Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Pour parler de tout ce que vous voulez qui n'est pas Pokémon (Manga, écologie, j'en passe et j'en oublie)
Avatar du membre
Versus
Légende Pokébipienne
Messages : 4130
Enregistré le : mer. 25 nov. 2009, 15:53
Localisation : Escaping reality

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Versus » dim. 03 juil. 2016, 21:55

Fallait être plus rapide darling
Image
©
Spoiler :
Image

Image
Shushut ♥
Tyriak a écrit :Que ton articulation costo-sterno-claviculaire guide ton bras. Ou le maintienne au moins.
Voltali obscur a écrit :la cellule de Versus est très chaleureuse pour le moral c':
Hullabaloo a écrit :VG all ou je vais encore finir enceinte dans les rêves de Versus.
Pokémaniak a écrit :Pour l'instant je pompe tout chez Versus !
Voltali obscur a écrit :[01:12] t'es tout le temps en exam mon pauvre
Voltali obscur a écrit :How dare Ya

Avatar du membre
Weiss
Membre
Messages : 4146
Enregistré le : lun. 26 avr. 2010, 21:51
Localisation : Yharnam

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Weiss » dim. 03 juil. 2016, 22:13

M'en fout elle a pas été postée avant sur le topic

Ou alors j'ai mal lu

auquel cas nvm
Image

Avatar du membre
Voltali obscur
Légende Pokébipienne
Messages : 5625
Enregistré le : dim. 06 déc. 2009, 20:53

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Voltali obscur » dim. 03 juil. 2016, 22:40

lel F5 sur ma sign, y en 17 pour le moment, enjoy
auto refutassion trumpiste

Avatar du membre
Weiss
Membre
Messages : 4146
Enregistré le : lun. 26 avr. 2010, 21:51
Localisation : Yharnam

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Weiss » dim. 03 juil. 2016, 22:48

J'aime beaucoup celle avec Lady Mormont
Image

Avatar du membre
Voltali obscur
Légende Pokébipienne
Messages : 5625
Enregistré le : dim. 06 déc. 2009, 20:53

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Voltali obscur » lun. 04 juil. 2016, 15:57

T'aurais pu dire celle de Yara au moins

(J'ai bouffé du Ray Donovan à donf, milieu de saison 3 là, oui oui oui)
auto refutassion trumpiste

Avatar du membre
Coorjet
Membre
Messages : 7468
Enregistré le : mar. 28 juil. 2009, 22:24
Localisation : Rollin'

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Coorjet » dim. 24 juil. 2016, 00:51

S1 de Orphan Black : done

Ptn c'est grave frais :D


Et j'avais zappé que Suits avait repris, j'ai rattrapé mes (seulement deux) épisodes de retard, je sais pas si qqn d'autre ici suit c:
Image

Avatar du membre
Reap
Développeur
Messages : 2248
Enregistré le : dim. 29 avr. 2007, 15:19
Localisation : Paris 11
Contact :

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Reap » dim. 24 juil. 2016, 01:29

Y a surtout Friday Night Dinner qui a repris :D
Image

Avatar du membre
Shyrio
Membre
Messages : 376
Enregistré le : ven. 20 juin 2014, 20:47

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Shyrio » dim. 24 juil. 2016, 03:07

Coorjet a écrit :Et j'avais zappé que Suits avait repris, j'ai rattrapé mes (seulement deux) épisodes de retard, je sais pas si qqn d'autre ici suit c:
Si, j'ai commencé ya pas longtemps ! J'en suis au dernier épisode de la saison 3

D'ailleurs ça me fait penser, t'as déjà regardé un épisode de Suits en VF ? Essaie, tu verras, c'est une expérience à part. (même si tu ne tiendras pas 15minutes j'en suis sûr)

Avatar du membre
Coorjet
Membre
Messages : 7468
Enregistré le : mar. 28 juil. 2009, 22:24
Localisation : Rollin'

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Coorjet » dim. 24 juil. 2016, 09:28

J'ai deja essayé d'écouter la vf sur toutes mes series, et Suits a pas fait exception haha (et pas non plus sur le fait que mes oreilles ont vomi)

Allez rattrape c :
Image

Avatar du membre
Versus
Légende Pokébipienne
Messages : 4130
Enregistré le : mer. 25 nov. 2009, 15:53
Localisation : Escaping reality

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Versus » dim. 24 juil. 2016, 09:33

Expérience boucherie audio valable pour toutes les séries?
Srx c'est tricky de trouver des ép VF en stream actuellement en plus je trouve 8D Mes potes me demandent tout le temps de leur choper des liens vostfr et c'est déjà ultra CHIANT à trouver. Maybe for the good
Image
©
Spoiler :
Image

Image
Shushut ♥
Tyriak a écrit :Que ton articulation costo-sterno-claviculaire guide ton bras. Ou le maintienne au moins.
Voltali obscur a écrit :la cellule de Versus est très chaleureuse pour le moral c':
Hullabaloo a écrit :VG all ou je vais encore finir enceinte dans les rêves de Versus.
Pokémaniak a écrit :Pour l'instant je pompe tout chez Versus !
Voltali obscur a écrit :[01:12] t'es tout le temps en exam mon pauvre
Voltali obscur a écrit :How dare Ya

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Khimeira » dim. 24 juil. 2016, 20:57

Sinon la saison 2 de Mr Robot a commencé.
Et je suis juste en train de surkiffer les premiers épisodes sortis.
Spoiler :
L'épisode 1 est vraiment cool quand on suit Elliot pendant sa vie déconnectée. Et le petit appel de Tyrell qui fait tellement plaisir à la fin là
Sinon, GIDEOOOOON T.T
POURQUOI TOI PUTAIN

Et l'épisode 2 est juste wtf au niveau du moment où il OD à l'Adderall. Et la tronche de Rami Malek au moment où il dit "He's gone" me fera toujours autant rire.
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Lykananas
Membre
Messages : 2795
Enregistré le : dim. 13 juin 2010, 17:02
Localisation : Molly's

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Lykananas » lun. 25 juil. 2016, 01:39

Coorjet a écrit : Et j'avais zappé que Suits avait repris, j'ai rattrapé mes (seulement deux) épisodes de retard, je sais pas si qqn d'autre ici suit c:
Coucou :>

Avatar du membre
Coorjet
Membre
Messages : 7468
Enregistré le : mar. 28 juil. 2009, 22:24
Localisation : Rollin'

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Coorjet » lun. 25 juil. 2016, 16:53

t bone
Image

Avatar du membre
Voltali obscur
Légende Pokébipienne
Messages : 5625
Enregistré le : dim. 06 déc. 2009, 20:53

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Voltali obscur » lun. 25 juil. 2016, 19:05

Les compliments à la bouchère, par Kev
auto refutassion trumpiste

Avatar du membre
Coorjet
Membre
Messages : 7468
Enregistré le : mar. 28 juil. 2009, 22:24
Localisation : Rollin'

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Coorjet » mar. 26 juil. 2016, 09:13

Toi aussi tu es délicate comme la rosée du matin
jalouse
Image

Avatar du membre
Voltali obscur
Légende Pokébipienne
Messages : 5625
Enregistré le : dim. 06 déc. 2009, 20:53

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Voltali obscur » mar. 26 juil. 2016, 10:54

???
Nan, apparemment je t'ai donné plus d'esprit que tu n'en as et ce "t bone" n'était pas à double lecture
Courgette pas fraîche va
auto refutassion trumpiste

Avatar du membre
Shyrio
Membre
Messages : 376
Enregistré le : ven. 20 juin 2014, 20:47

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Shyrio » mer. 27 juil. 2016, 15:09

Coorjet a écrit :J'ai deja essayé d'écouter la vf sur toutes mes series, et Suits a pas fait exception haha (et pas non plus sur le fait que mes oreilles ont vomi)

Allez rattrape c :
Je trouve ça particulièrement marqué pour Suits, mais c'est vrai que c'est la règle générale

Btw j'ai fini de tout rattraper.
Spoiler :
Je ne sais pas trop quoi en penser, à part qu'il s'agit globalement d'une bonne série, même si la structure des épisodes en elle-même est souvent trop répétitive
J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que Mike finisse en prison, et ce qui va s'y passer sera sûrement intéressant.
Cependant j'ai toujours ce sentiment que plus une série traîne en longueur, plus la qualité de son scénario se détériore, et 6 saisons c'est long...
Quelqu'un aurait une éventuelle série à conseiller ?

Avatar du membre
Pokéclément
Légende Pokébipienne
Messages : 7009
Enregistré le : dim. 29 avr. 2007, 18:34
Localisation :

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Pokéclément » mer. 27 juil. 2016, 22:20

Perso je compte commencer Vikings dont j'ai entendu pas mal de bien et Black Sails dont le pitch m'attire et qu'on m'a conseillé aussi. Ca peut être des séries assez intéressantes, y a déjà 3 saisons pour les deux mais...

Avatar du membre
Coorjet
Membre
Messages : 7468
Enregistré le : mar. 28 juil. 2009, 22:24
Localisation : Rollin'

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Coorjet » mer. 27 juil. 2016, 23:33

Black Sails : La vie
Je préfère à Vikings même si la série est pas mal ( mais s'essoufle un peu sur la s4)

Shyrio > En ce moment je suis sur Orphan Black, Stranger Things, et Scream

Scream le début de la s1 est super cliché, mais ça prend en qualité ensuite. La s2 je viens de la commencer et le final est next week haha

Les deux autres : ouf c:
Image

Avatar du membre
Versus
Légende Pokébipienne
Messages : 4130
Enregistré le : mer. 25 nov. 2009, 15:53
Localisation : Escaping reality

Re: Sériophiles, bonjour ! [topic des séries télé]

Message par Versus » mer. 27 juil. 2016, 23:59

Shyrio a écrit :Quelqu'un aurait une éventuelle série à conseiller ?
Spoiler :
sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8 sense8
Par contre chais pas si je vais mater la 2nd saison de Mr Robot pcq bon, la bullshit effarante du cliff m'a refroidi sec.
Image
©
Spoiler :
Image

Image
Shushut ♥
Tyriak a écrit :Que ton articulation costo-sterno-claviculaire guide ton bras. Ou le maintienne au moins.
Voltali obscur a écrit :la cellule de Versus est très chaleureuse pour le moral c':
Hullabaloo a écrit :VG all ou je vais encore finir enceinte dans les rêves de Versus.
Pokémaniak a écrit :Pour l'instant je pompe tout chez Versus !
Voltali obscur a écrit :[01:12] t'es tout le temps en exam mon pauvre
Voltali obscur a écrit :How dare Ya

Répondre