Essais aux fanfics

Discutez des fictions Pokémon, ou toutes oeuvres écrites basées sur l'univers Pokémon.
Lucario7
Membre
Messages : 913
Enregistré le : Sam 09 Sep 2017, 22:13

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Lucario7 » Mar 26 Sep 2017, 23:07

Je prend un gros risque en faisant un second essai. Voici la suite de mon histoire même si je sais ce qu'on va me redire. J'aime écrire pour raconter une histoire.

Épisode 1 : Les chambres du cycle Insecte

Le Guide et le gardien du musée attendit de pied ferme l’étranger d’Alola en compagnie d’un Pokémon de type Combat et Acier.

Le Guide : Es-tu prêt à accueillir notre nouvel invité.

? : Lucc… ccaa…

*Il était aussi pressé que son Dresseur.*

En termes de superficie, la bâtisse faisait la largeur d’un quartier avec 5 étages. S’il y avait un seul endroit où visiter en premier lieu pour comprendre mieux l’histoire d’Azur, c’était bien au Musée de Combala.

Le Guide : Je vous souhaite la bienvenue! Dit Bonjour, Lucario!

Lucario : Lucario!

Dash : Super! Un Lucario en chair et en os. Tu en as de la chance.

Le Guide : Attend de voir la Statue qu’on a érigée pour notre dieu du combat. Tu seras renversé.

Dash : Je veux le voir tout de suite.

Professeur Noiret : Du clame, mon fiston! Chaque chose en son temps. Il te réservera le meilleur pour la fin.

Dash : Mais, je veux le voir tout de suite.

Professeur Euphore : Toujours si impatient mon cher Dash. Je te conseille de faire le tour. Tu pourras t’ouvrir à d’autres espèces de Pokémon.

Dash : Lesquels?

Professeur Noiret : Tu le découvriras en temps et lieu, fiston.

Le Guide : Au fait, mon nom est Colin. Enchanté! Tu dois être Dash n’est-ce pas?

Dash : Comment sais-tu mon nom?

Le Guide : Je m’informe toujours de qui rentre et sort dans mon établissement. C’est très important pour ma liste de données. On a besoin de savoir les allées et venues de chaque personne afin de savoir s’ils apprécient ce somptueux musée dont je suis aussi le gardien.

Dash : Super! J’ai hâte que tu me montres cette statue.

*En entrant à l’intérieur, tout sembla uniforme : Du plafond au plancher, tout brillait. Même les symboles qui représentaient un Pokémon de type Insecte à gauche et un Pokémon du type Combat à droite brillait de mille feu malgré leur couleur foncé. Des lustres suspendus au centre du hall d’entrée still bling bling et un beau plancher en vinyle cristallisé blanc embelli toute la pièce. On pouvait voir nos reflets partout où on mettait les pieds. Une fontaine en pierre forgée donnait tout son charme à la pièce. La salle de type Insecte comportait trois phases : Le commencement, le milieu d’évolution et le cycle final. Pour Chenipan, il fut une chenille quand il sort d’un œuf, devenait un concon en Crystabri et un magnifique Papilusion à la fin de son cycle. C’était le même principe pour la plupart des Pokémons de type Insecte qui restaient à la base une chenille et devenait un magnifique Papillon à son dernier state d’évolution. Comme une mouche qui fut un oeuf au départ devenait une larve ensuite et une mouche à la fin. Ce musée d’art et de culture voulait reproduire l’évolution d’un cycle à son état d’origine jusqu’à son éclosion final. En termes d’Insecte, le réseau est plus large qu’un Insecte de type Combat. On songea tout suite à Scharino du coup.*

Dash : WWooooowwwww!!! C’est gigantesque! Je dois me tromper d’adresse.

Colin : Tu ne rêves pas en couleur. Tu piles en ce moment dans le plus grand musée d’Azur au monde. Tout ce que tu verras ont été fait avec le plus grand. Tout est fait à la main.

Dash : Même les pierres?!

Colin : Même la statue en Kicklee tout juste devant toi.

Professeur Euphorbe observa le Lucario de Colin de loin l’air pensif : Je me demande ce qu’il fait. As-tu une idée Dash?

Dash : Une pièce de monnaie?

Colin : Cette fontaine est la source d’une très grande rumeur dans notre région. On raconte que si on jette une pièce de 10 cents, la chance nous sourira.

Dash : Mais, il jette une pièce d’or dans l’eau.

*Son interlocuteur changea brusquement de ton ne sachant pas trop comment l’expliquer.*

Colin : Je n’ai jamais compris pourquoi il faisait ça. Certaines sources n’ont confirmés me disent : Ça donne Gloire et Fortune à ceux qui jettent une pièce d’or dans la fontaine. D’autres disent que leurs vœux soient exhaussés par la Déesse divine. Je ne sais pas vraiment…

*Il eut un moment de silence. Il ne sembla pas connaître très bien son Pokémon qui agissait d’une façon très spéciale en regardant au ciel et en priant après avoir jeté sa pièce d’or. On se demanda tous où il prenait ses pièces d’or pour les jeter à l’eau.*

Dash, un peu perdu, observa attentivement Lucario l’air innocent, mais sans trop forcer longtemps. Parce que Lucario l’observa de travers en le fusillant du regard. On dirait bien que ces deux-là ne s’entendront pas assurément tout de suite. Son mentor lui donna une tape sur l’épaule pour savoir s’il allait bien.

Euphorbe : Est-ce que ça va Dash?

Dash : Heu… Oui… Oui… Montrez-moi cette statue pour qu’on n’en finisse!

Noiret : Du calme, Fiston. Chaque chose en son temps.

Colin : Allons visiter la chambre du commencement! Suivez-moi! *Il se tourna en direction de son Pokémon.* Tu viens Lucario? Nous allons débuter la visite.

*En entrant dans la chambre du commencement, nous voyons que des chenilles. C’est le premier state d’évolution.*

Colin : Ici, vous avez toutes sortes d’Insectes à leur premier stade d’évolution lorsqu’ils sortent d’un œuf.

*Dash s’illumina. Il adorait les Pokémons de type Insecte.*

Dash : Avez-vous vu Professeur Euphorbe? C’est un Chenipan. Salut mon ami!

*Aucun danger qu’il reçoit l’attaque Sécrétion. Tout était confinés dans une vitrine pour l’exposition.*

Colin : Regarde dans la vitrine du fond.

Dash : Qu’est-ce que c’est?

Colin : C’est un Krakclac!

Le Pokémon : Kark… hum… Clac.

