Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Les Arcanes de l'Aube de Domino



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Domino - Voir le profil
» Créé le 15/09/2009 à 14:38
» Dernière mise à jour le 15/09/2009 à 14:38

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de poké-humains   Région inventée

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
1-8 : Weiss
Oh… Ca s'agite ! Le Papilord est blessé… Le Cradopaud est parti à la poursuite du Voltali… Aïe !

Ca commence à me frustrer de ne rien pouvoir faire… Et Mère qui peut arriver à tout moment… Je décidais quand même de maintenir le Pouvoir Antique actif afin de tout voir.

Je vous explique qui je suis : Mon nom est Weiss. Je suis le prince désigné par la Reine Zehonia pour devenir le futur empereur du monde de la Lumière qu'elle essaie de créer.

Chaque jour j'assiste à ses multiples expériences. Elle essaie de faire je sais pas trop quoi. Elle en parle parfois mais je crois ne pas bien écouter. Mais je vois, et ce que je vois ne me plais pas.

Je suis si différent d'elle…

D'abord je suis chétif avec la peau blanche au contraire de ma mère et de sa peau sombre. Je n'ai pas de robe de métal mais une salopette blanche de tissu qui couvre quelque peu mon corps nu. Je n'ai pas des cheveux blancs et secs mais des cheveux blonds et soyeux.

Et surtout ; Je n'aime pas faire le mal. Non, je suis d'une bonté « terrifiante » d'après l'entourage de ma mère. Mais elle persiste à me garder auprès d'elle. Contre l'avis de tout le monde.

Un moment que je déteste c'est la visite des usines. Les employés du Peuple électrique sont exploités comme des bêtes de somme. Ma mère et sa garde rapprochée des Sept Sabres de Métal passent dans les rangs et se moquent d'eux. Je ne décrirais pas cette garde car je ne peux jamais me retourner pour la voir. Ma mère m'utilise comme bouclier pour éviter les attaques des gardes. Elle me place devant elle avec ses pouvoirs psychiques. Et les ouvriers me regardent avec mépris car leur bonne conscience les empêche de me tuer pour essayer d'atteindre maman. Ce qui serait peine perdue de toute façon. Elle est redoutable. Et elle compte le devenir encore plus avec ses expériences.

Il y a quelqu'un dont vous devriez connaître l'existence : Le Professeur Magnemium. C'est un Magneton qui s'est depuis toujours consacré aux expériences de Mère. Il tente de créer le produit que ma mère veut. Ce produit, d'après mère, réveille ce que les Pokémon ont de plus profond en eux. Je ne vois pas trop ce que ça veut dire.

Elle a ramené un Pokémon électrique, un jour, une jeune fille Pikachu.

« Non ! Non pitié !! Non pas ça !!! »

Les hommes de main la placèrent dans un cylindre de verre ou elle était debout, appelant à l'aide. La pauvre, elle avait l'air désespérée, ses oreilles remuant, son corps frissonnant…

Un bras robot lui injecta le mystérieux produit. Elle se transforma alors en une guerrière plus Pokémon qu'humaine, redoutable, avec des griffes, des yeux rouges, des dents crochues. J'étais franchement apeuré. Ma mère gardait une expression neutre et semblait avoir un tout autre sentiment que moi.

La tête de la guerrière explosa. Ma mère tapa du pied, excédée.

« Ca n'est pas au point !! » rugit-elle. « Professeur !! »
« Pardon, ma Reine… Le Sérum n'est pas au point, manifestement, hm… Il faudrait que je stabilise la formule… »
« Dépêchez-vous de le faire ou je ne répondrais plus de rien !! »
« Oui, ma reine ! »

Nous partons. Je regarde le corps de cette pauvre guerrière, l'air contrit. Ca ne me rendait pas joyeux comme l'aurait aimé mère, et ça ne me laisse pas impassible comme elle.

