Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Destins liés ~Crépuscule~ de fan-à-tics



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : fan-à-tics - Voir le profil
» Créé le 29/08/2008 à 00:43
» Dernière mise à jour le 06/11/2011 à 17:38

» Mots-clés :   Présence de personnages de l'animé   Présence de poké-humains   Présence de shippings

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Episode 4 : Les revers d'un pari
Episode 4-

Samantha se promenait dans un paysage enchanteur.

La forêt de Jade portait bien son nom. Les troncs des arbres couverts de mousses et de bourgeons sur le point de fleurir semblaient être d'infinies colonnes soutenant un plafond de verdure de fleurs et de feuilles luisantes d'humidité. Telles de gigantesques rideaux et ornements, des centaines de lianes tombaient de ce plafond vert, eux même bourgeonnant de boutons d'or. Accompagnant cela, une quantité de cascades faites de rayons de soleil apaisants, de pétales et de coton donnait l'impression qu'il pleuvait des merveilles. Le sol ne semblait pas fait de terre mais d'un fin sable chauffé par la lumière, de mousse fraîche et d'herbes chatouillant les sens. Mais ce qui rendait cet endroit le plus féerique, le plus envoûtant qu'on puisse voir, c'était les innombrables ruisseaux qui se faufilaient entre les petits îlots de mousses, les bosquets de bleuets, de lavande, de muguet, de tulipes, et de fraises ; qui s'engouffraient sous les immenses racines des arbres centenaires, formant parfois par de là la véritable grotte de souches des milliers de petites cascade aux bruits mélodieux.

L'eau semblait claire et pure. Une infinité de rainures lumineuse la parcourait sans cesse, attirant le regard sans pour autant le détourner. Juste une beauté qui devenait un élément de cet harmonieux paradis.
Sam huma l'air porteur d'un avenir magique. A travers les pâles faisceaux qui traversaient le les feuilles et les reflets des rivières lui apparaissait sous ses yeux émerveillés un futur béni, comblé de joie.

Elle était tellement absorbée par sa contemplation du paysage qu'elle trébucha à cause d'une roche un peu trop moite.

Il lui sembla contempler sa propre chute, au ralenti, spectatrice, elle allait tomber, et s'écraser dans une flaque de boue particulièrement malodorante. Cela allait lui prendre des heures pour retrouver son parfum habituel !

Elle ferma les yeux pour ne pas voir l'instant pathétique de son atterrissage dans cette mare crasseuse quand une main la saisit délicatement par la taille, la souleva de terre et la ramena en lieu sur, c'est à dire dans les bras puissants de son sauveur, Mr Yuki.
Samantha se sentit rougir un même temps qu'un sentiment doux et sucré lui apaisait l'âme.

Il lui murmura de sa voix suave et sensuelle : « ça va ? Tu n'as rien ? » Et il la serrait plus tendrement quand elle lui répondait que oui, maintenant qu'elle se trouvait à ses côtés.
Il la regardait alors doucement et soufflait d'une façon qui faisait vibrer chaque fibre du corps de l'adolescente :

« Ouah qu'est ce que t'as l'air débile avec cet air bête sur le visage ! » s'exclama Eléa en la fixant comme si elle était la dernière des attardées.

En vérité, Sam se trouvait effectivement dans ce lieu magnifique qu'est la forêt de Jade, mais avec cette sale gamine d'Eléa qui avait les cheveux si verts qu'on aurait pu confondre sa chevelure avec les buissons !

Comme un bruit de verre brisé, le miroir de ses illusions, de ses rêves, de ce qui aurait du se dérouler durant son voyage Pokémon avec Mr Yuki ! Tout ça à cause de cette sale petite peste, cette...Cette briseuse de futur ménage !

Samantha poussa un soupir exaspéré, agacé. Elle se souvenait encore de ce qu'avait dit son sensei quelques heures auparavant. Elle le revoyait encore avec son air décontracté, voire anémique. Elle se remémora chacun de ses gestes exaspérés, désinvoltes et presque chacun de ses mots.