*Pourik*

*L’acide craché par cet Insecte s’étendit sur la vitrine.*

Ce Pokémon était du type Insecte et Poison. Il ressemblait un peu à une mutation de cafard mélangé avec la coquerelle. Il était laid et visqueux. Ne touche pas à son acide; Il était purement toxique. Mais celui en arrière dans le centre de la pièce était tout le contraire. Dash n’avait pas pu s’empêcher de sauter tête premier sur la vitrine.

Tobilique : Pokémon chenille pacifique. Sa couleur orange vif faisait penser au soleil. Lorsqu’il évolue en Prachique, il prend le type feu (son deuxième type). Ce Pokémon était très sociable avec les humains. Ce fut un excellent compagnon de voyage pour les explorateurs de la faune.

*Passons à la prochaine étape du cycle : Le concon.*

Très court résumé : Armure. La majorité des Pokémons de ce cycle ne sait faire qu’Armure comme attaque et demeuraient très paisible.

*Passons maintenant à étape de l’éclosion du papillon.*

Depuis la septième génération, nous avions eu que 4 types de papillon. Avec Tobilique, son cycle lui faisait naître une nouvelle espère de papillon jamais vu dans le monde Pokémon. Un Insecte aussi de type Feu. Qu’est-ce que ça donnera? Pour le musée, il n’eut aucun spécimen en main pour l’instant parce que ce Pokémon est très rare à trouver dans la nature. Il ne semblait pas aussi faible qu’on le croyait.

Dash : J’aurai jamais pensé voir un Papilusion d’aussi près de toute ma vie.

Collin : Tu auras l’occasion de voir un groupe migrant dans notre région au cours de ton voyage. Elle migre ici durant le temps de l’hiver. Parce que notre région est clémente toute l’année. Surtout sur l’île d’Azur. C’est là où la plupart des Pokémons de type Insecte et Vol migrent durant la haute saison des temps froids d’autres régions.

Dash : C’est super! *Il s’arrêta un moment pour lui poser une question.* J’y pense. Est-ce Tobilique a une évolution?

Collin : Deux mêmes. Mais, nous n’avons aucun des deux espèces.

Dash : Mince alors!

Collin : Pour te consoler, je peux te montrer notre temple secret du côté du Type Combat.

Dash : Ça serait super!

Collin : Mais… Promet-moi de n’en parler à personne. On tient à garder ce temple dans la plus haute confidentialité.

Dash : Tu peux compter sur moi, Collin. Les secrets, ça me connaît.

*Collin n’avait pas l’air sûr du coup.*

Professeur Euphorbe : Tu peux faire confiance à Dash. S’il y a bien quelqu’un qui est muet comme une tombe, c’est bien lui.

Collin : À vos risques et péril.

À suivre…

Suroh
Membre
Messages : 8
Enregistré le : Dim 05 Mar 2017, 12:42

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Suroh » Mer 27 Sep 2017, 06:47

Comme tu l'as dit, tu te doutes des reproches qu'on pourrait te faire.

En fait, j'imagine que tu écris bien car grosso modo tu as des idées et ton orthographe et pas dégueu, le problème c'est la forme. Pour certains RP, ces dialogues peuvent passer, sauf que pour une fiction - ou une histoire tout court - ça brise vraiment l'immersion dans le texte. Soit tu fais une pièce de théâtre, soit tu fais un roman mais un mélange des deux n'est pas conseillé car ce n'est pas très lisible. Surtout qu'il ne faut pas grand chose pour y remédier ! Tu supprimes tous les "Dash/Collin/Euphorbe & co" pour avoir des dialogues qui ressembleraient à ça (je te mets les dernières lignes) :

« J’aurai jamais pensé voir un Papilusion d’aussi près de toute ma vie, dit Dash.

- Tu auras l’occasion de voir un groupe migrant dans notre région au cours de ton voyage, répondit Collin. Elle migre ici durant le temps de l’hiver. Parce que notre région est clémente toute l’année. Surtout sur l’île d’Azur. C’est là où la plupart des Pokémons de type Insecte et Vol migrent durant la haute saison des temps froids d’autres régions.

- C’est super! »

Dash s’arrêta un moment pour lui poser une question :

« J’y pense. Est-ce Tobilique a une évolution?

- Deux mêmes, affirma son ami. Mais, nous n’avons aucun des deux espèces.

- Mince alors!

- Pour te consoler, je peux te montrer notre temple secret du côté du Type Combat.

- Ça serait super ! dit Dash en ouvrant grand ses yeux

- Mais… Promet-moi de n’en parler à personne. On tient à garder ce temple dans la plus haute confidentialité.

- Tu peux compter sur moi, Collin. Les secrets, ça me connaît. »

J'y suis allé un peu random mais tu vois l'idée. Lief et Cyrlight ne veulent pas te brider (on n'est pas des auteurs pro, à part Cyrlight peut-être) mais te dire ce qui ne va pas dès le début pour éviter que tu fonces dans le mur.

'puis y a si peu à changer pour que ça soit bien... Après tu peux écrire du théâtre, car honnêtement ça pourrait passer. Tu as des remarques entre étoiles qui sont les didascalies et, du coup, tu continues à n'écrire que des dialogues pour n'avoir que des didascalies fonctionnelles à chaque début d'acte. Je ne sais pas si ça aurait un sens car une pièce a pour vocation d'être jouée mais ça pourrait être intéressant, surtout si la manière d'écrire "standard" du roman ne te plait pas !

En tout cas bonne chance à toi !

Lucario7
Membre
Messages : 913
Enregistré le : Sam 09 Sep 2017, 22:13

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Lucario7 » Mer 27 Sep 2017, 17:25

Si je comprends bien, vous détestez les dialogues. Je ne comprends pas très bien que ça soit du théâtre. Ce n'est pas réellement le but visé. Je souhaite raconter une histoire et qu'on l'imagine en tête. Il y a toujours une morale à la fin. Ce qui est surprenant, je n'aime pas les pièces de théâtre. Et pourtant, vous dite que c'est théâtrale. Je ne raconte pas un roman. C'est une aventure que je souhaite écrire. Il y a quatre réalisations que j'aimerai vous partagez, mais vous êtes juste intéressé aux Pokémons. Je suis un peu déçu.

