[fic-choix] Vos avis !

Discutez des fictions Pokémon, ou toutes oeuvres écrites basées sur l'univers Pokémon.
Verrouillé
Suroh
Membre
Messages : 8
Enregistré le : dim. 05 mars 2017, 12:42

[fic-choix] Vos avis !

Message par Suroh » dim. 05 mars 2017, 13:59

Bonjour à tous !

Je suis un "forumeur" (quel mot laid :sisi:) venant du site Jeuxvideo.com. J'y ai ouvert une Fic-choix, et j'y écrit en fonction de mon inspiration. Mais j'imagine que mon écriture a des défauts, alors je vous demande vos avis sur les 3 premiers chapitres que j'ai écrit, s'il vous plait :jap:

Chap 1 :


Izanagi, je fais maintenant appel à toi, vas-y !


Et vous voilà soudainement propulsé hors de votre pokeball pour apparaître au beau milieu d'un stade en folie qui applaudit à tout rompre. Vous vous êtes préparés à ce combat depuis longtemps, et vous savez à quel point votre dresseur croit en vous.

En un éclair, vous prenez conscience de la situation, vous enregistrez chaque petit détail du terrain – les rochers, la pluie - , pour pouvoir l'utiliser le plus efficacement possible plus tard. L'instant suivant, vous levez les yeux pour regarder quel est votre adversaire, la pauvre âme qui vous allez bientôt démolir. Tient, un Alakazam, votre ennemi de toujours. En plus, il a l'air amoché, votre dresseur vous a décidément bien préparé le terrain. Parfait.

Le commentateur crie : Et le jeune challenger fait appel à un magnifique Ectoplasma chromatique ! Arrivera-t-il à triompher du tout puissant Alakazam de Asterna.

D'une voix calme, posée mai autoritaire, Asterna dit alors : Alakazam, eco-sphère.

Vous pensez qu'il est pitoyable que des dresseurs pareils ne connaissent pas leur table des types, mais qu'importe, il est urgent d'éviter cette sphère qui vous fonce dessus.

Izanagi, esquive, et riposte avec ball-ombre !

Vous souriez, plein d'adrénaline. Le combat va pouvoir commencer. Vous évitez à la dernière seconde la sphère qui vient faire exploser un rocher juste en dessous de vous, de la poussière s'élève alors et vous cache aux yeux de votre adversaire. Vous chargez donc toute votre puissance dans une sombre sphère que vus savez si bien faire, et vous la projettez sur votre adversaire.

La même voix posée s'exclame alors : Alakazam, psyko !

La force psychique d'Alakazam arrête votre sphère, et l'envoie exploser dans le ciel. La poussière autour de vous commence à tomber et vous allez bientôt apparaître aux yeux de vos opposants. Anticipant ce que vous dira votre dresseur, vous profitez de votre vitesse pour apparaître en un éclair dans le dos de votre adversaire, et lui lancez un Feu follet dévastateur. Alakazam, ne s'y attendant pas, tombe sous le choc, et a le visage crispé de douleur. Vos flammes lèchent son dos. Son dresseur intime à Alakazam de se relever et d'utiliser psyko pour se débarasser de vos flammes.

A nouveau, vous decidez d'anticiper ce que votre dresseur vous intimera ; vous foncez sur Alakazam et chargez une terrible Griffe Ombre. Celui-ci, pourtant terriblement blessé, réussit à esuiqver à la dernière minute. Il se relève, et vous cible avec rage avec son attaque psyko. Il vous projete violemment contre un mur. Heureusement pour vous, vous disparaissez juste avant que l'impact de se produise et vous traversez le mur. Alors invisble, vous décidez de charger une nouvelle ball-ombre, vous sortez du mur, et projetez votre attaque sur Alakazam avec rage. Celui-ci crée in-extremis une Eco-sphère qui percute votre ball-ombre et produit une explosion qui vous projette tous les deux contre les murs. Un immense nuage de poussière s'élève avec l'explosion et vous cache aux yeux du public et de vos dresseurs.

