou forfait d'un camp ! Vous n'êtes pas obligé de tuer votre adversaire mais si vous le faites, ça n'est pas grave ! »

Stupéfaction de l'Equipe Amicale… excepté de Lacroix.

« … un « Hihihi » à la fin, ce serait pas de refus… histoire de détendre… ô_ô »
« Tous les moyens sont bons si tant est qu'ils entrent dans le cadre des attaques. Vous n'avez pas le droit de rester dix minutes hors du ring, cela excepte les phases de vol ! »
« Au moins on pourra pas les accuser de tricher… » assura Evelia.

Geroro n'avait d'yeux que pour le Corboss en face. Flimini le regarda.

« Tu nous fais quoi, là ? »
« Ce type en face m'énerve. »
« A ce point ? Contrôle-toi… »
« Il faut que je l'explose. »
« Mais enfin, Geroro… C'est juste un tournoi… Et surtout… Faudrait pas que tu le tues, ou que tu meures. Ce serait bête ! »

Geroro agita la tête et la hocha.

« Tu… Tu as raison… Je suis un peu trop grisé par l'ambiance je crois ! »
« Tant que tu restes calme, tout ira bien. Hm ? »
« Merci Flimini. »
« Qui va sur le terrain le premier ? » demanda Evelia.

Tous se regardèrent. Geroro tapa son poing dans sa paume.

« Moi ! J'vais en découdre tout de… »
« J'y vais ! »

Flimini s'avança sur le terrain.

« C'est un Papilord du nom de Flimini qui s'avance sur le terrain ! Admirez cette attitude relax, cette silhouette altière ! C'est un Papilord issu d'une Ruche-Restaurant, il ne doit pas être très dégourdi, mais laissons-le faire ses preuves ! »

Flimini plissa les yeux. « Merci pour la bio à peine décourageante… »

Il se retourna vers ses camarades, hébétés.

« M… ET LA STRATEGIE ALORS ??? » grogna Evelia.
« Flimini, enfin… » marmonna Geroro.
« T'as pas peur au moins, c'est bien ! » admit Chowg.
« Evite de mourir trop vite ^o^ ! »

Tout le monde se tourna vers Lacroix qui haussa les épaules.

« L'humour de la commentatrice est contagieux ! ^^ »

En face, le Corboss ordonna rudement à un de ses sbires de monter sur le ring. L'Etourvol de la bande.

« Oh, et en face voici Rupertino, l'un des quatre fils du magnifique Don Senior ! »

Flimini s'étonna. « C'est une famille ? La Roucarnage est la mère, le Corboss le père… »

Le reste de l'équipe mesurait aussi la portée de l'information. Rupertino regarda Flimini.

« Hm… Un Papilord, hm. Tu en as de la chance. En tant que Volant tu devrais être comme nous un messager, mais ton élément Insecte t'a incorporé dans la Nation du Bois. »

Flimini pencha la tête sur le côté. Il marchait le long du ring, à l'opposée du jeune homme en costume, très racé, béret et veston à l'appui. Difficile de distinguer un oiseau ou même un Pokémon vu d'ici. Flimini l'observait alors qu'ils marchaient chacun d'un côté du ring en se regardant.

« Nous sommes les premiers à combattre ici. Cela ne doit pas représenter grand-chose à tes yeux. Pour moi le seul fait d'avoir été accepté pour combattre représente un honneur. Toi tu as été recommandé par une Nation, mais nous avons dû nous inscrire et faire valoir notre potentiel. Tu es bien né, c'est tout. »

Flimini acquiesça.

« D'accord, mais toi ta vie ne se résume pas à faire la cuisine, la vaisselle et le ménage. Ou à servir des clients imbuvables qui n'ont aucune manière, et qui te traitent comme moins que rien. Je ne parle même pas des patronnes… »

Rupertino soupira.

« Broutilles à côté de la façon dont nous, messagers, sommes traités. »

Rupertino déploya des ailes depuis son dos. Flimini fit de même avec ses ailes de papillon. Les ailes respectives étaient exactement celles du Pokémon dont ils étaient les représentants.

« Je vais ruiner le peu de chances que ton équipe avait de progresser. En voyant de quoi je suis capable, vous allez abandonner. »

Flimini acquiesça mollement, sans émotion particulière. Son sang-froid était en réalité de l'indifférence. Il savait qu'avec une bonne stratégie il pouvait gagner. Et que de toute façon, s'énerver ne lui apporterait rien.

« Tu te moques de moi avec cette attitude dédaigneuse… ?! »
« Des paroles, des paroles… Ca n'engage que celui qui les écoute. »

Rupertino rougit de fureur. Geroro plissa les yeux. « Il l'a bien énervé, là… »
Evelia observait, attentive. Lacroix semblait avoir peur de l'équipe en face. « Des oiseaux, ça n'annonce rien de bon… »

Palima sonna le gong et la rencontre commença. Rupertino s'envola dans les airs, observé par son camp. Flimini acquiesça et s'envola à son tour. Le papillon se retrouva entouré par des répliques de Rupertino.

« Cru'Aile !! »

Les répliques foncèrent sur Flimini. « Ce sont des reflets, je ne crains rien… »

Le Papilord se fit cependant frapper de part en part.

« Ouch ! Ah ! »
« Flimini !! » cria Geroro.
« Aïe, ça sent mauvais pour lui… » songea Lacroix.
« Alors, on reconnait la puissance de ma Cru'Aile ?! »
« Minou Cru'Aile de la poudre jaune fait depuis quand ?! Minou ? »

Evelia sourit.

« J'avais oublié qu'il était malin… »

Rupertino cessa ses mouvements et ses reflets disparurent. Flimini avait un air bien plus sombre.

« Para Spore. Je ne suis pas seulement un insecte ou un volant, je maîtrise aussi parmi les plus respectables techniques de la Nation du Bois, comme Para-Spore… »

La Para Spore se transforma en une corde qui ligotait Rupertino. Le lasso doré enserrait l'oiseau et était tenu par Flimini. Lequel descendit en piqué vers la zone hors du ring et projeta l'Etourvol sur le sol meuble. Don Senior grommela.

« Mis à terre par un misérable insecte, et tu te prétends être mon fils ? Peuh… »

Flimini regarda le Corboss, étonné. Palima commença le décompte.