Moi idée est là. Mais de la manière dont je veux la raconter, les gens voient le contraire. C'est comme me dire que l'attaque Abri est la meilleure attaque sans me préciser à quoi il sert (son utilité). Ou encore me dire que la base de Smash Bros., ce sont les saisies alors que moi j'en fais très peu et je me débrouille largement bien. Quand je fais une fiction en épisode, il va durer très long comme la compétition Mario Kart. Je l'ai arrêté parce que plus personne ne lisait ma fiction. Il faut aussi que le forum que je fréquentais meurt assez vite. Ici, j'ai encore l'opportunité de faire vivre aux gens, mon monde imaginaire du monde Pokémon. J'ai quelques idées pour de nouveaux Pokémons. Ça reste à se développer.

Sans les dialogues, je ne pourrai plus savoir qui dit quoi. Si je me retrouve un jour avec un dialogue de 10 personnages qui parlent en même dans un même épisode, ça va être l'enfer. Pour l'instant, mes principaux sont Dash et Collin et son Lucario peu commun. Je n'ai pas dit encore si Dash avait un Pokémon en sa possession. D'ici 2 ou 3 épisodes, il y a un premier entraînement. Le Professeur Euphorbe n'est là que pour un temps temporaire. Le Professeur Noiret sera là pour suivre la progression du jeune héro et Collin sera l'accompagnateur de Dash dans sa quête pour la ligue. Je n'en dis pas plus. J'ai déjà dit l'essentiel.

Suroh
Membre
Messages : 8
Enregistré le : Dim 05 Mar 2017, 12:42

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Suroh » Mer 27 Sep 2017, 18:38

(je vais parler pour moi, je n'aime pas parler pour les autres. Donc ce n'est que mon avis, hein, pas une généralité)

Par roman, j'entendais la manière dont c'était écrit. Mon vocabulaire n'est peut-être pas assez précis, mais voilà ce que je pense :

Il y a les récits : c'est-à-dire l'immense majorité des fanfictions sur Bip, les romans et les nouvelles. C'est écrit à la manière des romans donc il y a des descriptions, de la narration et des dialogues. (qu'on me corrige si je me trompe ^^") Je ne sais pas si il y a des "lois" écrites qui imposent une forme pour ces récits mais globalement on essaie d'écrire les fanfics sur le modèle de l'écriture des romans, pour que ce soit lisible.

Je ne déteste pas les dialogues ! Loin de là ! Des dialogues bien menés peuvent durer des pages et des pages, il n'y a pas de souci. Le problème vient de la façon dont tu écris les dialogues, qui se rapproche beaucoup du théâtre (càd tu annonces le nom/prénom/surnom du personnage, puis sa réplique). Or, cette manière de faire, tu l'inscris dans ce que j'appelle un récit.

La forme de ton texte telle que tu l'as présentée est en fait un peu bancale. Ce n'est pas contre toi, c'est juste qu'à la lecture c'est beaucoup moins fluide qu'un texte écrit à la manière d'un roman avec une alternance récit / dialogue / narration. Je trouve qu'il est plus facile à lire une fiction répondant à cette trinité basique qu'une où il y a des remarques entre étoiles et des dialogues où on est obligé de se taper le nom de celui qui parle avant chaque réplique. Encore une fois ce n'est que mon avis.

Pour ce qui est des 10 personnages, honnêtement, ça sera aussi compliqué d'être clair avec ta manière de faire qu'avec celle que je te propose. Là c'est toi qui te débrouilles pour que ce soit clair x')

Cela dit, je suis peut-être mauvais pédagogue donc si tu ne parviens pas à me comprendre, ne pars pas pour autant, on est gentils quand même <3 J'essaie juste de te dire ce qui ne "va pas", surtout que ce problème est assez facile à résoudre.

EDIT après relecture de mon dernier post : D'accord, je vois pourquoi tu dis ça ! Désolé, c'est ma faute, je me suis mal exprimé. Les dialogues ne sont pas un mal, ce qui me dérangeait c'est la manière dont tu les as écrits, la forme, pas le contenu. Compare le texte que tu nous as proposé à celui que j'avais réécrit, ça illustre bien mon propos.

Lucario7
Membre
Messages : 913
Enregistré le : Sam 09 Sep 2017, 22:13

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Lucario7 » Mer 27 Sep 2017, 21:14

Ça vient du fait que nos expressions sont différentes. Vous comprenez plus ou moins ce que je dis, parce que ce n'est pas écrit de la même façon que vous espérez. Je suis un québécois. Nos expressions diffèrent par rapport aux vôtres. Par exemple, ce que vous appelez un pot pour vous, on appelle ça un ami. Votre frérot, notre frère. Soeurette, Soeur; Quelqu'un qui traverse la rue --> Un Passant; Un piéton. Quelque chose de maussade; c'est laid. Terrible = Horrible

Je suis convaincu que vous ne savez pas c'est quoi la poutine. Ou des sacres comme Ostie, Ta******!

Je vais prendre un joke bien drôle : Pour vous, taper une queue ---> Vous attendez dans une file d'attente. Si tu dis ton terme français à un Québécois, il comprendra autre de chose, mais de travers. Quand vous parlez de vos gosses, je sais que vous parlez de vos enfants. Mais un Québécois normal qui ne connaît pas les expressions française pensera que vous parlez de vos couillons. En d'autres termes : Tes Couilles. Quand on dit que quelque chose et répugnant, nous disons que c'est ''Dégueulasse'' en bon terme Québécois.

Je peux comprendre que ma façon de parler n'est exactement le même que le vôtre. C'est ce qui fait que chaque culture s'exprime différemment. On vient de vous. Mais, notre société québécoise a évolué autrement de la France.

Avatar du membre
Drayker
Membre
Messages : 2098
Enregistré le : Mer 13 Juin 2007, 13:59

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Drayker » Mer 27 Sep 2017, 21:28

Sauf que ce qui t'étais reproché ce n'était pas ton vocabulaire ou tes expressions, mais la mise en forme de tes dialogues, qui obéit aux mêmes règles au Québec et en France, règles que tu n'as pas respectées et que tu peux retrouver ici, par exemple.

Donc non, aucun rapport avec la poutine (mets de qualité s'il en est).

Avatar du membre
Cyrlight
Chef du Comité de Lecture
Messages : 1434
Enregistré le : Dim 09 Déc 2012, 19:15
Localisation : Auteuil, enfin le coeur y est
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Cyrlight » Mer 27 Sep 2017, 21:37

Je rejoins Suroh sur ce qu'il t'a dit. Le problème, c'est la manière dont tu racontes l'histoire. Toi, tu es l'auteur, tu sais donc de quoi il en retourne, mais pas nous. Nous avons besoin d'informations, de descriptions et de narration pour ça. Tu en as mis un peu, mais ça ne suffit pas pour que le lecteur visualise correctement ce à quoi tu veux nous emmener. Nous voulons savoir à quoi ressemble tes personnages, ce qu'ils pensent... Et ça, les dialogues ne le permettent pas.

Tu dis que tu détestes le théâtre, mais tu devrais feuilleter une ou deux pièces à l'occasion, sans même avoir besoin de les lire, et tu verrais que la structure de ton texte est quasiment identique. Sauf qu'une pièce de théâtre est faite pour être jouée sur scène, nous voyons les acteurs, leurs actions et s'ils sont suffisamment bons, nous lisons leurs émotions sur leur visage. Et si tu ne veux pas parler de théâtre, alors je vais te donner un autre exemple : c'est comme si on regardait un film, mais juste avec le son, sans l'image. Un peu compliqué pour suivre, non ?

(Et je rejoins aussi Drayker, qui a posté entre-temps : je ne vois pas le rapport de ta réponse avec les remarques de Suroh. Tu n'es pas le seul Québécois du site et ce n'est pas parce que nous ne comprenons pas une expression que nous allons te blâmer pour ça, encore moins si elle est usuelle dans ta culture. Tout au plus serons-nous surpris et te demanderons ce que tu as voulu dire par là.)
"La terre est la seule chose qui vaille que l'on peine pour elle, que l'on se batte, que l'on se sacrifie pour elle, parce que c'est la seule chose qui dure."
Image

Lucario7
Membre
Messages : 913
Enregistré le : Sam 09 Sep 2017, 22:13

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Lucario7 » Jeu 28 Sep 2017, 02:32

Cyrlight a écrit :Je rejoins Suroh sur ce qu'il t'a dit. Le problème, c'est la manière dont tu racontes l'histoire. Toi, tu es l'auteur, tu sais donc de quoi il en retourne, mais pas nous. Nous avons besoin d'informations, de descriptions et de narration pour ça. Tu en as mis un peu, mais ça ne suffit pas pour que le lecteur visualise correctement ce à quoi tu veux nous emmener. Nous voulons savoir à quoi ressemble tes personnages, ce qu'ils pensent... Et ça, les dialogues ne le permettent pas.

Tu dis que tu détestes le théâtre, mais tu devrais feuilleter une ou deux pièces à l'occasion, sans même avoir besoin de les lire, et tu verrais que la structure de ton texte est quasiment identique. Sauf qu'une pièce de théâtre est faite pour être jouée sur scène, nous voyons les acteurs, leurs actions et s'ils sont suffisamment bons, nous lisons leurs émotions sur leur visage. Et si tu ne veux pas parler de théâtre, alors je vais te donner un autre exemple : c'est comme si on regardait un film, mais juste avec le son, sans l'image. Un peu compliqué pour suivre, non ?

(Et je rejoins aussi Drayker, qui a posté entre-temps : je ne vois pas le rapport de ta réponse avec les remarques de Suroh. Tu n'es pas le seul Québécois du site et ce n'est pas parce que nous ne comprenons pas une expression que nous allons te blâmer pour ça, encore moins si elle est usuelle dans ta culture. Tout au plus serons-nous surpris et te demanderons ce que tu as voulu dire par là.)


J'y pensais du coup après avoir posté ma suite de ma fiction. J'oublie des détails. Ça fait vraiment longtemps que je n'ai plus écrit. Je suis un peu rouillé.

Je n'aime pas me faire dire mes défauts. J'essaye de faire des efforts, mais ce n'est jamais parfait. Tant ces temps-là, je préfère me taire à jamais et ne pas parler de mes problèmes. Que me suggérez-vous pour que je m'améliore? Plus de descriptions pour décrire les personnages? Moins de dialogues? J'aimerai savoir si c'était mieux que le premier texte.

Suroh
Membre
Messages : 8
Enregistré le : Dim 05 Mar 2017, 12:42

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Suroh » Jeu 28 Sep 2017, 06:49

... Dame.

"Que me suggérez-vous pour que je m'améliore? Plus de descriptions pour décrire les personnages? Moins de dialogues? J'aimerai savoir si c'était mieux que le premier texte."

Entendons-nous bien : le problème n'est PAS le contenu. Tu peux écrire des descriptions des 15 kilomètres comme Balzac ou alors des dialogues qui s'étendent sur des pages ou alors snober l'un et l'autre pour n'avoir qu'un immense récit parcouru de brèves descriptions. On s'en fou, c'est TON choix, c'est TON bouquin.

Tu n'as pas l'air de saisir ce qu'on te reproche, en fait. Ce qui est dérangeant dans ton écrit c'est :
- les étoiles
- les noms des personnages qui sont annoncés
- l'absence totale d'incise
- l'absence de phrase, parfois, justement à cause des mots/bouts de phrase entre étoiles qui ne permettent pas d'avoir une lecture fluide

C'est ça qui dérange, pas tes expressions, la quantité de dialogue, de narration ou de récit. Certes, il est bon d'avoir un équilibre mais tu fais bien ce que tu veux, on va pas te dicter la manière dont tu vas écrire ton roman là-dessus.

C'est comme si tu remplaçais les signes "+" et "-" et "=" dans une équation de maths par d'autres qui ne sont pas usuels ; et que tu nous la proposais ainsi rédigée. Certes, ton équation pourrait être juste mais on ne la comprendrait pas, ou alors il nous faudrait faire un effort inutile de plus pour reconvertir tous tes signes. En somme, tu ne donnes pas envie d'être lu car tu ne te ranges pas dans le moule ; moule qui laisse, je pense, quand même pas mal de marge. Tu vois l'idée ?

Avatar du membre
Cyrlight
Chef du Comité de Lecture
Messages : 1434
Enregistré le : Dim 09 Déc 2012, 19:15
Localisation : Auteuil, enfin le coeur y est
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Cyrlight » Jeu 28 Sep 2017, 09:00

En fait, le meilleur conseil qu'on puisse te donner, c'est : ouvre des romans, ouvre des pièces de théâtre, et regarde à quoi ça ressemble. Pour le moment, ce que tu fais me donne l'impression d'être une sorte d'hybride entre les deux.
"La terre est la seule chose qui vaille que l'on peine pour elle, que l'on se batte, que l'on se sacrifie pour elle, parce que c'est la seule chose qui dure."
Image

Hiroishi
Membre
Messages : 1
Enregistré le : Lun 16 Oct 2017, 21:08

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Hiroishi » Lun 16 Oct 2017, 21:09

Bonjour ! J’aimerai quelques conseils pour améliorer ma façon d’écrire ! :) Voici la situation initiale de la première fanfic que j’aimerai écrire :

La Mimiquite {One-Shot}

La vie de Mark a changé le jour où il trouva une mystérieuse pierre évolutive encore jamais découverte auparavant. Il semblerait qu’elle permette de faire évoluer Mimiqui, un mystérieux Pokémon caché sous un déguisement. Cette pierre permettrait-elle de découvrir la véritable identité de celui-ci ?


