Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Destins liés ~Crépuscule~ de fan-à-tics



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : fan-à-tics - Voir le profil
» Créé le 21/06/2009 à 17:21
» Dernière mise à jour le 21/06/2009 à 17:21

» Mots-clés :   Présence de personnages de l'animé   Présence de poké-humains   Présence de shippings

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 25 : Les bonnes décisions, ou pas.
Hello, je pose un nouveau chapitre pour fêter la presque fin du bac, plus que trois épreuves youpi !

J'éditerai quand Domi'leaf pourra le corriger, mais je voulais pas vous faire patienter trop longtemps non plus…

Sur ce bonne lecture, je vous laisse en compagnie de Twilight ! (pas le livre auquel vous pensez tous u_u, bon je vais dire crépuscule pour ne pas laisser croire…Il n'y aura jamais de vampire ici ! Allez bisous !







-Chapitre 25-



Un silence accueillit la déclaration de Sacha. Celui-ci envahit les murs de l'arène plus vivement, plus fortement que le vent froid de l'hiver, les tous frémir. Pas que la surprise soit incroyable, ils savaient tous que le gouvernement cachait ce genre de magouille, mais ils vivaient avec, pensant que cela ne les touchait pas vraiment, sauf que là, un de leurs meilleurs amis y contribuait, et pire que cela, il leur annonçait de but en blanc. Cela allait bouleverser toute leurs existences. Ce fait les effleurait sans qu'ils n'en prennent réellement, pleinement conscience.

-Quoi ? S'interrogea Aurore.

Sacha avala sa salive, manquant de régurgiter son propre discours. Il n'arrivait pas à croire qu'il infligeait ça à ses amis, mais il devait le faire, il essayait de s'en convaincre tant bien que mal. Mais, quand il contemplait leurs visages pales, leurs yeux écarquillés, le doute s'immisçait en lui. Il grimaça et se pinça les lèvres, pikachu frotta sa joue contre la sienne pour lui donner du courage. De toute façon, maintenant le mal était fait.

-Il s'agit d'une toute nouvelle organisation secrète qui a été mise sur pied il y a trois ou quatre ans. Peter, enfin plutôt Lance, l'a crée dans un but précis : arrêter la vague de criminalité des Team, avant qu'il ne soit trop tard. J'en fais parti, comme tous les membres des différentes ligues, et plusieurs dresseurs itinérants qu'on a jugés comme prometteurs. Déclara-t il en un souffle.

Régis arqua un sourcil, intrigué.

Sacha se tourna vers Ondine et lui demanda si elle avait une feuille et un crayon. La rouquine sursauta, puis en tremblant elle alla chercher ce qu'il lui demandait, quand elle le lui remit lentement, elle ne put s'empêcher de murmurer : « mais dans quoi t'es tu encore fourré ? » Le brun eut un sourire faible et commença son explication.
-L'organisation est beaucoup trop jeune, et si nous ne manquons pas de fonds, les membres se font rares, et nos forces manquent de poids. C'est pourquoi, Peter a décidé de lancer plusieurs programmes pour renforcer Twilight. Le premier, concernait plusieurs dresseurs fiables, tel que Cristal Heart, Louka et Jun, que tu connais Aurore, Ruby, un maître d'Hoenn, et moi-même. Nous devions faire le tour des maîtres d'arènes de nos régions natales, pour les convaincre d'adhérer à notre cause, et de se joindre à nous. Cette étape c'est montré plutôt concluante, à part quelques exceptions presque tous ont accepté.C'est pourquoi je devais te voir Ondine, pour te proposer ce marché.

Son amie d'enfance baissa les yeux, et fronça les sourcils, déçue au point d'en avoir la poitrine toute dilatée, ainsi donc ce n'était pas juste pour le plaisir de la revoir après tant d'années...Elle s'était montrée tellement idiote à se faire de faux espoirs comme ça...

Sacha se pencha et dessina rapidement, et pas très bien il fallait l'avouer, un schéma simple. On pouvait voir une sorte de bonhomme en haut d'une pyramide, en dessous de lui, on voyait un mec composé de bâtons et avec une tignasse rebelle, et une expression colérique, Silver frissonna, il croyait se reconnaitre là...Etait-il si moche ? A côté, on pouvait voir une brève représentation de Sacha, encore à droite, une figure étrange rappelant Ondine, et enfin une autre regroupant des caricatures de Régis et Flora.
La légende indiquait clairement dans l'ordre : Chef de Twilight / Peter – Dresseurs itinérants : ex Silver. –C'était donc bien lui le gars qui tirait la tronche, le concerné fronça les sourcils. Ensuite, Conseils des 4 / ex : Sacha – maîtres d'arènes / ex : Ondine – Autres espions dans différents domaines / ex Régis et Flora.

-Ceci montre l'organisation actuelle, ou tout du moins, celle voulue, de Twilight. Expliqua Sacha. Peter voulait absolument diversifier les domaines, et attribués des tâches différées à chaque partie, pour permettre une confrontation totale. Pour faire simple, les maîtres d'arènes doivent assurer le recrutement de nouveaux membres prometteurs, et protéger leurs villes de l'influence néfaste de chaque Team. Les conseils doivent eux, plutôt tenter de structurer l'organisation et s'occuper de dénicher les ennemis hauts placés. Les autres espions, suivant leurs spécialités, peuvent fournir une aide conséquente, soit en mettant à disposition leurs découvertes, soit en permettant aux membres de s'infiltrer ni vu ni connu dans des comités importants pour des déplacements. Les dresseurs itinérants quant à eux, effectuent les missions, tâtent le terrain, détruisent ou réunissent des preuves contre les Team pour anéantir leurs pouvoirs. Cette organisation est la meilleurs idée depuis des siècles j'en suis certain ! Certes ses membres risquent toujours quelques choses, ainsi que leurs proches, mais à long terme je suis sûr que cela paiera !

Les camardes s'entre regardèrent, perplexes, inquiets, peu enclin à faire autant confiance à ce groupe « crépuscule » que leur ami. Silver soupira d'agacement. Il ordonna à Chris et Angie d'écouter le discours jusqu'au bout, et de venir le chercher quand cela serait terminer. Il n'avait pas besoin d'entendre à nouveau toutes ces explications hiérarchiques barbantes. De plus, malgré tout, l'image de Gold effondré dans le couloir détournait sa concentration, il s'en faisait pour lui. Il sortit de la pièce, jetant un coup d'œil à Sacha pour être sûr qu'il ne se désisterait pas face aux visages blancs de ses ex coéquipiers, puis jaugeant le courage de son supérieur, referma derrière lui. Il en était capable, c'était une étape de transition toujours dur, cela signifiait impliquer ceux qu'il aimait dans un conflit où ils risquaient de ne pas s'en sortir vivants. Mais, en même temps, cela se révélait le meilleur moyen de les protéger également, car ils se méfieraient d'un ennemi invisible, et seraient plus aptes à survivre à une attaque surprise, alors que dans le cas contraire...