Vous vous relevez avec peine, vous appuyant sur le mur pour vous aider, et vous voyez Alakazam à l'autre bout du stade faire de même. Votre dernière action. Vous avez encore l'avantage, ayant encaissé moins de dégats que Alakazam. Vous vous relevez avec une grimace de douleur, mais vous ne pouvez pas laisser ce pauvre pokemon vous vaincre. Ce combat a bien trop duré et vous allez en finir avec votre enchainement secret.

Vous chargez une ball-ombre, à nouveau, et la projetez sur votre adversaire pour le desorienter, puis sans attendre votre reste, vous vous projettez dans le ciel aux yeux du public qui vous voit surgir d'un immense nuage de poussière. Vous avez toujours eu le sens du spectacle. Votre ball-ombre s'envole alors dans le ciel, entourée d'une lueur bleutée. Alakazam s'en est débarassée avec psyko.

Vous concentrez alors toute votre energie dans un filament d'énergie que vous projettez vers le ciel. Alakazam sort à ce moment du nuage de poussière, ayant chargé une attaque poing-feu. Il vous fonce dessus dans une dernière tentative de vous vaincre. Vous l'attendez. Lorsqu'il est très proche de vous, vous abbaissez violemment votre bras vers lui, le ciblant. Un effroyable éclair jaillit alors du ciel pour foudroyer Alakazam et le projetter dans une immense explosion au tapis. Vous ne pouvez plus vraiment vous maintenir en l'air et vous chutez, perdant connaissance, un sourire aux lèvres…

* * *

Vous vous relevez au Centre Pokemon, votre dresseur à vos côtés. Il vous regarde bizarrement.

Alakazam était son dernier pokemon, et tu l'as battu. Tu as gagné ce match sans moi.

Toujours à moitié dans les vapes, vous ne comprenez pas vraiment pourquoi il vous dit ça, vous avez gagné, c'est tout ce qui importe.

Je te disais quoi faire mais tu ne m'écoutais plus. Tu as agit seul, sans moi. Tu m'as abandonné.


Mais où veut-il en venir ? Vous venez de gagner pour lui ! Est-ce que ça serait des reproches ?

Je vais te laisser ici au Centre Pokemon, l'infirmière ira te donner à la pension, je t'ai toujours aimé, Izanagi, mais aujourd'hui tu n'as plus besoin de moi visiblement…

En larmes, il vous quitte, et vous remarquez qu'il porte son sac de voyage au dos. Il vous laisse vraiment tout seul ! Sous le coup de l'émotion, le choc, et la fatigue toujours présente de votre combat, vous vous évanouissez de nouveau.

* * *

L'infirmière vous réveille, et vous êtes de nouveau d'aplomb. C'est une belle Mélodelfe, il y aura peut-être moyen de faire des choses avec elle, surtout vu comme elle vous dévore des yeux. Enfin… Votre dresseur vous a quitté et ne veut visiblement plus de vous… Que faire maintenant ?

1. Aller dans la rue et défoncer plusieurs vitrines de magasin pour exposer votre rage au monde entier:banzai :
2. Inviter à sortir au resto cette Médodelfe si mignonne:coeur :
3. Voir si y aurait pas d'autres pokemon dans votre cas, lachement abandonnés par leurs dresseurs :oui :

Chap 2 :


La 1) et la 3):hap:

La belle Mélodelfe vous soigne de son mieux, et avant de s'éclipser pour partir s'occuper de d'autres malades, vous dépose un papier sur lequel est écrit un numéro de téléphone et une adresse. Vous n'avez jamais rien eu pour vous, ayant toujours été le pokemon d'un dresseur, vous ne savez donc pas vraiment quoi faire de ce bout de papier. Vous décidez donc d'apprendre les données qui y sont inscrites, avant de détruire le papier au moyen d'un Feu Follet.

Ceci étant fait, vous sortez sans plus de manière du Centre Pokemon en traversant le mur, et vous atterrissez dans une rue passante noire de monde. Comme si vous alliez passer le reste de votre vie dans une pension… En face de vous se trouvent plusieurs magasins dont la devanture semble avoir été pensée avec soin, et des personnes riantes font leurs achats aux côtés de leur fidèles Pokemon.