« Dix ! Neuf ! Huit… »

Rupertino s'éleva dans les airs et regarda Flimini, furieux.

« Tu vas payer cette humiliation ! »
« D'accord. »

Flimini alla se poser au milieu du terrain.

« Je te déconseille d'approcher. Si tu veux t'en sortir avec dignité, abandonne. »

Evelia plissa les yeux.

« Mais depuis quand il est aussi calme ? »
« Je pense qu'il prend ça comme une simple formalité. C'est assez effrayant… parce qu'il n'a pas vraiment subi de préparation ! » songea Chowg.

Lacroix regarda Geroro, tout aussi perplexe.

« Oui, ou peut-être qu'il s'en moque du tournoi… °v° »

Geroro et Vanillaminou regardèrent Lacroix qui sourit, exagérément surexcitée.

« Je pense que d'autres choses comptent pour lui que ces batailles… ê_ê »

Geroro plissa les yeux. « Oui, c'est vrai. Au moins on a l'occasion d'être ensemble pour cet évènement… Et moi qui me mets en colère inutilement… »

Rupertino regarda Flimini, excédé.

« Tu me déconseilles d'approcher ? CREVE !! »

Rupertino agita ses ailes pour provoquer un Cyclone. Vanillaminou se penchait sous le vent.

« Vois plus le combat je ne, Minou ! »
« Sa Para-Spore ne marchera pas dans ces conditions ! » souligna Chowg.

Les rafales de vent se firent plus précises, plus tranchantes. Flimini se couvrit.

« Dans une position pareille, je me demande comment tu pourrais m'attaquer !! »

Rupertino fonça droit sur Flimini.

« Par le pouvoir suprême des oiseaux ! RAPACE !!! »

Rupertino chargeait, entouré par une aura bleue. Lorsqu'il approcha de Flimini, un arc électrique le choqua et le projeta hors du ring, assommé.

« Dix, neuf, huit, sept, six, cinq… »

Flimini révéla la baie qui lui avait permis d'accomplir cet exploit.

« Quand je dis de ne pas approcher, j'ai une bonne raison. Et je ne travaille pas dans un restaurant pour rien. »
« YEAH ! Bien joué ! » s'enjoua Chowg.
« Pas mal, pas mal… acquiesça Evelia.
« Bravo Flimini ! » sourit Geroro.
« ^^ J'ai toujours cru en toi !! *o* »

Flimini sourit en se grattant l'arrière de la tête.

« Zéro ! Flimini remporte cette manche ! »

Rupertino se releva avec difficulté et marcha vers sa famille. Son père le reçut sans ménagement et l'écarta du reste de la famille.

« Si j'en vois un autre échouer aussi lamentablement, je lui fais sa fête ! »

Les trois autres fils hochèrent la tête. C'est un jeune homme à lunettes qui monta sur le ring.

« Ne vous en faites pas, Père. Je saurais réparer l'erreur de Rupertino… Rupertino est faible, il n'a pas l'habitude de combattre. »

Flimini observa le jeune homme en tenue de scientifique. Pull, pantalon, là encore un habillement très élaboré. Deux ailes au niveau de sa taille. Flimini sentait le plan foireux.

« Gino est le second concurrent de l'équipe Sensation'aile !! »

Le Noarfang sourit et s'éleva au dessus du ring.

« Prépare-toi, misérable insecte… »

Flimini envoya un Para Spore très évident. Gino sourit alors que ses lunettes brillaient. L'oiseau laissa le Para Spore l'atteindre, à la surprise de Flimini.

« J'aurais espéré qu'il esquive et que je puisse le prendre à revers… »

Au lieu de ça, Flimini sentit qu'il subissait la paralysie.

« I… Impossible ! »
« Ma technique d'Echange Psy n'est pas très commune mais ça n'enlève rien à son efficacité… »
« Euh… »

Gino fondit sur Flimini et activa son Choc Mental, créant une aura bleue autour du Papilord.

« Aw… »
« Fin du MATCH ! »

Gino projeta Flimini hors du ring d'un gros coup de pied. Le Papilord retomba sur le sol, assommé.

« Dix, neuf, huit, sept… »
« Aaaaw ça fait mal ! » geignit Flimini.

Evelia regarda le Papilord. « Fais le bon choix… »

« Oulala… Je suis tout sale… »
« Quatre, trois, deux, un… Défaite de Flimini ! »
« Oups ! Héhéhé ! »

Evelia sourit. « Bien joué. »

Flimini revint vers ses camarades. Chowg était dépassé.

« Quoi ? Quoi c'est TOUT ?! La première manche était impressionnante mais là… »
« Je suis paralysé et ce type est trop fort pour moi ! Je préfère laisser ma place ! »
« Et j'y vais ! » souffla Evelia en sautant sur le Ring.
« Eh ! » Geignit Chowg.
« Minou ?! »
« Je crois qu'elle en avait très envie ! ^o^ »

Evelia sourit et s'échauffa. Palima l'annonça à la foule.

« Voici Evelia, la guerrière de la Nation du Bois ! Reconnue pour sa ténacité et sa puissance ! »

Roseon sourit. « Et bientôt pour plus que ça ! »

« Peuh ! Même une guerrière aussi reconnue que toi ne peut rien contre moi. Je suis Gino, l'artiste psychique de l'équipe Sensation'Aile ! Ta force brute ne peut rien contre moi ! »
« Certes… »
« Prends garde à mon HYPNOSE !!! »

Gino déploya une onde psychique. Evelia resta concentrée, les yeux ouverts face à ce qui se déroulait face à elle. L'attaque cessa et Evelia s'effondra.

« Hahahaha ! Même toi, tu n'as pas pu résister à cela ! Ta réputation est quelque peu usurpée. Alors que moi… »
« GINO ATTENTION ! » cria le Corboss à l'opposée du ring.

Gino se retourna vers son père alors qu'Evelia profita de cette distraction pour sauter et déployer son sabre vert lumineux. Gino le contra juste à temps avec ses ailes allongées. Evelia fit un grand sourire.