Eléa et elle avaient à peine hurlé hors de question à la déclaration du prof que celui-ci leur avait déballé tout un tas d'arguments. Le premier étant qu'elles avaient beaucoup à apprendre l'une de l'autre, comme l'avait prouvé ce match, que le voyage leur serait plus profitable avec des jeunes enfants de leur âge que seule ou avec un adulte, et qu'en plus elles avaient parié que chacune d'elle réaliserait son rêve avant l'autre et que de ce fait elles devaient se surveiller mutuellement pour que personne ne triche.

Sam n'avait pas trouvé quoi répliquer face à tant de vrai, mais Eléa avait littéralement explosé en disant qu'elle ne voulait pas d'elle. Une nouvelle dispute entre les deux gamines avait éclaté jusqu'à ce que le prof prenne Eléa à part pour lui expliquer deux trois choses. Quand Eléa était revenue elle jurait à tout va et avec un sourire forcé, elle avait déclaré que finalement elle pouvait venir avec elle.

Samantha se souvenait parfaitement avoir refusé et avoir voulu rattraper son professeur pour le forcer à venir mais le temps que la nouvelle dispute – encore – se finisse, Mr Yuki avait complètement disparu. Le sale traître ! Le prof irresponsable ! Le...RAAAHH !

La vérité, mais ça, Sam ne l'admettrait jamais, c'est que la jeune fille avait peur de passer du temps avec d'autres enfants. Elle n'avait jamais vraiment eut d'amis, à part des Pokémon. Elle se sentait plus à l'aise avec des adultes, plutôt qu'avec des jeunes. Elle ne savait jamais quoi dire, et la conversation lui semblait puérile, sans importance, futile, et elle ridicule...

De son côté, Eléa ne fulminait pas moins. C'est vrai quoi ! Non seulement elle se retrouvait à faire le voyage avec une pimbêche mais en plus à cause de ce stupide prof...
Quand il l'avait pris à part, ce Mr Yuki lui avait montré sous le nez l'avis de recherche sur elle. Celui que sa mère avait envoyé : celui où on la voyait quand elle était toute petite et sur lequel elle se croyait méconnaissable. Devant son air paniqué, ce satané maître chanteur lui avait alors répliqué :

-Je suis rassuré, tu sembles en pleine forme, et ne t'en fais pas je n'appellerai pas la police pour te ramener de force chez toi petite fugueuse...En revanche, tu vois, je n'ai aucune envie de me taper tout ce chemin, tous les kilomètres d'un nouveau voyage initiatique : très peu pour moi ! Alors je te propose un marché : tu surveilles Sam pour moi, et à chaque ville je vous retrouve pour faire le bilan. En échange, je te promets que je ne téléphonerai pas accidentellement à la police. Qu'en dis tu ? Ca semble honnête non ?

Le sale traître ! Le prof irresponsable ! Le...RAAAHH !

Bref. Voilà une autre chose sur laquelle elles semblaient d'un commun accord finalement.
Depuis le début de l'après midi, elles avaient réussi à atteindre difficilement la forêt de Jade. Je dis difficilement car ni l'une ni l'autre ne possédait un sens de l'orientation très poussé. Eléa, la carte en main avait cru qu'on se dirigeait vers Safrania et Sam ne voulut même pas tenir l'objet en disant que la dernière fois qu'elle avait essayé de lire une carte, en course d'orientation à l'école, elle s'était retrouvée sur l'autoroute, et inutile de préciser que ce n'était pas son point de rendez vous avec son groupe.

La petite troupe avait fait plusieurs détours, boucle et mauvais choix, mais heureusement, alors que le soleil déclinait lentement, elles avaient fini par arriver.

Le voyage s'annonçait long !

Elles avaient encore fait quelques pas, puis, la nuit les avait surprises et elles avaient dû s'arrêter et monter le camp. C'est à ce moment là, entre le piquet et la toile de sa tente que Sam s'était mise à rêver. Jusqu'à ce que celle-ci lui casse toutes ses petites illusions !
Sam se retourna à moitié, histoire de bien montrer à cette fille à quel point elle était de mauvaise humeur, mais elle stoppa son geste. Son souffle se coupa, ses yeux s'écarquillèrent, un hoquet de rire la saisit et ne pouvant plus se retenir, elle se plia en deux.

-Hahahaha ! Et toi alors, tu n'as pas l'air plus fine que moi comme ça ! Mwahaha ! Balbutia-t elle entre deux fous rires.