Samantha se leva en le voyant arriver, mais il l'ignora, tachant de ne pas la regarder dans les yeux pour ne plus revivre des souvenirs douloureux.
L'adolescente l'observa s'éloigner sans un bruit, puis se rassit, le cœur gros, alourdie par cette ambiance pesante. Lucas lui frictionna le dos pour la réconforter mais elle ne sentit qu'à peine sa gentille attention. Le concerné lui-même, ne mettait qu'une petite part de lui-même dans son geste, réfléchissant intensément aux derniers évènements.

Eléanore, Ce Régis l'avait nommée Eléanore, qu'est ce que cela signifiait ? Il se mordit la langue et se massa les tempes. Eléa devait être un diminutif alors, mais pourquoi la gamine ne leur avait-elle pas donné son vrai prénom alors ? C'était si proche du véritable, cela ne pouvait certainement pas être pour changer d'identité, c'était trop stupide et Eléa était tout sauf stupide.
Le brun marqua une pause, frappé par une évidence.
Peut être, peut être que c'était justement là l'intention de leur coéquipière, rendre sa couverture tellement simple qu'il était impossible de songer même à cette simplicité de sa part pour ses proches ? Après tout il parlait de la gamine aux couettes, celles qui avait pu mêler la physique aux combats Pokémons pour faire gagner un pikachu contre un gravalanche !
Lucas secoua la tête. Mais dans quel but ? Pourquoi leur camarade voudrait-elle passer inaperçue, changer de prénom ? Le mec de tout à l'heure avait évoqué la fuite, la fugue. Pour avoir tenté le coup lui-même, il savait qu'une fois la ville dépassée, les policiers ne déplaçaient plus vraiment des montagnes, à peine quelques avis de recherche, rien de plus, il suffisait de cacher son visage pour être tranquille.
Lucas fronça les sourcils. Craignait-elle plus que ça ? Avait-elle peur d'une plus grande attention sur son cas ? Pourquoi ? Il y avait plusieurs raisons rationnelles à cette crainte, soit elle avait des parents hauts placés, soit une circonstance urgente, soit sa fugue pouvait passer pour un enlèvement, soit elle détenait une chose genre secret d'état...Soit...

Le brun s'emporta et grogna. Quel casse tête, et l'étrange comportement de Daniel ? Et l'état de santé d'Eléa, ces types étranges, cette Team, son starter, où plaçait-il tout ça dans l'équation ? Brusquement, Lucas comprit qu'il détestait les maths.

Samantha se leva, et posa une couverture sur Akira Yuki, assoupi dans le fauteuil, Daniel et Eléa muets comme des tombes ne la remarquèrent même pas.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

-Hey...

Le brun ne bougea pas, recroquevillé, serrant Capumain contre son cœur, enfouissant son visage dans les bras du singe, il ressemblait à une statue tragique ornant les tombeaux d'illustres familles. L'ex voleur se gratta la nuque, embarrassé, il n'avait jamais vu son coéquipier dans cet état, même pas quand il le battait en combat Pokémon. Il ne savait pas vraiment quoi faire. Habituellement c'était lui qui refusait de parler, pas le contraire, lui il jouait le moulin à parole qui lui remontait le moral, ou l'énervait encore plus, ça dépendait des fois.

Silver s'approcha et prit place aux côtés de son camarade, hésitant.
Il avait une maxime, ne jamais se mêler de la vie privée des gens, chacun gardait ses petits secrets, et s'ils ne désiraient pas les partager, il le respectait. Avec sa propre histoire il ne pouvait en être autrement. Cependant, voir le brun dans cet état le dérangeait, l'attristait dans un sens, il n'arrivait pas à enlever l'image de son visage lorsqu'il s'était laissé glisser le long du mur, comme anéanti, terrassé.

-Tu...Tu as besoin de quelque chose ? Balbutia-t il en désespoir de cause, ne sachant que dire d'autre après plusieurs minutes de réflexion.
-Non.

Sa voix était tellement froide, que Silver crut un instant entendre son propre père parler. Il ne percevait pas la moindre trace de sanglot chez lui. La prise du brun se resserra sur son pokemon.

-Tu veux que je parte ? Demanda le roux, remis du choc. Etrangement cette idée ne lui plaisait pas, il préférait rester près de lui, pour être sûr...Sûr qu'il ne commettrait pas d'erreur, sûr qu'il s'en remettrait.

Après un silence tendu, et un cri plaintif du Capumain, le brun bougea la tête négativement, serrant la mâchoire, grimaçant affreusement de douleur.

Silver haussa les épaules et se tassa un peu plus contre le mur, patientant, gardant un œil sur un Gold pétrifié. Il ne savait pas vraiment comment réagir, probablement devait-il poser sa main sur son épaule, le secouer un bon coup ou tout du moins le rassurer en montrant qu'il était là, mais, Silver n'avait jamais fait cela avant, comme on ne lui avait jamais fait ça non plus, il ignorait donc si c'était tellement utile...

-Je hais les médecins...Bafouilla le brun.
Silver se tourna vers lui, curieux, cherchant le fond du problème. Gold continua indifférent, il sembla relever un peu la tête et Silver pu voir que le contour de ses yeux étaient rouges. Il avait donc bien pleuré.
-Ils donnent de faux espoirs...
-Hm...mais ils sauvent des vies aussi. Répliqua le roux avec raison.
-Ils en perdent autant. Et je m'en fiche des gens qu'ils sauvent, je les connais pas.

Capumain se frotta contre la frimousse de son maître. Silver soupira, il regarda autour de lui, scrutant lieux, espérant trouver une aide invisible ou tout du moins des mots pour répondre à ça, et au bout de quelques secondes, et il se résigna à dire ce qu'il pensait.

-Pourtant, on ressemble un peu à des médecins nous aussi...On sauve des gens en anéantissant la Team Rocket, on sauve des vies d'inconnus, dont on a rien à faire non plus...Comme on peut détruire des familles entières également avec une seule erreur...

Gold se redressa d'un bond, le fixa droit dans les yeux, ses prunelles terrifiée, remplie de déni, presque de haine. Il semblait lutter intérieurement, pour ne pas s'assimiler lui-même à ce corps qu'il détestait tant. Il porta la main à son torse, comme s'il allait s'arracher le cœur dans l'instant, et hurla d'une voix frémissante :

-Non nous on empêche les pauvres gens de se faire attaquer ! Ce n'est pas pareil, nous...n-Nous on se bat dans l'ombre, on envoie des monstres sur la chaise électrique ce n'est que justice ! O-on fait pas croire aux gens qu'ils vont s'en sortir ! ON JOUE PAS A DIEU AVEC DES VIES !

Silver se redressa et planta son regard d'argent dans le sien, froid tel le marbre.

-Alors à quoi joue-t on ? Lança-t il avec détachement. –Ces gens que tu veux envoyer en prison n'ont pas toujours le choix, regarde Christopher et Angèle, tu crois que ces gens là méritent la peine de mort ? Tu crois que je mérite la peine de mort parce que...parce que je me suis infiltré chez les Rocket ? Se rattrapa le roux, cédant petit à petit à la colère.

