Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Être lonely, l'affaire d'un Phyllali
de Skyzoguy - Poképhilosophe

                   



Si vous trouvez un contenu choquant, vous pouvez contacter la modération via le formulaire de contact en PRECISANT le pseudo de l'auteur du blog et le lien vers le blog !

» Retour au blog

La boté du Cadavre Exquis
Hey !

Aujourd'hui, on a organisé un Cadavre Exquis un peu modifié sur le Coin des Ecrivains. Malheureusement, seuls LunElf et Dingue de Pokemon ont participé. Ou plutôt heureusement vu le texte qu'ils nous ont pondus. Je vous laisse juger de la magnificence de ce texte.

(Les parties écrites par LunElf sont en violet et celles par DDP en rose)

  • C'était un splendide après-midi comme on en voyait souvent à Illumis, un soleil chaleureux et une douce brise caressant les étroites rues de la ville. Et à côté du charabia de la foule, s'étendait des petits commerces, c'était le cas de ce petit café nommé « Les Timides ». C'était un ancien bâtiment à l'abri du temps, une façade colorée mais quelques peu écaillée, des sièges ternis par l'usure, un vieux juke-box faisant résonner entre ces murs et cette terrasse, de douces mélodies has-been.

    La serveuse releva la tête de sa caisse de monnaie à l’arrivée d’un nouveau client ; la porte s’ouvrait en tintant du cliquetis habituel. Ce son la fatiguait.

    Le nouveau venu était un homme corpulent, voire légèrement enveloppé, qui entrait du pas assuré de celui qui se sent partout chez lui. Elle le jaugea d’un regard, elle avait l’habitude : vêtements neufs tout droit venus du Chic-à-Porter, sauf les chaussures peut-être. Ce genre d’individu était facilement identifiable. J’ai de belles fringues et je suis important, je m’en vais m’afficher dans un établissement de pauvres, que je ferai resplendir de ma magnificence à en faire pleurer le gérant de bonheur. Elle haussa un sourcil, ce distingué monsieur gardait à la bouche un cigare entamé ; des volutes de fumée échappées d’une narine s’en allèrent voleter au plafond sous le regard plissé de l’écriteau « non-fumeur ». Le propriétaire de l’objet indésirable laissa ostensiblement tomber sa masse dans un fauteuil non loin de l’entrée, et tira une nouvelle bouffée de fumée nauséabonde.

    Assombrie, elle contourna le comptoir pour se diriger vers le riche insolent. Elle prenait personnellement le manque de respect, non mais.


    « Pour monsieur ce sera ? Demanda machinalement la serveuse, arborant tout de même un large sourire.
    -Vous me servirez un petit thé à la bergamote, avec un doigt de sucre et un nuage de lait si cela ne vous dérange pas ! Lui lança Claude d'une voix mielleuse.
    -Eh bien...
    -Oui qu'y a t-il ? S'étonna l'homme.
    -Je suis navrée, mais nous n'avons plus de bergamote. En revanche je peux vous proposer...
    -Non ! Cria Claude en tapant son poing contre la table.
    C'est hors de question que je boive autre chose que mon thé à la bergamote ! Cela fait 7 ans que j'en bois un chaque samedi, et ce n'est pas aujourd'hui que je vais m'arrêter !
    -Mais puisque je vous dis que nous n'en avons plus ! S'effraya la serveuse.
    -Je vous dit que vous allez m'en trouver moi !


    Sur ce, la jeune femme retourna d’un pas sautillant vers son comptoir, le sourire aux lèvres. Pourquoi s’emmerder quand on peut discuter avec un type comme ça ? Elle lui prépara un jus d’orange.


Magnifique, n'est-il pas ? Je continuerai sûrement à poster les autres œuvres qui ont été crées dans le Coin (AHAHAHAHAHAHAHAH jdm/20) ici, même s'il serait mieux d'avoir un compte commun pour.
Sur ce !
Article ajouté le Mercredi 13 Septembre 2017 à 19h34 | |

Commentaires

Chargement...