Votre solitude vous frappe alors. C'est la première fois que vous vous trouvez libre de vos actes. Habituellement, il y aurait eu votre dresseur pour vous dire de le suivre, de vous entrainer ; mais là, rien. Plongé dans cette pensée qui est, disons-le, complétement déprimante, vous n'entendez rien du brouhaha de la rue.

Les passants finissent d'ailleurs par vous dévisager ; et vous avez beau l'habitude d'être admiré pour votre couleur apparemment inhabituelle, cela commence à vous déranger. Vous décidez donc de leur faire une grimace pour les effrayer, qu'ils vous fichent la paix. Succès immédiat ! Tous ceux qui vous prenaient pour une bête de cirque fuient sans demander leur reste, apeurés.

Vous reprenez enfin vos esprits, et décidez que si vous êtes seul, les autres, eux, n'ont pas le droit d'être heureux. Vous regardez donc à nouveau la vitrine du magasin en face de vous, et avez une idée. Votre immense sourire habituel, qui avait momentanément disparu, revient, éclatant.

Vous vous engagez sur la route, et la traversez ; tout en concentrant toutes vos idées noires dans une sphère plus puissante que jamais. Une fois arrivé en face du magasin, vous l'envoyez directement sur celui-ci, dont la devanture vole en éclats, instantanément. Mais, pas le temps de vous féliciter de cette attaque ma foi fort réussie. La police ne tardera pas à arriver.

Vous jetez un dernier coup d'oeil à ce magasin dont vous avez pulvérisé la facade, puis vous fondez dans la foule en panique en suivant à son insu un jeune dresseur. La police se fait alors entendre, et vous baissez la tête pour être sûr de ne pas être reconnu. Elle vous frôle avant de vous dépasser complétement et de se stationner en face du magasin que vous avez démoli.

Bon. Vos premières minutes en solo ne sont pas vraiment brillantes mais, au moins, vous vous êtes amusé. Vous quittez donc le jeune dresseur que vous suiviez avant qu'il ne se pose de question, et trouvez une petite ruelle sombre, comme vous les affectionnez tant. Vous vous y réfugiez.

À peine avez-vous posé le pied dans celle-ci qu'un groupe de trois pokemon vous tombe dessus !

Wesh, les gars, matez cet Ectoplasma fluo, ah ah.

Vous les observez, et les détaillez un à un. Un Férosinge, un Arbok et un Machopeur. C'est le Férosinge qui avait parlé. Cette petite boule de poils. L'Arbok ne bouge pas, et vous fixe d'un regard médusant ; vous ne vous attardez pas sur lui. Machopeur, lui, mérite votre attention. Les griffures sur son torse témoignent d'une vie rude, où il a dû batailler bien des fois. Il est musclé, indéniablement. Il parait savoir utiliser sa force.

Le Machopeur, qui s'affirme ainsi comme le chef de la pseudo-bande, s'adresse à vous, après avoir fait taire d'un regard le Férosinge impudent.

Salut à toi, jeune Spectre. On t'a vu faire exploser la vitrine du magasin. Joli coup, mais qui témoigne de ton ignorance dans la manière dont il faut faire ces choses là. Tu m'as l'air puissant, et seul de surcroit. Avoir quelqu'un comme toi parmi nous pourrait nous être bien utile. Et, toi, ça te permettrait de ne pas passer ta vie à éclater des facades, crois-moi, il y a bien plus intéressant à faire.

Il semble sérieux, et il faut dire que vous aimez bien ce surnom « Jeune Spectre ». Ca sonne plutôt bien.

1. Vous les rejoignez pour savoir ce qui est « plus intéressant à faire »
2. Vous avez vraiment envie d'emmener Mélodelfe au resto, et puis ces jeunes gosses pourront bien attendre
3. Vous provoquez Machopeur en 1v1, non mais, pour qui il se prend celui-là !