« Hypnose, hm ? J'ai à peine somnolé… »
« Gnnn… Tu es forte… »
« En doutais-tu ?! YAH ! »

Elle repoussa son adversaire d'un violent coup de pied. Se déplaçant avec rapidité, elle rattrapa son adversaire qui partait hors du ring et le frappa d'un coup de coude.

« HNG ! »
« Je ne compte pas faire de la figuration !! Je vais t'achever ! »
« J'ab… J'a… »

Evelia enfonça la tête de Gino dans le carrelage du ring, ce qui acheva de glacer le sang du public, de l'Equipe Sensation'Aile, et surtout…

« M… Minou !! » tremblait Vanillaminou.
« O.O »
« W… Wah… » balbutia Geroro.

Flimini affichait un grand sourire alors que Chowg le regardait, n'en croyant pas ses yeux.

« Paralysie ! Je suis terrorisé ! »
« … C'est pas ce que tu montres… »
« Je sais bien ! »

Evelia regarda son adversaire qui se releva et récolta ses lunettes cassées.

« M… Mes lunettes… »
« Abandonne et je te tue après la compétition. Tu es déjà un sous-adversaire, je refuse que cela soit un sous-combat ! »
« N… Nnnnn… Ne piétine pas ma FIERTE !!! »

Gino agita les bras et balança des Lames d'Air. Evelia les esquiva.

« Pffff… Ridicule. »
« LA FERME ! LA FERME !!! »

Evelia dansait parmi les lames d'air de Gino. Roseon plissa les yeux. « Inutile de déployer tout votre talent ici. Restez simple… »

Evelia se prit une lame qui la toucha à la joue. Elle cessa tout mouvement. Lacroix, Chowg, Geroro, Vanillaminou et Flimini observaient, médusés. Gino frissonna quand Evelia le fixa de ses grands yeux.

« Toi… MEURS !!! »

Elle lui fonça dessus.

« NAN ! NAN !!! NAAAAAAAAN !!! »

Elle s'arrêta juste devant lui. Il recula, elle avança, jusqu'à ce qu'il ne tombe hors du ring. Elle le menaça avec son sabre jusqu'à la fin du décompte dans un silence assourdissant.

Gino revint, piteux, vers sa famille.

« Désolé papa… »
« Hmph… De toute façon vous tenez tous de votre mère… »
« Je te remercie… » grommela la Roucarnage.
« Ce que je veux dire c'est qu'ils n'ont pas l'esprit !! Le feu !! »
« Miki, vas-y ! »
« Oui maman ! »

Un gamin un peu revêche monta sur le ring. Evelia le regarda, surprise. Il portait une cape avec des ailes. Un petit Piafabec, quoi. Il ne devait pas avoir plus de huit ans.

« … C'est une blague ?! » geignit Evelia.
« Quoi ? Je suis un excellent adversaire !! Ne me sous estime pas ! »

Evelia tendit l'index et leva le pouce, comme un pistolet et balança UNE balle graine. Elle frappa le front de Miki qui tomba sur les fesses et pleura en se tenant le front.

« Je déclare forfait !! » grommela Evelia, furieuse.

La Roucarnage fronça les sourcils. Chowg soupira et monta sur le ring.

« A mon tour ! Ca fait du bien d'être sur ce ring… »

Miki se releva, courroucé.

« Nan ! Je veux que la madame remonte sur le ring ! Elle est méchante ! »
« Je ne vais pas me fatiguer pour un gamin… » grommela Evelia.
« Ca va, ça va, je m'en charge. Je serais ton adversaire, petit, ok ? »

Miki hocha la tête. Il s'envola et retomba sur Chowg qui esquiva d'une belle rondade arrière. Le jeune Piafabec utilisa Aeropique pour frapper Chowg à toute vitesse.

« Eh ! Mais… »

Chowg se faisait écharper de toutes parts. Il regarda ses coéquipiers, surpris.

« Il est rapide ! »
« On a remarqué ! ^^ »
« Minou… »

Chowg déploya en l'air une gerbe de flammes très, très chaude. Miki stoppa tout mouvement, surpris par la chaleur et la lumière.

« H… He… hein ? »

Chowg l'évacua d'un coup de pied qui le jeta hors du ring.

« C'était trop facile… »

Miki se releva, hargneux.

« Tu vas voir c'que tu vas voir ! J'vais pas me laisser faire !! Tu vas comprendre ta douleur ! J'suis pas un gamin ! »
« Un ! Victoire de Chowg ! »

Miki n'avait pas remarqué qu'il était resté au sol.

« Ca vaut mieux. Je préfère ne pas blesser les enfants ! » admit Chowg.
« ……….. OUIIIIIIIIN MAAAAAMAAAAAAN !!!! »

La Roucarnage s'éleva dans les airs et attrapa son fils qu'elle ramena auprès de l'équipe. Puis elle se présenta sur le ring. Chowg sentit un net changement d'atmosphère.

« Chowg, abandonne, je veux remonter ! » somma Evelia.
« Hors de question, tu as eu ta chance ! C'est à mon tour ! Je me suis à peine échauffé contre ce petit ! »
« Et moi alors contre l'autre binoclard, tu crois que ça m'a passionné ?! »
« SILENCE ! »

La Roucarnage gardait ses ailes grandes ouvertes. L'envergure totale devait bien faire dix mètres. Elle avait de longs cheveux blonds et une queue d'oiseau couvrant le bas de son dos. Elle semblait redoutable.

« Je suis Feodora ! Je suis la mère des quatre enfants du clan des Oiseaux Noirs. Toi et ton équipe allez mourir sous le courroux de ma vengeance. Je refuse qu'un autre de mes enfants subisse à nouveau l'affront de la défaite. »
« … Je vous sens effectivement bien plus puissante que les trois précédents… »

Vanillaminou tremblotait de tous ses membres.

« Minou… Forte elle est, Minou ! »
« Tiens-toi prêt, jeune Caninos revêche, je ne vais pas y aller de main morte ! »

Chowg se mit en garde. Evelia se mordait les lèvres. « Bon sang ça va être un combat génial et je me retrouve à côté du ring ! Dépêche-toi de perdre, maudit chiot ! »

Chowg et Feodora se fixaient. Geroro plissa les yeux, observant attentivement.

Feodora s'envola. Chowg souffla deux gerbes de flammes qu'elle écarta avec un simple battement d'aile. La Roucarnage tournoya et envoya une pluie de plumes sur Chowg.

