Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Être lonely, l'affaire d'un Phyllali
de Skyzoguy - Poképhilosophe

                   


Salut tout le monde ! Bienvenue sur le blog d'un mec lambda avec un prénom improbable au triple talent Lunatique/Esprit Vital/Colérique aka moi .

D'abord, faisons plus ample connaissance . Je m'appelle Paul-Elie, j'ai 15 ans (et toutes mes dents), je suis en terminale à Paris et pis c'est tout :/ Plus sérieusement, vous avez à faire affaire à un égocentrique arrogant hyperactif lunatique et asocial . Mais ne vous en faites pas, tout va bien se passer (enfin peut-être) .

C'est vrai que ce blog est plutôt banal (c'est même bizarre de votre part d'être rester si longtemps) mais je souhaite le remplir et le rendre spécial pour qu'il vous plaise . Je parle de tout et de n'importe quoi, tant que ça m'intéresse (oui, je pense qu'à moi) . J'espère vous revoir bientôt ^^

/!\ Nous vous rappelons que les balises spoil ne sont plus /!\

Aller salut !


Sommaire :

La Guerre des Clans :

Clan des Horizons
Présentation et fonctionnement du clan des Horizons
Chroniques d'un Phyllali lonely : Episode 1
Chroniques d'un Phyllali lonely : Episode 2
Chroniques d'un Phyllali lonely : Episode 3


Le Messager des Etoiles :
Premier Chapitre

Coin des fanfictions :
Participation au Speed Fic' :
Speed Fic' du 09/08/2016
Speed Fic' du 26/12/2016
Speed Fic' du 23/04/2017
Speed Fic' du 21/06/2017
Speed Fic' du 09/08/2017


Teasers et Avant-premières :
Avant-première du prologue de la Fanfic 7G (pas encore trouvé de nom)
Teaser du premier chapitre de la Fanfic 7G (toujours pas trouvé de nom)
Introduction à Cadavre Exquis : Kamu Rauchard


Petites histoires offertes par l'équipe du blog :
Mythologie Pokemon :
Premier Chapitre : La Génèse

Chroniques d'un nouvel insulaire:
Episode 1

Autres (appelé aussi "Coin dont tout le monde s'en fout") :
Le Coin des Ecrivains
Ma marque de dentifrice
Coin Pub
F.A.Q Permanente


Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Tentative de recrutement : RP La Guerre des Clans.
HEY THERE ! Comment que ça va bien, les gens ? Moi ? Bah ça va très bien, pardi ! (Si t'as cru vraiment cru que je pouvais dialoguer avec toi, dis le moi par MP. Je connais une très bonne cellule de dégrisement.)

Comme vous avez pu le lire dans le titre de l'article, je cherche des gens pour faire un RP sur la (fabuleuse) saga La Guerre Des Clans. Si vous êtes intéressés, dites le moi via MP/Skype/MSN/Discord. Ce dernier sera d'ailleurs nécessaire vu que ce sera principalement sur ça qu'il se déroulera.


(P.S. : On a des cookies.)
Article ajouté le Dimanche 30 Avril 2017 à 21h48 |
14 commentaires
SpeedFic du 23/04/2017
" En effet mon cher J.P.P. Dans ce quotidien spécial élections, nous attendons tous avec impatience les résultats de ce premier tour ô combien important pour notre chère patrie. D'après les sondages les plus récents, le favori serait André Psykokron et..."

Futiles balivernes. Nous ne faisons que choisir où se situera notre prochain cancer. Aveuglé par les casseroles de l'ancien, on est forcé de croire les fausses promesses du prochain. Les médias en profitent pour chercher de l'audimat facile en donnant raison aux votants qui se croient supérieurs à nous, les abstentionnistes. Après tout, quel est le plus désolant ? Subir ou poursuivre une chimère en pensant pouvoir changer notre sort ? Tout cela est inutile, inutile, inutile, inutile ! Tss, mon cœur s'est encore emballé... Je devrais faire plus attention. Comment ? A qui je parle ? Ahahah, vous avez vraiment cru que je ne vous avez pas remarqués ? Giratina voulait tester un nouveau mode d'écriture. De ce que j'ai compris, toutes mes pensées sont retranscrites en temps réel. L'idée semblait marrante, mais en fait c'est un peu intrusif. Après, je ne sais pas qui est-ce qui sera le plus dérangé : vous ou moi ? Après tout, vous allez suivre un jeune con affalé sur son vieux canapé en train de gueuler sur les candidats à la présidentielle. Mes arguments ? Donnez moi une bière et je vous en ferai part. Enfin bref. Rien d'extraordinaire dans ma vie. Et cette télé qui recommence à déconner, ça me donne des envies de...


BON ! On va stopper là. J'aurai jamais dû capter les pensées de ce Braségali, c'était stupide, absolument stupide. Pour ceux qui n'avaient pas compris, on vient de changer de narrateur. Ici Giratina, votre écrivain préféré. Heureusement, j'avais une histoire en réserve. J'espère qu'elle vous plaira.

Phyro se réveilla sur ce qui semblait être un lit d'hôpital. Une lumière insupportable l'aveuglait. La peinture de la salle était composée de teintes de blanc. Phyro ne se souvenait plus des événements passés. La seule image qui lui revenait était un cône de lumière jaune sur un fond noir, puis le silence.

" Monsieur Ronflechon !"

Le blessé tourna la tête, non sans mal. Une Nanméouïe le fixait sur le seuil de la porte, un dossier à la main. Il crut deviner de la surprise sur son visage.

" - Dé-désolé monsieur, je me suis trompée de...

- Non, c'est bien moi. "

Le Phyllali avait l'habitude de voir ce genre de confusion. Tout le monde pensait qu'il était un Ronflex, comme son père. Peu de gens savait que le fameux conservateur, candidat à la présidentielle, avait un fils adoptif. L'infirmière, relativement gênée, décida d'enchaîner :

" - Monsieur, vous sortez d'un terrible accident de voiture. Vous vous en sortez miraculeusement bien avec une patte cassée.

- Il risque d'y avoir des séquelles ?

