Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Requiem pour l'avenir de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 02/10/2008 à 15:57
» Dernière mise à jour le 20/04/2011 à 14:01

» Mots-clés :   Aventure   Cross over   Science fiction

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 37 : Bewailing (1/5)
"Nakanai Kimi to Nageki no Sekai" (You who Don't Cry and the World of Bewailing)

Musique d'accompagnement du chapitre : --> Ici <--

----------

2 ans avant que Zen et Kat ne rencontrent Q-Ice

Kizukeba Warai naita ano hibi ga
Modosenai mono ni barabara ni sarete


Le train poursuivait sa route à travers la campagne. Il avait quitté Mystifruit depuis au moins quatre heures. Dans un wagon de deuxième classe, Zen dormait profondément et Mysdibule faisait de même à ses côtés. Son père était assis à côté de lui et regardait le paysage défiler à travers la vitre et en face étaient assises Kat et sa mère.

- On ne devrait plus trop tarder à arriver au village de Kyoukou. C'est là que mon frère Kotaro a élu domicile, annonça le père.
- Quelle charmante idée que de nous inviter à cette fête dont il nous a parlé... continua la mère.
- Dis maman, c'est quoi cette fête ?
- Désolé ma puce, je ne me souviens plus du nom exact...

Une heure plus tard, le train commença à ralentir avant de pénétrer dans une petite gare. Zen s'était réveillé.

- C'est ici qu'on descend ? demanda la jeune fille.
- C'est ici...

La famille descendit sur le quai et put constater à quel point la gare était minuscule. Un unique bâtiment bordait la station tandis que de l'autre côté de la voie, les arbres s'étendaient à perte de vue.

Uso to uso o kasaneta dake no
Kanashimi to Itami dake
Tsukimatou higurashi to natsu no kaori
Wasurete mo Kesenakute


- Ah, vous voila. J'espère que vous avez fait une bonne route, annonça un homme aux cheveux violets, accoudé contre une voiture.
- Cousin Kotaro, comment vas-tu ? demanda le père.
- Oh, il n'est pas passé grand chose durant notre trajet, continua la mère.
- Vos gamins ont bien grandi dites-moi... Je suis sûr qu'ils se feront des copains par ici...

L'homme fit grimper tout le monde dans la voiture et les mena à travers le village. On voyait bien qu'on était à la campagne. Chaque maison possédait un grand jardin et la plupart des sentiers pour s'y rendre étaient en terre. Après un trajet d'une dizaine de minutes, la voiture arriva devant une maison assez spacieuse vu de l'extérieur.

- Whaou, c'est immense, dit Kat, ébahie.
- Fillette, ce n'est pas aussi grand que ce que tu le crois, c'est juste que les chambres sont toutes indépendantes, comme s'il s'agissait de petits logements.
- Les enfants, allez jouer, on vous rappellera quand on aura fini d'installer les bagages dans les chambres.
- Oui papa, répondirent les deux enfants d'une seule voix.

Kiesaru basho wa akaku somatteku
Shiranu man ni chikazuku oto ga kitateru


Zen et Kat avaient décidé de faire prendre l'air à tous leurs pokémons. Mysdibule, Voltali et Miaouss apparurent, contents d'enfin pouvoir se défouler. Le petit groupe se dirigea vers la place du village. Il y avait un autre groupe d'enfants et de pokémons qui jouaient.

- Oh regardez, annonça une fille aux cheveux bleus, il y a des nouveaux.

Les deux autres filles et les deux garçons observèrent le groupe de Zen et de Kat arriver vers eux. Vu de près, ils étaient plus âgés qu'eux, la plupart devant avoir entre dix-sept et vingt ans. Les deux enfants étaient assez intimidés.

- On va vous manger tout crus ! annonça une autre fille aux cheveux bleus, qui était plus petite que la première.
- Idiote ! répondit l'autre en la frappant sur la tête.
- Tu m'as fais mal grande soeur ! Et tu me traites d'idiote !

Elles commencèrent à se chamailler, une bataille typiquement féminine. L'un des garçons, ayant des cheveux blonds et des yeux rouges, s'approcha à son tour.

- Ne faites pas attention à Sakki et Sasaki, ce sont de vraies pestes quand elles s'y mettent. Moi, c'est Kuruu !

Sa voix avait un ton plus chaleureux, ce qui rassura le groupe de Zen.

- Alors moi, je m'appelle Zen, et voici ma soeur Kat. Mysdibule est mon amie, et Miaouss et Voltali sont les compagnons de ma soeur.
- Je vous présente Majinai, dit le garçon aux cheveux blonds en désignant un garçon portant des lunettes et qui avait une coupe au bol noire, il a comme pokémons Ramboum et Fouinar. Moi-même je possède un Goinfrex et un Baudrive.