« Hm… WAAAH ! »

Les plumes tombaient sur le sol comme des météores. Peu à peu, le terrain entier était touché. Chowg dût se couvrir, mais en vain.

« Chowg !! » cria Evelia.
« Il a morflé… » marmonna Flimini.

Chowg était à terre. Feodora retomba sur le sol, observant le chiot à terre.

« Misérable créature. Voilà le prix à payer pour avoir levé la main sur… »

Du feu sortit du sol sous les pieds de Feodora. Elle s'envola pour écarter tout danger. Chowg se releva. Ses alliés repérèrent une expression différente sur son visage. Il agita ses mains et les alluma d'un coup. En les tendant vers Feodora, il projeta des gerbes de flammes qu'elle esquiva.

« Inutile ! Ma vitesse et ma légèreté sont celles du vent ! »

Elle tournoya et balança deux tornades, une par aile. Les trombes de vent retombèrent sur le terrain, éteignant les flammes de Chowg qui cria de douleur.

« Wow !! » geignit Flimini en se couvrant.

Lacroix cria mais personne ne pouvait l'entendre. L'espace d'un instant, tous semblaient sourds, sans voix. Lorsque le vent cessa, Chowg était toujours debout mais dans un sale état. Evelia se mordait les doigts d'avoir abandonné.

« BON SANG ! Ce doit être une adversaire extraordinaire !! »
« C'est tout ce à quoi tu penses ?! » soupira Geroro.

Lacroix s'approcha du terrain.

« >o< Chowg ! Elle crée des vacuum de vide ! Des zones où l'oxygène n'existe pas ! Elle déploie une puissance si intense que l'oxygène n'y existe plus, ce qui explique cette douleur que tu as ressenti, ton corps est habitué à fabriquer du feu, et sans oxygène malheureusement il n'est plus capable d'en produire… De même cela a éteint tes flammes ! Fais attention ! °o° »

Chowg acquiesça. Feodora sourit.

« Une espionne de profession, je suppose. Cette qualité d'analyse… Mais c'est inutile. Regarde… »

Feodora battit des ailes d'une manière très caractéristique. Ce faisant, elle applaudit mais aucun son ne sortit. Lorsqu'elle cessa de battre des ailes, on entendit ses applaudissements.

« Je suis capable de créer le néant absolu. Voilà ma force. Mon mari est le maître des ténèbres et moi je suis la maîtresse du vide. »

Chowg soupira en souriant et chancela, tombant un genou au sol. Geroro plissa les yeux.

« Chowg, tu peux abandonner… »
« Hors de question. Je suis un des guerriers au service de Vivitelios. Je n'ai pas le droit de flancher face à quiconque. C'est la fierté de la Nation du Feu qui est en jeu… »

Vivitelios observait le match, attentif. Delhydra semblait songeuse.

« Je n'y avais pas pensé… Cette équipe mixte, finalement, elle se bat pour le compte de quelle Nation ? Bois ? Feu ? Métal ? Peuple Normal ? Peuple… »

Yadovitch hocha la tête.

« En voilà une question qu'elle est pertinente ! Reines ? »

Roseon regarda Chelarra et Okokobe. La Torterra, plus loquace, pencha la tête sur le côté, mais réfléchissait. Vivitelios sourit.

« Elle ne se bat pas pour une Nation, mais pour ses idéaux. Qui peuvent être une Nation aussi... »

Feodora balança des lames d'air en bougeant simplement les ailes. Chowg esquiva ce qu'il pouvait esquiver. Le peu qu'il se prenait était fulgurant et douloureux.

« Chowg !! » geignit Geroro.
« Il résiste, le bougre… » marmonna Evelia.
« -_o Toutes les attaques sont basées sur le battement de ses ailes… Son corps semble si insignifiant… C'est comme moi, je me sers de Cadavre Exquis pour mes attaques mais sans cela mon corps est vulnérable… »

Lacroix approcha du ring.

« Vise le corps ! Si elle attaque et se protège avec ses ailes, c'est que son corps est une partie faible ! \o/ »

Chowg alluma ses chaussures.

« Reçu ! »

Chowg se projeta sur Feodora, surprise. Elle s'éleva dans les airs.

« Œil du Cyclone !! »

Au dessus de Chowg, Feodora commença à agiter ses ailes. Chowg sortit non sans mal du tourbillon.

« Elle est dangereuse, je dois me calmer et… »

Chowg alluma de nouveau ses chaussures.

« FONCER ! »

Il se projeta dans les airs comme une fusée, tournant sur lui-même. Feodora s'écarta et agita ses ailes pour contrattaquer.

« D'ici tu ne peux plus m'échapper… »
« Toi non plus !! FOUDRE DE FEU ! HA ! »

Chowg leva ses mains jointes vers le ciel. Puis il baissa les bras vers le sol avec fureur. Tout le monde regardait, étonné. Feodora envoya deux tornades surpuissantes qui explosèrent sur Chowg.

« AOURF !! »

Le chiot s'effondra vers le sol.

« Chowg !! » geignit Flimini.
« Hm… Stupide guerrier de la nation du Feu… Voilà ce qu'il en coûte de t'attaquer à moi… »

Feodora se retrouva frappée par une sorte de météore rouge qui s'écrasa sur elle, dans son dos. Elle retomba, assommée, vers le sol. Chowg retombait sur ses camarades. Geroro se permit alors de le rattraper d'un bond avant qu'il ne s'écrase contre le sol. Chowg était inconscient.

« Chowg… » geignit le batracien.
« Il va bien ?! » demanda Flimini.
« Je pense qu'à son réveil il sera d'attaque… Le choc a dû le surprendre… »

Feodora retomba en trombe sur le terrain, s'écrasant comme une torpille. Palima n'eut pas à compter vu l'état des deux concurrents.

« Double KO ! Les deux camps sont priés d'envoyer un nouveau concurrent sur le terrain ! »

Don Senior, le Corboss, monta sur le ring et prit le corps inerte de sa femme. Il regarda l'équipe amicale.