- En effet, acquiesça-t-elle timidement. Il se pourrait que vous ayez à boiter pour le restant de vos jours. "

Un long silence s'installa. L'infirmière quitta la chambre, laissant l'hospitalisé seul dans la boîte blanche. Une partie de ses rêves était en train de s'envoler. Je n'aurai jamais mon titre de maître en arts martiaux . Il essaya de se changer les idées en allumant la télévision accrochée au plafond, quitte à attraper un torticolis. Elle s'alluma sur les informations. J.P.P. , le Tarinorme présentateur, était en attente des résultats des élections. Même si le Phyllali n'y connaissait rien en politique, il partageait les idées de son père et souhaitait son élection. L'émission spéciale se lança sur la voix rocailleuse du présentateur :

" Mesdames, messieurs, nous avons l'honneur d'être les premiers à vous annoncer les résultats du premier tour. Qui de Psykokron, de Lippoupen, de Jamesillon ou de Ronflechon passera au second tour ? Les résultats maintenant ! "

Le sang de Phyro cognait contre ses tympans.

" Avec 5,5%, Psykokron est le dernier des quatre. Il est dépassé par Jamesillon avec 10.5%. " Le Tarinorme sembla soudainement surpris. Il enchaîna avec difficulté " Le premier des quatre est Ronflechon avec 55.5%. C'est.. c'est incroyable. C'est la première fois qu'un président est élu à la majorité au premier tour ! C'est... "

Le Phyllali n'écoutait plus. Son père venait juste de devenir le président. Aucun mot, aucune expression pouvait décrire ce qu'il ressentait. Il entendit des gémissements rentrer par la porte. Mais peu importe ; le pays allait être dirigé par un bon leader. Il en était persuadé : les pleins-pouvoirs seront la clé.


EDIT: Il se trouve que j'ai gagné la 1ere place avec 11/20... Wllh j'ai pas corrompu le jury !
Article ajouté le Dimanche 23 Avril 2017 à 17h19 |
1 commentaire
Présentation de personnage : Damien
Bon, je me faisais chier, alors j'ai check un questionnaire au hasard sur un blog que j'ai l'habitude de consulter. Il se trouve qu'il y faisait office de présentation de personnage. Ca tombe bien ! J'étais en train de bosser le chara design d'un OC. C'est ainsi que cet article est né.
Enjoy la découverte !

1- Idée initiale sur le personnage (comment a-t-il été envisagé dans un premier temps ?)
Il découle d'un de mes essais d'invention, il y trois ans. Il faut croire que le personnage est resté ancré dans ma tête.

2- Nom
Damien

3- Aime-t-il/elle son prénom ? Pourquoi ?
Il s'en fout, mais tellement... C'est un prénom banal, même s'il est peu répandu.

4- 5 adjectifs pour définir ses principaux traits de caractère ?
Réservé, casanier, divin, inventif, anxieux

5- Expliquer ces adjectifs (causes de ces traits de caractère)
Réservé/Casanier : Il ne parle pas à ses camarades de classe, voire à tout le monde. Il préfère laisser maturer ses idées plutôt que de les partager. Il n'a jamais appris à être social à cause de son enfance dans une école privé où la majorité des élèves jugeaient sur la richesse apparente.
Divin : C'est tout simplement un jeune dieu. Il vit dans une société où seul existent les dieux, qui subsistent à leur besoin de part leur ingéniosité et leur maîtrise des éléments.
Inventif : Son activité amateur d'écrivain lui a permis d'avoir une certaine inventivité. Il est notamment jugé excellent en conception de monde.
Anxieux : La nature colérique de son père, dû à son appartenance aux maîtres du feu, ainsi que la mort de sa mère alors qu'il avait 10 ans, l'a rendu nerveux. Il gère très mal le stress en cas de problèmes, d'où ses tics.

6- Attribuer une couleur au personnage en fonction de ces deux derniers points
Pourpre

7- Trouver deux caractères physiques reflétant les deux adjectifs les plus différents l'un de l'autre parmi les 5 du troisième point
(C'est vrai qu'elle est galère cette question x') )
Comme dit avant, ses tics au niveau des mains (il se craque les articulations environ 2 fois par minute) sont révélateurs de son anxiété. Ses cheveux en bataille découlent de son manque de sorties (tout du moins, sorties de jour).

8- Sujet(s) de conversation favoris ?
Il ne parle presque jamais, alors le sujet de conversation le plus abordé est sûrement celui du coût de l'édition.

9- Automatismes, tics de langage ?
Comme dit avant (comme dit avant-ception), il se craque très souvent les mains. Il bute aussi souvent sur des mots.

10- Style vestimentaire ?
T-shirt/Jean/Chaussure de Sport. Il déteste porter la toge.

11- Famille ?
Un père. Sa mère est morte. Un clash entre son père et sa famille maternelle l'en éloigna.

12- Relations à la famille ?
Il vit avec son père, mais lui parle très peu. Ils n'ont surtout pas le temps.

13- Amis : Plutôt beaucoup de simples copains ou peu de bons amis ?
Aucun, sauf celui qui voudra bien éditer ses nouvelles.

14- Animal favori (même si le personnage est issu d'une fanfic, c'est intéressant de se poser la question) ?
Il n'y en a pas dans son monde, mais ça serait sûrement le chat.

15- Estime de soi sur une échelle de 1 à 5 ?
Il s'en fout royalement, mais ça serait sûrement 3.5.

16- Sortir du lot ou se fondre dans la masse ?
Il faut déjà être dans la masse pour s'y fondre.

17- Noir ou blanc ? (ou alors nuance de gris plus proche du noir ou du blanc ?)
Blanc lait.

18- Façon de parler (familier, soutenu, suppression des négations, accent...) ?
La politesse minimum (bonjour/s'il vous plaît/merci/au revoir). Sinon, ne parle jamais.

19- Préfère rester chez lui/elle ou sortir ?
S'enfermer à double tour dans sa chambre.

20- Capacité à mentir ?
Il n'a pas affaire à des cas de conscience, donc il ment quand il le juge nécessaire.

21- Importance accordée à la mémoire, aux souvenirs ?
Chaque souvenir peut être source d'inspiration. En échange, ses souvenirs peuvent s'en retrouver altérer.

22- 3 choses importantes pour lui/elle ?
Sa plume, son encre, ses feuilles.

23- Plus grande crainte ?
Tenir un discours pour vendre ses écrits.

24- Aversion envers une certaine catégorie de personnes ?
Qu'est ce qu'il s'en tape.

25- Solitude ou compagnie ?
Compagnie... de sa chaise, son bureau, son lit et son paquet de feuilles.

26- Profession ?
Etudiant et écrivain amateur.

