Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Intrigues [Théâtre][Lorsque le Délire devient Fic] de Tempête de Glace



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Tempête de Glace - Voir le profil
» Créé le 23/07/2010 à 23:02
» Dernière mise à jour le 23/07/2010 à 23:02

» Mots-clés :   Cross over   Fantastique   Humour   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Acte 3, Scène 5 : Destruction du Centre de Shoot-Choutage
*Levée des rideaux pourpres. Il fait sombre, très sombre. Soudain, une flamme illumine la nuit, dévoilant un décor qui rappelle vaguement la terrasse du Restaurant de la Galerie. Le visage de Pelage de Feu est éclairé par la petite flamme. Soudain, un bruit, suivit d'un vacarme de chaises et de tables métalliques qui tombent. Pelage de Feu éclaira la direction d'où provenait le son. Elle vit alors Plioe, emmêlée dans un tas de chaises et de tables.*

PdF : Plioe ! Mais qu'est-ce que tu fais !
Plioe : Désolée, mais il fait tellement noir, on y voit rien ici !
PdF : Ouvre les yeux !
Plioe : Facile à dire pour toi, t'es une gijinka Feunarcanine !
PdF, aidant Plioe à se relever : Tu as les clés ?
Plioe : Les clés ?
PdF : Plioe !
Plioe : Désolé, j'étais en route vers la chambre de Mirabelle ... Quand ... J'ai senti cette odeur ... Une odeur délicieuse ... De ...
PdF : Carotte ?
Plioe : Comment tu sais ?
PdF : Parce que c'est toi !
Plioe : Comment on va faire alors ?
PdF : Ne t'inquiète pas, j'assure ! Bon, dépêchons-nous d'aller détruire ce Centre de Shoot-Choutage ! Plioe, c'est de quel côté ?
Plioe : Suis-moi !

*Les deux amies quittent la scène. Les rideaux se ferment. Ils s'ouvrent sur un autre décor, devant une porte rouge, où l'on pouvait distingué en toute lettre « Centre de Shoot-Choutage des skittys (pas de pub S.V.P) ». Plioe, suivie de près par Pelage de Feu, apparait sans bruit sur la scène et s'avance près de la porte.*

PdF : Bon, je vais essayer d'enfoncer la porte, si ça marche pas, je la brûle. Reste éloignée, tu te tiens prête au cas où, pour éteindre les flammes !
Plioe : OK !
PdF : Prête ?
Plioe : Prête !
PdF : C'est partit !
*Pelage de Feu prend son élan et fonce à toute vitesse sur la porte. Mais cette dernière ne bouge pas d'un centimètre.*

PdF : Très bien, je vais devoir prendre ma forme Gijinka !
*Elle se transforme en un hybride ressemblant à un renard couleur crème avec des rayures noires et oranges. Elle ouvre la gueule et crache des flammes sur la porte écarlate.*

Plioe : Ca ne marchera pas, j'te dis !
PdF, s'arrêtant un moment de cracher des flammes : Et pourquoi celà ?
Plioe : Regarde.
*Plioe appuie sur le poignet, et la porte s'ouvre.*

Plioe : C'est toujours plus pratique et efficace, et surtout plus économique en énergie que tes méthodes.
*Les deux amies entrent alors dans une grande pièce au plafond très haut. Il fait chaud à l'intérieur. C'est le noir complêt. Soudain, on entend un cliquetis. La lumière innonde alors la pièce. Plioe et Pelage de Feu se retrouvent encerclées par trois gardes. Sur une passerelle à quelques mètres au dessus du sol, se trouve Mirabelle, qui les regarde d'un air sadique.*

Mirabelle : Vous ne croyez tout de même pas que j'allais vous laisser détruire mon précieux Centre de Shoot-Choutage comme ça ! Je vous tiens ! Vous êtes faites comme des Ratatatatas !
PdF : Si tu crois que tu nous vaincras comme ça ...
Mirabelle : Gardes ! Saisissez-les !
*Les gardes s'approchent de Plioe et Pelage de Feu. La gijinka et la lapine sont dos à dos. La Bipienne se transforme alors en Feunarcanin, et se met à cracher des braises.*

Mirabelle : Ca ne sert à rien. Les combinaisons de mes gardes sont entièrement immunisées au feu ! Trêves de plaisanteries !
*Les gardes se saisissent des deux amies et les attachent avec des cordes.*

Mirabelle : Maintenant, c'est VOUS que je vais Shoot-Chouter ! MOUAHAHAHA !
Plioe : Mirabelle ! C'est moi, Plioe ! Ta meilleure amie ! Tu ne vas quand même pas me faire ça à moi ?
Mirabelle : Je n'aurais aucun regrêt, tu es bien passée au camp adverse !
*Soudain, une ombre noire assôme Mirabelle par derrière. Un homme tout de noir vêtu descend alors de la passerelle avec Mirabelle inanimé dans ses bras.*

Inconnu : Gardes ! Libérez-les !
*Les gardes s'exécutent.*

PdF : Merci, mais qui êtes-vous ?
Inconnu : Vous le saurez bientôt ...
Plioe : On fait quoi maintenant ?
Inconnu : Occupez-vous de ce centre, je m'occupes de Mirabelle !
Plioe : Ca marche !
*Tout le monde sort du bâtiment. Les rideaux se referment. On entend une grosse explosion.*