« Vous paierez cela. Au centuple. Je vous écraserais. Vous faites ce tournoi pour vous amuser, mais nous, à son terme, nous comptons bien réclamer la création d'une Nation de l'Air. C'est quelque chose de sérieux, à nos yeux. Vous et votre esprit convivial, vous n'avez rien compris encore aux règles de ce monde. »

Don Senior retourna parmi sa famille et laissa un Cornèbre monter sur le terrain.

« Vous vous en êtes pris à ma maman !! Je réclame VENGEANCE !! » grogna l'enfant.

Il portait une veste noire, un pantalon beige et un chapeau. On sentait dans ses yeux une grande froideur. Plus notable, il tenait deux pistolets.

« Je suis Don Junior !! Venez, si vous l'osez ! »

L'équipe Amicale se réunit en cercle autour de Chowg, toujours inconscient.

« Il faut réfléchir », posa Flimini. « Il en reste deux dont le gros morceau… Je suis paralysé et hors combat, Chowg n'est plus d'attaque, je suppose qu'il reste Evelia, Geroro et Lacroix en jeu… »
« Minou… »
« Vanillaminou, voyons, on ne va pas t'envoyer te battre ! » soupira Flimini.
« Surtout dans un moment aussi crucial… » marmonna Geroro.
« Je pense pouvoir y aller sans trop de mal, j'ai acquis pas mal de puissance durant ces six mois, je devrais pouvoir analyser ses attaques et le battre, comme cela vous serez d'attaque pour le suivant ! ^^ »

Vanillaminou, pas plus choqué que cela par les propos de ses camarades, regarda vers les adversaires. Feodora s'était relevée, groggy. L'Insolourdo se livra à une écoute ciblée.

« J'ai perdu ? »
« L'autre aussi a perdu ! » assura Rupertino.
« Tu as été super, maman ! » sourit Miki.

Elle regarda Don Junior sur le ring.

« Don Junior… fais attention… »
« C'est mon fils, que crois-tu… Aucun d'entre eux n'égalera sa vitesse… »

Vanillaminou retourna parmi ses camarades.

« Minou… »

Tous se tournèrent vers Vanillaminou.

« Un rapide c'est. Plus indiquée Evelia est la, Minou. »

Geroro plissa les sourcils. Vanillaminou montra ses oreilles.

« Excellente réception est la ! Minou Minou ! »
« Tout ça pour que je ne monte pas sur le terrain moi aussi, tu prends la mouche, Vanillaminou è_é ! » grommela Lacroix.
« Minou ?! »

Evelia monta sur le terrain, faisant confiance à leur antenne parabolique sur pattes. Don Junior tendit ses révolvers.

« Très bien, je vais pas y aller de main morte ! Je suis le fils émérite du grand Don Senior, ne crois pas que parce que tu es une femme, je vais te réserver un traitement de faveur… »
« Bah voyons. Quelle humilité… »
« Je sais ce que je vaux. »

Le jeune Cornèbre intriguait Evelia. Elle tendit ses mains à plat devant elle, paumes vers le sol. Roseon plissa les yeux en reniflant une de ses roses. « Elle est sérieuse… »

La guerrière Massko balança une rafale de Balles Graines. Don Junior tira avec ses pistolets et arrêta les balles. Evelia s'étonna, tout comme Geroro, Flimini, Lacroix et Vanillaminou.

« ô_ô Bizarre… »
« Comment a-t-il fait ça ? » s'étonna Flimini.

Evelia plissa les yeux.

« Rapide… »
« Ouais. « Feinte » est une attaque qui ne peut pas échouer. Combinée à ma vitesse et à mon revolver des ténèbres, j'en ai fait une technique qui ne rate jamais. »
« C'est étrange. Pourquoi n'ai-je pas été touchée, dans ce cas ? »

Don Junior ricana.

« Tu as déjà entendu parler des attaques Ténèbres ? »
« … »
« Nous, élémentaires des Ténèbres, vivons dans l'ombre. Nos attaques requièrent une dévotion de tous les instants. Tu ne sais pas ce que c'est que de vivre dans l'obscurité la plus complète. Cela développe un intérieur bien plus profond que celui de n'importe quel Elémentaire. »

Weiss observait le combat et hocha la tête.

« Ces êtres qui ne connaissent qu'un extérieur obscur en viennent à développer un contrat… »

Don Junior sourit.

« Un contrat bien particulier. Nous sommes les seuls êtres qui peuvent pactiser avec notre propre âme ! »

Evelia ne sembla pas plus impressionnée que cela, alors que derrière elle…

« °0° Woooow ! Cool !! x_x » cria Lacroix.
« Dingue… » marmonna Geroro.
« Minou !! » s'extasia Vanillaminou.
« … et alors ? »

Les trois autres regardèrent Flimini, éberlués.

« Un CONTRAT avec leur propre âme ! >_< Flimini ! » grogna Lacroix.
« C'est extraordinaire, nan ? » souffla Geroro, décontenancé.
« Minou ? »
« J'vois pas à quoi ça peut servir en fait… »

Don Junior ricana.

« Ignorant que vous êtes. Chaque attaque des Ténèbres est rattachée à une condition intérieure ! Par exemple ma Feinte peut contrer n'importe quel projectile. En contrepartie, il m'est strictement impossible de toucher quelque adversaire. Même si j'essaie de tirer sur toi… »

Ce qu'il tenta. Les gâchettes émirent un cliquetis sans rien expulser. Evelia hocha la tête.

« … je ne peux pas ! »
« C'est passionnant. Et instructif. A part ça, je m'en moque. »

Don Junior plissa les yeux. Evelia avançait vers lui.

« Les sales gosses de ton espèce m'indiffèrent profondément… »

Elle déploya une Lame Feuille par le biais d'un sabre vert dans sa main gauche. Elle agita l'épée tout en avançant vers un Don Junior apeuré.

« Je peux y aller ou j'ai besoin de ton signal en plus ? »
« … »

Evelia disparut de la vue de Don Junior, apparut derrière lui et lui donna un coup de pied dans le dos, ce qui projeta le jeune homme en avant.

« Warps !! »
« Tu ne vaux pas mieux que tes stupides frères… »

Evelia balança des Balles Graines que Don Junior arrêta avec sa Feinte. Mais dans sa position retournée, Evelia eut tout le temps de lui asséner un coup de coude dans le dos pour le projeter contre le sol. Don Senior observait avec un regard terrifiant de haine et de rage. Evelia regarda son adversaire.