27- Aime son travail ?
L'écriture est le meilleur résumé de sa vie. Ses notes médiocres démontrent bien son attachement à ses études.

28- Habitudes ?
Ecrire, écrire, écrire, café, écrire...

29- Objet(s) dont il/elle ne peut pas se passer ?
Plume et bloc-notes.

30- Façon de rire ?
Silencieusement, mais pleure facilement de rire.

31- Intérêt pour le monde sur une échelle de 1 à 5 ?
4. C'est toujours sa meilleure source d’inspiration.

32- Comprend le second degré ?
Pas trop, mais sait le distinguer.

33- Réaction devant un film triste ?
Pourquoi une fine couche servant à conserver les aliments pourrait être triste ?

34- Beaucoup de secrets ? / garde beaucoup de choses pour lui/elle ?
Ses escapades nocturnes au bord de la rivière/Ses idées d'univers.

35- Sait dissimuler ses émotions ?
Il n'a pas à les dissimuler.

36- Occupation de ses temps libres ?
Ecrire, écrire, écrire, dormir, écrire...

37- Apprécie un genre littéraire en particulier ?
Fantasy, Futur Humain (futur possible où les humains l'auraient emporté sur les dieux)

38- Temps avant de répondre au téléphone ?
Un téléfonne ?

39- Heures habituelles de lever et de coucher ?
LOL ! Nop.

40- Accessoire(s) favori(s) ? (montre, collier, lunettes de soleil...)
Aucun, à part sa PLUME !

41- Fume, boit ?
Il boit (trèèès) souvent du café. Sinon, il ne fume pas.

42- Écriture ? (un peu penchée, peu lisible, en attaché, tendance à mettre des majuscules à tous les mots... ?)
Ecrit comme un gaucher, même s'il est droitier.

43- Tutoiement ou vouvoiement ?
Tutoie son père/connaissances, vouvoie sinon.

44- Maladie, sur le plan mental ou physique / problème quelconque (vue, audition...) ?
Léger problème de concentration, surtout en cours.

45- Odeur favorite ?
CAFEEEEE !

46- Ce qui l'énerve le plus ?
Faire du bruit alors qu'il est en train d'écrire.

47- Apprécie les enfants ?
Il évite tout source de bruit en général.

48- Faute qui lui inspire le plus d'indulgence ?
Indulgence ? Keskessé ?

49- Principale(s) motivation(s) à ses actions ?
La tranquillité.

50- Comportement face à une situation de crise : calme ou panique ?
Augmentation du tic des mains et apparition de tics nerveux au niveau de la tête (sourire nerveux, respiration sifflante...)

Dédicace à LunElf-chan, d'où je sors ce questionnaire, et à Gestalt, qui m'a donné envie par de simples paroles de faire découvrir mon personnage.
Article ajouté le Mardi 21 Mars 2017 à 22h07 |
1 commentaire
Fanfiction La Guerre Des Clans : Le Messager des Etoiles. Premier Chapitre
Pokémon #571 : Hey toi, oui toi ! Es-tu prêt à...

DÉGAGE, C'EST MON ARTICLE ! Pour une fois que c'est moi qui l'écris, tu pourrais éviter de le squatter !
Bon, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas posté d'article sur ce blog. J'aimerais donc pouvoir rouvrir le bal avec un projet que je prépare depuis 2 semaines : une fanfiction sur La Guerre Des Clans ! Comme vous avez pu le remarquer, je suis assez fan
Pokémon #470 : Voire un véritable fanboy

LA FERME, TOI ! Oui donc je disais... ah oui ! Je suis fan de l'univers de la saga La Guerre Des Clans et je voulais construire une histoire autour d'un de mes OCs (Original Character = Personnage de Fiction). En fait, l'histoire était construite et peaufinée depuis longtemps mais j'avais envie de la mettre sur papier
Pokémon #405 : Ou plutôt sur mon ordi qu'il squattait parce que le sien est en réparation

ÉTAIT en réparation. Maintenant, il va mieux.
Pokémon #405 : Par rapport à ton portefeuille...


Pokémon #359 : D'ailleurs, il me doit 40 Euros et un MacDo

MAIS VOUS AVEZ CRU QUE C’ÉTAIT OPEN BAR ICI ?! Bon, avant toutes autres interventions non voulues, je vous met directement le premier chapitre.
Pokémon #609 : Oh l'autre, il a oublié de me mentionner pour les corrections.

BANDE DE


L'information suivante est susceptible de révéler quelque chose d'important et de gâcher une surprise
Petit Ciel ouvrit les yeux sur une étendue d’herbe entourée d’arbres aux feuillages verdoyants, privant la clairière de la lumière du jour. Les nouvelles senteurs que lui offrait la forêt jouaient avec son odorat. Il ne s’y était jamais aventuré, consigné au camp jusqu’au moment où Etoile du Léopard lui donnera son nom d’apprenti et son mentor. Un rêve. Machinalement, il s’avança vers le centre de la clairière où trônait une mare. L’eau reflétait sa tête blanche et ses pattes. La couleur rouge sang de ces dernières fut longtemps source de superstitions et de moqueries et - il en était certain - le serait toujours. Le vent soufflait sur la clairière, ridant la mare de vaguelettes. Le reflet du chaton se brouilla devant ses yeux. Le vent était si intense qu’il obligea Petit Ciel à reculer. Lorsque la bourrasque se calma, il s’avança de nouveau vers la mare. Cette fois-ci, le reflet que l’eau lui offrait n’était pas le sien. A la place de sa minuscule tête, il discernait celle d’un chat massif au pelage gris. Une voix grave résonna alors :

« Je t’attendais. »

La fourrure ébouriffée - ce qui ne changeait pas beaucoup de l‘ordinaire -, il se retourna. Devant lui se tenait le chat qu’il avait vu dans la mare. Petit Ciel prit instinctivement une posture défensive et feula:

« - Qui est-tu ? Qu’est ce que tu me veux ?

- Un peu de respect pour ton aîné, chaton du Clan de la Rivière ! répondit l’intéressé, qui semblait vexé de l’hostilité de Petit Ciel.

- Comment ça, mon aîné ? Et comment sais-tu que je fais parti du Clan de la Rivière ? »

Petit Ciel lut de l’amusement sur le visage de son interlocuteur, ce qui l’énerva au plus haut point. Le matou gris n’en prit cependant pas compte et lui miaula d’une voix plus douce :

« - Je vivais autrefois dans le Clan de la Rivière. J’étais connu sous le nom de Pelage de Silex.

