[Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Répondre
Avatar du membre
Demoizel
Membre
Messages : 710
Enregistré le : mer. 02 mai 2012, 15:11

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par Demoizel » ven. 13 juil. 2012, 16:27

Demoizel a écrit :propose tes choix ^^

Avatar du membre
MM-Blue
Membre
Messages : 610
Enregistré le : lun. 28 juin 2010, 22:10
Localisation : Marais des Kwe

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par MM-Blue » ven. 13 juil. 2012, 19:27

Oups, j'avais pas vu! ^^'
MVLC: Tuer un poisson rouge avec un cheveu d'homme des cavernes et une baguette de pain.
Pause Pub: Promouvoir la sortie du nouveau film à succès: Pioupiou, le petit oiseau bleu. Bien sûr, c'est un film d'horreur mettant en scène un oiseau violet.
Braquage Surprise: Braquer un sex shop avec une saucisse et une photo de Justin Bieber.
(J'espère que ça ira! %) )

Avatar du membre
Demoizel
Membre
Messages : 710
Enregistré le : mer. 02 mai 2012, 15:11

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par Demoizel » sam. 14 juil. 2012, 09:23

je prends la Pause Pub ! je la posterai en même temps que mon précédent texte LoL au retour des vacances.
et fais gaffe à "sex shop" + "saucisse", ça peut faire des malentendus plus que suspect :huhu:

choix:
MVLC > tuez-moi avec une bonbonne et une règle en plastique !
Braquage Surprise > braquez une bijouterie à l'aide d'une banane et d'une brindille !
Echappez vous de l'île déserte > avec le cardinal de Richelieu et M. Propre !

Avatar du membre
MM-Blue
Membre
Messages : 610
Enregistré le : lun. 28 juin 2010, 22:10
Localisation : Marais des Kwe

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par MM-Blue » dim. 15 juil. 2012, 19:39

Demoizel a écrit :et fais gaffe à "sex shop" + "saucisse", ça peut faire des malentendus plus que suspect :huhu:
C'était le but! :huhu:

Avatar du membre
Serkat
Modératrice Forum
Messages : 2450
Enregistré le : dim. 01 juil. 2012, 16:15
Localisation : Woosh.

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par Serkat » jeu. 19 juil. 2012, 14:40

MVLC > tuez-moi avec une bonbonne et une règle en plastique !
Braquage Surprise > braquez une bijouterie à l'aide d'une banane et d'une brindille !
Echappez vous de l'île déserte > avec le cardinal de Richelieu et M. Propre !
Je prends MVLC :sisi:
Je rédige ça, et je poste ^^


choix:
MVLC: tuez moi avec un poisson rouge et son bocal !
Braquage surprise: braquez un poste de police avec une souris d'ordi et des lunettes !
Echappez-vous de l'île déserte: avec un pigeon de 3 centimètres de haut et c'est tout %)
En cours:
Spoiler :
Une fois de plus, l'inspectrice Hélo Zo' partait enquêter sur un autre mystère: l'affaire "Alàkon". Celle-ci concernait un jeune couple de smileys, :inlove: et %) , précisément. Ils s'étaient faits cambrioler, et l'inspectrice Hélo', de son surnom, cherchait à trouver le coupable. Mais elle n'était pas seule: son assistant, un Poichigeon à la cervelle plus remplie que celle de sa patronne, qui boitait.

L'enquête commença dans l'appartement de nos amis smileys, pour rechercher des indices. Des empreintes signalaient que le voleur était humain. Effectivement, c'étaient des godasses.
Hors, il ne vivaient que 3 humains à Parsemille, l'endoit du délit: MM-Blue, Demoizel et Raishini13. Hélo'Zo alla tout d'abord chez MM-Blue, ou elle trouva iun de ses copains, affalé sur le canap' à regarder la télé.

