Mon Voisin Le Cadavre! [ La Mort n'est qu'une seconde Vie]

Avatar du membre
dragibus
Légende Pokébipienne
Messages : 15800
Enregistré le : Mar 07 Avr 2009, 19:56
Localisation : 57

Re: Concours de la Plume d'Or ! [Phase 2, p.17]

Messagepar dragibus » Jeu 23 Sep 2010, 07:27

Oui :D

Avatar du membre
BlueDragon
Membre
Messages : 434
Enregistré le : Mar 23 Sep 2008, 18:14
Localisation : Volant dans le ciel

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar BlueDragon » Jeu 23 Sep 2010, 14:48

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 2 + Snap : 3



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 2 KevUmbreon : 4 +



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 1 BlueDragon : 2


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 3 Weavil'Dark : 2 +

Avatar du membre
Lykananas
Membre
Messages : 2795
Enregistré le : Dim 13 Juin 2010, 17:02
Localisation : Molly's

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Lykananas » Jeu 23 Sep 2010, 16:38

BlueDragon a écrit :
Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 3 + Snap : 3



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 3 + KevUmbreon : 4



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 2 + BlueDragon : 2


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 3 Weavil'Dark : 3 +

Avatar du membre
Klose'
Membre
Messages : 977
Enregistré le : Mar 15 Juin 2010, 17:18
Localisation : Allianz Arena
Contact :

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Klose' » Jeu 23 Sep 2010, 18:19

Lykarale a écrit :
BlueDragon a écrit :
Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 3 Snap : 4+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 3 + KevUmbreon : 4



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 3+ BlueDragon : 2


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 3 Weavil'Dark : 4+
Image

Klose n'est pas plus fort que Ronaldo , il lui a juste montré ce qu'était le football.

Avatar du membre
Vivinana
Membre
Messages : 2688
Enregistré le : Ven 28 Mai 2010, 21:46
Localisation : Dans le cul de Darius avec ma Lulu fisteuse !
Contact :

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Vivinana » Jeu 23 Sep 2010, 18:31

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 3 Snap : 5+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 4 + KevUmbreon : 4



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 3 BlueDragon : 2


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 3 Weavil'Dark : 5+
Tyriak a écrit :Ouais, mais c'est mon charme naturel qui me permet de rester potable même avec une tronche de mousse au chocolat oubliée au soleil. :sisi:


Avatar du membre
Tyriak
Membre
Messages : 7071
Enregistré le : Jeu 06 Mai 2010, 18:51
Localisation : ça dépend y a du café ?

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Tyriak » Jeu 23 Sep 2010, 20:35

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 3 Snap : 6+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 5+ KevUmbreon : 4



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 4+ BlueDragon : 2


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 4+ Weavil'Dark : 5

Avatar du membre
Lykananas
Membre
Messages : 2795
Enregistré le : Dim 13 Juin 2010, 17:02
Localisation : Molly's

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Lykananas » Jeu 23 Sep 2010, 20:38

Jelen' a écrit :
Lykarale a écrit :
BlueDragon a écrit :
Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 3 Snap : 4+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 3 + KevUmbreon : 4



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 3+ BlueDragon : 2


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 3 Weavil'Dark : 4+


Tu mets 3 + a miwapika, alors que c'est la note qu'elle avait déjà, ca veut dire que tu voulais lui mettre 4 ? donc ca veut aussi dire que maintenant elle a 6 points si on prends en compte les votes de tyriak et vivi

Avatar du membre
Vivinana
Membre
Messages : 2688
Enregistré le : Ven 28 Mai 2010, 21:46
Localisation : Dans le cul de Darius avec ma Lulu fisteuse !
Contact :

Re: Concours de la Plume d'Or ! [Phase 2, p.17]

Messagepar Vivinana » Jeu 23 Sep 2010, 21:53

Reprendre au vote de Tyriak, Lyka a juste quoté %).
Tyriak a écrit :Ouais, mais c'est mon charme naturel qui me permet de rester potable même avec une tronche de mousse au chocolat oubliée au soleil. :sisi:


Avatar du membre
Lykananas
Membre
Messages : 2795
Enregistré le : Dim 13 Juin 2010, 17:02
Localisation : Molly's