Quand j'ai appris qu'un groupe partait pour entretenir une réunion diplomatique avec maman, je me suis inquiété non pour Mère, mais pour eux. Alors j'ai utilisé Pouvoir Antique avec Lacroix. Je dois vous expliquer en quoi cela consiste : « Pouvoir Antique » me permet de voir ce qui se passe pour une personne que je connais et/ou que j'ai vu. J'ai décidé de veiller sur ce corps expéditionnaire sans vraiment savoir pourquoi… Disons que j'ai comme l'impression que ma mère leur réserve un funeste destin… Et la seule façon de me sentir utile c'est… de protéger ma mère contre cet acte idiot, je sais que c'est stupide mais j'aime quand même ma maman, elle m'a élevé, et même si je ne sais pas pourquoi elle continue à le faire ou même pourquoi elle me garde avec elle…

Si j'ai quelque chose de spécial, alors j'ignore quoi.

Bref j'avais décidé de veiller sur le corps expéditionnaire, enfin veiller est un bien grand mot, pour veiller sur quelque chose il faut pouvoir intervenir. En fait je veux en savoir le plus possible sur les deux côtés afin d'avoir le jugement le plus juste possible. Vous allez me dire dans ce cas là : Pourquoi n'utilises-tu pas Pouvoir Antique sur ta mère ? Eh bien… C'est l'évidence même : On n'espionne pas sa maman. C'est mal vous comprenez. Déjà que j'espionne contre elle alors si en plus je l'espionne elle, précisément je me sentirais encore plus mal…

Je décidais de regarder plus amplement ce qui allait se passer pour le corps expéditionnaire.

***

La réaction des équipiers m'étonna tout de suite. Geroro était certes parti à la poursuite de Wattaru, mais les autres s'étaient regroupés autour de Flimini.

« Minou ! Minou ! Minou !! »
« Cesse de paniquer ! » grommèle Chowg.
« Tu sens un danger proche ?! » s'étonne Lacroix.
« Non, du sang j'ai peur ! »

(Je me demande pourquoi elle ne lui dit pas qu'elle l'a vu devant les Colossinge assommés. Elle doit vouloir conserver sa place dans le groupe sans effriter celle des autres. Ca rend son attitude de plus en plus étrange.)

Le pauvre Flimini était à terre, blessé, inconscient. Evelia regarda tout le monde.

« On n'a pas de médecin, il va probablement mourir ! »

(Elle a le moral, cette fille… Enfin, c'est la conception archaïque de la survie de groupe, ça m'étonne même qu'elle ne soit pas partie à la suite de Geroro. Peut-être qu'elle commence à changer.)

« Mourir ?! Ha ! Ma pauvre Evelia… »
« Pardon ?! »

Lacroix continua de ricaner et déploya son horrible Cadavre Exquis, cette ombre noire à l'apparence maléfique. Apparence, seulement, parce qu'à part posséder une certaine force, la bête n'a pas grand-chose de maléfique. Du moins Lacroix le dirige comme une marionnette alors je pense qu'il est le reflet de ce que ferait Lacroix.

La créature noire tendit sa main au dessus de Flimini. L'ombre s'écoula un peu sur la blessure et la reboucha. Chowg regarda Vanillaminou qui secoua la tête.

« Danger aucun, Minou. Bons soins elle pratiquer, Minou ! »
« C'est pas vraiment un soin, c'est un don d'ombre en fait… Ca ne fait pas de moi un médecin, attention. La manœuvre me prend un peu d'énergie, je ne vais pas pouvoir combattre pendant un petit moment. »

(La maligne, ce qu'elle n'inventerait pas pour ne pas affronter Wattaru... Ca l'arrange en fait, cette position d'espionne, elle fait vraiment bien son numéro. Je me demande si elle est vraiment avec eux ou si elle fait semblant… Elle n'aurait peut-être pas soigné Flimini si elle n'était pas avec eux. A moins… Qu'elle ne l'apprécie ?! Ce serait idiot… Mais plausible. Si ça avait été Evelia ou Chowg, les aurait-elle soignés ?)