« Relève-toi. »
« Dix ! Neuf ! Huit… »

Don Junior se releva péniblement. Evelia lui laissa le temps de se relever complètement. Il la regarda et tendit un de ses révolvers vers elle. Evelia restait profondément stoïque.

« Gnnn… Vibrobscur… »
« Je préfère ça. »

Don Junior tira une balle de glue noire. La balle s'agrandit et encercla Evelia qui observait cela avec une mine intriguée. Roseon observait, fébrile.

« Une telle confiance en vous… Prenez garde que cela ne vous joue pas de tours, Lady Evelia… »

Don Junior sourit et rechargea ses pistolets.

« Prépare-toi ! »

Evelia s'échappa de la bulle de Vibrobscur par les airs sous les yeux effarés de la famille d'oiseaux et de sa propre équipe.

« HAHAHA ! JUSTE COMME JE L'AVAIS PREVU ! POURSUITE !! »

Don Junior tira deux projectiles qui se dirigèrent explicitement vers Evelia qui, étonnée, regarda les missiles lui foncer dessus.

« Bof… »

Elle esquiva d'un rapide sursaut en arrière mais les missiles gagnèrent en vitesse. Evelia haussa les sourcils.

« Quoi ?! Hâte !!! »

Elle accrut sa vitesse. Don Junior eut un grand rictus. Au moment où Evelia crut avoir semé ses poursuivants, les missiles la frappèrent avec une grande puissance. Tout le monde autour du terrain se couvrit.

« Minou !! »
« O_O »
« Wow ! » s'étonna Geroro.
« Evelia… » geignit Flimini.

« Hahahaha ! I-di-ote !! »

Evelia ressortit assez secouée de l'explosion.

« L'attaque Poursuite est une des plus puissantes de mon arsenal des ténèbres ! Tu ne peux y échapper, tu peux juste te contenter d'encaisser ! »
« Hm. C'est une belle technique. »
« N'est-ce pas ? Prépare-toi pour la prochaine ! »
« Non, ça suffit, ça n'est plus drôle. »

Evelia joignit ses mains. Roseon sourit. Vanillaminou frémit.

« Emanation je sens magique une ! Minou ! »
« Evelia va nous faire un tour de magie ?! » s'étonna Flimini.

La mèche de cheveux d'Evelia s'allongea et s'éleva légèrement dans les airs. Don Junior ajusta ses pistolets.

« Poursuite !! »

Evelia avança vers Don Junior et contra les missiles d'une main. Le jeune homme plissa les yeux.

« Qu… »
« Plutôt que le fuir, autant l'encaisser, non ? »

Roseon semblait perplexe.

« Lady Evelia, n'usez pas de la puissance totale, un simple coup de semonce suffira… »

Evelia tournoya et envoya une rafale plate de feuilles lumineuses par ses cheveux.

« Feuilles Magiques !! »

L'attaque percuta Don Junior qui ne put esquiver vu la proximité d'Evelia.

« Aourf !! »

Elle l'acheva d'un coup de pied qui l'assomma complètement. Le jeune Cornèbre se retrouva hors du ring, KO.

« Victoire d'Evelia sur cette manche ! »

Les frères de Don Junior vinrent le chercher.

« Ca va, frangin ? »
« Ng… Oui… Papa me vengera… »
« Tu m'étonnes », souligna Miki. « Il est furieux ! »

Le Corboss grimpa sur le ring comme un animal, s'aidant de ses pattes avant et arrières. Evelia sourit.

« Enfin un adversaire à ma hauteur. »

Don Senior se leva de toute sa hauteur. Bonhaggar sourit.

« Enfin cette femme va être châtiée comme il se doit ! »
« Une femme qui se bat avec une telle finesse, ça ne vous provoque même pas un semblant d'attachement envers elle ? » marmonna Tubby.
« La femme est un combattant imparfait, tout le monde sait cela. Vous le sauriez si vous n'aviez pas été élevé dans un contexte si mou ! »

Delhydra, Clepsydre, Chelarra et Okokobe regardèrent Bonhaggar, quelque peu courroucées. Zehonia s'amusait d'un rien, ignorant crassement les matches. Vivitelios la regarda, souriant.

« Dites-moi, Zehonia, après cela, on pourrait aller diner, non ? »
« Vous plaisantez », répondit-elle sèchement.
« Oui. Je vous sens un peu tendue ! »
« Un esprit aussi insouciant que vous… ne fera pas long feu. »

Vivitelios éclata de rire.

« Vous êtes trop marrante ! »
« … »

Weiss observait le monstre face à Evelia.

« Courage, Evelia… Courage… »

Don Senior étendit ses bras comportant des serres. Ses ailes suivirent, lui donnant l'air impressionnant.

« Misérable… Tu as osé t'en prendre à mes chers enfants… »
« Je me moque de votre blabla familial. Seul m'importe le combat. »

Palima, l'arbitre Eoko, sonna le début de la rencontre.

Evelia chargea l'adversaire, ce qui inquiéta Roseon. « Ne foncez pas dans le tas de la sorte !!! »

Don Senior la repoussa d'un violent coup de serre. Evelia recula adroitement, ne montrant aucun signe de faiblesse.

« Ca fait mal… »

Elle balança les Feuilles Magiques, étant encore en condition pour les exécuter. Les ailes de Don Senior stoppèrent les projectiles. Evelia contrattaqua avec Balle Graine, sans plus de succès.

« Une attaque moins puissante n'aura pas plus d'effet… »
« Alors on va passer à une attaque plus puissante… »

Roseon sembla effrayé. « Pas ça, Lady Evelia, c'est un atout majeur à ne dévoiler que dans des cas… »

Elle s'empara de son sabre de lumière verte et fonça pour exécuter une Lame Feuille. Roseon souffla de soulagement.

Elle frappa Don Senior au flanc, mais le géant l'écrasa au sol d'une main.

« Ca fait mal… Mais tu n'es pas assez rapide. »

Geroro plissa les yeux.

« Il est fort… »

Geroro, Flimini et Lacroix observèrent Chowg qui semblait aller beaucoup mieux.