Le brun rentra sa tête dans ses épaules, perdu lui-même dans ces affirmations. Silver lui continua à parler avec la neutralité d'un psychopathe :

-Je ne sais pas ce qui te mets dans cet état Gold, mais il faut que tu comprennes que le monde n'est ni tout blanc ni tout noir. Arrêtes de te prendre pour le plus heureux ou le plus malheureux de la terre ! Tout est gris ici, et nous nous sommes au milieu, ni héros, ni victimes, nous ne faisons ni la justice, ni le bien, on est au même niveau que les monstres de la Team Rocket ! Au même niveau que les médecins !

Le brun grimaça, puis sa bouche se tordit, quand les larmes revinrent sur son visage Silver détourna le regard pour ne pas les voir, autant par considération pour son coéquipier et son orgueil autant pour lui épargner cette vision qui lui torturait les entrailles. Gold reprit de nouveau Capumain dans ses bras, se rassit, et attendit que les pleurs se tarissent. Silver soupira, et retourna à ses côtés, neutre.

-Tu veux que j'appelle ta sœur, pour prendre de ses nouvelles ? Si toi tu es comme ça j'ose même pas imaginer l'état de cette pleurnicharde...

Gold opina du chef et lui tendit son pokématos sans le regarder. Silver composa le numéro sur le cadran, il s'apprêtait à s'éloigner le temps d'une conversation quand soudainement son coéquipier balbutia :

-Silver...P-promets moi que tu ne m'obligeras pas à t'emmener dans un hôpital...De te voir...Avec tous ces tuyaux, ces machines qui maintiennent en vie des gens déjà morts...S'il te plait...

Silver le contempla passivement, puis il décida de ne pas mentir. Il connaissait les risques de la mission qu'il préparait, tout comme il en connaissait les enjeux. De manière générale même, tous les membres de l'organisation risquaient d'y terminer, dans un hôpital.

-Je ne peux rien te promettre Gold, je ne suis pas un Dieu, je ne décide pas de ces choses là...Mais des gens souffrent à cause de Team comme la Rocket, et ça, je refuse que cela continue...Je suis prêt à donner ma vie pour ça, pour les sauver...la sauver. Ajouta-t il après une pause méditative.

Son coéquipier tressaillit. Il ignorait quel drame l'avait ainsi fauché, ôté toute sa joie de vivre, mais cela faisait peine à voir. Le roux entendit les premiers « bip » du pokématos, et avant de s'en aller il déclara :

-Mais je te promets d'essayer si tu te remets vite sur pied. Notre devoir nous attend.

Gold releva la tête, camouflant ses larmes, jetant un regard désespéré, dépourvu de toute volonté à son ami qui se retirait un peu plus loin pour faire ce dont il n'était pas capable en cet instant. Soutenir sa propre famille.

Silver fit quelque pas dans le couloir et attendit qu'un visage familier apparaisse sur l'écran, gardant tout de même un œil sur Gold de loin. Au bout du troisième « bip », on décrocha enfin, mais ce ne fut pas le visage rond et doux de Cristal qui l'accueillit, mais celui d'une gamine d'à peine dix ans, avec la peau mate, des yeux marrons, des cheveux de même couleurs, coupés courts au carré, et un chapeau de mauvais gout sur la tête, pourvu d'un gros nœud rouge. Le roux soupira.

-Salut Elza. Tu peux me passer Cristal ?

La petite derrière l'écran fit une moue renfrognée qui conférait un semblant d'émotion à sa frimousse froide.

-Non. Rétorqua-t elle. –La dernière fois que je lui ai passé son pokématos elle a fondu en larmes après l'appel.
Silver se massa la nuque avec lassitude.
-T'es chiante. Maugréa-t il.
-T'es borné, j'ai dit non.
-Passe la moi petite morveuse têtue. Je te signale que tu es dans l'organisation seulement depuis quelques mois ; je suis donc ton aîné et tu dois m'obéir.
- Dans tes rêves, dois-je te rappeler pourquoi je suis dans l'organisation ? Parce que je ne respecte rien ni personne.

L'adolescent soupira, exaspéré, il tenta de se calmer en pensant de toutes ses forces qu'il le faisait pour Gold. Pourtant il devait avouer que là, sa patience limitée...Etait mise à l'épreuve.

-Passe moi Myxilia. Dit-il, les mâchoires serrées.

La petite grimaça puis elle appela une autre personne. Une toute jeune adulte, au teint blafard, aux cheveux noirs parsemée de quelques mèches rouges, arriva, deux yeux bleus profonds se posèrent sur lui.

-Ta protégée me tape sur les nerfs, lança-t il instantanément.
-Tu n'es pas le seul, Alexandre a failli l'étrangler ce matin aussi...Mais bon, il faut dire qu'elle l'avait battue en combat Pokémon, même si ce n'était pas très régulier...Comme manière de gagner...
-Passe moi Cristal, coupa court le roux.

La brune grimaça, baissa les yeux et hocha de la tête négativement.

-Non...Je ne peux pas, elle a été très éprouvée ces derniers temps, le voyage à jotho est une catastrophe, hier nous avons infiltré une bande de la Team Rocket près de Doublonville...Et Elle, elle n'était pas comme d'habitude. Le coup de fil de...tout à l'heure...De l'hôpital l'a achevée...Elle, elle a appelé Gold et depuis elle pleure.
-Gold aussi, je suis à côté de lui, il veut savoir comment elle va. C'est son frère Myxilia, laisse-moi prendre de ses nouvelles.

La brune porta la main à ses lèvres et sembla ruminer ces paroles, avant d'annoncer qu'elle allait le demander. Elle revint quelques minutes plus tard, et lança calmement :

-Elle tient son pendentif et écoute sa berceuse. Elle ne veut voir personne.
-Tu lui as dit pour moi ? Pour son frère.
La brune grimaça puis expliqua :
-Elle dit à son frère d'avoir le courage de venir la voir...Et à toi, d'aller te faire foutre.
-Toujours aussi aimable...grommela Silver.
-Elle...Ouais, on s'y habitue...Plaisanta Myxilia.
-Bon...Tu prends soin d'elle pour Gold et moi...D'accord ?
-Ok...Et toi, tu t'occupes de l'autre.
-Même pas en rêve, je suis pas sa nounou...

Myxilia sourit faiblement. Silver ajouta avant de raccrocher :

-Et fout une claque à Elza de ma part.
-Alors là, il faudra que tu le fasses toi-même !

Il éteignit l'engin avant d'entendre son rire doux. Doucement il revint auprès de Gold et lâcha :

-Elle pleure et écoute la musique de son médaillon...Mais Myxilia s'en occupe. Donc...je pense que ça ira.

Gold se recroquevilla en émettant une plainte affreuse. Silver soupira, puis en tremblant, il posa sa main sur son épaule et la caressa, le rouge aux joues. Ils restèrent ainsi un long moment.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

-J'ai...J'ai besoin de faire le point...O-on en reparlera demain...bafouilla Ondine au bout d'un moment. Le visage blême, les yeux cernés, elle sortit de la salle en adressant un au revoir timide à ses camarades.

Les autres l'observèrent, puis regardèrent à nouveau Sacha, avant d'imiter leurs camarades. Tout cela allait, trop vite, était, trop bizarre, trop soudain. Ils quittèrent un à un la pièce. Aurore et Kenny, mains dans la main, semblaient douter profondément, plus perdu que les autres encore : ils venaient de se mettre en couple, ils n'avaient strictement aucune idée du comportement à adopter dans ce genre de situation toute neuve, et ce gros truc leur tombait dessus, vraiment... Aurore se demanda même si cette fois « tout irait bien ».