Evelia la regarda, méfiante. Lacroix soupira.

« Je viens de soigner ton ami ! »
« Ce n'est pas mon ami, c'est mon équipier ! Toi tu es une espionne ! »
« N'y a-t-il pas plus urgent à faire qu'à se disputer ?! » soupira Chowg.
« Geroro retrouver nous devons Minou ! » asséna Vanillaminou d'un air faussement déterminé qui fit rire Chowg.
« Il n'y a rien de drôle, sale cabot ! Un coéquipier blessé c'est la mission qui est ralentie ! »
« Ouais, pauvre mission, quoi... En attendant Geroro est allé affronter Wattaru tout seul, et on est là avec un blessé sur les bras ! » grommela Chowg.
« Il faut attendre le retour de Geroro et aviser ensuite ! » posa Evelia.
« Non ! »

Vanillaminou prit Flimini sur son dos, toujours inconscient.

« Toujours mal attention j'ai, minou ! »
« Ah oui, c'est vrai que ce type t'a roulé dessus… Ca ira ?! »
« Minou oui… Plaindre je ne vais pas me, Minou ! »
« C'est l'esprit ! » sourit Chowg.

Lacroix regarda Evelia en souriant. La Massko plissa les yeux.

« Quoi ?! »
« Si même Vanillaminou fait preuve de courage et d'abnégation, tu devrais au moins essayer de faire pareil ! Je suis sûre que tu as quelques sentiments pour Flimini et que ça te fait mal qu'il ait été blessé ! ^^ »
« Mais non !! »
« Tu es toute gênée !! ^^ »
« N'importe quoi et arrête de faire ces yeux débiles !!! »
« Tu n'as pas envie d'affronter Wattaru ?! »
« … Si, un peu, mais… »
« Minou Viennent de mourir deux personnes Minou ! »

Vanillaminou tremblotait la tête basse. Chowg, Evelia et Lacroix se tournèrent vers Speedrell et Joltson qui venaient de rendre l'âme.

« … On y va ! » s'enquit Evelia, soudain pressée d'en finir.

***

Oh mon Dieu…

Maman !!! Maman exerce le double contrôle mental sur eux !

Je refermais le Pouvoir Antique et le gardais sous forme de perle blanche portée à mon cou, puis j'allais rejoindre ma mère. Je devrais faire grande attention à ne pas lui révéler ce que je sais. Par chance elle ignore tout de mes pouvoirs. Mais moi je connais sa manipulation des esprits. Je sais maintenant qu'elle a perfectionné son attaque Anti-Soin afin d'en faire une véritable machine de mort. Et avec ça, ses guerriers deviennent de terribles combattants acharnés, mais sont également inconscients de leurs actes…

Et elle peut les supprimer à n'importe quel moment !! Et ça c'est grave ! Je croyais pourtant... qu'elle ne serait pas cruelle au point de les tuer... J'avais espoir...

Si seulement je pouvais faire quelque chose… Gagner du temps, éliminer la menace… Je dois intervenir sur ma mère, sur ses actes… Je dois utiliser ce que je sais pour arrêter ses expériences. Ce qu'elle a fait me choque. Cela joue en ma faveur. Je n'hésiterais pas à mentir ou à dissimuler, ainsi.

« Mère ! »

La Reine Zehonia était sur son trône de métal, à observer les statues de Pokémon Acier autour d'elle. J'étais là, moi, fragile petit Togepi. Certains sujets me surnommaient « Prince La Plume » car à côté de leurs défenses incroyables, j'étais bien faible.

« Mère, j'ai entendu dire par certains sujets que vous aviez pour but de tuer les trois soldats électriques que vous avez envoyés au combat s'ils venaient à perdre ! »

Mère me regarda, étonnée.

« Qui te l'aurait dit ?! »
« Eh bien… Le professeur Magnemium. »

Je supposai qu'il était assez intime de ma mère pour qu'elle lui confie une chose pareille. Ca paraissait plausible.

« C'est étonnant je ne me souviens pas lui en avoir parlé. »
« … C'est qu'il vous espionne, mère. Il complote en secret contre vous. »

Je réalisais le machiavélisme de cette révélation. Elle pouvait le châtier, cela arrêterait les expériences, et ralentirait son emprise. Mère me sourit.

« Vraiment ? Comment le sais-tu ? »
« C'est Luperio qui me l'a révélé. Il hésitait simplement à vous en faire part car vous êtes parfois un peu impulsive, mère. »

Elle me regarda comme si je venais de citer ses propres paroles, soudain très certaine que je ne mentais pas. Il faut dire que Luperio, le Lucario de sa garde personnelle, est un allié de poids aux côtés de ma mère la Reine, un conseiller fort avisé et un être sage, différent, qui personnellement m'a toujours fait une fort bonne impression. Et forcément elle me croyait quand je lui disais que c'était lui.

« Merci, fils, ce que tu me dis là me rassure et me conforte dans mes opinions… Il y a donc certains traitres dont je dois me débarrasser… »

Elle se leva à ma grande surprise.

« Tu peux retourner à tes appartements, je me charge du reste. »
« … Bien, mère. »

J'y retournais, tout sauf fier de moi. Je venais de mener un innocent savant fou à une mort certaine. De retour à mes appartements, je m'effondrais en larmes. Après cette crise fort à propos, je rallumais le Pouvoir Antique.

***

Ils courraient à travers la prairie - D'après la topographie je pense qu'ils sont à quelques dizaines de kilomètres de notre pays - Vanillaminou avec Flimini inconscient sur son dos, Lacroix, Evelia et Chowg courraient à toute vitesse. Un rapide coup d'œil aux vêtements de Vanillaminou m'indique qu'ils ont enterré les morts avant de partir.

Chowg est en tête, menant le groupe avec son flair, courant en s'aidant de ses bras, à quatre pattes. Evelia et Lacroix courent côte à côte et laissent Vanillaminou derrière. Beau déplacement en losange, je constate que sans Geroro ou Flimini pour les motiver, ils ont quand même de l'instinct et de l'esprit d'équipe. Cette troupe est quand même vachement hétéroclite.

Chowg tourne soudainement, à la surprise générale. Ils se dirigent vers ce qui ressemble nettement à un trou.

« Qu'est-ce que c'est que ça ?! » s'étonna Evelia.
« Les Impacts Météores, c'est une zone avec de multiples trous ! » annonça Lacroix. « Ils peuvent être n'importe où ! »

Chowg secoua la tête.

« Le premier devant ! »

On voyait en effet de la lumière s'échapper du trou en question. Lacroix regarda les deux autres.

« On fait quoi ?! »

Ils s'arrêtèrent devant le trou. Geroro, déjà épuisé, donnait des coups contre un adversaire trop rapide pour lui. Wattaru usait de son corps crochu et agile et frappait Geroro aux bons endroits. Le batracien avait des traces de brûlures et des commotions sur tout le corps.

« Oh mince… » geignit Chowg.
« Qu'est-ce qu'on peut faire ?! » demanda Lacroix.
« Pour commencer tu devrais te battre ! » grommela Evelia.
« J'ai soigné Flimini, ça va me prendre du temps avant de retrouver mes forces !! » grommela Lacroix.
« Il faut décider d'une stratégie je suppose… » marmonna Chowg.
« C'est moi la chef ! » cria Evelia.

Un soupir nerveux se fit entendre et le seul qui n'avait rien dit. Vanillaminou avait les sourcils froncés au lieu de leur habituelle fatigue.

« BATTEZ-VOUS ET DESCENDEZ, MINOU DE MINOU !!! »
« On devrait plutôt descendre et… se battre…? » rectifia Lacroix.
« CE QUE J'AI DIT C'EST, MINOU !! »

Apeurés et secoués par la colère nouvelle de Vanillaminou, Chowg, Evelia et Lacroix descendirent aider Geroro. Le crapaud remarqua ses amis, étonné. Wattaru cessa tout mouvement et les regarda.

« … Comment va Flimini ?! »
« Bien, bien ! » assura Lacroix.
« Ouf… Je suis… content… »

Geroro s'effondra à genoux. Chowg vint vers lui.

« Hey, ça va ?! »
« Oui, oui… Où est Flimini ?! »
« Pense un peu à toi, bon sang, tu es dans un de ces états ! Vanillaminou veille sur lui ! »

Chowg aida Geroro à se redresser. Je trouvais ça plutôt cool que Geroro s'en fasse plus pour Flimini que pour lui-même. Geroro lâcha Chowg.

« C'est bon, je peux encore me battre… »
« T'es sûr ?! »
« Oui… Il est fort, mais si on s'y met tous… »

Chowg regarda Evelia qui soupira.

« On l'attaque, alors… Lacroix ?! »
« … Je… reste en arrière, je vous couvre. »
« Quelle grosse lâche ! »
« Désolée c'est au dessus de mes forces d'attaquer des soldats manipulés !! »
« On se débrouillera sans elle ! » assura Chowg. « Elle a déjà soigné Flimini, ça suffit pour prouver qu'elle n'est pas une traitresse à mes yeux ! »

Evelia soupira ostensiblement. Geroro regarda Lacroix, surpris d'apprendre son geste. Wattaru concentra son électricité.

« Peu importe votre bonté… Je vous écraserais !! »

Chacun se mit en position. Lacroix recula, prête à couvrir. Evelia émit son sabre feuille qui faisait disparaître les feuilles à ses bras. Chowg s'enflamma comme à son habitude. Geroro intoxiqua ses doigts. Vanillaminou observait, portant toujours Flimini sur son dos, inconscient.

Les trois se jetèrent sur l'ennemi. Wattaru déploya une toile électrique.

« N'y touchez pas !! »

Chowg y fut pris malgré l'avertissement. La toile entoura son bras et explosa aussitôt, projetant l'homme-chien en arrière.

« OUARG !! »

Le Cadavre Exquis de Lacroix rattrapa le Caninos.

« … Merci… »
« Ca va ?! »
« Oui, oui… »

Chowg retourna au combat. Les trois guerriers s'acharnaient sur le soldat électrique. Lui ne faisait qu'esquiver leurs attaques. Soudain, il électrisa son corps et créa une vive explosion d'éclairs qui repoussa les trois. Lacroix allait pour les réceptionner mais ils se rétablirent sur leurs pattes, plus déterminés que jamais. Wattaru déploya une énergie incroyable et sembla les pousser au challenge.

(Si seulement de mon côté je pouvais faire quelque chose…)

Evelia frappa Wattaru de son sabre. Le guerrier électrique la repoussa d'un vif vent électrique. Chowg arriva ensuite avec une masse de flammes qu'il abattit sur un mur électrique. Surpris, il ne put esquiver les dards lumineux qui partirent sur lui. Wattaru faisait l'épreuve d'une maîtrise parfaite de la situation. Geroro arriva par derrière et se prit un coup de pied dans la face. Les trois repartirent à l'assaut. Quel courage quand même. Mais ils n'en triompheront pas sans un minimum de coordination…

Wattaru balance une grosse attaque combinée. Le trou se remplit de sillons électrifiés. Lacroix remballa son Cadavre Exquis et se recroquevilla, effrayée. Chowg, Evelia et Geroro esquivèrent les sillons. Wattaru claqua dans ses doigts, faisant exploser les sillons. Tout le monde subit l'attaque de Wattaru.

« Aaaah !!! »
« Hiiiii ! »

Vanillaminou observait, inquiet. « Le distraire il faudrait, Minou… »

Il posa Flimini par terre.

« Minou désolé, Minou, mais… »

L'Insolourdo commença à s'enterrer.

« Savoir se jeter dans la mêlée il faut parfois… Minou ! »

Quand Vanillaminou s'enterra complètement, Flimini reprit enfin conscience. Wattaru usait maintenant des sillons creusés pour frapper à distance. Lacroix tentait de rester hors d'atteinte mais certaines étincelles la piquaient. Evelia, Chowg et Geroro n'arrivaient plus à frapper Wattaru qui avait érigé une véritable protection avec ses attaques.

« Vous allez mourir !!! »

***

Bon sang !! Il n'y a donc rien que je puisse faire ? Je ne suis donc qu'un stupide Togepi sans aucune force ni pouvoir ??? Je suis si impuissant !! Si seulement je pouvais être à leurs côtés au moins pour me sacrifier !! Et… Et voilà que je pleure, c'est stupide !!

Je joins les mains dans un geste de pur désespoir.

« Oh, grand Arceus !! Dieu des Dieux, Seigneur des Seigneurs, je te prie de bien vouloir protéger ces jeunes gens !! Je vous en supplie ! »

***

Vanillaminou sortit devant Wattaru en étendant les bras. Etonnement général.

« …Waouuuuuh Vanillaminou je suis ! Waouuuuh Minou !! »

Wattaru resta éberlué (Et j'avoue l'être aussi face à cette tactique tout en continuant à prier.) Le guerrier prépara une attaque dans sa main. La concentration d'énergie était forte. Les trois autres se placèrent autour mais Vanillaminou les gênait un peu pour l'attaque… (Oh non !!)

Le Cadavre Exquis tira Vanillaminou par l'arrière en le prenant par le ventre. Lacroix ramena le géant d'Ombre vers elle. Wattaru lança l'attaque en donnant un coup avec sa main chargée d'énergie électrique mais trop tard ! De fait il resta dans une position très vulnérable.

Cet instant fut choisi par Evelia pour frapper le flanc droit d'un coup d'épée verdâtre, Geroro donna un coup de Direct Toxik dans le flanc gauche et Chowg appuya deux paumes brûlantes sur les épaules du Pokémon électrique. Le Voltali fut pris d'un soubresaut et s'effondra à quatre pattes.

***

Chez moi, mes mains jointes s'illuminèrent en blanc, à mon propre étonnement. La lumière s'empara aussi de… Wattaru ?!

***

« Q… Que s'est-il passé ?! »

Etonnement général. Flimini descendit aux côtés de ses amis. Lacroix et Vanillaminou s'avancent. Wattaru se relève. Les trois attaquants s'écartèrent.

« Q… C… C'est vous ?! L… Le corps expéditionnaire envoyé par les Reines de la Nation du Bois ?! »

Evelia hocha la tête, surprise.

« J… Je suis blessé… Que s'est-il passé ?! Nous vous avons attaqués ?! Oh seigneur… Comment vont les deux autres ?! »

Lacroix baissa la tête, ainsi que Vanillaminou, Chowg et Evelia.

« Non… Ecoutez… Il faut que vous retourniez prévenir vos reines, Zeho… »

Wattaru convulsa et s'écroula au sol. Choc général.

« … »
« Oh non… » geignit Lacroix.
« Mais qu'est-ce que… » s'étonna Chowg.
« N'ai rien besoin de dire je suppose que cette fois… Minou… »

Lacroix tomba à genoux.

« C… C'est trop affreux ! Ces pauvres soldats innocents !! C… Il faut l'arrêter !! Il faut arrêter ma Reine !! »

Tout le monde regarda Lacroix qui semblait résolue.

« Je vous aiderais à entrer si elle nous refuse l'entrée ! Je vous aiderais à parler devant elle, mais nous devons créer ce lien diplomatique. »

Tous hochèrent la tête.

***

J'ai fait quelque chose… Mais trop tard. Merci pour mon estime de moi-même…

En tout cas c'est un soulagement de voir que mon Vœu est la seule solution contre le contrôle mental de ma mère.

On frappe à ma porte. Un serviteur.

« Prince Weiss, la Reine souhaite vous voir. »

Pourquoi donc ? Je n'ai qu'à aller la voir… Elle ne me fera pas de mal, je suppose. J'allais au devant d'elle. Mère me regarda.

« Eh bien, Weiss… »
« Mère… »
« Tu m'as menti… »
« … »
« Tu m'as menti, et j'ai dû châtier Luperio. »

Mon sang se glaça dans mes veines.

« Prends garde, il pourrait tenter de te tuer. »

Oh non… Elle avait pris conscience de mon mensonge… Elle a su que je voulais utiliser mon savoir a des fins délétères pour elle !

« Je suis admirative, mon fils… Tu as fait l'épreuve d'une cruauté incroyable. Je suis très fière de toi, tu n'as rien à envier à ta mère le génie du mal. »

Je hochais la tête, pas fier de moi du tout.

« Retourne à tes appartements. »

Je tournais le dos.

« Au fait, joli Vœu. »

Je relevais la tête, abasourdi.

« Malheureusement j'ai toujours le droit de mort sur mes Invités… Ton outrecuidance m'a subjuguée. »

Je frissonnais. Les larmes coulaient sur mes joues. Elle va me tuer…

« N'utilise plus jamais tes techniques pour contrer mes plans, Weiss. Sinon je t'emprisonne. Retourne à tes appartements, et prends garde à toi. Luperio pourrait venir dans tes appartements pour t'assassiner… Il n'y a rien qui puisse y remédier… »

Je me rendais à mes appartements, fou de tristesse.

***-***

Le groupe repartit en direction de la Nation du Métal, plus déterminé que jamais.

« En tout cas… »

Tout le monde regarda Flimini.

« …Je suis surpris que vous ayez travaillé tous ensemble pour venger mon attaque… »

Chowg plissa les yeux.

« En fait c'est Geroro qui a foncé vers Wattaru le premier… »
« Oui mais vous vous êtes occupés de moi et vous l'avez rejoint ensuite ! Ca me fait plaisir de voir tout le monde se disputer moins qu'avant ! »
« C'est pas vrai, ça ! » grommela Evelia.
« On se dispute pas vraiment… » marmonna Geroro.
« En fait l'ambiance fluctue énormément selon les humeurs de chacun… » renchérit Lacroix.
« Voilà ! » assuma Evelia.

Vanillaminou regarda tout le monde puis regarda Flimini.

« Se sont tous bien entendus ils aujourd'hui, Minou ! »
« C'est cool d'avoir un être perspicace et altruiste avec soi ! » sourit Flimini.
« Hmph… »
« On peut pas garder ses pensées pour soi ici… » soupira Evelia.
« Rhalala… »
« Tu vas te faire détester, Vani… » ricana Geroro.

Vanillaminou passa une main derrière sa tête, embarrassé.

***-***

Luperio arriva dans son ensemble bleu. Il ressemblait à un guerrier de la forêt et à tout sauf à un élémentaire Acier. Il avança vers sa Reine et se prosterna.

« Ma Reine, vous m'avez appelé ?! »
« Dites à Ogremont de se préparer. Ils arrivent, tout compte fait. »
« Bien ma Reine… Ne pensez-vous pas qu'il suffirait de les laisser entrer et leur parler ? »

Zehonia sourit.

« Cela contreviendrait à mon plan de conquête par la guerre forcée. Oh, puis-je te demander un service ? »
« Oui ? »
« J'aurais besoin que chaque soir tu veilles à ce que mon fils dorme bien, et donc que tu ouvres chaque soir la porte de ses appartements, puis que tu la refermes. Te sens-tu capable de faire ça ? »
« Si cela convient à la Reine… »
« Tu peux disposer. »

Luperio partit. Zehonia leva une main et déploya un Pouvoir Antique. Elle observa le Corps Expéditionnaire.

« Lacroix… Tu me déçois beaucoup, jeune fille… »