- Pelage de Silex ? »

Il avait entendu parler du défunt lieutenant, frère de Patte de Brume. Il était mort en défendant Pelage d’Orage et Jolie Plume, à l’époque encore apprentis de lui-même et de sa sœur, d’Etoile du Tigre le tyran dont le nom suffisait à effrayer le plus valeureux des guerriers. Le chaton paniqua alors :

« - Mais tu fais parti du Clan des Etoiles ! Je suis mort ?!

- Non. Tu es toujours vivant. Et c’est de ta vie dont je suis venu te parler. »

Le guerrier marqua une pause avant de commencer son monologue d’un voix plate :

« Le Clan des Etoiles redoute que de nouveaux jours sombres soit encore à venir. Notre pouvoir est cependant limité et nous voulons prévenir la forêt d’épisodes graves tel que le règne du Clan du Tigre. Pour cela, nous avons décidé de recruter une personne avec lequel nous pourrons agir sur le terrain. »

Le vent avait repris, dessinant des ondées sur l’herbe de la clairière. La voix de Pelage de Silex devint plus grave, comme endeuillée :

« Cependant, nous savons que le destin de ce chat sera incertain et semé d’embûches. Il devra vivre seul, en échange de quoi il obtiendra la sagesse et la force des membres du Clan des Etoiles. »

Le vent gagnait en intensité, si bien qu’il réussit à arracher quelques feuilles aux arbres alentour. Malgré le bruit de la tornade de feuilles qui s’était créée au dessus de lui, Petit Ciel n’avait pas de mal à entendre les paroles du guerrier-étoile. Après avoir marqué une courte pause, ce dernier conclut d’une voix plus assurée :

« Serais-tu prêt à dévouer ton corps et ton âme, toute ta vie durant, aux guerriers de jadis et à la sauvegarde des quatre clans ? »

Le sang de Petit Ciel résonnait dans ses oreilles. Il n’était qu’un simple chaton venant à peine d’avoir cinq lunes et les plus respectables des chats que la forêt n’est jamais connu lui demandaient d’être leur représentant. Pelage de Silex le fixait, attendant sûrement une réponse immédiate. Mais Petit Ciel ne pouvait pas la lui donner tout de suite. Beaucoup de paramètres devaient être pris en compte ; beaucoup trop pour lui. Le matou gris semblait avoir senti son hésitation et lâcha :

« Nous te laisserons jusqu’à la nouvelle lune pour réfléchir à notre proposition. »

Sur ces paroles, le guerrier-étoile se retourna et fila à travers les arbres. Le chaton voulait en savoir plus sur cette proposition. Il avait tant de questions.

« - Non, attends !

- Mais tu vas me laisser dormir, oui ! »

Petit Ciel se réveilla dans la pouponnière. Ses yeux embués de sommeil le laissaient voir le contour flou de son frère, Petit Croc. Ce dernier était roulé en boule contre leur mère, Cœur Adamantin. Il s’était certainement déjà rendormi. Après avoir repris ses esprits, Petit Ciel décida de sortir se dégourdir les pattes. Le camp était vide. Il était rempli de l’obscurité offerte par la nuit, tout comme l’air frais de la saison des feuilles mortes. La lune avait presque disparu du ciel nocturne. La nouvelle lune apparaîtra à la prochaine nuit ! s’affola le chaton. Il avait pensé que l’ultimatum du Clan des Etoiles lui aurait laissé un peu plus de temps pour réfléchir. Il devrait donc faire son choix aujourd’hui. Voilà qui va aggraver mon insomnie. L’entrée principale du camp était gardée par Pelage d’Orage, un guerrier gris sombre. Son baptême datait d’à peine une lune. Il semblait ne pas être apprécié des autres guerriers.

« Qu’est ce que tu fais encore debout ? »

La voix sortait du tunnel menant à la clairière secondaire ; cette dernière abritait le repaire du guérisseur. Petit Ciel se tourna et vit deux yeux briller sur le seuil de la réserve. S’il y a bien un chat qui connaissait ses troubles du sommeil, c’était lui.

« Patte de Pierre ! »

L’obscurité englobait le guérisseur, ne laissant paraître que ses yeux. Patte de Pierre miaula exténué, après avoir bâiller :

« Encore tes maudites insomnies ? Attends ici, je vais aller te chercher les graines de pavot. »

Les deux yeux disparurent dans le tunnel de roseau et resurgirent après un court instant. Ils se rapprochèrent de Petit Ciel, assez pour qu’il puisse discerner la fourrure aux poils longs du guérisseur. Sa fourrure brune clair était totalement noircie par la nuit. Il déposa les graines et se rapprocha encore du chaton pour lui murmurer :

« - Le marché tient toujours : tu ne dis rien.

- Bien sûr. »

Patte de Pierre retourna alors dans son antre en faisant le moins de bruit possible. Ce marché découlait d’une des dispositions prises par Étoile du Léopard après l’épisode du Clan du Sang, il y a six lunes. De ce qu’avait compris Petit Ciel, elle avait obligé Patte de Pierre à être accompagné lorsqu’il sortait chercher ses plantes en pleine nuit. Pendant une de ses nuits d’insomnie, le chaton l’avait surpris rentrant seul d’une cueillette nocturne. Le guérisseur lui avait fait promettre de ne pas parler de ses sorties solitaires en échange de quelques graines de pavot. Depuis, il était devenu la principale source de sommeil de Petit Ciel et acceptait de jouer un peu avec, quand il n’était pas trop fatigué. Il lui avait même promis de se débrouiller pour qu’il l’accompagne lors de ses cueillettes nocturnes lorsqu’il sera apprenti. Après avoir manger les graines, Petit Ciel était revenu dans la pouponnière. La torpeur enveloppait les habitants, roulés en boule ici et là. Bientôt, il serait lui aussi sous l’emprise de ce calme grâce aux petites graines. Il se roula en boule contre sa mère et repensa à la proposition du Clan des Etoiles avant que son esprit se fasse emporter dans un sommeil sans rêve.
Article ajouté le Samedi 25 Février 2017 à 12h49 |
1 commentaire
Speed'Fic du 26/12/16
"Théo regardait son costar avec insistance. Ce dernier semblait ne pas avoir été porté depuis longtemps, ce qui était le cas. Le jeune garçon de quatorze ans n’était pas habitué à mettre ce genre de vêtements. Il aurait préféré s’habiller avec une des tenues décontractées qu’il portait au quotidien. Mais cette soirée était spécial : il était convié à l’école des dresseurs pour le réveillon des Dialgides. De plus, des rumeurs couraient comme quoi les meilleurs élèves auraient le droit à un Pokemon comme cadeau. Certains parlaient de Pokemons étrangers à Sinnoh. Il est vrai que son professeur, monsieur Kolaï, lui avait avoué qu’il avait changé le programme du second trimestre et avait décidé d’étudier les Pokemons de Kanto. Il admettait cette possibilité et se demandait si son Luxio pourrait bien s'entendre avec son nouveau compagnon.