Hélo Zo' sonna, ajusta sa cravate (étant une Zorua, elle se força à prendre une forme humaine, même si elle ne parle pas la langue.)
-Bonnedjour, je suis une inspecteul très célébeul, je fais un anquèteu. Où est MM-Bluuue ? demanda-t-elle en utilisant le google traduction de son portable, un beau smartphone acheté en solde à Cash rapid'.
-Heu...Vous parler français ? MM-Blue est à la cave, il ne peut pas vous recevoir.
-None ! Moua parleer ...meuh, Italienn !
-Ah, moi pas parler Italien. Dommage.
-je repasseré plus tard. O revouar.
Le Poichigeon assistant fit un roucoulement d'aurevoir, et passa la haie suivi de son supérieur.

-Zorua, shi zoru ra !
-Poi, chi poi chi.

Pour une meilleure compréhension, nous allons traduire les dialogues.
-Putain, j'ai failli y passer. Google traduc' de mes deux...
-Calme-toi, Hélo'. De toutes façons, il doit il y avoir le Leveinard de Raishini13 devant chez lui, on pourra lui expliquer, il expliquera à son maître. Et on dira que t'es italienne.
-Bravo, le Poichigeon. des fois, je me demande pourquoi t'es pas mon supérieur.
-Je me demande aussi, grogna-t-il.
Ils continuèrent à marcher d'une humeur très mauvaise dans la rue, quand tout à coup, l'inspectrice trébucha sur un sac poubelle ouvert.

-RAAAAH ! J'ai la RAGE !
-Non, Hélo'. Tu n'as pas encore avalé un savon qui fait mousser la salive.
-Bon, ça va. Mais c'est quoi ce truc ?
Elle se pencha, et récupéra le sac poubelle. Elle sortit des bijoux, des objets de valeur, de l'argent, et d'autres objets plus simples: un tapis de souris, une règle en plastique, une cage à oiseau, un tuyau d'arrosage, une lampe, une bonbonne remplie d'un liquide étrange qu'on empêche de couler grâce à un film plastique, et un nounours en peluche.
-Le tout devant l'immeuble de Demoizel. Comme c'est étrange, ironisa le piaf.
-On va l'interroger, renchérit sa supérieure.

Ils montèrent les escaliers (enfin, elle monta, car le Pokémon vol utilisa la capacité du même nom), et arrivèrent devant la porte de Demoizel.
Absent, revient à 18h30.
Il était 18H, les deux Pokémon conclurent qu'il était bon d'interroger Raishini13 avant de faire quoi que ce soit. Elle descendit donc les escalier, il vola donc en bas, mais s'écrasant comme un sac de patates. Elle ouvrit la porte, il sortit, puis elle l'imita.

Ils sortirent tous deux de l'immeuble et le petit moineau proposa de porter Hélo' jusqu'au domicile de Raishi', trois rues plus loin.
-Bah, si tu veux, tant que tu t'écrases pas comme tu viens de le faire.
-Monte.
-T'es sûr ?
-Bah, non. En fait, je vais plutôt t'agripper avec mes serres.
-Ok.

Ils s'envolèrent, non pas sans difficultés. mais c'est quand ils étaient juste au dessus de la maison de Raishini que Poichigeon lâcha prise.
-Oups.
Hélo' passa à travers le toit, atterrissant pile sur le lit de notre ami, qui jouait tranquillement en cachette...Sous son drap. Effectivement, Hélo Zo' venait de casser sa 3DS qu'il avait payé 300 euros car il l'avait importé au Japon (et inutile de dire qu'il venait d'avoir attrapé un shiney).
-Que...QU'EST-CE QUE C'EST QUE CE DELIRE ? Mon shiney... ! Ma...ma 3Ds !
-Mais...Put..PUTAIN, POICHIGEON ! T'AURAIS PU LE DIRE, QUE T'EN AVAIT MARRE, SALE LÂCHEUR !