En effet Eléanore en tentant d'établir sa propre tente avait accidentellement trébuché sur un fil qui liait la toile à un piquet, tout le drap lui était tombé dessus et en se débattant le jeune fille s'était retrouvé complètement emberlificotée ! On aurait dit un saucisson humain.
Eléa retint à grande peine de rire et par orgueil elle lança :

-Au lieu de rire comme une baleine vient m'aider !

Vexée, Sam l'ignora et retourna à son ouvrage sous les cris furieux de sa camarade.

-Egoïste, viens m'aider !
-S'il-S'il-... ?
-Ah oui c'est vrai ! Si tu en es capable, mais bête comme tu es, tu ne dois pas savoir !
-QUOI Répète ?!
-C'est pas grave je vais me débrouiller seule, retourne rêver avec ton sourire niais...
-RAAAHH ! Hurla Sam comme cri de rage.
- RAAAHH ! Cria Eléa en essayant de se dépêtrer.

Au bout d'un bon quart d'heure de catch, Eléa parvint enfin à se libérer, mais elle préféra dormir à la belle étoile dans son sac de couchage finalement. Les deux filles pensaient que les disputes cesseraient, mais non, une autre reprit de plus belle quand Eléa prépara le dîner et qu'elle jeta sans distinction un bon nombre de baies dans une casserole à ébullition. Je vous présente vite fait les arguments « Mais enfin, tu sais pas cuisiner ou quoi ? Faut suivre une recette ! –Oh tu me saoule, ce sera très bon !-As-tu déjà fait la cuisine avant au moins ?! –Naaaan ! –Ca va être dégueu, pourquoi tu as fait le dîner alors ?! – Parce que tu ne bougeais pas tes fesses pour le faire ! »

Décidément...

Au final, les deux filles sortirent leurs Pokémon respectifs de leurs pokéballs et s'installèrent pour manger un repas qui ne se révéla pas si mauvais que ça, grâce à l'intervention de Sam.

L'ambiance était tellement lourde que même les petits Pokémon feu n'osaient dire un mot.
Eléanore commençait à se résigner, bien que cela ne lui plaise pas du tout de devoir faire tout son voyage avec Samantha. Et Sam, elle, se disait qu'en tant que plus âgée du groupe elle se devait d'être la plus mature et de cesser les hostilités. Elles devaient faire connaissance, et repartir sur de bonnes bases, sinon le voyage risquait d'être détestable.
Elle caressa les plumes de Poussifeu pour se donner un peu de courage, elle respira un bon coup, attrapa son guide officiel de la ligue et déclara :

-Il est écrit que depuis quelques années, on insère à Kanto des espèces de Pokémon des autres continents comme Jotho, Hoenn et plus récemment Sinnoh. Par exemple dans la forêt de Jade en plus des Pokémon habituels, il n'est pas rare d'y trouver des Farfuret, ou encore des Arko...lança-t elle pour démarrer une conversation.
-De...Des quoi ? C'est quoi des Farfuret ? Répondit sa coéquipière, son visage mimant l'incompréhension.
-Des...attends, tu ne connais pas ces Pokémon ?
-Ah ce sont des Pokémon ! Nan, désolée je ne les connais pas tous, à vrai dire je n'ai appris les noms et les attaques que des Pokémon qui sont sur ma liste !
-Sur...Sur ta liste ? Comment ça ?
-Et bien oui j'ai fait une liste de tous les Pokémon que je voulais attraper : la plupart sont des Pokémon feu, mais il y a des exceptions.

Sam était toute bouleversée, Eléa avait fait une liste ! Une liste ! Mais comment pouvait on faire ce genre de choses ? Les captures ne peuvent pas être planifiées ainsi !
Pendant ce temps Eléa déclarait à Ash qu'il aurait probablement comme amis : un Riolu, un Caninos, Un Héricendre, un Ouisticram, un Evoli...
Ash, dans ses bras, occupé à manger ses croquettes pour Pokémon hochait frénétiquement la tête, lançant un petit sala de contentement.

-Mais je veux absolument un Pikachu ! Termina-t elle.
-Pourquoi ? S'étonna Sam.
-Pourquoi ? Parce que c'est le premier Pokémon qu'a reçu Sacha ! S'exclama Eléa avec le rose aux joues.
-Qui ?