« Théo, dépêche toi. Tu vas être en retard ! »

L’intéressé se hâta d’enfiler sa tenue et traversa son étroite chambre. Il trébucha et s’étala de tout son corps sur le parquet. Plus de peur que de mal, heureusement. Après s’être relevé, Théo prit le soin de vérifier quel était l’objet sur lequel il venait de butter. C’était son fier Luxio qu’il venait de réveiller. Il le fit rentrer dans sa Poke Ball et fila à travers l’appartement. Sa mère l’attendait sur le seuil de la porte. Elle était âgée d’une quarantaine d’année et avait les mêmes yeux bleus et les mêmes cheveux bruns que son fils. Après quelques minutes de marche à travers Féli-Cité, ils arrivèrent au lieu où se dérouler la fête. Le jeune homme reconnut ses camarades de classes dans le même accoutrement que lui. Le carrelage du hall était balayé par des lumières colorées. L’ambiance était joyeuse et bon enfant. Sa mère rejoignit aussitôt le corps enseignant et les membres de l’association des parents d’élèves au fond de la salle, à côté du buffet sur lequel trônait fièrement une bûche glacée. Des Pokemons jouaient dans un coin pendant que leurs dresseurs discutaient en petits groupes éparpillés dans la salle. Après avoir permis à son Luxio d’aller jouer avec les autres, il rejoignit un garçon situé près du buffet.

« - Salut Sebastien.

- Salut Théo ! T’as entendu la nouvelle ? Il parait que le professeur Pokemon va nous donner des Pokemons !

- Monsieur Kolaï ?

- Non. Le professeur Sorbier en personne. Il parle avec le proviseur. »

Théo discerna aussitôt deux hommes aux cheveux grisonnants discuter vers l’entrée. Il n’avait jamais vu le professeur Sorbier en dehors de ses émissions télé. L’envie de lui serrer la main était forte, mais il ne voulait pas déranger le professeur. Cependant, il vit ce dernier tourner la tête vers lui, l’observer, puis continuer de converser avec le proviseur.

« - Je pense qu’il t’a remarqué.

- Tu crois ? »

Le proviseur tapa soudainement dans ses mains et demanda l’attention de tous. Il se plaça au milieu de la salle et commença son discours.

« Mesdames et messieurs, je vous remercie d'être venu à cette célébration du réveillons des Dialgides. J'espère que vous passez une bonne soirée. Cependant, je souhaite récompenser certaines personnes de leur travail digne des étoiles de l'écoles des dresseurs.»

Il énonça une série d'élèves brillants, dont Théo et Sebastien.

« Le professeur ici présent revient d'un voyage à Kanto. Certaines rumeurs en faisaient référence. Oui, votre récompense est un Pokemon !»

Théo était aux anges. Les yeux brillants, il attendait avec impatience de découvrir son nouveau compagnon. Le professeur Sorbier sortit alors de nombreuses Poke Ball des Pokemons de Kanto : des Pikachu, des Bulbizarre et même un Grotadmorv. Chacun des élèves énoncés s'avançait un à un pour recevoir son nouveau Pokemon. Sebastien eut un Goupix. Théo fut le dernier. Il prit beaucoup sur lui pour vaincre sa timidité et de ne pas s'enfuir face à une telle figure.

« Théo, nous avons beaucoup hésité à ton sujet. Mais nous pensons que tu mérites cette récompense. C'est avec honneur que je t'offre ce Pikachu ! »

Le jeune homme n'y croyait pas. Il prit dans ses mains la souris électrique tant connue dans le Pokémonde entier. Cependant, quelque chose clochait : la peau du Pikachu semblait être faite de tissu. En l'observant bien, Théo eu l'impression que son Pikachu ne ressemblait pas aux autres. Avant de pouvoir le faire remarquer au professeur Sorbier, le Pikachu se dégagea des bras de Théo. Deux noirs et faméliques bras sortirent soudainement du dessous du Pikachu. Son cri résonna dans le hall :

« Mimi... Mimiqui ! »

Deux moi étaient passés après ce fameux réveillon. Après de laborieuses recherches, il se trouvait que le Pikachu était en fait un Mimiqui, un Pokemon Spectre Fée originaire d'Alola se cachant sous un déguisement de Pikachu pour ne pas effrayer les gens. Le programme les portait maintenant sur le combats duo : c'était le jour de l'évaluation. c'était au tour de Théo et Sebastien : Luxio et Mimiqui contre Goupix et Cadoizo."

Le thème était : "Un cadeau inattendu" Les mots qu'il fallait placer étaient : "Grotadmorv", "bûche" et "étoile" (pluriel autorisé). La fic devait se terminer par "Cadoizo". La version que vous venez de lire est une version dont j'ai corrigé les fautes. La version avec les fautes (qui sera publié par les animateurs sur le canal Événements) m'a fait arriver à la seconde place avec une moyenne de 16.5/20.
Article ajouté le Mardi 27 Décembre 2016 à 21h47 |
1 commentaire
Compteurs de vue
Juste pour savoir combien vous êtes à venir, je mets 2 petits compteurs.
En général :

Visiteur unique :


J'imagine que ça va pas aller très loin, mais l'avenir nous le dira ^^
Article ajouté le Mardi 28 Juin 2016 à 23h40 |
0 commentaire
Chroniques d'un nouvel insulaire : Premier Chapitre
Pokémon #571Hey toi, oui toi ! Toi qui en a marre de tous ces Let's Play insipides sur Pokemon Soleil et Lune polluants tes abonnements sur Youtube ! Tu veux de la nouveauté ? Kaslan'tienne ! Ton Phyllali lonely préféré tiens ses promesses, et ce que tu t'apprêtes à lire est le premier chapitre de ses chroniques sur Pokemon Soleil ! A ce moment, tu dois te dire : Des chroniques ! Tu vas mettre des vidéos de Let's Play sur ton blog ? Ah ! Chez nous, nous prônons l'originalité (totale crédibilité) et nous vous offrons, avec l'aide de notre cher Spirit, un résumé écrit de notre fantastique aventure !

Pokémon #609 : Salut ! ^^ J'espère que ces chroniques vous plairont. J'ai pris un peu plus de temps que prévu ; c'était dur de prendre des notes avec Reïn qui rushait l'histoire. Je tiens à dire qu'il n'y aura pas de balise |spoil] pour cacher le texte. Sur ce, bonne lecture !

Pokémon #470 : ... Yes ! Il ne m'a pas vu. J'ai enfin réussi à infiltrer un de ses articles. Hey, le lecteur, si tu pouvais garder le silence sur moi ça serait génial ! Sur ce, on va un peu comment son texte !

Mais il va se taire, lui ! Tss, maman a encore envoyé Miaouss pour me réveiller. (Pokémon #470 : Tu ferais bien de vérifier si on ne t'as pas volé un peu d'argent, mon coco. ) Et je me suis encore endormi habillé... Le déménagement m'a vraiment épuisé. Et il reste encore tant de cartons à déballer. Bref, je prends un petit truc à manger et direction les environs ! En passant dans le salon, je vois ma mère sortir de la terrasse. En passant la tête, je vois que c'est le lieu de stockage temporaire des cartons, avec ma chambre. Je me dirige vers la cuisine quand quelqu'un sonne à la porte. Sans même attendre que je lui ouvre la porte, le professeur Euphorbe rentre (Pokémon #470 : en mode bat les steacks) avec sa nonchalance habituelle. Toujours la même casquette, la même blouse, le même teint halé, le même sourire niais... Après une courte discussion avec ma mère où j'apprends que le professeur a combattu les champions de Kanto, Euphorbe m'invite à visiter le village voisin. Je sens que je ne vais pas manger de sitôt... Le temps que je prenne ma casquette et mon sac à dos et j'arrive ! Je suis le professeur à travers une route en pente nommée "Route 1" (Pokémon #470 : C'est original ), comme celle qui relie Bourg Palette à Jadielle. Il semble assez connu dans les environs, vu le nombre de dresseurs lui demandant des conseils. Après dix minutes de marches, nous sommes enfin arrivés au village de Lili'i. Il est exactement comme sur la brochure : quelques cabanes en bois servent d'habitations et au centre du village est érigé une estrade en bois peu surélevée. En attendant son assistante, Euphorbe me demande de chercher le doyen avec comme seul indice "Tu sauras directement que c'est lui quand tu le verras". ( Pokémon #470 : Paye ta chasse au trésor ! ) Après un tour du village, je continue mes recherches du côté de l'estrade lorsque je vois une silhouette se glisser vers les ruines de Mahalo. Avec un peu de chance, c'est peut-être ce mystérieux doyen. Inutile de préciser que je l'ai suivi jusqu'aux ruines. Néanmoins, le chemin en pente y menant me ralentit pas mal. Ce retard m'empêche de voir distinctement la personne que je poursuis. Après quelques minutes de randonnée, j'arrive à un pont suspendu au dessus d'une gorge. Je peux enfin décrire nettement le fuyard. Enfin, je devrais dire la fuyarde. En effet, une jeune femme – seize ans à peine – s'est arrêtée devant le pont, se tenant face à moi . Elle est habillé totalement en blanc et est coiffé d'un grand chapeau de la même couleur.... Sérieusement, on dirait un champignon. Bref ! Elle refuse de me donner son nom, braillant qu'il faut l'aider en me montrant du doigt une petite créature sombre assaillie par trois Piafabec. Prenant mon courage à deux mains (Pokémon #470 : Et pour ne pas passer pour un salaud dès le premier jour ), je brave le pont tremblotant et protège le petit Pokemon. Un des Piafabec me charge au visage, les serres en avant. J'essaye d'esquiver mais mon pied se coince dans une des fentes du pont. Je trébuche et me retrouve à genou, paume contre sol. Je m'apprête à recevoir un déluge de coups de bec et de griffes quand le pont cède sous mon poids. Mon premier jour à Alola, et bientôt le dernier (Pokémon #470 : Ripempet Paul-Elie ). A trois mètres du sol, j'aperçois une boule d'électricité foncer vers moi. Elle me réceptionne in extremis et me jette à côté de la jeune femme. A terre, je distingue enfin mon sauveur (Pokémon #470 : It's bird ? No ! It's a plane ? No ! It's Toko Riko ! ). On dirait un Pokemon. Ses bras ressemblent à deux boucliers incurvés, il a un corps fin et semble léviter. Après m'avoir fixé longuement, il s'envole en poussant un cri strident. Légèrement sonné, je ne comprends que partiellement les remerciements confus du champignon. Elle m'offre une pierre brillante qu'elle a ramassé il y a peine deux secondes et me demande de garder le silence sur l'existence du petit nuage noir qui s'était fait attaqué et qu'elle cache dans son sac. On retrouve le professeur Euphorbe qui était resté planté en attendant son assistante, Lilie, qui se révèle être le champignon blanc. C'est à ce moment que l'on reçoit la visite du doyen, Pectorius. C'est un vieil homme TRES légèrement enrobé ayant le même goût qu'Euphorbe pour les chemises ouvertes. L'assistante raconte mes exploits au doyen, qui semble connaître l'existence du nuage noir. On passe enfin au choses sérieuses : le doyen parle de m'offrir mon premier Pokemon ! Je dois choisir entre trois Pokemon : Brindibou, une chouette de type Plante/Vol, Flamiaou, un chat de type Feu et Otaquin, une otarie de type Eau . Après une longue réflexion (Pokémon #470 : de trois secondes ), je choisis Flamiaou, pour son type Feu et principalement, je le concède, pour son style. Cependant, le choix ne suffit pas, une petite cérémonie montrera si le Pokemon me choisit, lui aussi . Etant un parfait inconnu débarqué la veille, j'ai toutes mes chances ! (Pour ceux qui n'avait pas compris, c'est de l'ironie . Pokémon #470 : Thanks Captain Obvious ! ) Sur l'estrade, en face à face, nous nous dévisageons mutuellement. Le Flamiaou prend son temps, en tout cas. Après une bataille de regards d'une bonne trentaine de (Pokémon #470 : minutes ) secondes (Pokémon #470 : minutes ) , le Pokemon s'avance enfin. Je tente de le prendre doucement dans mes bras, avec succès. Helios, bienvenue dans mon équipe ! Il me semble être aussi relax qu'Euphorbe. Dans la foulée, le professeur me donne un Pokedex, un outil technologique sensé récolter des informations sur les Pokemons que je rencontre, et un Passe Dresseur, une sorte de récapitulatif de ma situation en tant que dresseur. J'ai tellement hâte de montrer ça à maman. Mais ma route est vite bloquée par un jeune dresseur bronzé étant tout aussi relax que le professeur. On m'avait prévenu que les habitants d'Alola étaient tous comme cela, mais je ne ne pensais pas à ce point. Bref, ce jeune dresseur nommé Tili se révèle être le petit-fils de Pectorius et me propose un duel. Ah ! Ce qu'il ne sait pas, c'est que depuis que je suis petit, j'étudie pour devenir un stratège d'exception. Que ce soit la table des types, les attaques physiques et spéciales, les altérations de statut ou les effets des différents objets, j'ai toujours été premier à l'Ecole des Dresseurs. Malheureusement, le déménagement m'a obligé à abandonner le concours pour être certifié Dresseur Prometteur. Le combat commence. Il semble n'avoir qu'un Pokemon, un Brindibou de plus. D'après la table des types, une attaque Flammèche d'Helios ferait plus de dégâts qu'une attaque Griffe. Gagné ! En seulement deux attaques, Helios met K.O. le Brindibou adverse. Toujours aussi nonchalant, mon adversaire accepte sa défaite. La rencontre d'une divinité, mon premier Pokemon, mon premier combat, ma première victoire ! J'ai hâte de raconter ça à maman.
Article ajouté le Vendredi 02 Décembre 2016 à 09h10 |
1 commentaire
Teaser : Fanfic 7G (j'ai pas encore trouvé de titre)
Pokémon #571 : Hey toi, oui toi ! Tu te souviens de la Fanfic 7G que Spirit devait écrire pour le concours ? Malheureusement, nous n'avons pas pu la soumettre et ainsi gagner le 1er prix.
Cependant, Spirit a longtemps réfléchi pour vous offrir une oeuvre de qualité. Vous sentez la hype monter en vous ? Pas assez ? AH ! Nous allons vous dévoiler POUR vous un extrait !