L'inspectrice passa un coup sur sa queue, et se transforma en homme sous les yeux ébahis de Raishi.
-Hum hum, fit-elle en sortant son google traduction (qui est toujours aussi foireux), Je être là car moi être heu ...? Ainspecteur ! Moua être italienn ! Mais moua savoir parlé o Pokémon. Où être Leveinard ?

le Pokémon arriva en se trémoussant, et la Zorua lui expliqua le problème. Comme prévu, il raconta à son maître tout ça.
-Alors, je ne suis pas sorti depuis trois jours, j'ai la grippe. Du coup, je reste cloîtré chez moi, et je shasse. Enfin, je shassais, avant que tu ne destroyes ma 3DS...
-Mais ça, c'était avant ! pouffa le Leveinard.
-Heu...Moi pas avoir bieuun comprise...
- *gros vent*

Tout à coup, quelqu'un toqua au carreau. Hélo Zo' aperçut la tête de ce sale piaf qui l'avait littéralement canardé.
-Bon, tu n'es pas handicapé, tu peux casser la vitre tout de même !
Le soldat obéit, enfonçant des débris de verres plein partout (le méchant !) dans Hélo'. Même que ça cassa encore plus la belle 3DS neuve qui n'était plus qu'un tas de débris.
-Hum, si vous cherchez quelqu'un qui pourrait vous renseigner, par contre, je pense que Demoisel pourra aider.
Modifié en dernier par Serkat le dim. 04 nov. 2012, 20:29, modifié 1 fois.
les taux se resservent

Avatar du membre
MM-Blue
Membre
Messages : 610
Enregistré le : lun. 28 juin 2010, 22:10
Localisation : Marais des Kwe

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par MM-Blue » lun. 23 juil. 2012, 00:41

3 MINUTES TOP CHRONO, c'est fait! Excusez la médiocrité de la chose mais j'ai vraiment de plus en plus de mal avec l'écriture et ça a le don de me déprimer.
Pause Pub

Huuum. C'est doux, c'est chaud! Mais qu'est-ce que c'est? Ah, que j'aime me frotter sensuellement dans cette fourrure d'Arcanin! C'est le paradis. Les poils me chatouillent, je ris, ahah. Je me blottis dans la peau de la bête, en regardant la caméra la bouche ouverte. Je suis vraiment sexy comme ça, oh oui! Je laisse entrevoir les formes de mon corps, c'est vendeur! Tu la vois, ma fourrure d'Arcanin? Elle est belle, n'est-ce pas? Tu l'achètes? Allez, fait moi plaisir! Elle est si douce, elle sent la terre brûlée par le soleil. Tu la prends? Je suis tellement contente! Mais il faut que je te dise quelque chose: je ne suis pas vendue avec!
Bon, finalement, je crois que je vais retourner dans les sombres profondeurs de l'écriture, hein!
Modifié en dernier par MM-Blue le lun. 23 juil. 2012, 22:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Raishini
Comité de Lecture
Messages : 2661
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012, 01:35
Localisation : Dans les limbes !

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par Raishini » lun. 23 juil. 2012, 01:29

Bah tu sais, nous sommes tous un peu dans la même galère. Regarde, moi j'ai fait cinq lignes de mon LoL à tout casser %) Et puis bon, y a des bons passages et des moins bons... Genre moi ça fait des mois que j'essaie de corriger mes défauts de descriptions et de dialogues sans y arriver. Donc je comprends. Courage, faut juste trouver une source de motivation :sisi:
Sinon c'est vendeur ton truc %)
Code ami 1: 2036 7695 3858 ; Safari : Obalie/Grelaçon/Cochignon

Code ami 2 : 1865 1972 2115 ; Safari : Clic/Magnéton/Trousselin

Messagerie ouverte aux propositions ~
Ma fiction : A l'aube du pouvoir.