Le soleil venait de se lever mais Mark était déjà debout depuis un certain temps. C’était pour lui un jour très spécial car c’était la première fois qu’il allait partir loin de chez lui avec l’école. Son professeur avait prévu un voyage dans le but de découvrir la nature et surtout de se rapprocher des Pokémon, car cela fait 3 ans que Mark étudie dans le but de devenir dresseur, mais il n’a jamais touché ne serait-ce qu’un seul Pokémon sauvage… Il ne tenait plus en place, l’excitation de partir à l’inconnu et de peut-être découvrir des Pokémon spéciaux rendait ses jambes incontrôlables, il ne pouvait pas s’empêcher de les gigoter même assis prenant son déjeuner. Ses parents dormaient encore, ce qui était logique car il était à peine 5h50. La maison était plongée dans un silence religieux. Le tic-tac de l’horloge faisait penser à une scène de film d’horreur, mais Mark n’en était pas le moins du monde apeuré, ses pensées le distrayaient bien assez.

Une fois sa tartine engloutie, il décida d’aller se préparer. Il prit dans son sac l’Honor ball que son père lui avait offert la veille et qu’il avait probablement reçu en cadeau en achetant un lot de Poké Ball, une gourde remplie d’eau, un anorak au cas où la météo changerait brutalement, son casse-croûte et son téléphone pour envoyer des nouvelles à ses parents toutes les deux heures comme ils lui avaient demandé. Il prit aussi un bloc de feuille et un bic car son professeur avait demandé que ses élèves prennent des notes sur ce qu’ils allaient voir, et que leurs observations allaient faire l’objet d’une interrogation écrite le jour de leur retour. Il mit ses plus belles bottes que sa mère lui avait achetées pour l’occasion, des vêtements pas trop épais car le soleil d’été pouvait devenir très lourd à Alola et sa montre GPS au cas où il se perdrait.



Lorsque sa mère se leva, il était déjà prêt à attendre sur une marche d’escalier.
-« Mais enfin Mark, s’exclama-t-elle, qu’est-ce que tu fais debout à cette heure-ci ? Le départ du train est prévu pour 8h00, il est encore beaucoup trop pour partir !
-Je sais, répondit-il, mais je n’ai pas réussi à fermer l’œil de la nuit… Je suis tellement excité maman ! Je vais enfin pouvoir découvrir ce que c’est d’être un dresseur le temps d’une journée ! J’arriverai peut-être même à attraper un Pokémon légendaire ! »

L’enthousiasme de son fils faisait bien rire sa mère, mais elle ne voulut pas le contredire de peur de lui faire de la peine. Il était encore jeune et les yeux remplis d’étoiles mais il allait bien vite se rendre compte de ce qu’est réellement la vie de dresseur se dit-elle. Elle préféra donc acquiescer d’un petit sourire en coin avant d’aller préparer son café.



L’heure à laquelle le groupe allait partir se rapprochait de plus en plus. La nonchalance de sa mère commençait à énerver Mark qui lui répétait sans arrêt qu’il fallait absolument se dépêcher, sans quoi le train partirait sans lui. Il faisait des allés-retours incessants dans le hall d’entrée de sa maison pendant que sa mère finissait à son aise de regarder les nouvelles publications Instagram de ses amies. Elle finit par se lever et prendre ses clefs de voiture quand l’horloge sonna 7h30 et le duo partit.



Après un trajet sans ambouteillages qui dura à peu près 10 minutes ils arrivèrent à la gare de Malié où les trois quarts de la classe ainsi que le professeur et deux assistantes attendaient. Mme Clark, son institutrice, leva les yeux lorsque la voiture s’approcha du parking et inscrit quelque-chose dans son carnet lorsque Mark sortit de la voiture. Ce dernier courut vers sa bande d’amis juste après avoir fait un rapide signe de la main à sa mère qui partit peu de temps après.

-« T’as pas oublié de prendre des Balls au moins, demanda son meilleur ami Rufus ?
-Bien sur que non, j’ai pris la ball blanche super rare que mon père ma offert dont je t’avais parlé la dernière fois ! Paraît-il elle multiplie les chances d’attraper un Pokémon légendaire par 10 !
-C’est des bêtises, interrompit Alan le doubleur que Mark n’apprécie pas trop, ta ball elle est aussi nulle que une PokéBall basique ! C’est pour ça qu’ils la donnent gratos au magasin, elle vaut que dalle ! Ma ChronoBall à moi elle est super puissante ! Elle devient super efficace si je fais durer le combat !
-Essaye un peu de faire durer un combat avec un Pokémon fabuleux plus de 3 tours est tu reviendras parler, ironisa Mark ! Sans Pokémon tu y arriveras jamais ! »

C’est sur ces paroles qu’Alan sortit de sa poche une petite SuperBall qu’il lança au loin. La Ball s’ouvrit laissant s’en échapper un petit Dedenne.

-« Tu disais gros nul, rétorqua-t-il ?
-Quoi, c’est avec ça que tu comptais m’impressionner, plaisanta Mark, c’est une blague j’espère ! Tu penses vraiment que tu parviendras à faire quoi que ce soit avec ce tout petit truc ? Ton Dedenne il va se faire défoncer du premier coup tu vas rien comprendre mon gars ! »

Alan s’avança le poing serré vers Mark. Le reste de la bande était prêt à intervenir quand soudain, la prof invita le groupe à monter dans le train. Les deux se regardèrent fixement dans les yeux durant quelques secondes avant de suivre le reste des élèves.



Le train venait de démarrer pour un long trajet de plus de deux heures qui allait amener le groupe de 20 élèves à Clémenti-Ville dans la région de Hoenn en passant par le très populaire « Tunnel tube de verre », un tunnel passant sous l’eau et entièrement constitué de verre. La mère de Mark, prof d’histoire, lui avait longtemps parler de cette merveille architecturale et de sa construction qui dura presque 10 ans. Elle lui avait raconté que c’était la Sylph SARL, une grande entreprise, qui avait orchestré la construction du tube de plus de 200 Km.