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Lykananas » Ven 24 Sep 2010, 16:39

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 4+ Snap : 6



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 7+ KevUmbreon : 4



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 4 BlueDragon : 3+


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 5+ Weavil'Dark : 5

Avatar du membre
BlueDragon
Membre
Messages : 434
Enregistré le : Mar 23 Sep 2008, 18:14
Localisation : Volant dans le ciel

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar BlueDragon » Ven 24 Sep 2010, 17:35

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 5 + Snap : 6



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 7 KevUmbreon : 5 +



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 4 BlueDragon : 3


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 5 Weavil'Dark : 6 +

Naaan, j'dois pas perdre ! Pas contre Vivi !

Avatar du membre
Ashtur Rainbow
Membre
Messages : 2043
Enregistré le : Jeu 22 Avr 2010, 17:31
Localisation : Dire "dans ton cul" est plutôt puéril.

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Ashtur Rainbow » Ven 24 Sep 2010, 23:07

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 5 Snap : 7+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 7 KevUmbreon : 6+



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 5+ BlueDragon : 3


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 5 Weavil'Dark : 6
100% IRONY
Image
Spoiler :
ChatonsHQVDexProjectGlobalPokedeXPlus•Pesterchum: bismuthChainsaw

Avatar du membre
Vivinana
Membre
Messages : 2688
Enregistré le : Ven 28 Mai 2010, 21:46
Localisation : Dans le cul de Darius avec ma Lulu fisteuse !
Contact :

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Vivinana » Ven 24 Sep 2010, 23:11

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 5 Snap : 8+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 8+ KevUmbreon : 6



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 5 BlueDragon : 3


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 6+ Weavil'Dark : 6
Tyriak a écrit :Ouais, mais c'est mon charme naturel qui me permet de rester potable même avec une tronche de mousse au chocolat oubliée au soleil. :sisi:


Avatar du membre
DimoniaK
Membre
Messages : 6669
Enregistré le : Jeu 13 Mai 2010, 09:47
Localisation : Aici zace un om despre care nu se stie prea mult.

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar DimoniaK » Sam 25 Sep 2010, 10:06

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 5 Snap : 9+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 8 KevUmbreon : 7+



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 5 BlueDragon : 4+


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 6 Weavil'Dark : 6
Image

Merci à Versus :D

Avatar du membre
Lykananas
Membre
Messages : 2795
Enregistré le : Dim 13 Juin 2010, 17:02
Localisation : Molly's

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Lykananas » Sam 25 Sep 2010, 17:22

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 + Snap : 9



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 + KevUmbreon : 7



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 6 + BlueDragon : 4


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 6 Weavil'Dark : 7 +


Toute vos fics sont géniales, c'est durs de voter ! :o !

Avatar du membre
Tyriak
Membre
Messages : 7071
Enregistré le : Jeu 06 Mai 2010, 18:51
Localisation : ça dépend y a du café ?

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Tyriak » Sam 25 Sep 2010, 18:00

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 - Snap : 10+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 KevUmbreon : 8+



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 7+ BlueDragon : 4


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 6 Weavil'Dark : 8 +


Désolé Ray', ç'a été dur... Toutes les fic's sont excellentes :) Quelque soit le gagnant, il aura contribué à faire régner la mort sur Bip'

Avatar du membre
BlueDragon
Membre
Messages : 434
Enregistré le : Mar 23 Sep 2008, 18:14
Localisation : Volant dans le ciel

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar BlueDragon » Sam 25 Sep 2010, 18:34

Tyriak a écrit :
Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 - Snap : 10+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 KevUmbreon : 9 +



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 7 BlueDragon : 4


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 6 Weavil'Dark : 9 +

Avatar du membre
Saer Myenn
Membre
Messages : 4020
Enregistré le : Mer 27 Jan 2010, 21:43
Localisation : Tout est bon chez le héron

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Saer Myenn » Sam 25 Sep 2010, 21:21

