Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Café littéraire (mais à court de café, désolée)
de Sanaito

                   



Si vous trouvez un contenu choquant, vous pouvez contacter la modération via le formulaire de contact en PRECISANT le pseudo de l'auteur du blog et le lien vers le blog !

» Retour au blog

Extrait de ma fanfic ''Chroniques des Donjons Mystère''
Dans la mesure du possible, je préviendrai des nouveaux chapitres postés sur le forum, et par MP pour ceux souhaitant être prévenus.

Passons au vrai sujet de cet article ^^... Je sais que je mets des plombes à poster de nouveaux chapitres sur ma fic Donjons Mystère, alors en attendant, je mets des débuts de chapitre (représentant moins du tiers du chapitre entier une fois terminé), pour que vous ayez une idée de ce dont ça va parler.


[S2] Bonus III : Permucorbe

_____Ils clignèrent tous des yeux, et remarquèrent dans un premier temps les changements qui s’étaient opérés dans leur perception de l’environnement. Ils avaient la désagréable impression d’avoir rapetissé ou au contraire d’avoir grandi soudainement. Certains voyaient les couleurs ou les distances de manière un peu différente. Tout à coup, ils s’aperçurent de l’incroyable et terrible réalité, en deux temps : tout d’abord, ils remarquèrent à tour de rôle un double d’eux-mêmes dans la pièce.

_____La confusion s’installa tandis qu’en fonction de la réactivité de chacun, ils demandaient plus ou moins agressivement des comptes à leur copie. Ensuite, ils réalisèrent, peu à peu, dans l’incompréhension la plus totale, qu’il n’y avait aucun imposteur. Plus encore, nul ne s’était dédoublé. Il y avait toujours une seule Cresselia, une seule Gardevoir, un seul Évoli, une seule Rosélia, un seul Damon, un seul Raichu et un seul Sablaireau. Finalement, ils saisirent la raison pour laquelle ils avaient tous l’impression d’être en présence d’une copie : ils s’observaient mutuellement depuis quelqu’un d’autre. Un brouhaha insensé emplit le laboratoire de la base des A.S.G.O.


_______… C’est une expérience de dingue… Une expérience… de… dingue… réalisa lentement Cresselia, ou du moins en apparence, puisque ce n’était pas elle qui habitait son propre corps – par ailleurs, l’occupant actuel était bien incapable de réussir à léviter, par conséquent, l’oiselle restait au sol.

_______Attendez… On est tous dans la même merde, c’est ça ?… demanda avec agressivité la personne contrôlant l’enveloppe charnelle d’Évoli – avec difficulté également, s’emmêlant avec ses quatre pattes.

_______… Cresselia ? Oh oh, rien que pour ce spectacle, je n’ai aucun regret ! s’exclama soudain Raichu, qui bien sûr n’est pas Raichu, et qui semble moins mal à l’aise avec sa nouvelle peau, en dehors de sa queue s’agitant de manière absurde.

_______Qui que tu sois, va te faire foutre ! tempêta la concernée qui, effectivement, est bel et bien cachée derrière l’adorable chaton, tranchant radicalement avec son mauvais caractère.

_______Stop, qui est qui ? Vous me donnez mal au crâne, à moins que ce soit la hauteur… Bref, intervint "Sablaireau". Je commence, moi c’est Rosélia.

_______Rosélia ! Comment tu fais pour marcher avec ces deux petites pattes toutes frêles ? Rosélia, j’arrive pas à me mettre debout, aide-moi ! s’exclama soudain la rose. Je suis Évoli !

_______Je-je vais t’aider après, t’agite pas trop, tu froisses mes feuilles ! se plaignit l’adolescente.

_______T’es qui dans mon corps toi ? T’arrive pas à voler ? Tu bouges pas d’une plume ok ? Si t’en abîme une seule je défonce ta carcasse ! vociféra l’espionne avec la voix enfantine de la peluche qu’elle incarne, sa crédibilité atteignant des scores hautement… négatifs.

_______C’est Raichu… Euh, t’énerve pas… fit-il sans être sûr de devoir la prendre au sérieux.

_______Sab… Mmh, Rosélia et Cresselia ont raison. Prenez soin des corps des autres. D’ailleurs, qui possède le mien ? Moi c’est Gardevoir, se présenta-t-elle après être restée silencieuse un bon moment, le temps de s’habituer à l’idée qu’elle possédait désormais les traits de… Damon.


_____Tous les regards se tournèrent vers la nymphe psychique qui se contenta de se couvrir le visage de sa main en secouant doucement la tête de droite à gauche. Ceux qui avaient suivis les échanges et les dires de chacun comprirent rapidement, et la véritable Gardevoir finit également par faire les différents rapprochements, prenant une mine déconfite qui ne seyait pas du tout au visage du jeune homme. Lequel qui, pour le coup, préféra ne même pas s’exprimer au travers de l’enveloppe de la Pokémon Psy.



À suivre...
Article ajouté le Samedi 12 Novembre 2011 à 16h10 | |

Commentaires

Chargement...