Chap 3 :


La 3)

Alléchant, comme idée. Et pourquoi pas rejoindre un groupe de pokemon, après tout ? Au point où vous en êtes, vous n'avez de toute manière pas vraiment le choix, et ce Machopeur a raison : vous n'allez pas passer le restant de votre vie à casser des vitres.

Alors ? Dit-il, avec un ton trahissant une pointe d'impatience.

Alors, même s'il a raison, vous n'allez certainement pas le lui dire. Et le ton prétentieux qu'il a employé ne vous satisfait pas du tout. Vous n'êtes pas n'importe qui, et ce jeune blanc-bec va devoir apprendre à vous témoigner un peu plus de respect ! Vous décidez donc de les rejoindre, mais de devenir le chef de la bande, et vous savez pertinemment comment vous y prendre. À vrai dire, l'idée d'un combat avec cette petite bande est restée dans un coin de votre tête depuis que Boule de poils a ouvert la bouche.

Toutefois, même si vous avez conscience de votre force, ils sont trois, alors que vous êtes seul. Il va donc falloir ruser. Vous vous tournez vers le Machopeur qui vous fixe à son tour, montrant maintenant clairement son impatience.

Alors ? Répète-t-il.

Vous lui dites que vous acceptez. Il commence à jubiler, disant à voix haute tout ce qu'il pourra vous faire faire, qu'un Jeune Spectre comme vous sera terriblement utile, que vous pourrez par exemple…

J'accepte, mais je ne tolérerai pas qu'un minable me dicte mes actes.


Vous lui portez une Griffe ombre rapide et précise, le prenant totalement par surprise. Ses reflexes toutefois sont excellents, car il arrive tout de même à l'éviter, et contre-attaque immédiatement avec une Représailles qu'il sait Super-efficace. Vous vous protégez de votre mieux pour encaisser le coup mais il est bien trop fort, et vous êtes si dérouté par une si vive contre-attaque que vous ne bougez pas. À l'instant où il vous touche, le coup vous projette à une vitesse prodigieuse contre le mur juste derrière vous, que vous percutez lourdement.

Alors que vous peinez à vous relever, il vous ordonne :

Suis-moi.

Au loin, les sirènes de la police se turent enfin.

* * *

Cela fait quand même un certain temps que vous les suivez à travers la dense forêt collée à la ville, méfiant, et cela vous a permis de récupérer. Alors que vous commencez à vous impatienter, le Machopeur déclare que vous êtes arrivés. Vous décidez de prendre les devants, sortez du couvert des arbres et découvrez ce pour quoi Machopeur a tant insisté que vous le suiviez avant de vous battre « sérieusement ».

C'est une arène de combat désaffectée, et à vos yeux de connaisseur, cette arène est magnifique. Elle possède les dimensions d'une arène officielle et le terrain a à la fois des rochers et un petit cours d'eau le traverse en son milieu. Comme à votre habitude, vous regardez le ciel, espérant un peu de pluie, mais non. Le Soleil brille intensément, comme pour vous narguer.

Alors que vous prenez conscience de tous ces détails, vous marchez résolument du côté droit du terrain. Dans votre dos, vous entendez Machopeur se déplacer parallèlement à vous pour rejoindre l'autre côté du terrain. Un combat dans les règles de l'art, venant de ces voyous, vous étonne grandement, mais pourquoi pas. Arbok se roule confortablement en boule dans les tribunes alors que Boule de poils sautille au centre du Stade, en tant qu'arbitre.

Boule de poil crie alors : Fiiiiiight, let's go !!

Vous êtes désormais plus prudent, et vous savez que vous allez devoir utiliser votre pleine vitesse pour échapper aux frappes lestes de Machopeur.

Vous décidez, commme à votre habitude, d'engager le combat avec une ball-ombre. Lorsque votre sphère quitte votre main, vous plongez à pleine vitesse sur votre ennemi en allongeant vos doigts en de terribles Griffes ombres.

Mais Machopeur est vif, et esquive votre Ball-ombre aisément. Il décide à nouveau de vous frapper à l'aide d'une terriblement puissante Représailles. Au milieu du terrain, vos griffes entrent en contact avec le poing de machopeur, et cela produit une détonation qui vous renvoie chacun de votre côté du stade – Machopeur se remet en place d'un salto arrière parfaitement contrôlé tandis que vous vous stabilisez tout simplement en l'air.

Bien. Vous avez pu jauger sa puissance à l'état brut, et elle paraît aussi grande que la votre. Sauf que vous êtes Izanagi, et que vous vous battez depuis que vous êtes sorti de l'oeuf. Il vous a ridiculisé dans la ruelle, et vous voyez qu'il enorgueillit d'avoir contré vos Griffes Ombre. Vous videz votre esprit.

Sans prévenir, vous foncez à nouveau vers lui, en allongeant à nouveau vos griffes en de puissantes Griffes ombre. Comme vous vous y attendez, il décide logiquement de contrer votre frappe avec une Représailles dans laquelle il concentre une grande partie de sa force. Vous vous rapprochez de lui, telle une flèche noire, et lui vient vous rejoindre, plongeant dans votre piège.

L'instant avant que vos deux attaques ne se touchent, vous vous baissez soudainement, et frappez avec toute votre force dans l'eau, qui jaillit en un terrible gésier qui cueille Machopeur au vol, et le projette dans le ciel. Après avoir laisser cette colonne d'eau vous traverser, vous vous lancez dans le ciel, en préparant des Feu Follets que vous lui jettez dessus, hargneusement. Il hurle, plus de surprise que de douleur, et commence à chuter vers les rochers disposés autour du cours d'eau.

Profitant de votre talent Lévitation, vous vous élevez au dessus de lui, qui chute, et créez une Ball-ombre en une fraction de seconde. Vous vous laissez alors chuter pour le suivre dans sa chute, et vous le frappez en pleine poitrine de votre dévastatrice Ball-ombre, à bout portant. L'instant suivant, vous vous envolez de nouveau pour admirer la terrible explsoion qui vient de se produire. Machopeur a totalement traversé l'un des rochers qui parsemaient le terrain, et est maintenant complètement K.O.

Boule de poils vous regarde avec des yeux ronds, ayant du mal à croire l’enchaînement de frappes que vous avez mené contre Machopeur en si peu de temps. Arbok, quant à lui, somnole, et nul ne sait s'il dormait ou suivait assidûment le combat.

Vous avez gagné, et haut la main. Votre honneur est sauf. En prenant votre temps, vous vous posez auprès de Machopeur qui, reprenant doucement connaissance, vous déclare d'un ton humble :

Eh bien, il semblerait que nous ayons trouvé un nouveau chef.

Boule de poils et Arbok – qui s'est enfin mu – se sont occupés de Machopeur. Vous avez ensemble convenu de vous revoir le lendemain, au soir, au stade. Ils ont maintenant des choses à faire, et vous les soupçonnez de vouloir aller au Centre Pokemon essayer de se faire soigner gratuitement.

La fin de journée approche et puisqu'ils vous laissent seul, vous avez maintenant face à vous un choix.

1. Vous appelez le numéro de Mélodelfe pour voir si il y a moyen de passer une soirée ensemble
2. Vous déambulez dans la ville, de nuit, comme vous avez toujours aimé le faire. Peut-être trouverez vous un logement ?
3. Vous allez au Magasin Pokemon pour voir si il n'y aurait pas quelque chose qui vous intéresserait

Les choix ont été faits en fonction des volontés de ceux qui me suivent sur jvc :)

Avatar du membre
Maski
Chef des Modérateurs Forum
Messages : 4567
Enregistré le : sam. 30 janv. 2010, 14:51
Localisation : Quelque part

Re: [fic-choix] Vos avis !

Message par Maski » dim. 05 mars 2017, 15:06

Si tu veux poster tes fanfics, il faut aller sur l'EM. Je lock.
Image
SH-CardBlogGalerieMa nouvelle 'fic

Verrouillé