-« Les gars, dit Sacha l’ami d’enfance de Mark, ‘paraît que la prof va nous laisser un temps libre de trois heures dans un bois près de Clémenti-Ville et que dans ce bois c’est blindé de Pokémon sauvages ! Y’a même des Pikachu à c’qu’on raconte ! »

Sur ces paroles, les yeux de Mark s‘écarquillèrent. La race des Pikachu avait acquis une très grande notoriété grâce au tout premier maître de la Ligue des titans, Sacha Ketchum, qui en possédait un. De plus Mark en était fan car pour lui, arriver à un tel exploit, et ce à seulement 17 ans, ça relevait du génie. La ligue des Titans avait été formée par l’ensemble des régions du monde afin de déterminer le plus puissant dresseur du globe, et elle n’a accueilli depuis sa création il y a 70 ans à peine 4 champions, car Sacha Ketchum a conservé son titre pendant plus de 45 ans avant de décéder à l’âge de 62 ans. C’est pour cela qu’il rêvait depuis tout petit d’acquérir un Pikachu.

-« Tu dis n’importe-quoi, enchaîna Rufus, y’a que des Pokémon insecte dans ce bois à ce qu’on m’a raconté. C’est pas avec ça qu’on deviendra un jour maître de quoi que ce soit !
-Les Pokémon insecte ils gèrent, répondit Sacha, t’as pas vu Cizayox et Genesect ? Ils ont trop la classe !
-Je suis pas sur qu’il y ait ce genre de Pokemon Insecte dans ton bois tout pourri tu sais, continua Rufus, y’a que des Chenipan et des Aspicot à mon avis.

Arck
Membre
Messages : 1
Enregistré le : Lun 20 Nov 2017, 16:28

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Arck » Lun 20 Nov 2017, 16:30

Bonjour, actuellement je suis en train de créer un BD Pokémon sur le thème du Donjon mystère.

Comment je peux la partager?

Avatar du membre
Drayker
Membre
Messages : 2098
Enregistré le : Mer 13 Juin 2007, 13:59

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Drayker » Lun 20 Nov 2017, 17:08

Ça aurait plus sa part dans la section Fanarts, je pense. Tu dois pouvoir la poster sur ta Galerie de l'Espace Membre - ou au pire, sur ton blog.

LIEM ^^
Membre
Messages : 13
Enregistré le : Mar 19 Déc 2017, 18:41

Re: Essais aux fanfics

Messagepar LIEM ^^ » Mar 19 Déc 2017, 18:51

Voici le début de ma fanfic : La malédiction


Tout les deux, on a grandi et voyagé ensemble. Lorsqu'on s'est rencontré, chacun a compris les sentiments de l'autre et on est vite devenu inséparable. Elle était toujours prête à tout pour moi ...
Mais tout a changer le jour où j'ai accepté ce stupide défi.

Avec des amis, on s'était rendus dans la montagne de glace. À l'époque, j'adorais démystifier les légendes de ce genre de lieux, tout comme eux. On racontait que la montagne était un passage entre notre monde et un autre, peuplé uniquement de Pokémon.

Mais ce pourquoi on était là, c'était le Feunard qui vivait là-bas. Les légendes qui entourent ce Pokémon sont tellement nombreuses que je pourrais pas toutes les citer, et celles entourant celui que nous allions rencontrer l'étaient encore plus. Nous avions fait un pari. Celui qui arriverai à toucher sa queue pour prouver que rien ne se passerait gagnait le poste de chef de la bande. On s'est rué vers la montagne. Elle était à mes côtés, elle y était tout le temps, elle n'aurait voulu m'abandonner pour rien au monde. Tout les deux, nous nous sommes aventurés dans une caverne, les parois glacées faisaient comme des miroirs, et donnaient l'impression d'une multitude de mondes qui nous entourent. C'était peut-être de là que venait la légende ...

Quand nous sommes sortis, un autre magnifique spectacle s'offrait à nous. Des aurores boréales aux couleurs de l'arc-en-ciel qui dansaient dans le ciel comme un voile mystérieux. On s'est assis dans la neige, et on a admiré le spectacle, malgré le froid. Puis on s'est remis en route. On avait un Feunard à trouver après tout ! Et on l'a trouvé ...


Il était installé sur un rocher un peu plus loin. Lorsque je l'ai vu j'ai foncé sur lui. Il a voulu m'esquiver mais j'ai réussi à m'accrocher à sa queue. À ce moment là, on aurait dit que le monde se refermait autour de nous. Le ciel est devenu sombre et orageux, les aurores boréales formaient comme un mur violet autour de nous. Nous ne pouvions plus nous échapper. J'ai alors entendu une voix comme si elle résonnait dans ma tête.

Tu seras maudit, humain.

Le Feunard s'approchait de moi, entouré d'une aura nébuleuse. Mais elle s'interposa entre nous et me protégea. À cet instant, je vis une brèche dans la barrière et je m'y suis engouffré en vitesse. J'ai pris mes jambes à mon cou.

Cependant, alors que je fuyais, d'un coup, j'ai été tout simplement incapable de bouger. De nouveau, cette voix résonna dans ma tête.

Humain ... tu m'as déçu ... La punition que je te réserve sera terrible.

Puis plus rien, tout semblait être revenu à la normale. Je suis revenu en arrière. Je n'ai pas retrouvé Feunard, mais seulement le corps inerte de ma partenaire. Je l'ai prise dans mes bras et je me suis mis à pleurer et à crier.





Si vous trouvez des fautes, dites le moi mais ne me dites pas où elles sont ( je voudrais être capables de les corriger moi même).

Avatar du membre
Lief97
Membre
Messages : 289
Enregistré le : Lun 02 Nov 2015, 18:45
Localisation : Quelque part dans les Spires de l'Imagination.

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Lief97 » Mar 19 Déc 2017, 19:09

Les fautes corrigées, j'en ai probablement manqué : "Tous les deux", "mais tout a changé", "je ne pourrais pas toutes".

Le premier problème dans ton texte, c'est que les dialogues ne sont pas différenciés de la narration. Tu peux mettre des — ou des guillemets, à toi de voir. Ça rendra les choses plus claires au premier coup d'oeil.
L'autre problème, c'est que tu alternes sans cesse entre récit au présent et au passé. Il faut choisir l'un ou l'autre. Par exemple à la fin "Je suis revenu en arrière" devrait être au passé simple "Je revins en arrière", entre autres.

Ce n'est qu'un aperçu, je ne peux que difficilement juger ton histoire, mais j'ai l'impression que la partie de recherche dans la montagne était trop rapide. J'ai déjà lu pas mal de reprises de l'histoire de PDM aussi, et notamment de l'histoire de Gardevoir et Ectoplasma, mais pourquoi pas !
"Ne confonds pas le rêve et l’Imagination.
Si le premier vient à toi de son propre chef, c’est volontairement que tu décides d’arpenter la deuxième."

Les Âmes Croisées, Pierre Bottero.

Mes fanfics

LIEM ^^
Membre
Messages : 13
Enregistré le : Mar 19 Déc 2017, 18:41

Re: Essais aux fanfics

Messagepar LIEM ^^ » Mar 19 Déc 2017, 22:00

Je vais corriger ces fautes ...

Et pour les dialogues c'est un oubli de ma part : je les avais mis en italique ( parce que c'est de la télépathie ), mais les dialogue entre des personnage normaux sont presentés avec des guillemets.

Par contre, je n'ai pas compris au sujet des temps. Il me semble que je n'ai jamais utilisé le présent (sauf dans les dialogues), seulement l'imparfait, le passé simple (trèèès rarement parce que c'est plus trop utilisé dans le langage courant) et le passé composé ...

Pour l'histoire, c'est vrai qu'elle est assez classique, mais je voulais y ajouter ma touche personelle ...

Zaid976
Membre
Messages : 2
Enregistré le : Sam 23 Déc 2017, 13:14

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Zaid976 » Sam 23 Déc 2017, 16:51

Bonjour, je suis nouveau sur Pokebip et j'aimerais me lancer dans l'écriture d'une fanfic. Voici l'une des idées qui m'ai venu, j'aimerais savoir ce que vous en penser pour savoir si je dois continuer ou opter pour plus original. En vous remerciant d'avance d'avoir prit le temps de lire et de me répondre.

Dans un monde où les arènes et les ligues Pokémon possèdent des niveaux exceptionnels, les maîtres Pokémon ainsi que les chefs d’arènes ayant perdu peu à peu l’envie de combattre des dresseurs inexpérimentés et faibles ont décidés qu’ils n’affronteraient que les dresseurs les plus puissants, ceux qui s’élèvent au-dessus des plus faibles, c’est alors qu’a été créé le conservatoire des dresseurs.

Marcel WALLACE un jeune homme de 16 ans dont les parents dirigent un petit club de combat Pokémon à Bonville, se proclame comme étant le meilleur dresseur Pokémon du monde après son père pour lequel il voue une féroce rivalité. Après un énième combat contre celui-ci, le père de Marcel ayant décelé une nette progression dans la manière de combattre de son fils depuis leur premier combat, décida de l’envoyer au conservatoire des dresseurs avec le défi d’en ressortir plus fort que tous les autres participants. Marcel se lance alors à la conquête de la plus grande institution de combat Pokémon du monde, là-bas le jeune homme sera rapidement ramené à la réalité du cruel monde des dresseurs Pokémon…

Avatar du membre
Lief97
Membre
Messages : 289
Enregistré le : Lun 02 Nov 2015, 18:45
Localisation : Quelque part dans les Spires de l'Imagination.

Re: Essais aux fanfics

Messagepar Lief97 » Sam 23 Déc 2017, 17:30

C'est assez difficile de donner un avis uniquement sur un synopsis... vu comme ça, ça m'a l'air plutôt bien, même si je manque un peu d'infos x)
"Ne confonds pas le rêve et l’Imagination.
Si le premier vient à toi de son propre chef, c’est volontairement que tu décides d’arpenter la deuxième."

Les Âmes Croisées, Pierre Bottero.

Mes fanfics

LIEM ^^
Membre
Messages : 13
Enregistré le : Mar 19 Déc 2017, 18:41

Re: Essais aux fanfics

Messagepar LIEM ^^ » Sam 23 Déc 2017, 20:00

J'ai corrigé deux-trois trucs, et j'ai continué un peu l'histoire. Je voudrais avoir un nouvel avis ....

Spoiler :
Tous les deux, on a grandi et voyagé ensemble. Lorsqu'on s'est rencontré, chacun a compris les sentiments de l'autre et on est vite devenu inséparable. Elle était toujours prête à tout pour moi ...
Mais tout a changé le jour où j'ai accepté ce stupide défi.

Avec des amis, on s'était rendus dans la montagne de glace. À l'époque, j'adorais démystifier les légendes de ce genre de lieux, tout comme eux. On racontait que la montagne était un passage entre notre monde et un autre, peuplé uniquement de Pokémon.

Mais ce pourquoi on était là, c'était le Feunard qui vivait là-bas. Les légendes qui entourent ce Pokémon sont tellement nombreuses que je ne pourrais pas toutes les citer, et celles entourant celui que nous allions rencontrer l'étaient encore plus. Nous avions fait un pari. Celui qui arriverai à toucher sa queue pour prouver que rien ne se passerait gagnait le poste de chef de la bande. On s'est rué vers la montagne. Elle était à mes côtés, elle y était tout le temps, elle n'aurait voulu m'abandonner pour rien au monde. On a cherché longtemps dans la grotte, toute la journée, jusqu'à la nuit. Tout les deux, nous nous sommes finalement aventurés dans une caverne où des parois glacées nous reflétaient tel des miroirs, et donnaient l'impression d'une multitude de mondes qui nous entourent. C'était peut-être de là que venait la légende ...

Quand nous sommes sortis, un autre magnifique spectacle s'offrait à nous. Des aurores boréales aux couleurs de l'arc-en-ciel qui dansaient dans le ciel comme un voile mystérieux. On s'est assis dans la neige, et on a admiré le spectacle, malgré le froid. Puis on s'est remis en route. On avait un Feunard à trouver après tout ! Et on l'a trouvé ...


C'en était presque trop facile ... Il était simplement installé sur un rocher juste un peu plus loin. Lorsque je l'ai vu j'ai foncé sur lui. Il a voulu m'esquiver mais j'ai réussi à m'accrocher à sa queue. À ce moment là, on aurait dit que le monde se refermait autour de nous. Le ciel est devenu sombre et orageux, les aurores boréales formaient comme un mur violet autour de nous. Nous ne pouvions plus nous échapper. J'ai alors entendu une voix comme si elle résonnait dans ma tête.

"Tu seras maudit, humain."

Le Feunard s'approchait de moi, entouré d'une aura nébuleuse. Mais elle s'interposa entre nous et me protégea. À cet instant, je vis une brèche dans la barrière et je m'y suis engouffré en vitesse. J'ai pris mes jambes à mon cou.

Cependant, alors que je fuyais, d'un coup, j'ai été tout simplement incapable de bouger. De nouveau, cette voix résonna dans ma tête.

"Humain ... tu m'as déçu ... La punition que je te réserve sera terrible."