Avatar du membre
S°Eater
Membre
Messages : 526
Enregistré le : jeu. 23 sept. 2010, 16:31
Localisation : Pommé dans la forêt o/

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par S°Eater » lun. 23 juil. 2012, 12:25

Moi j'achète %) Juste dommage que la nana soit pas dans le lot (à moins que ce soit un mec O_o).
Mon Blog

Image

Grand merci à Citron pour la signature :)
Spoiler :
[20:18] <Mentalispirit> Si Eater est un gars parfait *0*.
[20:18] <Mentalispirit> Intelligent, beau et merveilleux.

Avatar du membre
MM-Blue
Membre
Messages : 610
Enregistré le : lun. 28 juin 2010, 22:10
Localisation : Marais des Kwe

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par MM-Blue » lun. 23 juil. 2012, 22:27

Raishini13: Malheureusement, si ça ne pouvait être que ça. Mais le problème, c'est bel et bien que je n'arrive plus à écrire. Cela doit faire des mois que je n'ai pas écrit un OS, alors que j'étais assez productive avant. Et puis on va dire que je suis de ces fanfictionneurs fantôme du Bip: je suis là sans être là. Et puis la motivation n'y est plus, tout comme l'imagination. J'ai l'impression d'être tombé dans une sorte de cycle infernal dont je n'arrive plus à sortir. J'ai beau me forcer, rien n'y fait, mon moi fanfictionneur se meurt lentement mais sûrement. Je comptais sur des sujets comme celui-ci pour essayer de faire quelque chose, surtout que le sujet de la pub m'avait plu et que j'avais de bonnes idées en tête. Finalement, je n'ai réussi qu'à écrire un petit truc médiocre. L'écriture, c'est presque devenue une torture pour moi...

S°Eater: C'est une femme, oui! :) Et puis c'était pour faire écho à toutes ces femmes à moitié nue dans les pubs de nos jours!

Avatar du membre
Ashtur Rainbow
Membre
Messages : 2043
Enregistré le : jeu. 22 avr. 2010, 17:31
Localisation : Dire "dans ton cul" est plutôt puéril.

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par Ashtur Rainbow » dim. 16 sept. 2012, 05:46

Passage surprise les gens. :v
Hélo Zo' a écrit :
MVLC: tuez moi avec un poisson rouge et son bocal !
Braquage surprise: braquez un poste de police avec une souris d'ordi et des lunettes !
Echappez-vous de l'île déserte: avec un pigeon de 3 centimètres de haut et c'est tout
C'est parti pour l'ID alors.

Edit~~~

Spoiler :
Quelque part dans l'Océan Atlyadétiquessurmonchat, sur une île protégée par divers enchantements stupides, peuplée de pissenlits, de boutons-d'or et de tournesols, vivait une magicienne du nom de Ruban (ou autre chose). Elle avait décidé de s'exiler loin de tout, elle et son Decigun après son fameux coup du Premier Avril, où elle détruisit la capitale Bipienne et quelques village environnants à l'aide de l'avion privé d'un milliardaire stupide, un Maneki-Neko rose qu'il n'y survécut et son Canon à Avanlacher. La jeune fille y avait achevé son ex-associé à l'aide de cartes à jouer lors d'une sanglante dispute à propos d'une histoire de peluche ou je ne sais quoi. Il s'appelait Vitruduf... Non, quelque chose comme "Bidonna"... La narratrice ne sait plus. Générique s'il vous plait !
∗~Le commencement du début après la fin~∗
~Où comment les bêtises de Ruban recommencèrent~



Reprenons. Nous suivons une jeune fille, avec des pouvoirs magique, qui vit sur une île et qui avait un associé dont on ne sait le nom, mais de toutes façons, on s'en moque bien, il est MORT. Elle passe son temps à rien faire, chanter, faire des sablés aux pommes, prendre le thé avec des fleurs, rien faire, boire du cidre, rien faire, tout plein de choses poétiques, etc. Voilà, vous suivez ?