Sacha baissa les épaules, abattu par ce début de refus, mais il devait lui-même s'avouer, qu'il avait été un peu rude, seulement le tact n'avait jamais été son truc. Il soupira, pikachu lui remonta le moral en frottant son nez sur le sien. Il remercia son camarade de toujours et s'approcha des dernières personnes encore présentes ici.
Régis se tenait encore là, assis, la tête dans les mains, tourmenté par de sombres pensées. Une grande asperge aux cheveux blancs et une blonde arrivèrent vers lui en courant. Il se souvint qu'ils étaient en compagnie de Silver et Gold et leur répondit.

-Je vais chercher Silver et Gold...Christopher, parle lui du plan...Annonça Angèle avec un sourire peiné.

Le jeune homme commença alors à lui raconter une histoire incroyable, où il se faisait arnaquer par la Team Opale, volait un Pokémon puis le perdait, le cherchait, se faisait frapper par sa coéquipière pour finalement se faire prendre par Silver. Sacha arqua un sourcil, perdu dans cet amas d'informations. Heureusement, la blonde revint en traînant un rouquin réticent, un Gold amorphe par la main, les yeux rouges.

Le roux alla droit au but :

-Peter s'est fait avoir, il a failli se faire tuer il y a quelques heures à Eternara.

La surprise et la peur teinta le visage du maître Pokémon.
-Les teams se font de plus en plus imposantes, le projet Artémis a été lancé pendant ton absence, pour te dire...
-Quoi ? déjà, mais, je croyais qu'il fallait attendre un peu, que l'organisation se structure un peu avant ! Si..Si on lance ce projet maintenant, tout risque de capoter ! Bafouilla Sacha, effrayé, plaquant sa main sur le front et la laissant couler le long de son visage d'exaspération.
-Je sais, mais...Tu as vu le climat ? Cela signifie que l'ennemi a au moins capturé un des oiseaux légendaires de Kanto...Il faut à tout prix mettre les légendaires à l'abri avant qu'ils n'aient le reste.

Régis leva la tête, et observa la joute, cherchant à comprendre ce qui se cachait derrière cette discussion, comme la plupart des spectateurs de la scène.

-C'est pour ça que je veux tout de suite mettre la team Opale hors d'état de nuire. Nous avons déjà toutes les preuves contre la Rocket, il ne restera plus qu'à aider la police, et je peux faire de même avec l'Opale !

Pour appuyer l'impact de sa phrase il sortit une disquette de son sac et la tendit à son supérieur, sur le dessus une inscription à la va vite indiquait : « disque dur, serveur T.R »
Sacha vacilla, puis balbutia :

-Co-comment y es-tu parvenu ?
-Cela ne te regarde pas, je m'occupe de ça, et toi tu mets tous les Rockets derrière les barreaux point barre. Coupa court Silver en lui confiant l'objet. –l'important, c'est de tous les conduire en prison. J'ai un plan pour nous débarrasser rapidement de deux des teams les plus dangereuses !
-Et quel est ton plan ? S'empressa de demander Sacha.
-Je veux m'infiltrer dans Opale, grâce à Christopher et Angèle. Ils vont me faire passer pour le fils de Giovanni, et me livrer à l'ennemi. Une fois à l'intérieur, avec eux, nous pourrons copier tous leurs dossiers informatiques et nous enfuir avec les preuves.
-Mais c'est dangereux, le temps de faire tout ça...Tu pourrais, subir une torture atroce ? Tu t'en rends compte ?
-Je sais y résister...Mais c'est pour ça que Gold voulait que tu nous accompagnes...Histoire de le rassurer sur mon sort. Expliqua le roux patiemment, les yeux brillants de volonté.
-Je...je suis désolé, je ne peux pas Gold, si Peter s'est fait avoir, je dois absolument retourner au Qg, pour...Le remplacer quelques temps...Mais, peut être que je peux demander à un des autres membres de Twilight de vous accompagner ? Alexandre doit être libre en ce moment, la dernière fois il ne savait pas qui accompagner.
-Roh non pas cette andouille blonde, grommela le roux.
-Myxilia ?
-C'est ça et elle va nous protéger en lançant des paillettes sur l'ennemi ? C'est sur une coordinatrice, ça va nous aider ! Envoya Silver en trouvant rapidement une excuse pour que la jeune femme reste auprès de Cristal.

Sacha maugréa que Myxilia avait prouvé être une excellent combattante, mais il n'insista pas.

-Et Elza ?
-Dis le tout de suite si tu veux me voir mort...Elle lèvera jamais le petit doigt pour moi. Répliqua le roux, en se fermant.
-Elle est pas la seule...Siffla Sacha, les sourcils froncés, avant de relancer :
-Alors, Yoann ? Il est à lavanville avec sa famille depuis quelques mois...je crois.
-Cet insipide ? Quelle horreur...
- Il ne reste plus beaucoup de monde alors...marmonna Sacha. –Paul et Jun sont à Sinnoh pour une mission similaire à la mienne...Richie, non je ne sais pas vraiment où il se trouve...
-Dans ce cas, on se débrouillera seuls.
-C'est dangereux...Répéta le brun.
-Je pense que c'est nécessaire. Répliqua Silver, avant de fixer Gold, qui détourna le regard, accablé.

Sacha se massa la nuque puis soupira :

-Fais ce que tu veux...mais restez en contact avec nous, qu'on puisse venir à votre secours dans le pire des cas.
-Hm. Approuva Silver, bien conscient qu'avec la crise que subissait Twilight cette attention ne volerait pas haut.

Silver décida finalement de se taire et s'assit dans un canapé, il fit signe aux autres de venir avec lui et de l'imiter. Comprenant que Régis et Sacha devaient se dire plusieurs choses maintenant.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

-Les enfants, allez dormir...M-Merci de votre aide aujourd'hui, mais vous en avez assez fait.

La voix faible d'Ondine les tira de cette torpeur paralysante qui les tenait sous son joug. Samantha sursauta et l'observa incrédule, cherchant dans son regard une raison de ce changement d'attitude de sa part. Mais elle ne trouva rien à part une grande fatigue et lassitude. Eléanore se leva et lui proposa d'aider à débarrasser mais elle refusa son offre, la gamine aux couettes grimaça, puis finalement osa poser sa véritable question :

-Demain, est ce que l'arène sera réouverte ? J-J'aimerai gagner ce badge, surtout devant Régis...

Ondine la regarda, les yeux cernés et soupira :

-On verra demain...Mais ne te fais pas trop d'illusions...

Etrangement, cette réponse ne paraissait pas s'adresser à Eléanore, même si la gamine déçue, la prit très à cœur.
Drew et Flora sortirent à leurs tours de la pièce, le garçon entraînant sa coéquipière par le bras, le visage fermé. Kenny et Aurore s'occupèrent un moment de la table en silence puis finirent par abandonner et à s'exiler à leurs tours. Samantha revint vers les coordinateurs, honteuse, se tritura les doigts et s'excusa d'avoir mordu sauvagement le coordinateur un peu plus tôt cet après midi. Mais le garçon lui donna l'absolution sans grand enthousiasme. Samantha scruta à nouveau ces visages familiers comme terrassés par une force incommensurable. Inquiète, elle se demanda ce qui avait pu se passer dans cette salle pour les mettre tous dans cet état. Lucas à côté d'elle murmura :

-C'est à croire que quelqu'un est mort...

Leurs bouches se tordirent. Le jeune garçon se rappelait en cet instant l'expression terrifié de sa cousine Marion, il se demanda ce qu'elle devenait, comment elle avait réagit à son refus de la suivre...Evidemment, elle avait du suivre ses parents dans leur déménagement. Lucas ignorait qu'en vérité, la blondinette était revenue sur ses pas et payait une visite surprise aux Kazamatsuri pour retrouver son cousin, et la famille n'aimait pas se faire insulter.

-Eléanore...tu peux venir quelques secondes ?

La voix de Régis résonna dans le couloir. La concernée soupira et s'affaissa un peu plus, rétorquant à son ami :

-Tu crois pas si bien dire...Je vous retrouve dans la chambre ? M'attendez pas –elle jeta un nouveau coup d'œil à son ami d'enfance et répéta- M'attendez vraiment pas, je vais en avoir pour un moment...

Elle allait partir quand Daniel, Gabriel, Lucas et Sam la retinrent par le poignet, inquiets. Elle leur fit un petit sourire.

-Tu t'appelles donc bien Eléanore ? Balbutia Lucas.
-Roh non, j'aime pas mon prénom, je préfère Eléa...c'est mieux. Plaisanta la gamine.
-Tu en caches d'autres, des comme ça ? Lança Sam.
-Tu peux même pas imaginer combien...Allez je te rejoins dans la chambre plus tard, t'en fais pas, ça va aller ! La rassura son amie.
-Tu veux que je t'accompagne ? Proposa Daniel.
-Ecoutez vous êtes tous très gentils mais ça devrait aller quand même, j'ai mes Pokémons avec moi ! S'emporta faussement Eléa.

Et sur ces mots elle leur fit une bise à chacun avant d'entrer dans la pièce et de fermer la porte.

Samantha, ruminant longuement ce geste, alla réveiller Yuki, puis s'en alla dans un des dortoirs. Lucas lui aussi ne tarda pas, suspicieux mais exténué. Daniel en revanche ne bougea pas d'un pouce avec son frère, et tous deux attendirent sur le canapé.
Bientôt ils furent totalement seuls, chacun préférant vite finir cette journée dans l'espérance que cela ne soit qu'un immense cauchemar.

Les lumières toutes éteintes, le frère de Gabriel paraissait en proie à de profondes réflexions, chose inhabituelle, qui à son plus grand étonnement, le désolait. Pourtant ce n'était pas son genre d'être sensible, bien au contraire, il laissait cette tâche à son aîné, lui, bah lui il piégeait les personnes stupides et amoureuses pour vendre les photos aux tabloides le lendemain.

D'ailleurs son esprit dériva pour se demander combien il pouvait demander pour toutes les preuves de la matinée. Mais là n'était pas la bonne question, il se reprit vivement pour cet écart. Daniel poussa un soupir à lui fendre le cœur. Rah qu'est ce qu'il détestait faire preuve de compassion, ça brisait son image.

-Tu te demandes ce que tu dois faire, hein ? L'interrogea-t il.
-Non. Mentit Daniel, détournant le regard, mais son cadet ne fut pas dupe.
-Est-ce que tu dois continuer à la suivre, sans pouvoir rien faire si ce n'est la soutenir jusqu'à la fin, ou est-ce que tu dois saisir l'opportunité qui s'offre à toi, suivre ce type chercheur, pour essayer de trouver un remède et avoir plus de chances de la sauver ? Continua Gabriel indifférent.
-Arrête...Marmonna Daniel, les sourcils froncés.
-C'est sûr que la solution semble toute tracée, si tu veux vraiment être utile à Eléanore...Et puis partir ne signifie pas couper les ponts, tu peux toujours la soutenir via le téléphone, c'est pas pareil, mais c'est déjà ça. –Gabriel ne semblait pas enclin à écouter son aîné.-
-Gabriel stop. Répéta son frère en serrant les poings jusqu'à s'en blanchir les phalanges.
-Tu as déjà pris ta décision depuis longtemps, depuis que tu as capturé tous ces shiney, depuis que tu as décidé de les garder...Depuis que tu as donné évoli à Eléa. Tu avais déjà pris ta décision.

Son frère soupira et plongea sa tête dans ses mains, impassible à l'extérieur, perdu à l'intérieur. Le brun l'observa et reprit sur sa lancée :

-Tu m'as confié Carapuce pour qu'il me protège, même si on est séparé par accident, et tu as fait la même chose pour Eléa. Tu voulais que moi et elle nous soyons toujours à l'abri.


Il marqua une pause un moment. Evoli était le premier Pokémon de Daniel, celui qu'il avait éduqué avec Lucas pendant toutes ces années, et carapuce, probablement le meilleur choix pour le protéger, son évolution, avec sa carapace aussi dure que le roc, pourrait parer presque n'importe quoi pour protéger son dresseur. Gabriel devait reconnaitre une chose à son aîné, il avait un cœur tellement gros que cela débordait, si cela devait aider les personnes qu'il aimait, il n'hésitait pas à sacrifier un peu de lui-même. Pour Gabriel cela représentait plutôt une faiblesse, surtout dans leur famille, pour s'imposer dans toute cette fratrie il fallait du caractère. Plus que n'en avait Daniel. Peut être que celui-ci ne voulait pas non plus se faire remarquer aussi, petit, Gabriel se souvenait qu'à chaque fois que Daniel réussissait quoi que ce soit, sa mère ou les autres lui répondaient « tu es bien le fils de ton père toi ». Daniel avait fini par arrêter de tenter de se faire remarquer.

Gabriel sursauta, trouvant le fond du problème, ce qui tourmentait son frère. Il se tourna vers lui, et froidement il répliqua :

-Tu n'es pas comme papa.

Daniel se figea et contempla son frère, ahuri. Le gamin sourit.

-Tu ne l'abandonneras pas, parce que tu n'es pas comme papa. Expliqua-t il. –Ce n'est pas parce que tu pars qu'elle sera seule, tu sauras garder en contact, parce que tu es différent, parce que tu te soucies d'elle et de son bien être contrairement à Nathaniel.

Son aîné ne bougea pas d'un pouce, mais ses poings se serrèrent, la mâchoire crispée, le corps frémissant, il prit sur lui pour déclarer calmement :

-Ne parle pas de ce que tu ignores Gabriel. Même si je garde contact avec elle, ça brisera un quotidien, notre quotidien...ca veut dire, que je serai loin d'elle, que je ne pourrai plus la prendre dans mes bras quand elle a peur, je ne pourrais plus la dessiner ou bien assister à ses disputes avec Sam...Même si je garde contact, ça...Si je pars, ca veut dire que ce sera différent ! Je...je serai exactement comme papa...Je serai même pire, parce que...Parce qu'Eléa...J'ai promis à Eléa-n-nore, d'être là...Je le sais pertinemment que tout va changer si je pars...Je sais que je l'abandonne.