Puis plus rien, tout semblait être revenu à la normale. Je suis revenu en arrière. Je n'ai pas retrouvé Feunard, mais seulement le corps inerte de ma partenaire. Je l'ai prise dans mes bras et je me suis mis à pleurer et à crier.

Je l'ai ramenée à notre campement, proche d'un village du pied de la montagne. En arrivant, la première chose que me demanda l'un de mes amis était :

" Hé ! Tu l'as trouvé le Feunard ? "

Je n'ai même pas eu le courage de dire la vérité. J'ai prétendu un accident qui avait entraîné la mort de ma partenaire. Mes soi-disant amis, plutôt que d'essayer de comprendre ma douleur, tentèrent chacun leur tour de me rassurer sans succès.

" Bah ... tu sais les pokémon c'est comme les femmes, une de perdue dix de retrouvées !

- Puis il était pas si puissant que ça ...

- Si ça te rassure, on peut te prêter l'un des nôtres. Et puis ...

- Assez !"

Je leur ai coupé la parole. Mon sang n'a fais qu'un tour. Je n'en pouvait plus, je me sentais seul face au monde entier. J'ai laissé exploser ma rage.

" Vous pouvez pas comprendre ! Gardevoir était plus qu'un simple pokémon pour moi ! Elle était ma partenaire, ma confidente, ma sœur ! Oui, je tenais à elle comme si c'était ma sœur ! Et personne, et surtout pas vous, ne pourras jamais la remplacer !"

Et sur ces mots, je suis parti en courant le plus loin que j'ai pu.

Je suis allé enterrer le corps de Gardevoir au pied du mont. Je n'ai même pas réussi à remonter là-haut pour lui rendre le dernier hommage qu'elle aurait mériter. Je n'ai jamais été particulièrement courageux, mais ce jour-là j'ai été lâche, et ma lâcheté m'a coûté la vie de ma compagne de toujours, la honte face à mes amis, et même bien plus encore ...

Les nuits qui ont suivi, je n'ai pas fermé l’œil. Je me sentais très mal de ce que j'avais fait. Ou plutôt de ce que je n'avais pas fait. Quand j'arrivais à dormir un peu, j'étais agité par d'horribles cauchemars. Je revoyais Feunard et Gardevoir face à face. J'imaginais la douleur qu'elle devait ressentir. Et j'avais l'impression que quelqu'un m'observait et me jugeait dans mon dos.

Le temps a passé mais ma blessure ne s'est pas refermée ... Au contraire c'est devenu de pire en pire ...

J’ai été hanté en permanence par ce cauchemar. La nuit, comme le jour, j’y pensais tout le temps, sans arriver à m’en détacher. Ma vie était devenue un véritable enfer. Alors j’ai commencé à chercher du soutiens. J’ai tout essayé : thérapies, séances avec des psychologues, hypnoses … rien ne marchait. Je supportait de moins en moins ce poids et j’avais l’impression qu’il devenait de plus en plus lourd pour moi. Au bout d’un an, je me suis rendu me recueillir sur la tombe de Gardevoir et j’ai prié pour elle. Je n’aurais jamais fait ça avant mais le surnaturel ne me semblait plus si étranger, je voulais croire qu’elle avait droit à une seconde chance dans un monde meilleur. J’ai pleuré un moment, j’aurais presque voulu la rejoindre. Puis j’ai ressenti quelques choses de plus profond. Tout ça c’était la faute de ce Feunard ! Il m’avait tout pris ! Et il allait me le payer … De toutes façon, je n’avais plus rien à perdre.

J’ai gravi de nouveau la montagne, et j’ai retrouvé l’endroit où je l’avais rencontré. Au début, il ne s’est rien passé, puis de nouveau la brume, les nuages et les aurores sont apparus, et j’ai vu au dessus de moi, trônant sur un rocher, mon ennemi. Feunard. J’ai voulu lui sauter dessus pour le piéger, le torturer, le tuer, accomplir ma vengeance. Il s’est contenté de descendre de son piédestal et de me juger de son regard brûlant. Il avait le don de m’énerver celui-là ! Je lui ai hurlé dessus et il s’est enfui. J’étais étrangement à la fois satisfait de lui avoir fait peur et dégoutté de ne pas lui avoir fait payer plus cher. Mais j’ai rapidement compris que ce n’était pas de moi qu’il avait eu peur. Mon cri avait provoqué une véritable avalanche juste au dessus de nous. Je n’ai pas été assez rapide pour me mettre à l’abri. J’ai été totalement emporté dans cette masse de neige, dans laquelle je pouvais à peine respirer, et je me suis évanoui.


Je ne sais pas combien de temps je suis resté inconscient. En fait, dire que j’étais "inconscient" n’avait pas vraiment de sens. Quand je me suis "réveillé", pendant un instant, j’ai été un peu perdu, comme si je sortait d’un rêve étrange. Mais tout ce que j’avais vécu était bien réel. Où étais-je donc ? Autour de moi, il n’y avait que le noir total, le silence parfait, le froid absolu, le vide. Ou plutôt j’étais privé de tout mes sens, je ne ressentait plus rien qui venait de l’extérieur, ni lumière, ni sons, ni odeur, ni chaleur. Je n’arrivais même pas à sentir ou à bouger mon corps.

Mais je ressentais tout ce qui venait de l’intérieur de moi. Ma tristesse, ma colère, mes peur, ma joie perdue. Je me suis laissé aller à la nostalgie et je me suis rappelé de tout les bons moments que j’avais passé avec ma partenaire. C’était la seule chose à laquelle je voulais me rattacher, j’aurais voulu effacer tout le reste. Rien avant elle, rien après, et seulement elle quand elle était encore là. J’ai entendu une voix qui m’a dit de me libérer et il m’a semblé que c’était la sienne. À cet instant, je me suis dispersé. Au sens littéral : j’avais l’impression d’être partout et nulle part à la fois. En me rassemblant, j’avais effacé toute trace de ce que j’avais été. Il ne me restait que deux choses. Un nom et un sentiment. Gardevoir. L’amour.

Ce sentiment de plénitude qui m’a envahi à ce moment c’est brisé d’un seul coup. Une autre voix qui me semblait familière m’a dit que je n’avais pas le droit d’oublier si facilement. Et quelques autres souvenirs me sont remonté immédiatement. J’avais été humain. J’étais responsable de la mort de quelqu’un. Le pire, c’est que ça ne m’a pas gêné. Je m’en fichait. Et mes autres souvenirs me reviendraient petit à petit, tant mieux. Mais j’allais quand même profiter de ma nouvelle vie.


Retourner vers « Fanfics »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité