Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Être lonely, l'affaire d'un Phyllali
de Skyzoguy - Poképhilosophe

                   



Si vous trouvez un contenu choquant, vous pouvez contacter la modération via le formulaire de contact en PRECISANT le pseudo de l'auteur du blog et le lien vers le blog !

» Retour au blog

Fanfiction La Guerre Des Clans : Le Messager des Etoiles. Premier Chapitre
Pokémon #571 : Hey toi, oui toi ! Es-tu prêt à...

DÉGAGE, C'EST MON ARTICLE ! Pour une fois que c'est moi qui l'écris, tu pourrais éviter de le squatter !
Bon, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas posté d'article sur ce blog. J'aimerais donc pouvoir rouvrir le bal avec un projet que je prépare depuis 2 semaines : une fanfiction sur La Guerre Des Clans ! Comme vous avez pu le remarquer, je suis assez fan
Pokémon #470 : Voire un véritable fanboy

LA FERME, TOI ! Oui donc je disais... ah oui ! Je suis fan de l'univers de la saga La Guerre Des Clans et je voulais construire une histoire autour d'un de mes OCs (Original Character = Personnage de Fiction). En fait, l'histoire était construite et peaufinée depuis longtemps mais j'avais envie de la mettre sur papier
Pokémon #405 : Ou plutôt sur mon ordi qu'il squattait parce que le sien est en réparation

ÉTAIT en réparation. Maintenant, il va mieux.
Pokémon #405 : Par rapport à ton portefeuille...


Pokémon #359 : D'ailleurs, il me doit 40 Euros et un MacDo

MAIS VOUS AVEZ CRU QUE C’ÉTAIT OPEN BAR ICI ?! Bon, avant toutes autres interventions non voulues, je vous met directement le premier chapitre.
Pokémon #609 : Oh l'autre, il a oublié de me mentionner pour les corrections.

BANDE DE


L'information suivante est susceptible de révéler quelque chose d'important et de gâcher une surprise
Petit Ciel ouvrit les yeux sur une étendue d’herbe entourée d’arbres aux feuillages verdoyants, privant la clairière de la lumière du jour. Les nouvelles senteurs que lui offrait la forêt jouaient avec son odorat. Il ne s’y était jamais aventuré, consigné au camp jusqu’au moment où Etoile du Léopard lui donnera son nom d’apprenti et son mentor. Un rêve. Machinalement, il s’avança vers le centre de la clairière où trônait une mare. L’eau reflétait sa tête blanche et ses pattes. La couleur rouge sang de ces dernières fut longtemps source de superstitions et de moqueries et - il en était certain - le serait toujours. Le vent soufflait sur la clairière, ridant la mare de vaguelettes. Le reflet du chaton se brouilla devant ses yeux. Le vent était si intense qu’il obligea Petit Ciel à reculer. Lorsque la bourrasque se calma, il s’avança de nouveau vers la mare. Cette fois-ci, le reflet que l’eau lui offrait n’était pas le sien. A la place de sa minuscule tête, il discernait celle d’un chat massif au pelage gris. Une voix grave résonna alors :

« Je t’attendais. »

La fourrure ébouriffée - ce qui ne changeait pas beaucoup de l‘ordinaire -, il se retourna. Devant lui se tenait le chat qu’il avait vu dans la mare. Petit Ciel prit instinctivement une posture défensive et feula:

« - Qui est-tu ? Qu’est ce que tu me veux ?

- Un peu de respect pour ton aîné, chaton du Clan de la Rivière ! répondit l’intéressé, qui semblait vexé de l’hostilité de Petit Ciel.

- Comment ça, mon aîné ? Et comment sais-tu que je fais parti du Clan de la Rivière ? »

Petit Ciel lut de l’amusement sur le visage de son interlocuteur, ce qui l’énerva au plus haut point. Le matou gris n’en prit cependant pas compte et lui miaula d’une voix plus douce :

« - Je vivais autrefois dans le Clan de la Rivière. J’étais connu sous le nom de Pelage de Silex.

- Pelage de Silex ? »

Il avait entendu parler du défunt lieutenant, frère de Patte de Brume. Il était mort en défendant Pelage d’Orage et Jolie Plume, à l’époque encore apprentis de lui-même et de sa sœur, d’Etoile du Tigre le tyran dont le nom suffisait à effrayer le plus valeureux des guerriers. Le chaton paniqua alors :

« - Mais tu fais parti du Clan des Etoiles ! Je suis mort ?!

- Non. Tu es toujours vivant. Et c’est de ta vie dont je suis venu te parler. »

Le guerrier marqua une pause avant de commencer son monologue d’un voix plate :

« Le Clan des Etoiles redoute que de nouveaux jours sombres soit encore à venir. Notre pouvoir est cependant limité et nous voulons prévenir la forêt d’épisodes graves tel que le règne du Clan du Tigre. Pour cela, nous avons décidé de recruter une personne avec lequel nous pourrons agir sur le terrain. »

Le vent avait repris, dessinant des ondées sur l’herbe de la clairière. La voix de Pelage de Silex devint plus grave, comme endeuillée :

« Cependant, nous savons que le destin de ce chat sera incertain et semé d’embûches. Il devra vivre seul, en échange de quoi il obtiendra la sagesse et la force des membres du Clan des Etoiles. »

Le vent gagnait en intensité, si bien qu’il réussit à arracher quelques feuilles aux arbres alentour. Malgré le bruit de la tornade de feuilles qui s’était créée au dessus de lui, Petit Ciel n’avait pas de mal à entendre les paroles du guerrier-étoile. Après avoir marqué une courte pause, ce dernier conclut d’une voix plus assurée :

« Serais-tu prêt à dévouer ton corps et ton âme, toute ta vie durant, aux guerriers de jadis et à la sauvegarde des quatre clans ? »

Le sang de Petit Ciel résonnait dans ses oreilles. Il n’était qu’un simple chaton venant à peine d’avoir cinq lunes et les plus respectables des chats que la forêt n’est jamais connu lui demandaient d’être leur représentant. Pelage de Silex le fixait, attendant sûrement une réponse immédiate. Mais Petit Ciel ne pouvait pas la lui donner tout de suite. Beaucoup de paramètres devaient être pris en compte ; beaucoup trop pour lui. Le matou gris semblait avoir senti son hésitation et lâcha :

« Nous te laisserons jusqu’à la nouvelle lune pour réfléchir à notre proposition. »

Sur ces paroles, le guerrier-étoile se retourna et fila à travers les arbres. Le chaton voulait en savoir plus sur cette proposition. Il avait tant de questions.

« - Non, attends !

- Mais tu vas me laisser dormir, oui ! »

Petit Ciel se réveilla dans la pouponnière. Ses yeux embués de sommeil le laissaient voir le contour flou de son frère, Petit Croc. Ce dernier était roulé en boule contre leur mère, Cœur Adamantin. Il s’était certainement déjà rendormi. Après avoir repris ses esprits, Petit Ciel décida de sortir se dégourdir les pattes. Le camp était vide. Il était rempli de l’obscurité offerte par la nuit, tout comme l’air frais de la saison des feuilles mortes. La lune avait presque disparu du ciel nocturne. La nouvelle lune apparaîtra à la prochaine nuit ! s’affola le chaton. Il avait pensé que l’ultimatum du Clan des Etoiles lui aurait laissé un peu plus de temps pour réfléchir. Il devrait donc faire son choix aujourd’hui. Voilà qui va aggraver mon insomnie. L’entrée principale du camp était gardée par Pelage d’Orage, un guerrier gris sombre. Son baptême datait d’à peine une lune. Il semblait ne pas être apprécié des autres guerriers.

« Qu’est ce que tu fais encore debout ? »

La voix sortait du tunnel menant à la clairière secondaire ; cette dernière abritait le repaire du guérisseur. Petit Ciel se tourna et vit deux yeux briller sur le seuil de la réserve. S’il y a bien un chat qui connaissait ses troubles du sommeil, c’était lui.

« Patte de Pierre ! »

L’obscurité englobait le guérisseur, ne laissant paraître que ses yeux. Patte de Pierre miaula exténué, après avoir bâiller :

« Encore tes maudites insomnies ? Attends ici, je vais aller te chercher les graines de pavot. »

Les deux yeux disparurent dans le tunnel de roseau et resurgirent après un court instant. Ils se rapprochèrent de Petit Ciel, assez pour qu’il puisse discerner la fourrure aux poils longs du guérisseur. Sa fourrure brune clair était totalement noircie par la nuit. Il déposa les graines et se rapprocha encore du chaton pour lui murmurer :

« - Le marché tient toujours : tu ne dis rien.

- Bien sûr. »

Patte de Pierre retourna alors dans son antre en faisant le moins de bruit possible. Ce marché découlait d’une des dispositions prises par Étoile du Léopard après l’épisode du Clan du Sang, il y a six lunes. De ce qu’avait compris Petit Ciel, elle avait obligé Patte de Pierre à être accompagné lorsqu’il sortait chercher ses plantes en pleine nuit. Pendant une de ses nuits d’insomnie, le chaton l’avait surpris rentrant seul d’une cueillette nocturne. Le guérisseur lui avait fait promettre de ne pas parler de ses sorties solitaires en échange de quelques graines de pavot. Depuis, il était devenu la principale source de sommeil de Petit Ciel et acceptait de jouer un peu avec, quand il n’était pas trop fatigué. Il lui avait même promis de se débrouiller pour qu’il l’accompagne lors de ses cueillettes nocturnes lorsqu’il sera apprenti. Après avoir manger les graines, Petit Ciel était revenu dans la pouponnière. La torpeur enveloppait les habitants, roulés en boule ici et là. Bientôt, il serait lui aussi sous l’emprise de ce calme grâce aux petites graines. Il se roula en boule contre sa mère et repensa à la proposition du Clan des Etoiles avant que son esprit se fasse emporter dans un sommeil sans rêve.
Article ajouté le Samedi 25 Février 2017 à 12h49 | |

Commentaires

Chargement...