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 - Snap : 10+



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 KevUmbreon : 10 +



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 8+ BlueDragon : 4


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 7+ Weavil'Dark : 9
Image

Avatar du membre
Vivinana
Membre
Messages : 2688
Enregistré le : Ven 28 Mai 2010, 21:46
Localisation : Dans le cul de Darius avec ma Lulu fisteuse !
Contact :

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Vivinana » Sam 25 Sep 2010, 23:21

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 - Snap : 10



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 KevUmbreon : 10



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 8 BlueDragon : 4


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 7 Weavil'Dark :10+


Désolé Déci'. Mais vos mini-fics sont aussi bonnes l'une que l'autre :(.
Choix horrible.
Tyriak a écrit :Ouais, mais c'est mon charme naturel qui me permet de rester potable même avec une tronche de mousse au chocolat oubliée au soleil. :sisi:


Avatar du membre
Raÿtom
Membre
Messages : 499
Enregistré le : Sam 03 Oct 2009, 14:57
Localisation : un peu plus près 8D

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Raÿtom » Dim 26 Sep 2010, 03:40

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 - Snap : 10



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 KevUmbreon : 10



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 8 BlueDragon : 5+


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 7 Weavil'Dark :10+
[/quote]

Haaaaaan c'est dur de choisir, vivi' nous offre un délice pour les yeux tandis que BD fait eclater de rire...

:479: Image :609:

Enorme bravo à Natsuko qui a fait cette sign, et un encore plus gros merci pour la partager avec moi.

Avatar du membre
Tyriak
Membre
Messages : 7071
Enregistré le : Jeu 06 Mai 2010, 18:51
Localisation : ça dépend y a du café ?

Re: MVLC/ Concours de la Plume d'Or !

Messagepar Tyriak » Dim 26 Sep 2010, 20:54

Spoiler :
Deux écrivains l'un contre l'autre, dans un total de 4 poules ( si je me trompe pas %) ). Vous devrez attribuer un point à l'un des écrivains, si vous préférez sa fanfiction attitrée ( votée à la phase précédente) à celle de l'autre, et ce , pour chacune des poules.
Dans cette phase, le premier écrivain à atteindre les 10 points sera qualifié, et l'autre éliminé. Celui qui ajoute le 10è point recevra la lourde tâche de barrer le nom du perdant de la poule.
Et bien sur, on vote pas pour sa poule, les participants %)




Poule 1 a écrit :
Raytom VS Dr.Snap :
La mort de Rec, le poulpe dans la BBox:
Spoiler :
Le centre-ville, lieu de promenade préféré des citadins ordinaires, et Rec ne fait pas exception à la règle. D'ailleurs le voila se promenant dans une rue dont le nom est illisible tellement le panneau est émoussillé. Il se promène, regarde le marché aux puces (où on vend des vieilleries, pas des puces, il faudrait que quelqu'un intente un procès pour publicité mensongère , se disait Rec), regarde les vieilles habitations, puis entre dans une allée marchande. Il regarde à droite à gauche... Toujours la même rengaine, magasin de vêtements puis restaurant, et ainsi de suite...

Et là, surprise! Un tout petit magasin d'électronique bien caché, qu'il n'aurait même pas vu si, en voyant "Internet" et "pas cher" dans la même phrase, son cerveau n'avait pas tiré le signal d'alarme (signal bénéfique, évidemment). Il tourna la tête et put lire: "BBox, seulement 19,99 €, téléchargement illimité, extra haut débit, et cela pour pas cher! Offre unique aux magasins Raÿtom."
Facile de deviner la suite, Rec se précipite et achète la Bbox à un gros type jovial, sans craindre une arnaque quelquonque, et puis de toute façon, à ce prix là c'est pas trop grave si ça marche pas. Il sort alors du 666 rue Belzebuth et retourne chez lui tranquille.
...
Bizarre, la BBox est branchée, mais aucun voyant ne s'allume... Pourtant il a tout vérifié! C'est pas possible! Et là il remarque que la prise du téléphone n'est pas branché. Il le branche, mais toujours rien si ce n'est un liquide noir sortir de la BBox par la fente d'aération. Roulé! (c'est juste maintenant qu'il le remarque, le pauvre ) Il faut le rendre et demander remboursement! Mais non, la curiosité l'emporte sur l'origine de ce mystérieux liquide noir, et va chercher un tournevis. Il s'apprête à l'ouvrir... Non! Ne le fais pas!
Malheureusement, personne n'est capable d'écouter le narrateur, sauf Jeanne d'Arc, mais elle ça l'a menée au bûcher...

Toujours est-il qu'il l'ouvre, et se reçoit une giclée du liquide noir sous pression dans la figure. Il s'essuie les yeux, et en les rouvrant, voit des tentacules, et au milieu des tentacules, une bouche menaçante et tranchante s'ouvrir et se fermer, tout en se rapprochant trèèèès dangereusement de lui. Il ferme les yeux par réflexe, et sent des tentacules s'enrouler autour de sa tête.

"Beeeerk" a été sa dernière pensé consciente.

VS
~~ Pink Lady ~~
Spoiler :
L'histoire se passe cette fois-ci, et pour appliquer un radical changement dans mes histoires, dans une époque qu'on qualifiera d'actuelle. Hé oui, c'est dans un passé tout proche que Dragibus a vu ses jours se finir brutalement. Laissez-moi vous narrer sa mort tragique. Laissez-moi. Mais laissez-moi, vous répète-je !!

Tout le monde sait que Dragibus est une superstar mondialement connue, notamment pour tout ce qu'elle a accompli dans le monde, mais surtout pour ses nombreux ouvrages et best-sellers qu'elle a su vendre dans des centaines de pays différents. Grâce à ceci, Dragibus ne manquait pas d'argent : on peut même dire qu'elle roulait sur l'or. Dragi vivait une petite vie tranquille et sereine dans une immense villa de 652 mètres carrés dans un pays paradisiaque près d'une plage paradisiaque avec une mer paradisiaque. Un contexte très paradisiaque, donc. Et elle était très fière d'elle d'être arrivée jusque là.

Dans sa villa, Dragi n'était pas seule. Je ne parle pas de ses conquêtes amoureuses (ca, c'est un dossier top secret ) mais bel et bien des 54 majordomes qui travaillent pour elle et obéissent aux moindres de ses désirs. Une vraie vie de château. Et après, on ose dire que l'argent ne fait pas le bonheur...
Et les majordomes en ont vu des vertes et des pas mûres (enfin, plutot des roses.) ... Dragi est réputée pour vouloir des trucs toujours plus extravagants. Les dernières folies en date sont sa plage privée de sable rose, son jardin recouvert de roses, sa robe rose incrustés de diamants verts (non, roses, je déconne), et bien sur Minidragi, son mignon husky des montagnes...rose, lui aussi. Sa couleur préférée apparaissait sur à peu près tout ce qu'elle voulait, même s'il fallait dépenser des sommes folles pour cela. Ce n'était pas un problème. A quoi sert de vivre si l'on n'a pas ce qu'on désire, hein ?

Son dernier souhait a été récent, et Dragi a exprimé le besoin d'avoir son salon (enfin, un de ses nombreux salons) en rose également. C'était en effet une des seules pièces à ne pas encore être en rose. Alors, les maçons personnels de Dragi, quémandés par les majordomes de Dragi (et surtout Firmin pour lequel elle n'est pas indifférente ) se mirent au travail et commencèrent la métamorphose du salon.

Le salon est assez grand et volumineux (un peu comme toutes les pièces faut dire), le changement prend donc un temps considérable, beaucoup plus long que prévu, et les ouvriers, qui travaillaient depuis maintenant 6 heures d'affilée au salon, décidèrent de faire une pause. Le maître-d'œuvre décide alors d'informer la diva Dragi de ne pas rentrer dans son salon, la peinture n'étant pas encore sèche. Il demande autour de lui où est Dragibus, mais personne ne répond. En effet, les majordomes n'ont pas le droit de répondre à certaines questions, surtout quand la starlette se fait bronzer à l'ombre de son parasol rose sur sa plage privée.

Le maître-d'œuvre décide donc de prévenir tant bien que mal Dragibus en lui empruntant un post-it, rose, bien sur, où il l'informe de la peinture fraîche, qu'il pose par terre, à l'entrée du salon qui donne sur le chemin qui va jusqu'à la plage. Lui et ses hommes laissent alors les outils et vont prendre une pause largement méritée.