L'information suivante est susceptible de révéler quelque chose d'important et de gâcher une surprise
Les rayons de la Lune blanchissaient les pierres du port de EkaEka . Des Mangloutons pourchassaient des Rattatas, course-poursuite commune dans la région . Le plus grand des Mangloutons était sur le point de rattraper l'un des Rattata, mais il fut stoppé net dans sa course, touchée par une attaque électrique . Non loin de la course-poursuite se déroulaient un combat féroce . Deux personnes, un homme et une femme, habillés intégralement en blanc affrontaient un jeune homme blond vêtu d'une veste noir, les vêtements recouverts d’entailles, dans un combat duo . Le binôme avait chacun un Rocabot, tandis que leur adversaire possédait un Lucanon et un Lugulabre . Derrière le blond étaient assis deux hommes à la bouche cachés par un foulard . Malgré l'avantage procuré par leur type Roche, les Rocabots étaient en mauvaise posture . Le propriétaire de leurs opposants ordonna alors :

« - Spirit, lance Ball'Ombre ! Lightning, Eclair Fou ! »

Le Lucanon chargea alors l'un des Rocabot à une vitesse folle et le percuta de plein fouet . Son compagnon KO, le 2eme type Roche recula lentement et vit, trop tard, une orbe d'énergie sombre arrivé sur lui . Il n'eut le temps de l'esquiver et tomba inconscient sur le coup . Le couple de dresseurs, paniqués, rappelèrent leur Pokemon et s’apprêtèrent à s'enfuir lorsque le blond leur cria :

« - Vous pensiez tomber sur un dresseur lambda ? Que vous aviez une chance de gagner ? Ah ! Vous pourrez dire à Mina-Liza que le dresseur qui vous a vaincu n’est pas un débutant ; que c’était moi, Gladio ! »

À ces paroles, les vaincus fuirent, un léger sourire au coin de la bouche. Dans sa course, en s’assurant que leurs adversaires étaient assez loin pour ne pas l’entendre , la femme dit à son binôme :

« - Il est toujours obligé de sur jouer comme ça ? Ils finiront par percer sa couverture, à force…

« - Ne t’inquiètes pas, la rassura son compère ça fait deux mois que Monsieur Gladio s’est infiltré dans la Team Skull. Il sait ce qu’il fait… Enfin, j’espère . »

Modérant leur rythme de marche, ils sortirent de la ville et pénétrèrent dans une forêt dense. Elle semblait déserte, les Pokemons étaient endormis et la flore se joignait à leur sommeil . Ils s’arrêtèrent devant un mur de roche aux abords d’une cascade. L’homme s’avança, essuya sa main recouverte de sueur par le combat sur son pantalon et la posa sur la falaise . Quelques secondes plus tard, une fente se créa et une partie de la roche coulissa, dévoilant ainsi une ouverture sur une petite pièce éclairée d’une lumière électrique . La femme entra la première, suivit de l’homme. Ce dernier déclara, légèrement exaspéré :

« - Ils auraient pu faire plus simple quand même.

- Que veux tu ? C’est la solution la plus sûre qu’on ai trouvé pour cacher la base.

- Une base scientifique cachée des regards indésirables dans une falaise située en pleine forêt, si ça c’est pas cliché…

- Tu n’as pas intérêt à répéter ça devant eux, soupira la femme tout en entrant un code sur un clavier numérique encastré sur le mur du fond, déjà que nous avons eu de la chance d’être transféré ici alors que nous sommes membre que depuis 3 mois…

- Je sais, c’est une chance, un exploit, un miracle même ! Pff, tout le monde sait que c’est parce que nous sommes les seuls à avoir des connaissances en élevage Pokemon.

On entendit alors un déclic. Dans un tremblement, la pièce entama sa descente.

- En parlant d’élevage, ils en sont où pour le projet S-Arceus ?

- D’après les commandes, il ne reste plus que 2 type Ténèbres et 1 type Electrick.

L’ascenseur arrêta alors sa translation. Les portes commencèrent à s’écarter, baignant les passagers d’une lumière blanche.

« - Espérons que nous en aurons bientôt fini »

Pokémon #609 : Salut ! J'espère que cet extrait vous a plu. Je continue à écrire petit à petit chaque jour. Vous aurez bientôt la deuxième partie du prologue.

Sur ce !
Article ajouté le Mercredi 09 Novembre 2016 à 20h32 |
8 commentaires
Nouveau Teaser Fanfiction 7G (toujours pas trouvé de nom)
Pokémon #571 : Hey toi, oui toi ! Tu te souviens de la Fanfic 7G que Spirit devait écrire pour le concours ? Ça ne te dit rien ? Et si je te parle de ce teaser posté il y a un mois et demi que tu as adoré. AH ! J'en étais sûr. Tu dois te demander en ce moment : "Oh mon dieu, ne me dis pas que le projet a été annulé. Il semblait tellement bien !" Ne t'inquiètes pas ! On sait que la hype était monté à son paroxysme. Dans notre grande magnificence, nous avons décidé de poster POUR vous le début du chapitre 1

(Nous vous rappelons que nous ne mettons plus de balises spoil même si pour le coup on en a pas besoin, là)

La plaine était noire, reflétant une nuit sans lune et sans nuage. L’horizon se confondait entre un ciel parsemé de points blancs et l’herbe sombre. Reïn ne reconnaissait pas cette partie de la pension. Il était pourtant sûr d’avoir exploré tous les recoins de l’exploitation, aux dépends des recommandations de sa mère. Intrigué, il avançait lentement, en prenant garde de faire le moins de bruit possible. Il arriva à une mare, étrangement déserte. Les Axolotos doivent être endormis . Il se désaltéra, bien qu’il n’avait pas la gorge excessivement sèche. Seul l’ombre de sa silhouette se reflétait dans l’eau limpide, hormis l’appendice rouge sang en forme d’étoile au bout de sa queue. Il sentit alors des ondes se former au centre du point d’eau. Instinctivement, il recula d’un bond, la fourrure hérissée. Une ombre jaillit alors de l’eau dans sa direction. Médusé, il ne put que distinguer une forme sinueuse, des tentacules sortant de ses côtés. L’ombre s’abattit sur lui, l’enfonçant dans un noir profond. Une voix grave résonna dans le néant :

« - L’heure est à l’éveil, jeune descendant. Ta dimension attend ses sauveurs. »
Article ajouté le Jeudi 22 Décembre 2016 à 17h31 |
2 commentaires
Présentation de l'équipe du blog
Hey toi, oui toi ! Toi qui crois que ce blog n'est géré que par ta star préféré ! Et bien découvre la véritable équipe responsable de ce blog

Et ouais ! Faut croire que ch'uis pas tous seul à gérer ce blog . Ils ont tous décidé d'enfin se montrer et ceux pour toujours .

Pokémon #470 : Voici Phyro, plus connu sous le nom d'Etoile Céleste . Il s'occupe de tout les articles en rapport avec les clans
Pokémon #470 : Ouaip, c'est moi Etoile Céleste . Si vous voulez aller dans mon clan c'est très simple, il suffit de...

Bref ! Si on l'arrête pas, il va utiliser tout les moyens pour ramener le maximum de gens dans son clan . Ensuite, il y a :

Pokémon #405 : Lui, c'est Reïn, il s'occupera des F.A.Q. et de tout articles incitants à répondre à une/des question(s)
Pokémon #405 : Hey, c'est à moi que vous devez vous adressez pour toutes vos questions !

Le prochain est un expert dans le domaine des fanfics . Ils s'occupent de ces dernières et des articles les ayant pour thème .

Pokémon #609 : Je vous présente Spirit . Je sais, il est plutôt jeune . Il n'a que 8 ans, mais c'est déjà une sommité en fan fiction
Pokémon #609 : Salut les gens ^^! C'est moi qui m'occupe de l'écriture des fics . Mon genre préféré est la nouvelle et mon sous-genre préféré est la Science Fiction . J'adore tout ce qui tourne autour de l'Intelligence Artificielle et des paradoxes temporels, parce que c'est en même temps fascinant et...

[Size=3]Et c'est parti pour une thèse... Il ne sait pas s'arrêter, c'est soûlant des fois . Et vous étonnez pas qu'il en soit déjà au stade finale de son évolution, son ancien dresseur l'a soumis à un régime Super Bonbons/Pierre Nuit . Mais il le vit bien, c'est le principal . Il en où, dans son monologue ?[/size]

Pokémon #609Et d'un autre côté, cette métaphore nous fais prendre compte que... Comment ça, mon ancien dresseur ? Mais c'est toi qui...

NOUS ALLONS PASSEZ AU SUIVANT ! C'est lui qui est à l'origine de cet article, et c'est grâce à lui que nous somme là, je vous présente...

Pokémon #571 : Notre attaché de presse, Heiketsu !!!!! (Il a insisté pour qu'on fasse monter la hype, c'était pas mon idée)
Pokémon #571 : Merci pour cette accueil, je suis flatté . Avant tout, j'aimerai remercier mes employeurs par un discours en 500 pages . D'abord...

SAUVE QUI PEUT !!!!!! *évacue tout le monde et ferme la porte la clé* Bon, heureusement c'était le dernier à présenter... Quoi ? Ah oui, y'a toi aussi... Bon ! S'il vous plaît, je demande votre attention ! Il reste quelqu'un à présenter !

Pokémon #359 : Je vous présente notre archéologue, Soul . Vous inquiétez pas si vous ne l'avez pas vu rentrer, elle a l'habitude d'être plutôt discrète .
Pokémon #359 : Oui, donc c'est moi qui m'occupe de l'archéologie . Je suis spécialisé dans la mythologie de Sinnoh, et je travaille en ce moment sur la théorie des multi-dimensions

Quoi ? Ah, y'a un problème de micro ! Bon bah désolé Soul . Tu te présenteras dans l'un de tes articles, si tu veux . Sur ce, la présentation de l'équipe est terminé .
J'espère que ça vous a plu . Comme dis plus haut, les écrivains se montreront dans leurs articles.
Sur ce
Article ajouté le Mardi 18 Octobre 2016 à 14h56 |
13 commentaires