« Ch… CHOWG ??? » s'étonna Flimini.
« Tu étais inconscient ! »
« Et après c'est MOI la zombie ! -_- » grommela Lacroix.
« Je viens de me réveiller… Il s'est passé quoi ? »

Vanillaminou observait le match, silencieux.

« C'est le dernier match, Evelia lutte contre Don Senior. » raconta Flimini.
« Le mari de Feodora ? »
« Semble t-il… » marmonna Lacroix.

Don Senior s'éloigna et regarda sa proie. Puis il se tourna vers Geroro, Flimini, Chowg, Vanillaminou et Lacroix.

« Après elle, c'est votre tour ! »

Evelia sauta au visage de Don Senior. Blessée, elle le frappa quand même avec son sabre. Flimini plissa les yeux.

« Elle a bien été touchée ! »
« Faut pas rêver, elle est pas invincible… » marmonna Chowg.

Don Senior attrapa Evelia qui tenait presque entière dans sa main-serre.

« Ton erreur aura été de croire que tes attaques étaient efficaces contre moi… Mais une vulgaire Pokémon Plante, si puissante et rapide soit-elle, ne peut rien face à moi »

Il serra Evelia fort dans sa main, ce qui provoqua les hurlements de la guerrière.

« EVELIA ! » cria Lacroix.

Geroro allait monter sur le ring mais Flimini l'arrêta.

« Lâche-moi ! »
« Si tu montes pour l'aider, Evelia ne te le pardonnera jamais ! » cria Flimini.

Don Senior éclata de son traditionnel rire gras et balança Evelia vers ses camarades. Elle fut projetée bien au dessus de ses coéquipiers. Lacroix réagit immédiatement.

« Ombre Suplex ! Cadavre Exquis !! »

Elle déploya le Cadavre Exquis dans son ombre, l'allongeant à toute vitesse vers l'arrière. La grand monstre à griffes attrapa de justesse Evelia avant qu'elle ne se fracasse contre un mur.

« Fiouuuu…=_= »
« C'était juste, bravo Lacroix… » marmonna Geroro.
« Geroro, je suis forte, suite à mon entrainement dans les souterrains j'ai acquis une bonne force de combat… »

Geroro s'étonna. Lacroix le regarda.

« Mais il n'y a que toi qui puisse battre ce monstre. »

Le batracien s'étonna.

« Pardon ? Mais… »
« Je suis un élémentaire d'Acier, théoriquement il résiste à mes attaques, mais… »

Vanillaminou alla récupérer Evelia des mains du cadavre exquis sans que Lacroix, occupée à dispenser des conseils stratégiques, ne s'en aperçoive. Et les autres étaient bien trop occupés à écouter.

« … toi tu es du Poison, tu peux gagner un avantage en empoisonnant Don Senior. De plus, en tant qu'élémentaire du Combat, tu résistes à ses attaques Ténèbres. »
« Mais… »
« Oh CROTTE hein è_é Tu la fermes et tu y vas ! »

Elle déploya le Cadavre Exquis pour jeter Geroro sur le ring, à son grand effroi.

« ZUT ! ÔoÔ J'avais oublié Evelia !! »

Flimini, Chowg et Lacroix se tournèrent vers… Evelia qui allait très bien.

« Hmph… J'ai perdu, n'est-ce pas ? »
« T… T…. Il se passe des choses bizarres !!! >o< ! »
« M… Tu étais… » s'étonna Flimini.
« J'étais inconsciente, pendant un moment, mais je me suis réveillée… Je suis épuisée mais je vais bien. Y'a un souci ? »
« … aucun ! » résuma Chowg.

Vanillaminou avait bien vite retrouvé sa place auprès des autres, sans qu'ils ne constatent réellement son absence.

Geroro se releva et fit face à Don Senior. L'oiseau fit face au batracien.

« Une vulgaire grenouille ? Un misérable guerrier de pacotille face à un oiseau de ma noblesse ? »

Geroro se releva complètement et grommela.

« Noblesse, noblesse… Vous n'avez pas vraiment brillé, c'est à peine si vous avez battu trois des nôtres. Et vous avez eu du mal. »
« Tu vas périr. Je ne te balancerais pas comme l'autre, je t'écraserais… »

Evelia plissa les yeux.

« Il ne peut pas être plus rapide que moi… Comment Geroro compte surpasser ce type ? »
« Geroro est intelligent, il peut battre ce type. » marmonna Flimini.
« Tu sous-entends que je suis stupide ? » grogna Evelia.

Don Senior étendit ses ailes et chargea en direction de Geroro qui bondit dans les airs. Le batracien envoya des Dards venimeux par ses cheveux. Don Senior ne s'en préoccupa même pas et chargea Geroro dans les airs, prêt à le frapper. Le jeune homme serra le poing, poing qui se mit à luire.

« Goûte ma nouvelle technique : Pisto-Poing ! »

Geroro délivra un coup rapide qui repoussa Don Senior, surpris.

« Je vois. De l'esbroufe. VIBROBSCUR !! »

Une onde noire néfaste atteignit Geroro qui se retrouva projeté dans les airs. Lacroix remarqua l'immobilité totale de Don Senior.

« Lui aussi a passé un contrat avec lui-même… »

Don Senior s'écarta et laissa Geroro retomber lourdement au sol.

« Inutile de résister… »
« Geroro ! » s'étonna Chowg.
« C'était très puissant… » songea Evelia.
« Geroro… » geignit Flimini.

Le guerrier crapaud se releva, pas très à l'aise.

« Abdique ! Vous n'avez aucun rêve à défendre !! Votre présence ici n'a aucun but, aucun objectif, vous n'êtes qu'un obstacle à notre avancée !! Former une Nation du Vent, tel est notre objectif !! Et vous, vous êtes ici pour quoi, sinon pour nous vaincre avec arrogance ? »

Geroro grommela.

« On a une mission à terminer. »

Ce à quoi Lacroix, Evelia, Vanillaminou, Flimini et Chowg acquiescèrent silencieusement.

« … Terminer une mission ? »
« T'es pas content de ma réponse, t'as qu'à venir te battre ! »

Don Senior grommela et chargea pour coller une beigne à Geroro. Ce dernier résista à l'offensive et riposta par un coup magistral qui atteignit Don Senior, au point qu'il fut projeté dans les airs. L'oiseau se rétablit grâce à ses ailes.