Et là, c'est le drame. (et je dépose le copyright )

Dragibus décide de rentrer dans son salon pour voir si le travail est terminé. Toute contente, elle rentre dans la petite véranda (rose!) et admire le travail, certes inachevé, mais saisissant tout de même. Mais elle décide de rentrer jeter un coup d'oeil plus proche.
Le mouvement de trop...

Dragibus entre dans son nouveau salon et glisse sur le post-it, qu'elle n'avait pas remarqué (hé oui Dragibus était très tête en l'air ) et vient atterrir la tête la première sur le forêt de la perceuse d'un des ouvriers...la tuant sur le coup, la mèche pénétrant dans le cerveau pourtant fertile de la star.
Elle se fit ensuite enterrer avec un hommage magnifique, dans un cercueil rose, sous une tombe rose, un dernier souvenir de son amour pour le rose.

Pour la petite histoire, le maître-d'œuvre et ses hommes furent condamnés à la prison ferme à perpétuité.

Les roses ont des épines ^^


Raÿtom: 6 - Snap : 10



Poule 2 a écrit :Miwapika VS KevUmbreon :

Pauvre Dorothy
Spoiler :
-Garçon s'il vous plait!
Dorothy était assise dans un café et s'appretait à commander son 42ème sirop de bannane accompagné d'un glaçon à la fraise. Elle venait de sortir de la dernière apparition du salon de l'agriculture de l'année où elle avait marché sur une énorme bouse de vache, et était rentrée dans l'arrière d'un cheval.

-Oui, Madame? dit le serveur en s'écartant de Dorothy qui sentait un peu trop fort l'excrément.
-Je souhaiterais un autre sirop de bannane avec un glaçon à la fraise.
-Bien Madame.

A coté de Dorothy, un vendeur de Pop-corn ambulant, accompagné de son singe. Le petit animal n'arretait pas de clamer des "IIK IIRK IIIIKIKKK" haut et fort car il avait un insecte dans les fesses et que ça le mettait mal à l'aise, ce qui ne manquait pas de transperçer les tympans de Dorothy. Elle commençait à avoir envie de jeter ce crétin de singe dans la falaise qui bordait la mer, et qui faisait soit-dit en passant, plus de 20 mètres de haut. Enfin, le garçon arriva avec la boisson de la jeune fille. Tout en savourant son délicieux cocktel, la jeune eu un élan de nervosité, se retourna et cria, à l'adresse du marchand ambulant:

-Ah mais vous pouvez faire taire votre imbécile d'érreur de la nature? Votre singe commence à m'énerver grave, et si il la ferme pas tout de suite: je ne répond plus de mes actes!!
-Eh mademoiselle, surveiller un peu votre language! Mon singe a autant le droit de crier que vous avez le droit de vous empiffre de sirop dégoutant, rétorqua l'homme, vexé.
-Imbécile! dit Dorothy

Le marchand virevolta et cria:
-Va-y KIKI! Attaque!

Le singe se jeta sur la jeune fille et lui tira les cheveux, la mordit et pris le glaçon à la fraise et l'enfonça bien profond dans la gorge de Dorothy qui ne pouvait plus respirer. Elle crachota, toussota et vomit ses 42 sirops de bannane au glaçon à la fraise. Non loin de là, une fermière qui sortait de sa présentation au salon de l'agriculture amenait ses vaches dans la camionnette censée les ramener à la ferme. Mais une vache, qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde" sentit l'odeur de bouse de vache qui régnait sur Dorothy et courrut vers elle! Elle s'écrasa de tout son poid sur la pauvre Dorothy suffocante, l'écrasant, elle et ses organes. En plus, tout le reste du troupeau avait suivit comme des imbéciles la vache qui avait gagné le prix de "La vache qui a le meilleur odorat du monde". Elles cassèrent et broyèrent les pauvres os de Dorothy.
Elle mourut donc, et tout ceux qui avaient assisté au drame firent comme si de rien était. Le marchand de pop-corn et son singe s'en allèrent, et la dame du troupeau de vaches le rassembla et repartit chez elle."