Le soleil brillait et le gazon vert qui tapissait cette île poétiquement paradisiaque verdoyait, et c'était une belle journée pour tout ornithologue qui se respecte. En effet, il passait au dessus du morceau vert flottant dans l'océan (d'accord, il ne flotte pas vraiment, et alors ? Je vous enquiquine.) des centaines d'oiseaux, de la forestière tourterelle des bois au rouge lori écarlate, en passant par des volatiles nocturnes qui n'avaient rien à faire ici, surtout en plein jour. Ruban, passionnée par cet amas de plumes colorées, recensait les vertébrés ailés, assistée par Corolle, un pissenlit qui a été son premier ami sur l'île.
-Tu vois, là-bas ? Il s'agit d'un kagou huppé, c'est sensé ne presque pas savoir voler, mais bon... Et ici, c'est un oiseau aquatique du crétacé supérieur, du genre hesperornis. C'est joli comme il nage dans le ciel, tu ne trouves pas ? Et là...
La demoiselle s'arrêta net. Dans le ciel, un pigeon minuscule aurait pu passer inaperçu si il n'avait pas un colis relativement énorme accroché à la patte. Malgré le poids de la chose, l'oiseau volait sans peine. Mais Ruban n'était pas en admiration devant sa force, non. Elle enrageait intérieurement. Un abruti de piaf venait de briser tout les efforts qu'elle avait fait pour isoler complètement l'île.

Après l'avoir bombardé de mottes de terre (puisqu’il n'y a ni coquillages ni noix de coco, on fait avec ce qu'on peut) et lui avoir prit le fameux paquet, elle fourra le volatile dans sa poche, histoire de lui apprendre la vie, à cet animal. Sur le colis était ruban-adhésifé une lettre, écrite au stylo bille rose:
"O secoure"

Ruban était d'autant plus perplexe que le paquet contenait son ordinateur portable, qu'elle avait laissé au BMF, un bar remplis d'écrivains alcooliques où elle avait des connaissances.
-Le papier sent l'Eau de Cologne de l'ami Dimo. J'en déduit que cet andouille a encore des ennuis pour gérer Métroudufiondunpoulet ou je ne sais quoi... Voyons, si il m'a envoyé l'ordinateur, c'est qu'il s'agit d'un problème long à expliquer et qu'il s'est déjà plein en long, en large et en travers sur le site de la ville. Regardons cela tout de suite, Corolle.
La jeune ville fronça les sourcils en voyant la page d’accueil de la ville dont le fameux Don Dimoniak était le maire, c'est-à-dire Météra et non Métroudequelquechose, merci. A la place de la mise en page ringarde que le site internet arborait antérieurement, un déluge de rose et bleu dans un mélange que ne supporterait pas un épileptique sautait au visage de tout visiteur imprudent. Sale journée pour les yeux ce... euh, mardi. Oui je viens juste de le décider, et ?
En cherchant bien sur le reste du site, Ruban découvrit une photo intitulée Le maire de Météra en la charmante compagnie de nos Vénérées Matriarches, gloire à Elles. Elle représentait un Dimoniak maigrichon en costume gris souris, l'air anxieux et se forçant à sourire, entourée par deux femme visiblement amusées par la situation, habillées de costumes semblables: des robes somptueuses accompagnées de bijoux et de chapeau à oreilles de chats, bleus pour la plus jeune et roses pour la plus âgée. Notre -hum- héroïne reconnu en cette dernière Dragibus, une dame de 1 523 001 788 833 ans mais toujours relativement jeune, avec laquelle elle prenait le thé le mercredi après-midi. Très intriguée par cette histoire lui paraissant invraisemblable, elle décida de partir à Météra en compagnie de Corolle... Avant de se souvenir qu'elle avait coulé le bateau avec lequel elle était arrivée.

Sur l’île où nous nous trouvons, il y avait autrefois des Piquetaupes, créatures légendaires qui ont creusé de nombreux souterrains aménagés par leurs soins. Il y a donc en profondeur des villages Piquetaupes, des forêts de contes de fée et toute sorte de merveilles en tout genre. Fabuleux inventeurs, ils créèrent de fabuleux artéfacts cités dans les légendes de tout les continents. Mais il existe aussi des horreurs en ce bas monde, et les taupes durent se cacher au plus profond des galeries, acculés par de dangereux spécimens d'équidés, les Poneys Arc-en-ciel (que nous abregerons en PA-e-c). De couleurs criardes, ces monstres sont aimés des enfants, montrant toujours patte blanche aux humain qu'ils considèrent comme leurs pires prédateurs. Ils usent de tout les artifices possibles pour cacher leurs dents de carnivores et leur esprit sadique aux petites filles, mais la vérité est là: ce sont des dictateurs nés, voulant dominer la totalité de la faune de l'Univers. Un peu comme les humais, mais en pire. De nos jours, les Troumaisons de Piquetaupes, entrées des souterrains sont l'habitat de ces choses que déteste au plus haut point Ruban, En général, elle préfère ne pas les approcher, ayant envie de vomir ses sablés à la seule vision des horribles couleurs de leurs robes. Mais cette fois, elle devait aller dans les trous de taupe. Les Fleurs avaient en leur possession une carte du sous-sol qu'elles avaient donné à la magicienne. Elle indiquait entre autres un gigantesque entrepôt qui, d'après les anciennes propriétaire de la carte, contient les artéfacts piquetaupiens, dont des barques, des vaisseaux spatiaux, mais surtout les très célèbres Ailes de Libellule, engin volant au design superbe, que Ruban voulait se servir pour partir. Heureusement pour elle, les PA-e-c sont allergiques à toutes profondeurs et doivent donc rester à l'entrée des trous. Il suffisait de trouver un trou isolé des autres pas trop habité, et justement, il y en avait un près de la petite maison dans la prai... Pardon, du le palace magique de Ruban.
Savoir se servir d'épées plus grandes que soi est toujours un avantage, et le combat contre les monstrueux équidés en fut une preuve. Il ne restait plus que des dés de Fancy Hat et de sa femme Belle Journée. Bref, notre magicienne manieuse d'armes bizarres et son ami floral pouvaient enfin partir jouer les spéléologues.

La Troumaison menait à la Forêt Gélatine : il y avait des arbres de sucres d'orge au feuillage en barbe-à-papa, des fruits-bonbons, des fleurs au sucre et des petites créatures à l'air délicieux ; de quoi avoir une indigestion. En traversant ce cauchemar pour personnes au régime, on accède à la suite de portes gardant les trésors piquetaupiens. Jour de chance pour les jeteuses de mauvais sorts. Tout cela rappelait à la jeune fille les randonnées auxquelles elle participait, perchée sur les épaules d'un pauvre gars qui n'avait rien demandé. Et comme dans toute randonnée qui se respecte, il fallait chanter !
-Snapounette, gentil Snapounette~ Snapounette, je te mangerais~ Je te mangerais la tête, je te mangerais la tête~ Et la tête, et la tête~ Snapounette, Snapounette~ Sna-a-a-a-ap~ Snapounette...
-Dit-moi, coupa Corolle, comment te vient ces chansons stupides pas toujours très fines sur tes amis ?
-Il se trouve que je suis à moitié troll.
-A moitié troll ?
-Oui, enfin, rien à voir avec les machins énormes gris ou vert que l'on trouve dans les romans de fantasy. Les trolls dont je parle sont violets, à rayure, avec un caractère de gosse arrogant. Tiens, ce n'est pas la première porte, là-bas ?
En effet, une porte de trois mètres de haut, en ébène, décorée d'argent, se dressait devant eux. A l'approche de la jeune magicienne et du dent-de-lion, un visage trollesque se forma dessus et énonça :
-Quelle est la question que tout les plus grands magiciens se posent ?
-Etre ou ne pas être une algue, un truc comme ça, répondit Ruban.
-Bonne réponse.
Et la porte s'ouvrit. S'en suivi un petit chemin pavé de dalle mauve, encadré par des arbustes pourpres. Il menait à une porte de chêne plaqué d'or.
-Que disent toutes les mères normales à leurs enfant, demanda le visage féminin de la porte, serein et bienveillant.
-Voyons... Ferme ta bouche, bécasse ?
Mais la porte resta immobile. L'enchanteresse resta stupéfaite. Elle avait toujours pensé que les mères Sgobs était des mères normales. Elle resta à réfléchir pendant un moment, puis vint l'illumination (avec la musique qui va avec).
-... Je crois me souvenir d'avoir vu dans un livre pour enfant que c'est "Mange ton steak, tu deviendras fort comme un bœuf". C'est complètement ridicule, elles ne sont même pas magiciennes, elle ne peuvent pas se servir de...
Ruban s’arrêta net. Elle venait de se souvenir qu'elle était sorcière multi-fonction. Qu'elle avait un pigeon et la formule d'Assimilation aussi. Elle remua le doigt, marmonna quelques paroles bizarres et en un instant apparut le Set pour un Parfait Pique-nique. Le pigeon, qui avait grillé sur place, se trouvait dans l'assiette que la jeune fille mangeait (enfin, elle mange pas vraiment l'assiette, c'est le pigeon qu'elle mange, hein). Son compagnon à pétales la regardait, dégoûté.
-Je me suis toujours demandé comment on pouvait manger des choses pareilles, soupira la fleur.
-Question d'habitude alimentaire.
Elle avait à peine fini sa phrase que des ailes lui avaient poussé sur le dos. Il lui sembla qu'elle avait quelque peu rétréci et que ses ongles étaient plus acérés, mais de toute façon, les sorts et autres astuce de sorcières permettant de s'accaparer les caractéristiques d’autrui ont des effets qui finissent tous par disparaître sans exception, même les boutons là où je pense.
Ruban rangea Corolle dans son Sac-Nounours à Espace Magique (dont elle avait aussi oublié l’existence, tant qu'à faire) s'envola en direction de Pokebip, laissant l'autre porte grande ouverte comme une idiote.

~A suivre~
Braquage surprise : Cambriolez le Palais Impérial Pokebipien avec trois clous, deux chaises et une brique. Votre cible sera le légendaire string en or plus-que-massif. Et tout cela sans les mains.
Poèmes : Flattez mon ego sur-dimensionné qui ne demande que ça dans une Ode à la Magnifique Ruban. D'abord.
100% IRONY
Image
Spoiler :
ChatonsHQVDexProjectGlobalPokedeXPlus•Pesterchum: bismuthChainsaw

Avatar du membre
Khimeira
Chef des Modérateurs Chat
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: [Topic Unique] Lyrical or Lyrics?

Message par Khimeira » sam. 06 sept. 2014, 00:01

Achievement unlocked: Nécromancien
(Raviver un topic mort depuis deux ans)

Braquage surprise : Cambriolez le Palais Impérial Pokebipien avec trois clous, deux chaises et une brique. Votre cible sera le légendaire string en or plus-que-massif. Et tout cela sans les mains.
Poèmes : Flattez mon ego sur-dimensionné qui ne demande que ça dans une Ode à la Magnifique Ruban. D'abord.
Go pour le poème. (Parce que voler... C'est mal. *captainobvious*)

Et c'est parti pour les choix.
MVLC : Tuez-moi avec une jolie peluche toute mignonne. <3
Poème : En un sonnet, racontez la vie du poussin Piou.
Ile Déserte : Echappez-vous d'une prison de haute sécurité avec pour seule arme... Votre voix.

LoLContrainte: Vous devez impérativement placer le mot "ornithorynque".
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Répondre