Gabriel tressaillit imperceptiblement, ayant rarement vu son frère dans un état pareil, mais il se força à répondre d'une voix glaciale.

-Le changement c'est bien.
-Non, changer c'est...c'est être incapable de tenir une situation stable, c'est être aussi nul que papa. Répliqua Daniel dont les yeux s'étrécirent de détermination.
-Quand bien même...Moi je préfère que les choses changent...Parce que si papa était resté, ce serait lui qui m'aurait élevé, et pas toi.

Daniel sursauta imperceptiblement, comme frappé par un choc électrique. Son frère, venait de lui, faire un compliment ? Gabriel se leva, son ordinateur sous le bras et avant de sortir il lança :

-Songe à ça Daniel. Est-ce que le changement n'a vraiment que des mauvais côtés ? Je préfère avoir mon frère plutôt qu'un père idiot et égoïste moi. ET je suis sûr qu'Eléa préfère rester vivante plutôt qu'avoir du soutien jusqu'à sa mort. Tu ne crois pas que ça vaut le coup de surmonter une petite trouille enfantine ? Tu veux vraiment qu'elle meure à cause de toi, de ta rancune envers papa ?
-Je ne lui en veux pas, je suis...
-Je sais : tu es indifférent...C'est ça, garde ta conscience tranquille avec ça si tu veux. Moi je m'en fiche, et quoi que tu choisisses je te suivrai...Parce que je sais que tu seras jamais comme ce type et que je peux avoir confiance en toi.

Il abandonna son frère ainsi, dans les ténèbres les plus totales. Daniel se détendit à nouveau et fixa son image dans un des miroirs de la pièce. Son reflet lui rappelait sans cesse son père. Il ne voulait pas devenir comme lui, un homme insensible, ne se souciant ni de sa famille, ni des cœurs qu'il brisait sur le long de sa route. Il eut un rictus, la gorge nouée. Il songea à l'accident dans la forêt de Jade. Son père avait réussi à sauver Eléanore lui, alors que Daniel n'avait pas su. Sans Nathaniel, elle serait probablement déjà dans la tombe, et même dans le mont Sélénite, Daniel avait eut besoin d'aide pour venir à sa rescousse. Sa cheville le lui rappela douloureusement. Le garçon rêveur descendit sur terre et toisa à nouveau celui qui se reflétait sur la surface opaque, la frimousse renfrognée.

Juste cette fois, juste cette fois il allait changer. Mais il ne deviendrait pas comme Nathaniel, il évoluerait certes, mais à sa façon, il allait suivre ses proches choix, ce qu'il croyait bien. Il allait sauver Eléanore, même si cela signifiait partir du groupe et briser un quotidien, mais il ne l'abandonnerait pas. C'était pour ça qu'il lui avait donné evoli, pour ça qu'il avait préféré garder les shineys...
S'il y avait la moindre chance pour qu'elle survivre, il la trouverait et l'exploiterait.

Le garçon se leva, et sortit de la salle, après avoir retourné le miroir.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Eléanore s'assit sur une chaise et baissa la tête. Sacha et régis discutaient sur son cas apparemment, elle devait se contenter d'attendre le verdict. Silver, Gold, Christopher et Angèle patientaient à ses côtés, peu concernés mais présents. Le brun parut enfin comprendre le vrai problème, et il se mit à jeter à Eléa des coups d'œil en coin, inquiet.

Elle arqua un sourcil et tendit l'oreille, le cœur gros.
Son ami savant menait rapidement la conversation :

-Mais...C'est génial qu'elle puisse enfin faire un voyage initiatique, elle en rêve depuis toute petite, tu ne te souviens pas ? Elle nous suivait partout et te demandait tout le temps comment attraper tel Pokémon !
-Bien sûr que c'est super pour elle, mais c'est dangereux, avec sa maladie, elle risque toujours sa vie bon sang ! S'emporta le châtain.
-Quelle maladie ?

Les deux autres vacillèrent, les yeux écarquillés.

-Celle qu'elle a chopée quand elle s'est retrouvée coincée dans le nid d'Abo crétin ! S'écria Régis, rouge devant une Eléanore perdue.
-Hein ? Mais enfin, elle a juste fait un séjour à l'hôpital, puis c'est passé...Non ?
-Et tu t'es jamais demandé pourquoi je passais tant de séjours à l'hosto !

Tous se retournèrent vers Eléanore, qui sous l'impulsion de la colère venait se redresser et de crier sa phrase plus fort que prévu. Elle plaqua sa main sur sa bouche, confuse par son excès de fureur. Sacha fixa tour à tour ses deux amis d'enfance, interloqué.

-Je crois que j'ai loupé quelques épisodes là...Bafouilla-t il.
-Noooon, seulement les 25 premiers...Maugréa Eléanore, ironique, les mains sur les hanches.

Silver retint une remarque, mais la curiosité fut plus forte chez lui. Allait-il enfin savoir pourquoi cette gamine avait pu cracher du sang dans la grotte ? Il devait avouer que cette vision lui avait arraché un frisson. Juste un. Bon peut être deux....
Le maître Pokémon contempla les faces atterrées de ses camarades, déboussolé. C'était si grave que ça ? Il tenta de se remémorer ce jour funeste et toutes les conversations que cela avaient pu entraîner.
Il se souvenait surtout d'une discussion sinueuse avec sa mère quand elle refaisait son pansement au bras. Elle lui avait longuement expliqué que les parents d'Eléanore vivaient la pire chose qui pouvait leur arriver, et qu'ils devaient tous profiter un maximum de leur amie à partir de cet instant, car elle ne resterait pas très longtemps parmi eux. Evidemment, puisque son père était chef d'une grande société, ils risquaient de déménager à tout moment, et en plus un jour Eléanore aussi partirait en voyage initiatique !
Le jeune homme grogna, englué dans ses réflexions infertiles.
Bon, il repartit sur un autre chemin, après l'accident, Régis et lui s'étaient disputés violemment, il passait tout son temps avec la petite et cherchait la bagarre dès qu'il entrait dans son périmètre. Bref, il jouait au Régis quoi...Eléanore était repartie à l'hôpital aussi...Il frissonna.
Combien de fois était-elle allée à l'hôpital depuis qu'il la connaissait, depuis l'accident ?
Il fit quelques calculs rapidement et finit par perdre le compte. Même si la petite se montrait casse-cou, ça faisait beaucoup quand même...Il blêmit, les paroles de sa mère le percutèrent aussi violemment qu'une attaque tonnerre de son pikachu.

« Tu as fait tout ce que tu as pu Sacha, mais, parfois, on ne peut pas sauver tout le monde, même si on les aime de tout son cœur ».

Il fit volt de face et dévisagea la gamine longuement, se décomposant peu à peu.

-Qu...Tu as quoi exactement ? Balbutia-t il.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Drew et Flora s'étaient installés sur berge de la rivière, juste derrière l'arène, ils avaient préférés fuir finalement, partir un peu de cette atmosphère tendue qui régnait dans l'arène. Ils avaient hésités longuement, se demandant s'ils devaient rejoindre Christelle et Tom au campement provisoire de leur comité, mais la vision de la lune de levant peu à peu les avaient dissuadés de bouger.

Allongés sur l'herbe fraîche, l'astre à l'aura pâle et blanche semblait les envoûtés, suspendre le temps. Les cieux commençaient à s'illuminer d'étoiles, un peu comme un tapis étincelant. Flora contemplait Drew, ailleurs, prise dans le tourment, son cœur plus auprès de son ancien compagnon de route que parmi les constellations.

-Tu sais...Je, j'adorais ce genre de paysage, surtout avec un ciel aussi dégagé...C'est pour ça, que lors de mon voyage initiatique, je me suis spécialisé dans les concours pokémons. Déclara brusquement le jeune garçon.

Flora tourna la tête vers lui, étonnée. Il lui jeta un regard en biais, et contempla à nouveau les cieux, levant le bras vers ces satellites naturels si magnifiques. Son poing se referma sur le vide et il plissa les yeux en camouflant un rictus. Encore aujourd'hui, les étoiles avaient beau s'étaler devant lui, si proches et si lointaines à la fois, spectacle enchanteur que plus il regardait, plus il avait l'impression de s'en rapprocher, de plonger pleinement dans cet océan étincelant ; oui encore aujourd'hui ; il le voyait comme la première fois.
Il lui suffisait d'admirer cette immensité qui en avait perdu plus d'un, pour que tout s'arrange, pour que les problèmes restent sur terre tandis qu'il s'élevait et touchait la lune. Les concours pokémons, en quelques sortes, ce déferlement de paillettes, ne faisait que se rapprocher de ce sentiment de paix et de sérénité qui le touchait devant les cieux.

-C'est...étonnant...Balbutia Flora après réflexion, puis elle se plongea également dans la contemplation du paysage.

Elle soupira, sentant un drôle de sentiment chatouiller son cœur et remplacer ce gout acre en elle. Drew la regarda et lui sourit. Son visage éclairé par la lune, il paraissait dans son élément.
« Embrasse-moi idiot » Songea-t elle, avant de se reprendre brutalement.

-Qu'est ce que tu comptes faire pour Twilight ? Balbutia-t elle confuse.
-Cela ne me regarde pas. C'est ton ami plus que le mien, donc c'est ton choix, moi...je t'accompagnerai, du moment que ça n'empiète pas trop sur notre quête du grand festival en duo. Répondit-il, certain.

Encore une fois il l'observa avec cette même expression, intensément, puis piquant un fard, il détourna du regard.

« Embrasse moi » Flora se reprit à nouveau.

-Merci Drew...Murmura-t elle reconnaissante, bien que gênée.
-De rien...Après tout, on est compagnons de route, on fait équipe, je ne peux pas te laisser à mi parcours...
La jeune femme se renfrogna avant d'éclater de rire à cause de la remarque, il restait le même petit prétentieux qu'au début, même s'il avait pris quelques centimètres.
-Alors...Je pense que je vais accepter, Sacha est mon ami, je veux l'aider ! Et puis, j'ai confiance en lui, il en a déjà vu, j'ai assisté à ses exploits moi aussi, on peut y arriver, on l'a déjà fait !

Un relent d'enthousiasme inonda sa poitrine, les étoiles se reflétèrent dans ses prunelles, touchant un instant les cieux. Une étoile filante passa au dessus de leurs têtes sans qu'ils ne le remarquent.

« Embrasse-moi »

La châtaine sourit fièrement.

-Tu crois que je pourrais en parler à Max ? C'est un dresseur maintenant ! Il peut nous aider ? Et...Tu crois qu'on peut mettre Christelle et Tom dans la confidence ?

Drew réfléchit quelques secondes, se redressa et finalement répondit :

-Je ne sais pas pour ton frère, mais Christelle sait garder un secret, elle nous l'a montré en indiquant –apparemment d'après tom- le mauvais itinéraire à Régis, pour protéger Eléanore...Donc, je pense que ça peut le faire. On demandera à Sacha...

Ils se fixèrent un moment sans un mot, puis l'astre lunaire les absorba à nouveau tout entier. Si ce n'est une seule phrase, une seule phrase erra entre les étoiles.

« Embrasse-moi ».

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Peu à peu, chaque personne présents sortirent de la salle, pâles. Silver s'appuya contre un mur et se mordit la lèvre. Evidemment, quel idiot, cracher du sang, c'était jamais bon signe, à quoi d'autre s'attendait-il ?

La réponse lui vint immédiatement : A tout sauf à ça. L'idée qu'une enfant, plus jeune que lui de surcroit, puisse mourir ainsi lui paraissait si insensée...Gold à ses côtés tenait toujours Capumain dans ses bras, et, à nouveau il murmura :

-Les médecins sont vraiment des incapables...

Silver ne répondit rien, conscient que le brun insultait non seulement cet ordre, mais également toutes les personnes présentes, qui assistaient à la fin de cet enfant patiemment.

A l'intérieur, ils avaient discuté longuement, prenant des décisions absurdes pour aider la gamine, pour lui permettre de continuer apparemment aussi...Plus surprenant encore, Angie et Chris avaient participés activement, proposant des solutions pas si stupides que ça. A leurs échelles, parce que mettre Eléanore dans une bulle de plastique pour qu'elle soit abritée des microbes, ce n'était pas vraiment...discret...
Au bout de plusieurs débats infructueux, ponctués par les plaintes d'un Sacha encore sous le choc, ils avaient conclu sur quelques règles de sécurités provisoires.

D'abord Eléanore devrait appeler sa mère le lendemain pour la rassurer, ensuite, elle pourrait continuer mais à la condition d'appeler Régis très souvent, et de lui dire la vérité. La présence d'Akira et de Samantha, qui responsables, connaissaient les premiers secours, avait beaucoup joué en sa faveur. Le maître Pokémon avait proposé de fournir une aide à Régis, un laboratoire au Qg, pour qu'ils puissent mener des recherches plus approfondies, et de plus gros moyens. Puis à la plus grande surprise, il avait également demandé secrètement à Silver, Gold et compagnie de surveiller de loin la gamine jusqu'à Carmin sur mer, le temps qu'il parvienne à lui dénicher une escorte. Certaines mesures avaient démoralisée Eléanore, mais voyant bien qu'elle ne possédait pas vraiment le choix, elle avait du accepter.

Régis passa devant eux en raccompagnant Eléa jusqu'à sa chambre, la petite, la tête basse, serrait la patte de son reptincel, en tentant un faible sourire pour le rassurer.

-Tu comprends que je fais ça...pour ton bien ? Lui intima Régis dans le couloir, timidement.
-Je sais...Et merci...Je sais que tu t'en veux, alors que ce n'est pas de ta faute. Murmura-t elle.
Le jeune homme s'accroupit pour être à son niveau, honteux.
-Si, c'est ma faute Eléanore. C'est pour ça que je veux absolument la réparer.
-Même si ça ne sert à rien.

Régis frémit.

-Ne dit pas ça Eléa...
-Tu crois sincèrement que ça changera quoique ce soit ? Tu vas juste travailler pour rien dans un labo de je ne sais quelle organisation de santé assez stupide pour s'appeler « crépuscule »...Tu parles d'un nom ! Crépuscule, c'est ironique j'espère ? Parce que, moi ça me fait pas vraiment rire ! S'énerva la gamine.
-Je ne gâcherai pas mon temps ! Parce que moi, je veux vraiment te sauver, et c'est pour ça qu'il faut que tu tiennes un maximum, que tu me laisses un peu de temps...Ne tente rien de dangereux s'il te plait...

Eléanore plongea son regard d'émeraude dans le sien et répliqua :

-Promis...Mais je ne serai pas là pour te consoler si tes efforts ne mènent à rien...Donc toi, alors promets-moi de ne trop y croire.

Sans rien ajouter de plus, elle entra dans sa chambre et ferma la porte. Samantha l'attendait sur les lits superposés, à l'étage encore une fois. La gamine lui sourit et alla s'installer.

De l'autre côté de la paroi, Régis s'apprêtait à quitter le couloir pour se reposer à son tour quand un enfant passa la tête dehors pour voir ce qui se passait. Régis le reconnut à sa paire d'yeux vairons. C'était un des gamins qui accompagnaient son amie d'enfance, Daniel s'il ne se trompait pas. Le concerné s'approcha de lui et demanda à lui parler. Régis soupira. Sa soirée devenait interminable.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Sacha vérifia une énième fois que Silver et compagnie avait rejoint le dortoir –pour ne pas qu'une catastrophe arrive, comme cela se produisait souvent avec le roux et le brun- puis reprit son concert de soupirs.

Les remords le tourmentaient, contrairement à son habitude. Comment avait-il pu se montrer aussi stupide ? Son comportement avec Eléanore, sa décision de tout dire à ses coéquipiers sur Twilight...Pour couronner le tout, il venait peut être de tout gâcher avec ses meilleurs amis. Plus il y repensait, plus il s'en voulait.
Pikachu avait beau le réconforter, son cœur restait au fond de son estomac, coupant son appétit légendaire. Il ne doutait pas de l'importance de l'organisation, il croyait, et il se répétait qu'elle était la seule solution à tous les problèmes. Cependant, là elle en créait plus qu'elle ne les résolvait. Sa foi s'ébranla un instant, puis il se reprit aussitôt.
Non il avait eut raison, sur toute la ligne. Se conduire autrement avec Eléanore, même si c'était involontaire, aurait montré une forme de pitié et ça, elle ne le méritait pas.
De plus, il devait la vérité à ses camarades, ils l'avaient soutenu toutes ces années, là ils étaient juste un peu choqués, mais cela leur passerait.
Maintenant, il possédait toutes les cartes en mains, tout ce qu'il avait à faire c'était prendre les bonnes décisions.

« Comme dans un match Pokémon » Songea-t il.

La remise en contexte familière le rassura, et il se redressa, cherchant sa chambre. La nuit portait conseil, et jamais il n'en avait eut autant besoin.
Pourtant, quand il trouva la pièce réservée à son nom, elle était déjà habitée.
La championne rousse se tenait sur la terrasse, et patientait en contemplant la lune. Sacha retint un frisson et un gargouillement stressé, le souvenir vif du baiser de cet après midi s'imposa, le rendant plus rouge qu'un voltorbe. La jeune femme se retourna et lui fit un petit sourire, d'un mouvement de tête, elle l'invita à venir près d'elle. Le corps de Sacha, raide, la rejoignit. Un long silence s'installa entre eux, en même temps qu'une distance gênante et gênée.
Sacha pour essayer de réfréner les battements de son cœur, analysa le paysage. Il constata une nouvelle fois combien azuria portait bien son nom, la citée de l'eau, magnifique, surtout la nuit, quand la lune se reflétait sur la rivière. Il remarqua les silhouettes de Drew et Flora, allongées près de la berge, eux aussi paraissaient pensifs.

-Ils sont là depuis tout à l'heure. Expliqua Ondine. –Je crois, que cela les détend, après la nouvelle, pour...faire vraiment le point et choisir ensemble.

Sacha ne répondit pas, mais Pikachu lui vint se caler dans les bras de la rousse qui le caressa dans un faible rire.

-Tu en as déjà parlé à Pierre ? Demanda finalement Ondine, soucieuse.
-Non...Et je ne vais pas le faire. Répondit Sacha impassible, résultat de nombreuses heures de réflexion sur ce cas précis.

Ondine l'observa, intriguée, aussi il compléta :

-Il vient tout juste d'avoir un enfant avec Charline...Je, je ne peux pas l'impliquer là dedans avec sa famille. Je refuse que sa fille risque de grandir sans son père ou sa mère par ma faute...

La championne se pinça les lèvres et détourna le regard, hochant la tête.

-Mais nous, ça n'a pas d'importance, donc...

Cette fois ce fut au tour du brun de sursauter et de la dévisager, interloqué.

-Je n'ai jamais dit ça ! Bien sûr que je m'inquiète pour vous ! Se défendit Sacha.
-Pourtant tu n'en as pas l'air ! S'offusqua Ondine. –Tu n'appelles jamais, c'est à peine si on sait que tu es en vie ! Est...Est-ce que tu songes un instant à nous au moins quand tu combats pour cette stupide organisation ? Tu songes que...Si tu avais disparu, nous ne l'aurions jamais su ? Twiligth peut tous nous mener à notre perte !

Ondine ne savait même pas à quel point ses paroles se révèleraient être vraies. D'ailleurs personne ne pouvait le savoir. Sacha se tût face aux reproches, sachant pertinemment qu'elle avait raison, on le lui avait démontré trop de fois ce soir. Il regarda ailleurs, espérant que la tempête passe rapidement. Il écarquilla les yeux ; est-ce qu'il venait de voir Drew embrasser Flora là ? Il piqua un fard et plissa les yeux. Non fausse alerte.
Brusquement remit de ses émotions, il perçut cette phrase de la rousse :

-Je suis ta conscience, où tu iras j'irai...Sinon tu es assez idiot pour te tuer.

Ondine était toujours aussi gentille...Il comprit à quel point elle lui avait manqué.

-Ca veut dire, que tu acceptes d'entrer chez Twilight ? Osa-t il.
-Pas seulement moi, Kenny et Aurore sont venus tout à l'heure, ils ont aussi accepté, et je crois que Flora et Drew vont venir aussi.
-C'est génial ! Vous, vous ne le regretterez pas ! J'en suis sûr !

Ondine lui sourit, mais reporta son attention sur les silhouettes immobiles de Drew et Flora au loin. Elle ignorait si elle faisait le bon choix, mais elle refusait de perdre Sacha, elle voulait être sûre de se trouver à ses côtés si le pire se produisait.

-Ondine ?

La voix de Sacha retentit tendrement à ses oreilles. Sa tête pivota dans sa direction et ses lèvres se posèrent sur les siennes. Mais cette fois ce n'était pas accidentel.

Allongées sur l'herbe fraîche un peu plus loin, les deux silhouettes de Drew et Flora les imitaient.

Etrangement, l'organisation Twilight, la peur de risquer leurs vies à son service, dépassa celle de se confesser, et « crépuscule » leur apparut soudainement comme une bénédiction.