Il y eut un blanc.

-TU NE CONNAIS PAS SACHA KETCHUM ?!

C'était plus un cri de surprise que de colère. Apparemment, Eléanore croyait que son idole, car il l'était, était connu de tous. D'un geste un peu brusque elle fouilla son sac et en sortit un magazine nommé « Pokémon Master ». Sur la couverture on voyait un garçon proche de la vingtaine, les cheveux noirs jais, assez long, avec une casquette rouge, bleue et noire sur la tête pour cacher ses épis, de bonnes joues, des yeux noirs rieurs, la peau mat, et d'une taille respectable. Il était vêtu d'un jean à la mode qui lui serrait les chevilles, d'un gilet bleu large, avec un t-shirt noir en dessous. Il tenait un Pikachu dans ses bras. Le chapeau du journal montrait en gros : Le nouveau maître de la ligue, Sacha Ketchum si jeune et déjà maître du conseil des 4 !

Une dizaine de carrés sur la couverture résumaient les autres articles. Interview de Sacha Ketchum : Ondine la championne d'Azuria a-t elle un petit ami ? Flora et Drew font un carton dans les concours de duo de Kanto ; Aurore une graine de coordinatrice ; Pierre et sa petite amie : une championne extrême ! Marion une championne du conseil des quatre et sa famille...Et ainsi de suite...

A vrai dire, la presse de Kanto s'était beaucoup développée ces dernières années en voyant à quel point celle de Sinnoh était importante. Du coup les pauvres champions étaient de plus en plus harcelés par les paparazzis. Sam' ne lisait que très peu ce genre de journaux.

-C'est le plus grand de tous les dresseurs Pokémon du monde ! Il vient du même village que moi, je l'ai connu un peu avant qu'il ne parte pour son voyage initiatique ! Régis Chen aussi je l'ai connu...Mais il a arrêté.

Samantha sourit gentiment, elle avait bien étudié les recherches des professeurs Chen, Samuel et Régis. C'étaient de grands chercheurs.

-Et toi c'est qui ton maître Pokémon préféré ?! Demanda avidement Eléa les yeux brillants.

Sam s'arrêta un instant pour réfléchir puis elle lança sûre d'elle :

-Moi c'est le maître masqué mon favori !
-Hein ?

Samantha sortit de sa poche une photo de sa poche et la montra à sa cadette. Le cliché laissait apparaître un homme d'une vingtaine d'années, les cheveux noirs et raides lui arrivant un peu près aux épaules. Derrière un masque de Staross, Eléa put voir qu'il avait des yeux bleus. La chemise ouverte, une cape volant légèrement derrière lui, un pantalon assorti, il brandissait fièrement un pokéball et une coupe d'or.

Eléa le trouva légèrement ridicule. Elle voulut lui dire ce qu'elle pensait mais une quinte de toux l'arrêta juste à temps.

-Tu es malade ? Fais gaffe, je veux pas d'angine moi ! S'exclama Sam en reculant avec Poussifeu.

Eléa eut un frisson. Il ne fallait pas qu'elle tombe malade, ça compliquerait tout ! Elle dégagea de ses affaires un petit bocal de médicaments et avala deux comprimés en annonçant que ce n'était rien.

Une fois la vaisselle faite, les deux filles partirent se coucher avec leurs Pokémon, sans un mot. Il faut dire qu'elles avaient tenu une conversation de dix minutes sans une dispute, cela aurait été bête de gâcher cet exploit !

Dans sa tente, Sam activa la commande réveil sur le pokématos OMEGA après avoir mis les numéros de téléphone de sa mère, de son professeur et d'Eléa. Elle lui avait donné celui qu'elle avait en double. Poussifeu à ses côtés, elle s'installa sous sa couverture avec lui.
Eléa et elle étaient vraiment différentes, un peu trop. Cela lui paraissait difficile de s'entendre. Poussifeu se lova contre sa dresseuse pour la rassurer de sa présence, et ils finirent par s'endormir.

Eléa dehors, mit elle aussi le réveil sur son pokématos OMEGA, mais elle n'avait eu qu'à rajouter le numéro se Sam sur sa liste de contact. Une vague de mélancolie s'empara d'elle : c'était la première fois qu'elle dormait hors de chez elle, loin de sa mère. Une part d'elle était heureuse, car elle était indépendante maintenant, mais d'un autre côté, elle avait un peu peur.

Elle prit la photo de sa famille et soupira. Elle ne regrettait pas son geste. Elle n'était pas du genre à regretter de toute façon. Mais elle s'inquiétait, sa mère devait se faire du souci et son père aussi. Cependant elle ne reviendrait pas sur sa décision. Sur cette pensée elle fit signe à Ash près d'elle pour qu'il se rapproche, ils sombrèrent dans le monde des rêves presque instantanément.


Tilt ! Tilt ! Tilt ! Tilt ! Tilt ! Tilt ! Tilt ! Tilt !

Le soleil n'était même pas encore levé que sa pokémontre réveilla Eléanore et Ash. La jeune fille de douze ans s'étira. Les cheveux en bataille et emmêlés, elle s'extirpa de son sac de couchage et s'habilla rapidement. Ash bailla bruyamment.

-Allez debout Ash, on va s'entraîner. Murmura Eléa avec un sourire.

Le Salamèche la regarda sans comprendre, fixa le pokématos qui indiquait 5 :30, et se recoucha.

-Debout j'ai dit, Salamèche : on va s'entraîner ! Répéta Eléa en le forçant.

Eléanore avait toujours été une fille qui se levait tôt, elle appliquait le dicton à la lettre et depuis toute petite elle faisait un peu de sport le matin. Le voyage initiatique n'allait pas refréner cette habitude, bien au contraire !

Le Pokémon lézard dû bien s'y résoudre.

C'est ainsi que les deux compères partirent faire un jogging matinal. Ils passèrent la matinée à s'entraîner. Une fois la course finie, Eléa et Ash s'arrêtèrent devant un cours d'eau. Ils firent le plein de la gourde, Eléa se débarbouilla pour ne pas sentir la sueur, et avec toutes les précautions du monde, elle fit la toilette à son Salamèche. C'était un exercice assez dur, car il fallait utiliser un gant de toilette à peine mouillé pour ne pas que cela fatigue Ash, mais ils trouvèrent cela agréable. Une fois revenus au camp, ils recommencèrent leur programme de travail. Elle lui jetait des morceaux de bois qu'il devait brûler grâce à sa flammèche. Ils firent aussi des pompes et autres exercices de muscu' tous les deux...

Quand Samantha se leva, il devait être dans les alentours de 10h du matin. Elle prit une bonne demi heure pour se coiffer, elle et son Pokémon. Elle emballa ses affaires, s'étira et sortit de la tente le sourire aux lèvres.Elle était encore toute comateuse, aussi n'entendit-elle pas le « attention ! » et elle se prit un rondin de bois en pleine figure.

-Quand je disais que t'étais bigleuse ! S'exclama Eléa en s'avançant vers elle pour l'aider à se relever.
- Non mais ça ne va pas de jeter des bouts de bois comme ça ! Rugit Sam avec Poussifeu en repoussant la main tendue de sa camarade.
-Je m'entraînais avec Ashn, normalement c'est lui qui devait les éviter, pas toi.

Elle pointa son Salamèche du doigt. Il se trouvait un peu plus loin, les yeux bandés et attendait le signal de sa dresseuse.

-Pourquoi a-t il les yeux bandés ?
-Pour qu'il s'entraîne à ressentir, à prévoir les attaques grâce à son 6e sens ! Déclara Eléa comme s'il s'agissait de la chose la plus évidente du monde.

La chose lui sembla tellement stupide, que Sam ne répondit pas et de ce fait évita une nouvelle querelle inutile.

Elles se dépêchèrent de manger le petit déjeuner et de ranger le camp. Samantha vit avec pitié Eléa se faire des couettes et mettre son bob sur sa tête sans même se peigner.

Eléa quant à elle remarqua que Sam n'avait même pas proposé à Poussifeu de combattre un peu avant de partir.

Elles marchaient, leurs Pokémon sur les talons, depuis à peine une petite heure, quand un bruit attira leur attention.

Une boule jaune surgit du feuillage et sauta sur la tête d'Eléa.

La bestiole s'agrippa au bob et Samantha entendit distinctement un « pikaCHUUUUU » suivit d'un « ARGGGGGGGHHHHHHHH »

Eléanore se fit littéralement électrocuter, elle tomba à terre encore toute tremblante et grillée à point.

La petite souris électrique sauta de son perchoir en brandissant son trophée : le bob de Eléa.
Le Pikachu avait un pelage au moins aussi mal entretenu que la verte de cheveux : plein d'épis. Il arborait même une mèche particulièrement rebelle près d'une de ses oreilles.
Le petit Pokémon sembla rire de sa bonne farce et enfila le bob de sa victime sur sa tête. Evidemment il était trop grand pour lui mais il était adorable !

Le Pikachu toujours en train de rire imita alors la dresseuse quand elle avait reçu son attaque tonnerre. D'ailleurs il le fit plutôt bien. Sam se retint de rire à grandes peines, son Poussifeu ne se privait pas, lui : il se roulait à terre plié en deux.
Eléa se releva, verte de rage. Elle sortit une pokéball avec un air de défi.

-Tu vas me le payer ! Je vais te capturer, Pikachu ! Déclara-t elle encore toute fumante.

Le Pikachu répondit en l'imitant, un caillou en guise de pokéball.

-POKEBALL G-Eléa furieuse engagea un mouvement pour lancer sa pokéball
-Eléa, il faut d'abord affaiblir un Pokémon avant de l'attraper ! Cria Sam, celle-ci coupa la jeune dresseuse en plein dans son élan, ce qui la fit trébucher.

Accidentellement Eléa lâcha sa prise sur la balle rouge et argenté, qui atterrit bien loin de sa cible dans les buissons.

-Mais qu'est ce qui te prend de me crier ça comme ça ! S'emporta la gamine en voyant le résultat.
-Je t'aide à le capturer enfin !
-Je me serais bien passée de ton aide !
-TRES BIEN ALORS DEBROUILLE TOI TOUTE SEULE !
-C'est bien mon intention ! ASH à l'attaque !

Pendant ce temps le Pikachu s'amusait à imiter encore une fois Eléa. Le Salamèche s'avança vers lui et le défia du regard.
Le Pikachu pencha la tête, le fixa un moment, puis détala à toute vitesse !

-Ah non ! Attends tu vas pas t'en tirer comme ça !

Eléanore s'approcha près du buisson, chercha sa pokéball, la retrouva et la ramassa avant de s'élancer à sa poursuite avec Ash.

-TU NE M'ECHAPPERAS PAS !

-Attends Eléa !!

Mais trop tard, la jeune fille avait déjà disparu au détour du chemin laissant sa pauvre coéquipière seule en tête à tête avec son Poussifeu.
Samantha jura.

-Qu'est ce que je vais faire maintenant !?

Un autre bruit attira son attention, une plume rouge se détacha d'un arbuste. Un Farfuret tentait de passer discrètement.
Sam le regarda, le Pokémon s'arrêta un instant, prit sur le fait.

Pourquoi pas ?

Une nouvelle course poursuite démarra, le pauvre Farfuret ne comprit pas ce quelle mouche piquait à cette fille mais il savait une chose, c'est qu'il devait accélérer s'il voulait lui échapper elle et son poussifeu !

*narrateur qui s'incruste *

C'est ainsi que nos deux héroïnes, ayant à peine commencé leur route ensemble se séparèrent ! Vont-elles arriver à leur fin et capturer leur premier Pokémon ? Vont-elles se retrouver dans ce labyrinthe forestier ? Vous le saurez dans le prochain épisode !

...Dites pourquoi le narrateur ne se pointe que maintenant ? En plus c'est même pas la fin du chapitre !

*l'auteur se pointe et donne un coup de pied au narrateur*

Bon revenons à l'histoire ! Heu, où en étions nous ?

-TU NE M'ECHAPPERAS PAS !

Ah oui, c'est vrai...Donc Eléa courait après le Pikachu voleur de chapeau. Ash envoyait des flammèches à tout va, mais aucune n'atteignait sa cible. A chacun de ses échecs en plus cette souris électrique se complaisait à leur jeter des grimaces provocatrices. Ce qui énervait encore plus Ash et sa dresseuse.

-TU VAS ME LE PAYER PETIT VOLEUR !

Dans un dernier rire le Pikachu sauta à travers un buisson et disparut. Eléanore et son compagnon sans réfléchir le suivirent et sautèrent par-dessus l'obstacle.
Sauf qu'il n'y avait plus de sol après la haie.
Le temps se stoppa net.
Eléa regarda sous ses pieds, 20 mètre plus bas la forêt continuait, un cours d'eau reposait tranquillement.
Eléa regarda devant elle, le Pikachu avec son chapeau lui souriait de toutes ses dents, perché sur une des seules branches de la paroi.

L'horloge redémarra.

Elle vit le paysage basculer. Le vide, plus rien ne les soutenait, elle imaginait déjà sa longue chute et son atterrissage mortel. Elle tendit la main, son cœur au bord des lèvres, battit de l'air de son bras. Brusquement une sensation glacée lui saisit la taille. Son corps entier cessa sa course, une pression sur son ventre lui donna envie de vomir, son cœur retomba dans ses pieds. Le sol cessa de se rapprocher inexorablement.

Elle leva les yeux, son sac de voyage s'était accroché à une branche. Quelle chance ! (les enfants ne tentez jamais le coup, vous vous écraseriez à coup sur !)

Salamèche dans ses bras ouvrit un œil, regarda autour de lui pour constater qu'ils n'étaient pas morts, puis soupira de soulagement.

Le Pikachu quant à lui, sauta sur une corniche plus près d'eux.
-Pika ??
-Tu vas nous le payer ! Tu l'as fait exprès avoue hein ? S'énerva Eléa en gesticulant comme un asticot.

*CRAC*

La branche émit un bruit assez inquiétant. Eléa s'arrêta net.

-Chhuuu !
-Oui bon tu nous le paieras quand on sera sur le sol...
-Pikapiii ! Et le voilà, il se moquait à nouveau !
-SALAAA !
-AU SECOURRSS !
-PIKACHUHUHUHHU !

*

Samantha courut après ce Farfuret pendant quelques secondes. Cependant le souffle court, suant à grosses gouttes, elle ne put continuer. Heureusement pour elle, le Farfuret également.

Ils reprirent difficilement leur respiration, appuyés l'un contre l'autre...
-Pfu, pfu...j'en peux plus !
-Fa..Far..farfu, farfuret...
-Pousssssiiii...fe..fe...


Brusquement ils semblèrent se rendre compte de ce qu'ils faisaient et s'écartèrent.
-Tu ne m'échapperas pas Farfuret je vais te capturer !
-Far !

Les deux adversaires se firent face.
-Poussifeu en avant !

Le Pokémon oiseau s'avança sur le terrain improvisé, Farfuret quant à lui dégaina ses griffes.

J'ai l'avantage, Poussifeu est un Pokémon feu alors que Farfuret est un Pokémon glace !

Le Farfuret sauvage s'élança sur son ennemi, toutes griffes dehors, mais Poussifeu fit un bon sur le côté pour l'esquiver.

-Poussifeu attaque Flammèche !

Le poussin ouvrit le bec et régurgita une bonne dizaine de billes enflammées sur le Pokémon sauvage. Ce qui fit mouche.

-Bravo, maintenant attaque picpic !

Poussifeu obéit, Farfuret se prit l'attaque de plein fouet, mais en plein dans le corps à corps le Pokémon en profita pour griffer méchamment son ennemi.

-Poussifeu profites en : un autre flammèche !

Farfuret fut projeté contre un arbre avec violence, tandis que Poussifeu se rétablissait avec plus ou moins de grâce. Samantha saisit sa chance.

-POKEBALL GO !

La balle rouge fit mouche, Farfuret disparut dans un éclair. La pokéball tomba à terre, le bouton central luisait.
Elle bougea. Sam sentit le stress monter en elle.
Bougea, Elle sentait presque la sueur couler dans son dos.
Bougea, Allez encore un petit effort !
...Puis finalement s'arrêta dans un clic.

Une joie incommensurable grimpa en elle, grossit, grossit puis explosa en un millier de petits rires. Elle sauta de contentement.

-HOURRA J'AI ATTRAPE UN FARFURET ! JE SUIS LA MEILLEURE ! YEEAAHHH !
-POUSSII !


-Oui c'était pas mal du tout ! Sonna une voix derrière elle.