VS
Manuel du Serial-Dragueur
Spoiler :
Pour me féliciter des mes nombreuses réussites, mon maître PalkiaPerl m'avait invitée chez elle pour un splendide dîner aux chandelles. elle savait que j'adorais ça, elle me connaissait si bien! Ce qu'elle ne savait pas, c'est que j'avais accepté de venir uniquement pour commettre le plus horrible méfait jamais commis sur cette Terre : la tuer. malheureusement, comme le gros boulay que je suis, j'avais oublié scie et sac poubelle à la maison. Alors, au moment de servir le repas, tandis qu'elle s'affairait en cuisine, mes mains se baladèrent lentement sur la table et tombèrent sur un objet long dur, et chaud ( ): Une bougie!
Même si il y avait multitude de couteux, cuillères et autres instruments de torture, seul cette bougie me procurait le plaisir joussif de la voir crever à mes pieds.
Ainsi, lorsque la femme, de retour de ses fourneaux, s'approcha de moi pour me servir, je me levais et l'enlaça brusquement, sans raison apparente ( HS: il va sans dire que cette scène est sans nul doute le plus gros fantasme de PP *se cache* )
PalkiaPerl, naïve, se laissa faire, ne voyant dans son dos mes mains sadiques qui s'affairaient à arracher les bouts de cire de la bougie précédemment volée. Ma main s'approcha de ses cheveux, PalkiaPerl ferma les yeux, assez longtemps pour que je puisse la repousser et me jetter sur elle les mains libres, pour lui enfoncer assez violemment la cire dans les orifices nasaux, auditifs, et buccaux, l'empechant ainsi de respirer. Je lui coupais les mains avec les couteaux sur la table pour qu'elle ne puisse pas enlever ce qui obstruiat sa respiration , et , en guise de cadeau d'adieu, je lui offrit l'extrême plaisir de se faire brûler les yeux par la flamme de la bougie, encore allumée, en lui enfonçant le cierge profondément dans les orbites. :twisted:


Miwapika: 9 KevUmbreon : 10



Poule 3 a écrit :
Vivinana VS Blue Dragon :
Jour de gloire..
Spoiler :
Géniallissime qu’est ce moment !
Celui où je me retournai tendrement,
Pour voir avec empressement,
L’appareil photo en mouvement !

Cependant, en allant trop vite,
Et surtout en ayant pris une cuite !
Je cadrai mal la photo d’une mite !
Alors je fracassai cet engin hypocrite !

L’objet détruit avec fureur,
Me rappela un autre objet de malheur.
Et c’est alors, sans aucune peur !
Quoiqu’avec un soupçon de terreur.

Que je balançais cette sacoche
Avec une ou deux poches,
Larguant l’objet sans aucun reproche,
S’envolant au-dessus de la cloche.

Retombant fortement sur Miwapika.
La tuant sans aucun tracas.
Après ce moment où la faucheuse passa,
Une nouvelle cuite je pris de ce pas.

VS
La guerre des Biperies
Spoiler :
Dans le paisible pays de la Pokébipe, plus précisément sur la côte des Biperies, une guerre s'est commencée. Les habitants d'une île où passent plein d'avions qui larguent plein d'objets ont décrété que l'art de l'écriture devait servir à s'enfuir de cette maudite île plutôt qu'à tuer des gens. Evidemment les assassins se sont rebellés, ainsi la guerre civile a commencé.

L'armée de la MVLC (une société criminelle) s'était arrêtée dans le petit village de Thiercelieux, sans cesse attaqué par des loups-garous. Elle avait creusé des tranchées pour attendre l'ennemi, qui était obligé de passer par là. Les Thiercelois étaient content, car à l'occasion les soldats tuaient des loups-garous.

Finalement, l'armée des Crusoé s'arrêta également à Thiercelieux. Un échange de coups de feu commença. Mais les soldats de la MVLC se rendirent vite compte qu'ils n'avaient plus de balles.
- Général Raÿtom, dit le sergent Snap, j'ai inventé des toutes petites pinces à linge qui ont la forme d'une balle de fusil. On pourrait les utiliser pour remplacer les balles.
L'idée du sergent fut acceptée par tout le monde.
- J'en ai donné à un ami de Thiercelieux qui adore jouer à deviner un Pokémon, comme moi. Je vais aller lui en emprunter.
Snap se rendit discrètement dans une maison avec une libellule dessinée sur la porte, puis il en ressortit avec un gros sac de pinces à linge. Il revint dans la tranchée.
- Voilà, dit-il. On peut y aller !
Et l'armée de la MVLC reprit l'échange de coups de feu. Les pinces à linge étaient diablement efficaces : les lignes ennemies tombaient rapidement.

Tipwasson s'était barricadé chez lui pour deux raisons : un, la guerre ; deux, les loups-garous.
Pour se détendre il décida de se servir un Coca. Mais, pendant qu'il ouvrait la cannette, une pince à linge perdue cassa une vitre pour aller faire carrément exploser le téléphone. La vitre cassée activa l'alarme anti-voleurs qui rendait toute sortie de la maison impossible, et la fumée provoquée par l'explosion du téléphone activa l'alarme incendie, qui projeta de l'eau dans toute la maison. Il faut dire que Tip' était assez stressé ces temps-ci, alors il avait fait installer plusieurs alarmes.

Darkmoret, le chat de Tipwasson, détestait l'eau : la douche provoquée par l'alarme incendie l'affola et il se mit à courir partout. Il renversa le verre de Coca de son maître sur les mains de ce dernier. Tip', après avoir copieusement grondé son chat, se lava bien entendu les mains. Mais Darkmoret repassa et le renversa. Cela fit diversion : en effet, Tipwasson oublia de refermer le robinet en monta dans sa chambre bouquiner.
Malheureusement il finit par s'endormir, mais il ne se réveilla jamais : il était mort noyé.


Vivinana : 9+ BlueDragon : 5


Poule 4 a écrit :Décibelle VS Weavile Heart/Darkmoret :
Gruyère, Mafia et Snapicide
Spoiler :
Snap adorait les fromages ! Surtout avec ses pâte ou sur ses pizza ! Macaroni gratinés, pizza mozzarella, etc...Pourquoi "adorait" ? Parce qu'il......est mort. Alors qu'il était en voyage en Italie.
Comme je vous sent curieux, je vais vous conter sa mort....

Vendredi 10 septembre, 12H05, devant chez Snap...
-Hum, voyons ce que nous avons dans la boite-au-lettres... Une lettre....Voyons, voyons.... "Très cher Mr.Snap, nous avons l'honneur de vous annoncer que vous êtes le grand gagnant de notre grand concours !..."..Bizarre, je n'ai pas participé à un concours moi..Bon, voyons ce que dit la suite..."Vous avez gagné un voyage en Italie pour une seule personne et pour une semaine! Ci-joins votre billet, des coupon restaurent pour le "Deci" ! Nous vous avons aussi réservé un hotel de luxe à votre nom !" Ils ont tout prévu ! Sauf le billet de retour, mais bon, c'est pas tout les jours que je vais en Italie ! En plus j'ai toujours rêvé d'aller là bas !
Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'aura pas besoin de billet de retour....

Samedi 11 septembre, 13h30, à l'aéroport du Bip...
-L'avion arrive dans 13 minute ! J'ai vraiment hâte !
Quand l'avion arriva, Snap se dépêcha de monter, attacha sa ceinture, pris un sandwich auprès de la vielle hôtesse, habillée de rose, révisa son italien et fis une petite sieste, jusqu'à que l'avion atterrisse...

14h10, en Italie...
Snap descendit de l'avion.
-Italia, eccomi !
Il se dépêcha d'aller à son hôtel et posa ses affaires
-Waouh ! C'est vraiment luxueux ici !
Comme il avait très faim vu qu'il n'avait pas manger à midi, il partit utiliser un de ses coupon restaurent au "Deci". Ce fut une erreur fatale pour lui...