Il désigna ensuite les deux filles aux longs cheveux bleus qui se chamaillaient.

-L'aînée, c'est Sasaki. Je sais qu'elle possède deux pokémons, mais je n'ai vu que son Keckleon. La benjamine, c'est Sakki, qui a déjà été championne d'un tournoi de tir. Son pokémon est Remoraid. Et la dernière, c'est...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la dernière fille, qui avait des cheveux courts et de couleur orangée, s'était jetée sur Miaouss pour lui faire un gros câlin. Le pokémon fut prit de panique et se débattit comme il le pouvait pour échapper à l'emprise de cette diablesse en puissance.

- Reina ! Je t'ai déjà dit mille fois de te contrôler quand tu vois des pokémons mignons.
- Mais celui-là était trop mignon... Kyaaah, il est trop chou ! s'écria-t-elle en courant derrière le Fouinar qui venait de prendre ses jambes à son cou.

Zen et Kat l'observait d'un air surpris et effrayé.

- Ne faites pas attention à elle, elle est un peu spéciale, mais c'est une gentille fille au fond. Vous voulez jouer avec nous ?

Ils acceptèrent avec grand plaisir.

Kirisakarete ita omoide dake
Kawarazu ni Kagayaite
Kono yuugure no nageki no naka ni
Kowashite mo Matteru


Zen et Kat s'étaient amusés pendant des heures et des heures jusqu'à ce que le soleil ne commence à se coucher.

- Demain, annonça Kuruu, nous ferons sûrement un pique-nique. Vous viendrez avec nous ?
- Je pense que nos parents seront d'accord, répondit Kat.

Quelques instants plus tard, les deux adolescents étaient revenus à la maison de Kotaro et s'étaient empressés de raconter tout ce qui leur avait été arrivé dans la journée. Leurs parents étaient très contents pour eux.

- Passons à table, annonça Kotaro.

Le repas se déroula dans une grande convivialité, surtout entre le père de Zen et son cousin qui discutaient comme deux frères qui ne s'étaient pas vus depuis une éternité.

- Au fait, dans deux jours aura lieu le festival de la lune, le Matsuri no Meigetsu.
- Ah voila, répondit la mère de Kat, je ne me souvenais plus du nom exact.
- Oui, c'est du japonais et ça signifie littéralement "Festival de la pleine lune", car le festival n'a lieu qu'une fois par an un soir de pleine lune... Quand on a de la chance, on peut même apercevoir le pokémon légendaire Cresselia !
- Un pokémon magnifique, répondit le père.
- C'est cool tout ça ! s'exclama Kat.
- Vivement dans deux jours, rétorqua son frère.

Après la fin du repas, Zen et Kat allèrent se coucher, exténués et décidés à être en forme pour demain. Kotaro avait attendu que les enfants soient allés au lit avant de parler en tête à tête avec les parents.

- Il faut que je annonce quelque chose... Et c'est lié au Matsuri no Meigetsu...

-----

Ailleurs dans le village

- C'est nous ! On est rentrées ! annonça la voix bruyante de Sakki.
- Bienvenue à la maison mes chéries...
- Où est papa ?
- Il travaille encore au sous-sol, laissez-le tranquille pour le moment...

Sasaki comprit ce que cela voulait dire.

- Alors ? Il va vraiment appliquer son idée le soir du Matsuri no Meigetsu ? Son truc est au point ?
- Les derniers tests qu'il a effectués se sont révélés plus qu'efficaces... Votre père va enfin pourvoir prouver à ses collègues que ses études sur le comportement des pokémons n'étaient pas que de la camelote...

Pendant ce temps, chez Kotaro.

- Et voilà, vous connaissez à présent toute l'histoire qui circule autour du Matsuri no Meigetsu, dit Kotaro.
- Je vois... Ce n'est pas très réjouissant, mais ne t'en fais pas pour nous, j'ai Lucario et ma femme a Gardevoir... Nous ne risquons rien... Et je pense que c'est surtout des rumeurs destinées à faire peur aux plus superstitieux d'entre nous.
- Faites attention à vous, on ne sait jamais ce qui peut se passer lors de ce festival. Ma propre épouse a disparut il y a trois ans lors d'un précédent festival... C'est pour ça que je préfère vous avertir...

Le lendemain matin, Zen et Kat se réveillèrent de bonne heure. Ils tenaient à être parés pour cette journée qui allait s'annoncer plus qu'amusante.

Nukeochite mienaku natte iku
Kanashimi mo Itami sae
Aa Mata higurashi to natsu no kaori
Nakushite mo Kienakute