« V… Vendetta ?! »
« J'ai des atouts dans ma manche ! »
« Misérable !!! HAAAAAAAH ! »

Don Senior s'éleva et se mit à luire, prêt à balancer un Piqué surpuissant. Flimini, Evelia, Chowg, Vanillaminou et Lacroix se couvrirent.

« Ca va saigner… >_< ! »
« Geroro, attention !! » geignit Flimini.

Don Senior fonça droit vers Geroro qui esquiva d'un grand bond vers le ciel. Don Senior s'arrêta, se débarrassa de l'aura qui l'entourait, et balança un Vibrobscur vers Geroro. Lequel insinua du poison dans ses gants et frappa l'onde noire d'une foule de coups empoisonnés.

« J'ai le Direct Toxik le plus rapide de tous les Cradopaud de mon marais ! N'espère pas lutter !! »

Don Senior s'étonna alors que Geroro descendait vers lui, immobilisé par son attaque. Le batracien arriva finalement à bonne distance et frappa Don Senior dans les yeux.

« GWAAAAAAAAAH ! MES YEUX !!!! »

Lacroix et Chowg étaient quelque peu surpris d'un tel retournement de situation. Geroro observa son adversaire, temporairement aveuglé. Geroro n'avait pas frappé jusqu'à crever les yeux de son adversaire.

« Hng !!! »

Le batracien se projeta et frappa Don Senior d'un Coup d'boule sans grâce la moindre, ce qui fit reculer l'oiseau.

« M… Misérable… créature ! Je vais te châtier comme il se doit !! »
« J'attends de voir. »
« Fais le malin… Pour le moment… AAAAAAAAAH !!! »

Une fumée noire entoura Don Senior, ce qui surprit Geroro. Lacroix plissa les yeux.

« -_ô Machination ?! »
« Qu'est-ce que c'est ? » s'étonna Chowg.
« Une technique qui augmente la puissance spéciale mais j'ignore comment il peut l'utiliser… Les conditions, je veux dire… »

Cela ne tarda pas : Don Senior se mit à cracher du sang. Lacroix, Chowg et Flimini tressaillirent d'effroi. Vanillaminou semblait s'en moquer et Evelia restait impassible.

Geroro semblait attendre. Là encore c'était étonnant. Enfin pas tant que ça.

« Un sens de l'honneur qui l'honore, mais qui ne lui donnera pas la victoire… » marmonna Evelia.
« Et puis, il y a toujours moi et Vanillaminou ensuite ! » admit Lacroix.

Evelia regarda Lacroix qui plissa les yeux.

« =_= ça veut dire quoi ce regard ?! »
« … rien… »
« JE SUIS FORTE !!! È_É !!! POUR QUI TU TE PRENDS !!! RETENEZ-MOI LES GARCONS ! »

Flimini et Chowg retinrent Lacroix qui faisait semblant de se débattre devant un Evelia quelque peu consternée.

Don Senior balança des Vibrobscur surpuissants qui se propageaient sous forme d'oiseaux noirs. Les créatures chargèrent Geroro qui se débattit comme il put avec son Direct Toxik.

« Sa garde s'est améliorée, ses mouvements se sont améliorés… Depuis quand est-il si fort ?! » s'étonna Evelia.
« Jalouse ? » sourit Chowg.
« Absolument pas, je suis bien plus forte que lui ! »
« Tu viens de te faire battre… » rappela Chowg.
« J'étais fatiguée suite à mes autres combats. »
« Mouais… Super fatigants tes autres combats ! »
« Tu veux mourir ?! »

Geroro se déplaça rapidement et réussit à passer la garde de Don Senior pour l'attaquer au corps à corps. Les enchaînements de coups étaient rapides. Flimini, Chowg, Lacroix, Vanillaminou et Evelia observaient la joute.

Soudain, Geroro frappa l'épaule de Don Senior avec un Direct Toxik bien placé.

« AAAAAAARRRRH !!! PRENDS CA ! »

Don Senior frappa Geroro et l'écrasa contre le sol, le tenant à la gorge.

« Tu vas mourir ici ! C'est la fin pour toi, tu ne pourras pas abandonner !! »
« G… Tant… mieux… »

Geroro donna un coup de pied retentissant dans le ventre de Don Senior qui le lâcha légèrement. Il n'en fallut pas plus pour que Geroro lui assène un violent Pisto-Poing au visage.

« J'aurais pu t'achever en deux Vendetta, mais tu ne méritais pas une défaite si violente. Je pense que tu as bien assez mis ta vie en danger comme ça. »

Don Senior recula, hébété.

« Quant à ton rêve de Nation, eh bien… »

Les rois et le public écoutaient ce qui se disait sur ce ring.

« … Notre équipe est la preuve qu'elles ne régissent pas tout, et qu'on peut très bien s'en passer ! Une Nation du Vent, ça vous mettrait au même niveau que ceux qui vous utilisent et vous rejettent. N'en faites pas une obsession. »

Evelia plissa les yeux, pas d'accord. Vanillaminou pencha la tête sur le côté. Chowg grimaça, pas d'accord non plus. Lacroix acquiesça, les yeux clos. Flimini sourit, tout à fait d'accord.

Don Senior s'écroula à genoux.

« Tu as… gagné… »

Geroro quitta le terrain sous les applaudissements. Du côté des éminences…

« C'est SCANDALEUX que ce jeune guerrier ait tenu un discours si anarchiste ! » grommela Bonhaggar.

Tubby leva les yeux au ciel, presque admiratif de ce qui venait d'être dit sur le ring.

« Je trouve au contraire que c'est finement dit… » admit Yadovitch.
« On ne peut pas non plus les empêcher d'exprimer le fond de leur pensée. C'est un problème auquel nous devions nous attendre à être confrontés… » souffla Chelarra à l'attention d'Okokobe.
« Modern Times, hm ? » sourit Roseon.

Weiss ne put s'empêcher de sauter de joie face à la victoire de l'Equipe Amicale. Zehonia observait son fils, pas surprise pour deux sous. Cependant son manque de discrétion l'étonnait. Comme si quelque chose l'avait désinhibé, rendu plus sûr de lui.

Une forme inédite de pensée était née.