Un Noctali l'accueilla à l'entrée du restaurent.
-On nous a prévenu de votre visite, Signore.
-Ah ?
Le Noctali l'amena à sa table.
-Voici votre table, Signore.
-Une table spécialement réservée pour moi ? C'est vraiment du luxe ce voyage !
-Voilà le menu, Signore.
-Merci !
Il lu le menu et finit par prendre une assiette de son plat préféré, les macaroni gratinés.
-Votre plat va bientôt arriver, Signore.

Un moment après, le Noctali revenu avec l'assiette de Macaroni.
-Vos macaroni, Signore.
Le Noctali repartit et Snap commença son plat. Mais à peine qui enfourna la première bouchée de macaroni au gruyère rappé et gratiné, que le gruyère se ramollit et bloqua sa respiration. Snap devenu tout bleu, tomba de sa chaise et ses yeux tournèrent. Il était mort.

Pourquoi et qui l'avait tué ? C'était la "famosa" Decibella, célèbre Marraine de la Mafia et cuisinière émérite, que Snap s'était mise à dos, vu qu'il n'arrêtait pas de salir se réputation. C'était elle qui avait organisé ce voyage, camouflé en prix de concours. Decibella avait utilisé un gruyère spécial, qui au contact de la salive fond, s'étale et se colle. C'était imparable pour le pauvre Snap, qui plongea dans un sommeil éternel...


VS

Le petit Chapignon Rouge
Spoiler :
Decibelle, jeune enfant habitant dans une région ou un loup sévissait, était habituée à mener une vie tranquille dans laquelle elle allait de bonne heure au bois, chaque matin sans exception pour aller cueillir de magnifiques champignons dont elle ornait ensuite son chapeau étrange qui semblait constitué d'une épluchure de Citron vert. (Et ce fut ainsi que l'on inventa une deuxième étymologie de Chapignon: Chapeau+Chat+Champignon).


Le chat prouva grâce à ses visions par la suite que c'était la femme du défunt Citrone Filipelli, Dragi Covington qui avait ordonné à Snapderson de tuer son mari, avant que celui qui avait enseveli sous du béton le vrai père de Kev Covington se fasse tuer par la rédactrice (Ouhlà, j'ai trop regardé Medium moi %) . La prof sous les barreaux et la rentrée révolue (Owi :D ), Decibelle reçut une étrange lettre de la part de sa vieille grand-mère qui lui demandait d'apporter une boîte de conserve contenant de la confiture et une plaquette de beurre. (Ben oui, il faut se moderniser)

Donc Decibelle, toute joyeuse d'aller voir sa parente qui lui donnait plein de fric avec l'âge et devenait de plus en plus la mémé gâteau typique, tomba en chemin sur une espèce très rare de loup: Darkmoret Lupus. Celui-ci, qui jouait beaucoup au poker avec son camarade de l'alliance
Dimoresque Di'mort, décida de se dégourdir un peu les jambes en faisant la course.

Mais Darkmoret trichait souvent au poker, il était donc impossible qu'il ne renouvelle pas son expérience cette fois-ci pour une course. Grâce au Bill Bourrin prodigué par les codes, le Dimoret finit premier. Decibelle était très mauvaise perdante, elle se frappa donc avec le panier jusqu'à mourir, enfin elle ne se serait infligée tout au plus que quelques bosses sans l'aide de Darkmoret. Celui-ci prit un malin plaisir à verser la confiture sur tout le corps de la Bipienne, car il avait de meilleurs pouvoirs de médium que la morte, regardant plus la série. En effet, après trois heures d'efforts, la vieille mère de Decibelle se releva et tira la bobinette pour la faire cherrer, même si elle et Dark ne connaissaient strictement rien à ce mot. La vieille grand-mère Benoît (c'était dans les rediffs) ouvrit la porte et fit une crise cardiaque en voyant sa chère petite-fille morte en souffrances, du moins c'était ce que la dame sénile et âgée croyait.

Au final, on découvrit que Decibelle s'était trompée pour la mort de sa grand-mère qui lui donna pour ça des coups de parapluie en enfer, et Darkmoret fit régner les pingouins sur terre par la mort du panda roux.

MORALITE: On dit toujours que tricher c'est mal, mais ça peut vous sauver la vie.


Décibelle : 7 Weavil'Dark :10+


Retourner vers « Archives Jeux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités