Essais aux fanfics

Discutez des fictions Pokémon, ou toutes oeuvres écrites basées sur l'univers Pokémon.
Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » lun. 06 avr. 2015, 02:22

3ème chapitre un peut révélateur (et qui donne faim au début)

Chapitre 3 : Un fou qui révèle tous !

Nos héros continuent leur voyage à travers Kalos pour y tenter de déccrocher les 8 badges ainsi que le trophé de la ligue. Tom voyage désormais au côté d'Aurore, une coordinatrice qui veut changer temporairement de vie pour partir à l'aventure. Maintenant elle fait parti du groupe et compte bien surpasser Tom avec ses Pokemon de Kalos.
- Dit-moi, demanda Tom, quel sont les Pokemon que tu as capturés ici, à Kalos ? A part ton Tiplouf évidemment.
- Eh bien c'est une surprise ...
- Typhlosion ? demande-t-il.
- Non, je l'ai rendu au professeur Sorbier, répondit Aurore.
Soudain l'oeuf que Tom transporte s'illumine.
- Ah, on dirait qu'il va éclore ! faisais remarquer Roussil.
Maintenant c'est l'autre qui s'illumine avant qu'ils ne reprennent leur apparance initiale.
- Ah, c'est n'était qu'un leur, pensa Tom.
- Non, reprit Aurore, ça veut juste dire qu'il vont très bientôt éclores tout les deux.
Ils reprennent aussitôt la route et arrive dans une petite ville appeler Rosville.
- Tien, faisais remarquer Roussil, c'est le seul endroit ou on peut passer pour traverser le lac à partir du bateau qui se trouve derrière la ville sur l'ile d'en face, Rosîle.
- Mais comment tu sait ça toi ? demanda Tom.
- Tu sait, j'ai juste pris un guide de Kalos gratuit, qui sont exposés à côté du guichet du centre Pokemon. J'en ai pris un avant de partir pour arriver ici.
- Fait voir, demanda Aurore, oui notre bateau est bel et bien sur la Rosîle derrière le grand pont qui traverse une toute petite partie du lac Rose.
- Le lac Rose ? Demanda Tom intrigué.
- Oui, repondit Roussil, on l'appele comme ça car l'eau brille tellement au contact des rayons du soleil, parce qu'on est quand même dans une vallée et c'est le seul lac du coin qui fait un trou dans cette chaîne de montagne, et ce sont ces rayons du soleil qui rendent l'eau d'une couleur rosâtre.
- Roussil, y a quand même un pont d'au moins un kilomètre qui nous sépare de l'île, du port et du ferry.
- D'ailleurs on dit que c'est le seul port du coin et qu'il nous emmène en face, au port de Watoru. La traversée dure environ une heure.
- Tien, ou est Aurore ?
- Youhou les garçons ! Je suis là, vous venez ?
- On arrive ! crièrent-t-il en choeur avant de ce précipiter dans la foulée jusque chez Aurore.
- Quand part le bateau ? demande Aurore.
Roussil regarde dans le guide.
- Dans deux heures c'est le nôtre, déclara-t-il.
- Alors si on allait au restaurant, c'est la journée gratuite si on mange beaucoup, demande Aurore.
- Et tu mange beaucoup toi ?
- Oui évidemment, et il y a même de la nourriture Pokemon rien que pour toi Roussil.
- Euh ...
- Quoi, mais ça va pas ? J'ai horreur de la nourriture Pokemon, je la supporte pas, et de toute façon je mange humain, alors c'est pas quelques pâtisseries, hamburgers ou nouilles qui vont m'arrêter ! Et puis j'ai très faim moi aussi, alors allons y !
- Je suis d'accord avec lui allons y, dit Tom.
Un fois arrivé au restaurant, ils découvrent qu'une foule de gens les attendaient de pied ferme. Une jeune femme plutôt mince les saluats et leur montra une table ou s'assoir. Tom demanda si les Pokémon étaient acceptés hors de leur pokéballs, à l'intérieur du restaurant et lui dit qu'il est même recommandé de les sortir, du moment qu'il ne dépasse pas les deux mètres de hauteur et les cents kilos, sinon se sera à l'exterieur, et du moment qu'il ne fait aucun dégats. Tom sort ses Pokémon mais pas Aurore, elle veut pas. Tom insiste, mais elle refuse.
- Bon tant pis, tu sais pas ce qu'ils ratent.
- Je prend un Sushi-Coton façon rilette avec du pilipili, annonce Roussil.
- Pourquoi coton ? demanda Tom.
- Tom, c'est fait en nuage comme du coton, expliqua Aurore.
- Haaaaa ... je comprend.
- Moi je prend ça !
- Et moi, ca, ca, ca, ca, et ca, commanda Tom
- Je prend note cher client, l'addition sera nulle pour aujourd'hui.
La serveuse rappar en pensant : Mon dieu, un Roussil qui parle !
Puis elle revient plus tard avec toute une flopée de plats tous plus appétissants les uns que les autres, et s'érit :
- Bon appétit.
Le serveuse repart tandis que nos héros mangent comme s'ils n'avaient pas mangés depuis des jours et s'enpifrent autant qu'ils peuvent.
Finalement après 3 services de plats remplis a ras bord avec cinq minutes et douze secondes au compteur pour chaques services, ils n'ont finalement plus faim, car les plats son vides et les ventre, plein, ils sortent du restaurant tout balonné.
- J'ai trop mangée ... burp, rotta Aurore.
- Pareil, continua Tom.
- Nos ventres ont doublés de volume, faisais remarquer Roussil.
- Viiiiic ...
- Je vois que toi aussi tu t'es bien régalé Victini, dit Tom en carressant Victini.
- Ben après des nuggets, hamburgers, frites, poissons panés, légumes, fromages et patisseries pour le dessert, je doute que nous ayont encore faim, dit Roussil.

Pendant qu'ils se dirigent vers le pont, la serveuse retourne vers les cuisines et apperçoit Olivier, une de ses cuisiniers faire des choses bizarres et va lui parler.
- Olivier, qu'es ce que tu fait la tout seul, tu devrait manger en pause toi aussi.
- Euh ... Cécile, j'ai quelque chose à te dire, en privée. Viens sortont.
- Je te suis mais que veut tu me dire ?
Ils sortent du restaurant par la porte de service et attérissent dans un parking.
- Je ne veut pas que tu me vire, Cécile !
- Mais pourquoi tu voudrais que je te renvoie ?
- POUR CA !
Une machine sortant de nulle part s'empare de Cécile et l'enferme dans une cage en plexiglas. Tout le monde entent Cécile criéer et nos héros se précipitent afin de sauver Cécile, de l'infâme Olivier qui jouait la comédie pour attirer nos héros dans son piège.

Olivier révèle qu'il est en fait un clone faisant parti de la douzième division de la team univers, avant d'emener Cécile avec lui sur le pont avant que nos héros ne le poursuive et tombe dans son second piège.
- Non ! Le pont s'éffondre devant nous, impossible d'avancer plus, rebroussont chemin, ordonna Tom.
Malheureusement son coup était bien calculé et la partie du pont derrière nos héros s'éffondre elle aussi, leur laissant une infîme partie pour attaquer le soldat clone.
Soudain quelqu'un sugit du fond de l'eau avec un navire ressemblant à un porte-avion insubmerssible qui aspire et avale la machine du clone.

Nos héros décident de sauter et pénètrent tous dans la cale du navire qui se mis en mouvement en direction de Watoru en plongeant. D'autre soldats clone arrivent pour les mettres hors d'état de nuire. Le navire tangue.
Nos héros combatèrent donc les soldats avec des Pokémon.
- Qu'est ce que ..., s'intérroga Tom.
- Mais ? Nos pokéball ne fonctionne pas ! fait remarquer Aurore.
- Hahahahahaha, c'est maintenant que vous vous rendez compte que vous venez de vous faire avaler tout cru ? dit un soldat en ricannant.
- Quoi ? Non ... im-im-impossible, s'exaspèra Tom.
- Eh oui, nous avons un brouilleur haute fréquence qui neutralise les pokéballs, alors que nous, soldat, allons nous battre a main nu ! dit un autre soldat.
- Mais vous êtes qui au juste ? demanda Tom en colère.
- Tiplouf attaque Siphon !
Il ne passe rien.
- Non, il agit aussi sur les attaques, dit Roussil.
A ce moment un jeune homme vêtu de violet très clair de la tête au pied et aux cheveau blanc, entre et dit :
- Eh eh eh ... en effet, il s'applique également à leurs pouvoirs.
- Skyxyd ! Criaient Tom et Roussil en choeur.
Puis Roussil s'agenouille et s'éffondre sur le sol en poussant un "Arrg" de douleur.
- Oh oui, j'avais oublié de préciser que les Pokémon sont drainés de leur force.
- Monstre ! Comment ose tu ? hurla Tom, fou de rage.
- Alors je t'attend au poste de commande ! Sache que mon Pokémon est immunisé au brouilleur.
Sur ces paroles il s'enfuit laissant les héros seul face aux soldats clone, puis Tiplouf et Victini s'éffondre à leur tour.
- Tiiip ...
- Viiic ...
- Je ne lui pardonnerais jamais ce qu'il a fait à nos Pokémon Tom !
- Laisson les là et allons nous battre à main nu !
- Quoi t'es sérieux ?
- Oui, très sérieux, tu sait te battre ?
- Euh ... J'ai apprit avec Mélina les arts martiaux en rentrant chez moi...
- Ok, trêve de bavardages et allons y !
- Ok !
Ils foncent tout les deux sur les soldats qu'ils frappent à coups de poings et de pieds, et en les mettant K.O. à chaque fois. Il progrèssent et atteignent le couloir qui relie Tom et Aurore à l'espace de commande, mais un Gallame fais son apparission et poussent nos héros jusqu'à une trappe que mênent à la salle des machines. Gallame leur fait face.
- Tu t'en occupe Tom ?
- Non, essaie de la retenir pendant que je combat Skyxyd !
Tom remonte et entre dans la salle des commandes ou comme prévue, Skyxyd l'attendait. Alors qu'Aurore se cache derrière des machines qui oblige Gallame à les détruires, Tom combat Skyxyd de toute ses forces pour le soumettre et l'obliger à tous arrêter.
- Abandonne, je vais te battre !
- Jamais, je sauverais Roussil, mais si cela doit m'en coûter la vie !
- Tu est persévérant dis donc ! Tu sais que c'est une qualité ?
Skyxyd et Tom commence à avoir de plus en plus mal partout à force de se taper dessus et Gallame détruit le brouilleur par erreur en voulant découper Aurore avant celle ci ne se baisse, morte de peur, mais affrontant ses peurs. Un gros boom qui laisse Aurore sortir de la et qui repousse brûtalement Gallame contre le mur, le met à terre et Aurore s'enprèsse de rejoindre Tom qui parrait conplètement à bout de force, ainsi que Skyxyd qui ne fait que s'amuser, même quant ils sont tout les deux bléssés.
- J'ai battue Gallame !
- Quoi ? Impossible ! Comment un fillette pourrait-t-elle vaincre mon puissant Gallame ? Je ne pas perdre ! Je fait parti des douzes chef de division de la Team Univers !
- La Team Univers ? intérroge Tom.
- Oui une organisation secrette qui agit dans le but de rétablir la justice dans l'univers !
- Tu est fous ... dit Tom
- Non car "Eliminer tout les obstacles, afin de rétablir la justice !" est notre devise !
- Le maître est impatient d'avoir l'univers entre ses main
- Ton maître ? demande Tom.
- Oui, d'ailleurs en ce moment même, il t'écoute et te vois comme tous les être vivant de cette planète ! Malheureusement personne de vivant n'a jamais vu à quoi il ressemblait, même pas nous, jamais il ne se montre, mais on raconte qu'il aurait pulvérisé à lui seul à plein pouvoir, toute une région, sans y laisser de trace de vie, ni de l'île géante ...
- Quel horreur, dit Aurore, pétrifiée de terreur.
- C'est pour cela que nous une arme secrette très puissante dans l'espace, capable de nous aider à triompher. On l'appelle "La Grande Renaissance". Tu pourra pas la louper si tu la cherche. Mais les douze mille ans de travaux nécéssaire à sa contruction sont bientôt fini, il reste une semaine. Puis nous l'alimenteront avec des âmes des humains et Pokémons de ce monde et enfin nous tireront le rayon géant de la victoire ! Mais il nous les quatres Golem afin de le déscéller. Nous avons déjà Regigigas, mais sans les trois autres, il est inutile. C'est pourquoi les autres division sont déjà à leur recherche, et nous feront tout pour les avoir ainsi que les douze pierres du Zodiac ! Il nous en manque déjà cinq. Le Caidoz est à notre porté, plus qu'un petit effort !
- Le Caidoz ? demanda Tom.
- C'est un monde ou tous n'est que désolation, ou le vide règne. Et notre arme va nous y emmener, car nous comptont détruire cet univers afin que le maître Z puisse le reconstruire !
- Mais si vous annihilez cet univers, vous ...
- Nous somme immunisés grâçe à l'arme secrette qui est capable de recréer le Big Bang !
- Gah !

C'est alors que Roussil, Victini et Tiplouf reviennent à eux et foncent dans la salle de commande.
- Tom !
- Roussil ! Tu est revenu !
- Quoi ? Non le brouilleur a dû être détruit.
- C'en est fini Skyxyd, rend toi ! Nous somme en superiorité en force et tes soldats sont faible ! provoqua Tom.
Un bip resonne du téléphone de Skyxyd.
- Je suis le chef de la douzième division ! Mais je vais devoir vous quitter car on m'appelle, ciao les jeunes, et à un des ces jours ! Soldat, arrêtez les !
- OUI CHEF, criaient-t-ils tous en choeur.
Il met un jetpack et s'envole en défonçant la vitre de devant pour sortir de l'eau et s'enfuir.
- Le bateau coule, vite, il faut sortir d'ici ! intervient Roussil.
Après avoir sauver Cécile et être sorti du bateau, qui coule et explose au fond du lac, nos héros s'en sorte indemme, repêchés par un hélicopère qui les envoient dirrectment à Watoru sans passer par Rosîle, pour discuter de ce qu'il s'est passé la dessous avec l'agent Jenny. Puis Cécile rentre chez elle hors de danger et nos héros se remettent en route vers Illumis. Et le voyage continue ...


Alors. Déjà dès le début c'est un peu bizarre. Tu parle de son frère, Roussil. Même si tu parle des caractères humains, géologiquement parlant, un frère appartient à la même "race". Donc tu dois changer ça. Ensuite, tu répète trop de fois "et". Et Victini, et machin et lui... Ce n'est pas très beau à lire. Ensuite à moins que j'ai raté quelque chose, commencer une histoire par le 7ème badge avec des Pokémon légendaires bah... C'est trop facile, tout comme le "gagné de justesse", alors que tu n'as même pas décrit le combat. Au niveau de l'histoire, le début est assez classique mais la suite est pas mal, avec le voyage dans le temps, le séisme, etc.
Sinon concernant l'orthographe, relis-toi. C'est très important. Il y a énormément de fautes d'inattention, fais gaffe à ça. La syntaxe est pas trop mauvaise mais des corrections sont nécessaires.
En résumé: C'est un assez bon début au niveau de l'histoire, j'ai pas tellement accroché, mais ça me plaît quand même. Relis-toi, c'est juste ça mon conseil. Et continue d'écrire pour progresser. Je ne commenterai pas le deuxième chapitre qui est assez proche du premier, mais c'est assez positif, tu as de bonnes idées. Et le "s'il n'y a pas de commentaires c'est que c'est parfait" bah c'est stupide, parce qu'il y a toujours une erreur quelque part et qui rien n'est parfait. Ah, et au fait. Essaie de mettre plus de descriptions, tu ne met que des dialogues, et on ne comprend pas tout du coup. Bonne continuation.
Eh bien d'abord les dialogues de ce prologue mettent en scène le chapitre.
Ensuite le "s'il n'y a pas de commentaires c'est que c'est parfait" était censer faire réagir, mais sans succès.
Roussil est considéré comme le frère Tom, car c'est quant même lui qui l'a élever seul pendant toute ces années et Tom s'en est attaché.
Les syntaxes, oui bon, nul n'est parfait...
7ème badge avec des Pokémon légendaire qu'il n'utilisera pas !, il préfère ce donner du mal à le gagner ce badge, plutôt que d'utiliser la simplicité, d'ailleurs tu peut noté que Victini est comme Happy dans Fairy Tail, si tu connais, ou Gigi dans DBGT, c'est à dire inutile mais indispensable au bon fonctionnement de l'histoire (c'est le principe de la mascotte, non ?)
Et pour finir, certaine chose non décrite (ou presque) seront forcément re décrit plus tard ! Et même peut être plus profondément (exemple : le gars sur le toit qui revient dans le chapitre ci dessus)

Edit : Je me suis fail de titre ^^

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » lun. 06 avr. 2015, 13:30

Booon, j'ai vraiment l'impression que tu n'as pas compris, je vais y aller en décortiquant du coup.
Raydeon a écrit :Eh bien d'abord les dialogues de ce prologue mettent en scène le chapitre.
Certes, mais cela n'empêche pas de 1) aérer un peu ton truc, parce qu'on a l'impression d'une espèce de pavé indigeste; 2) comme Skytcho l'a très bien souligné, mets plus de description. Décris-nous physiquement Tom, Roussil, le Victini; donne-leur un caractère particulier; parce que bon, c'est très gentil de nous dire que Roussil est le frère de Tom et que Victini fait plus affaire de sidekick rigolo, mais vu le peu de détails que tu nous donnes dessus on a clairement l'impression que ton perso est un Gary-Stu en puissance.
De même, décris-nous en profondeur les paysages, fais-nous ressentir une atmosphère. Et même, si tu veux concentrer ton intrigue sur les personnages (et grand bien te fasse), fais en sorte qu'on sache où ils sont, vers où ils vont.
Raydeon a écrit :Ensuite le "s'il n'y a pas de commentaires c'est que c'est parfait" était censer faire réagir, mais sans succès.
Cette phrase n'était pas pour faire réagir, mais plutôt pour te mettre en avant et considérer que tu n'as pas besoin d'aide. En gros, la formulation de ta phrase faisait plus hautain qu'autre chose, sorry to say.
Raydeon a écrit :Roussil est considéré comme le frère Tom, car c'est quant même lui qui l'a élever seul pendant toute ces années et Tom s'en est attaché.
Très bien, comment tu l'introduis dans ton histoire? Il faut que la relation entre Tom et Roussil soit bien plus poussée, qu'on voit à quel point leur relation est fraternelle. Pour avoir des frères et soeurs, je te garantis qu'entre frères on s'engueule, on va parfois jusqu'à se frapper, mais on joue aussi ensemble, on est soudés, solidaires. J'ai pas l'impression de voir ça dans tes chapitres.
Raydeon a écrit :Les syntaxes, oui bon, nul n'est parfait...
Certes², tout le monde fait des fautes de syntaxe (moi y compris, je ne suis pas épargné par des formulations de phrase un peu étranges par moments), mais cela ne t'empêche pas de suivre les conseils que l'on te donne, essayer de faire des efforts. Là Skytcho (d'ailleurs @Skytcho: joli commentaire, ça résume bien ma pensée) t'a donné des conseils (faire plus de descriptions, éviter le trop-plein de répétitions, faire gaffe à ce que ce ne soit pas une succession de dialogues...) et a posé des questions légitimes, et j'ai pas l'impression que tu aies vraiment envie de l'écouter.
Raydeon a écrit :7ème badge avec des Pokémon légendaire qu'il n'utilisera pas !, il préfère ce donner du mal à le gagner ce badge, plutôt que d'utiliser la simplicité, d'ailleurs tu peut noté que Victini est comme Happy dans Fairy Tail, si tu connais, ou Gigi dans DBGT, c'est à dire inutile mais indispensable au bon fonctionnement de l'histoire (c'est le principe de la mascotte, non ?)
Plusieurs questions.
-> Pourquoi commencer in media res? Il faut que tu expliques comment il a eu les badges précédents, comment il a croisé (je dis pas "eu" puisque tu le considères plus comme un sidekick rigolo que comme un Pokémon de Tom à part entière) Victini, développer la relation entre Tom et Roussil (comme dit précédemment), développer l'univers autour... Et j'en passe, la liste est longue. Si tu commences au 7ème badge t'as énormément de détails à prendre en compte.
-> Et l'observation qui découle de la précédente: expliquer pourquoi Victini fait office de sidekick rigolo. Tu le décris de par plusieurs scènes (c'est déjà un bon début), mais il faut faire plus que ça, développer son caractère, développer sa relation avec Roussil et Tom, etc (cf flèche précédente, la question sur comment Tom et Roussil croisent Victini)
-> Et pour finir, merci pour la contradiction dont tu fais preuve. "inutile mais indispensable au bon fonctionnement de l'histoire" ; non, ce n'est pas propre aux mascottes. Les mascottes, on peut les enlever et ça ne changera rien à l'histoire ou même à l'ambiance, donc NON, la mascotte n'est pas absolument indispensable. A moins que tu ne comptes vraiment utiliser Victini au combat par la suite, et on en revient à la solution de facilité qu'évoquait Skytcho dans son post (avec une bonne dose de Deus Ex Machina).
Raydeon a écrit :Et pour finir, certaine chose non décrite (ou presque) seront forcément re décrit plus tard ! Et même peut être plus profondément (exemple : le gars sur le toit qui revient dans le chapitre ci dessus)
Désolé de devoir casser ton délire, mais ça fonctionne pas tout le temps comme ça.
Certes, tu peux ne pas avoir à les décrire entièrement, mais ça ne t'empêche pas d'avoir ne serait-ce qu'une description minimaliste, ne serait-ce qu'une silhouette. Voir même passer à son point de vue pour savoir ce qu'il regarde (à savoir Tom, Roussil et Victini qu'il a dans son champ de vision à ce moment-là).
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » lun. 06 avr. 2015, 17:48

faire plus de descriptions
C'est en projet, il se peut que j'en fasse trop, hésite pas à me le signaler
Décris-nous physiquement Tom, Roussil, le Victini; donne-leur un caractère particulier;
Pour le caractère, il est indirectement montrer dans les chapitres, mais personne ne s'en aperçoit (ex: c'est toujours Tom qui pose les questions, c'est à croire qu'il ne sait rien, alors que Roussil, ca se voit très mal je sais, mais il est têtu), pour les prochains chapitres, je vais faire en sorte d'accentuer un peu plus leur caractère (ex: une engueulade (c'était prévu depuis le début, mais il n'y a assez d'élément de scénario pour pouvoir vraiment le faire)) sans abuser (ex: lutte a mort entre héros ou changement de camp voulut)
Spoiler :
Cette phrase n'était pas pour faire réagir, mais plutôt pour te mettre en avant et considérer que tu n'as pas besoin d'aide. En gros, la formulation de ta phrase faisait plus hautain qu'autre chose, sorry to say.
C'est pas pour être orgueilleux, mais laisse tomber ça, ca ne vaut rien anyway
trop-plein de répétitions
oui, j'en ai fait sans trop le remarquer, c'est pour ca que ca à l'air un peu vide
Très bien, comment tu l'introduis dans ton histoire?
Ben dans un des chapitres suivant, ou Aurore, qui ne les connait pas beaucoup, pourrait poser des questions, voir même un ennemi qui pourrait tout révéler. Je peux le mettre maintenant, c'est trop rapide, logiquement, à la fin d'un chapitre, on se pose toujours des questions sur la suites des évenements. Sinon toute l'intrigue est révélée et ya plus d'histoire
De même, décris-nous en profondeur les paysages, fais-nous ressentir une atmosphère. Et même, si tu veux concentrer ton intrigue sur les personnages (et grand bien te fasse), fais en sorte qu'on sache où ils sont, vers où ils vont.
Je sais que le nom des villes ne suffit pas, mais tendance à ne décrire complètement que les zones ou il y a le plus d'action
in media res
sidekick rigolo
Késako ?
Désolé de devoir casser ton délire, mais ça fonctionne pas tout le temps comme ça.
Pas avec ce qui est immobile comme les villes ... mais les personnages, je peut leur donner un air mystérieux, qu'on ne sache pas qui ils sont réellement
Victini, développer la relation entre Tom et Roussil (comme dit précédemment), développer l'univers autour... Et j'en passe, la liste est longue. Si tu commences au 7ème badge t'as énormément de détails à prendre en compte.
Si c'est conseillé, je peut y intégré dans l'histoire, une sorte de chapitre bonus, mais dans l'histoire. Un Flash back quoi ! Je reprend pour cela l'idée d'Aurore qui veut en savoir plus sur le sombre passé de Tom et Roussil. Je peut également l'expliquer petit bouts par petit bouts dans l'histoire, ou simplement que Tom refuse de lui en parler
Si tu commences au 7ème badge t'as énormément de détails à prendre en compte.
Mais là on rentre dans le voyage initiatique et Sépiatop ...
Et l'observation qui découle de la précédente: expliquer pourquoi Victini fait office de sidekick rigolo. Tu le décris de par plusieurs scènes (c'est déjà un bon début), mais il faut faire plus que ça, développer son caractère, développer sa relation avec Roussil et Tom, etc (cf flèche précédente, la question sur comment Tom et Roussil croisent Victini)
Je ne le met pas en avant pour l'instant (cf : Aurore pose trop de questions)
Certes, tu peux ne pas avoir à les décrire entièrement, mais ça ne t'empêche pas d'avoir ne serait-ce qu'une description minimaliste
Si dans la description j'y inclue le nom de l'endroit et/ou de la rue, ca peut arrivé au too much ? selon l'action qui se déroulement (ex: une course poursuite), sinon je maximise les détails extérieur sans trop y aller profond (tu me suit ?)
Et pour finir, merci pour la contradiction dont tu fais preuve. "inutile mais indispensable au bon fonctionnement de l'histoire" ; non, ce n'est pas propre aux mascottes. Les mascottes, on peut les enlever et ça ne changera rien à l'histoire ou même à l'ambiance, donc NON, la mascotte n'est pas absolument indispensable. A moins que tu ne comptes vraiment utiliser Victini au combat par la suite, et on en revient à la solution de facilité qu'évoquait Skytcho dans son post (avec une bonne dose de Deus Ex Machina).
Excuse moi, je me suis mal exprimé, ce n'est pas vraiment la bonne forme, j'aurais du préciser dans mon histoire- mon contexte
Voir même passer à son point de vue pour savoir ce qu'il regarde (à savoir Tom, Roussil et Victini qu'il a dans son champ de vision à ce moment-là).
Il est dans le noir et ne les regarde pas forcement (ou directement, c'est à dire, par le biais d'un miroir qu'on ne voit pas dans le noir ou il est)

Et le chapitre que je viens de poster, comble certains de ces vides ? Si oui lesquels, j'aimerais avoir ton opignon la dessus (évidement ces explication ne sont qu'expérimentale et incomplètes)

Il se peut que j'ai mal compris certains points et que par conséquent tu peut les conprendres d'une façon autre que celle dont je voulait que tu comprenne. N'hésite pas à demander des détailles (yen a forcement)
D'ailleur j'ai quelque chose parmi tout ces points traités dans le désordre (j'ai pour habitude de tout faire en même temps)

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » lun. 06 avr. 2015, 20:05

Raydeon a écrit :
faire plus de descriptions
C'est en projet, il se peut que j'en fasse trop, hésite pas à me le signaler
Je suis justement en train de feuilleter ton chapitre 3, et je trouve qu'il y a encore beaucoup trop de dialogues par rapport à la description. Pour moi (après, ce n'est peut-être pas la même chose pour les autres modérateurs qui lisent des fanfics), l'optimum est quand il y a à peu près 60% de description et 40% de dialogues; l'idéal serait généralement de faire kif-kif. Là, j'ai l'impression de voir du 80% dialogues - 20% description et ça va pas.
Raydeon a écrit :Pour le caractère, il est indirectement montrer dans les chapitres, mais personne ne s'en aperçoit (ex: c'est toujours Tom qui pose les questions, c'est à croire qu'il ne sait rien, alors que Roussil, ca se voit très mal je sais, mais il est têtu), pour les prochains chapitres, je vais faire en sorte d'accentuer un peu plus leur caractère
Justement: il FAUT que les caractères des différents personnages se voient (sans que ça fasse non plus trop exagéré comme tu l'as si bien souligné)
Raydeon a écrit :
trop-plein de répétitions
oui, j'en ai fait sans trop le remarquer, c'est pour ca que ca à l'air un peu vide
Il faut faire gaffe, toujours consulter un dictionnaire des synonymes au cas où.
Raydeon a écrit :
Très bien, comment tu l'introduis dans ton histoire?
Ben dans un des chapitres suivant, ou Aurore, qui ne les connait pas beaucoup, pourrait poser des questions, voir même un ennemi qui pourrait tout révéler. Je peux le mettre maintenant, c'est trop rapide, logiquement, à la fin d'un chapitre, on se pose toujours des questions sur la suites des évenements. Sinon toute l'intrigue est révélée et ya plus d'histoire
Je n'ai pas du tout compris ce que tu viens de dire. Je suis en train de te parler de la relation entre Tom et Roussil, et tu me sors un truc comme quoi ça pourrait nuire à l'intrigue... Tu peux très bien faire des flash-back successifs, dans lesquels tu pourrais juste décrire la rencontre entre Tom et Roussil sans forcément décrire l'environnement dans lequel ils sont - ou faire en sorte qu'Aurore s'intéresse un peu plus à eux, cf partie un peu plus loin)
Raydeon a écrit :
De même, décris-nous en profondeur les paysages, fais-nous ressentir une atmosphère. Et même, si tu veux concentrer ton intrigue sur les personnages (et grand bien te fasse), fais en sorte qu'on sache où ils sont, vers où ils vont.
Je sais que le nom des villes ne suffit pas, mais tendance à ne décrire complètement que les zones ou il y a le plus d'action
Grosse erreur: tous les lieux sont importants. Si tu veux que le lecteur s'identifie au personnage, essaie de faire en sorte que le lecteur voie ce que voit le personnage. Là on a l'impression que les personnages sont avec des oeillères tout du long et qu'ils ne profitent pas de la ville, alors qu'ils sont sensés se DÉTENDRE (nondidju, ils vont même prendre un déjeuner dans une ville, ils sont pas non plus en train de se combattre en mangeant des hamburgers en même temps!)
Raydeon a écrit :
in media res
sidekick rigolo
Késako ?
In media res = au milieu de l'action (ex: "Nos héros continuent"... début du chapitre 3). Au lieu de commencer au début d'une action, tu la commences en plein milieu, et ici, au lieu de bien décrire, tu ne donnes quasiment aucune indication, ce qui a tendance à perdre le lecteur (et puisque tu cherches avant tout à ce que le lecteur se sente bien et continue à lire ton histoire, il faut que tu fasses en sorte de tout décrire et avoir une orthographe qui soit plaisante)
Un sidekick rigolo? Je te cite:
Victini est comme Happy dans Fairy Tail, si tu connais, ou Gigi dans DBGT,
Ca devrait te donner un ordre d'idée.
Raydeon a écrit :
Désolé de devoir casser ton délire, mais ça fonctionne pas tout le temps comme ça.
Pas avec ce qui est immobile comme les villes ... mais les personnages, je peut leur donner un air mystérieux, qu'on ne sache pas qui ils sont réellement
Certes, mais ne serait-ce que la description d'une ombre ou d'une silhouette est parfois mieux que de ne rien dire sous prétexte que cela rend le personnage principal plus mystérieux.
Raydeon a écrit :
Victini, développer la relation entre Tom et Roussil (comme dit précédemment), développer l'univers autour... Et j'en passe, la liste est longue. Si tu commences au 7ème badge t'as énormément de détails à prendre en compte.
Si c'est conseillé, je peut y intégré dans l'histoire, une sorte de chapitre bonus, mais dans l'histoire. Un Flash back quoi ! Je reprend pour cela l'idée d'Aurore qui veut en savoir plus sur le sombre passé de Tom et Roussil. Je peut également l'expliquer petit bouts par petit bouts dans l'histoire, ou simplement que Tom refuse de lui en parler
Je pense pas que faire un chapitre "bonus" soit nécessaire pour ce genre de choses; tu peux très bien considérer l'intrigue d'Aurore qui veut en savoir plus sur eux et BIEN la développer plutôt que de passer dessus comme un camion.
Raydeon a écrit :
Si tu commences au 7ème badge t'as énormément de détails à prendre en compte.
Mais là on rentre dans le voyage initiatique et Sépiatop ...
"Un artiste connaît les règles, maîtrise les règles puis s'affranchit des règles". En gros, pour éviter que cela ne ressemble trop à un voyage initiatique, connais déjà les règles inhérentes à une fanfic de voyage initiatique (que tu pourrais publier sur un autre site vu que Pokébip n'aime pas ce genre de fanfics), essaie de les maîtriser du mieux possible, puis ensuite considère comment détourner ce schéma pour faire en sorte que ce soit le mieux fait possible.
Là, dans ton cas, tu nous places juste au milieu d'une action sans véritablement expliquer comment les personnages en sont arrivés là.
Raydeon a écrit :
Et l'observation qui découle de la précédente: expliquer pourquoi Victini fait office de sidekick rigolo. Tu le décris de par plusieurs scènes (c'est déjà un bon début), mais il faut faire plus que ça, développer son caractère, développer sa relation avec Roussil et Tom, etc (cf flèche précédente, la question sur comment Tom et Roussil croisent Victini)
Je ne le met pas en avant pour l'instant (cf : Aurore pose trop de questions)
Ok, donc tu n'as pas l'air d'avoir compris le principe; pour qu'on identifie le personnage comme ayant tel caractère, il faut le décrire en ayant des réactions propres à tel caractère. Victini a la personnalité d'un adolescent prépubère? Fais en sorte que dans ses actes, il paraisse un adolescent prépubère. Il est tout le temps joueur? Fais en sorte qu'il veuille jouer tout le temps ou fasse de tout un jeu.
De même que pour la relation que tu dis "fraternelle" entre Roussil et Tom: décris-la mieux, fais en sorte qu'on remarque vraiment qu'ils sont comme des frères avant que, comme tu dis, Aurore commence à piocher dans leur passé pour savoir ce qui s'est passé pour qu'ils soient frères à ce point.
Raydeon a écrit :
Certes, tu peux ne pas avoir à les décrire entièrement, mais ça ne t'empêche pas d'avoir ne serait-ce qu'une description minimaliste
Si dans la description j'y inclue le nom de l'endroit et/ou de la rue, ca peut arrivé au too much ? selon l'action qui se déroulement (ex: une course poursuite), sinon je maximise les détails extérieur sans trop y aller profond (tu me suit ?)
Je te demande pas de décrire le nom de la rue, là tu passes d'un extrême à l'autre. Je te demande juste de décrire légèrement la ville, à quoi ressemblent les maisons, comment sont les gens là-bas (sérieux, j'ai l'impression que quand je te lis y'a jamais personne dans les rues des villes dans lesquelles les personnages sont).
Et pour la deuxième partie de ta phrase... cf ma partie sur "tous les lieux ont une importance".
Raydeon a écrit :
Voir même passer à son point de vue pour savoir ce qu'il regarde (à savoir Tom, Roussil et Victini qu'il a dans son champ de vision à ce moment-là).
Il est dans le noir et ne les regarde pas forcement (ou directement, c'est à dire, par le biais d'un miroir qu'on ne voit pas dans le noir ou il est)
Cela ne t'empêche pas de le décrire un tant soit peu. Ce personnage respire, se trouve à un endroit précis même si dans le noir, non? Cela ne t'empêche pas de faire une description, aussi minimaliste soit-elle, du personnage.
Raydeon a écrit :Et le chapitre que je viens de poster, comble certains de ces vides ? Si oui lesquels, j'aimerais avoir ton opignon la dessus (évidement ces explication ne sont qu'expérimentale et incomplètes)
J'avais déjà donné quelques éléments dans mon post précédent (comme quoi tu commençais déjà à décrire un peu Victini comme un sidekick rigolo par exemple). Mais il reste encore pas mal de problèmes:
- j'ai eu un mal fou à savoir qui parlait par moments. Exemple:
- Alors si on allait au restaurant, c'est la journée gratuite si on mange beaucoup, demande Aurore.
- Et tu mange beaucoup toi ?
- Oui évidemment, et il y a même de la nourriture Pokemon rien que pour toi Roussil.
- Euh ...
- Quoi, mais ça va pas ? J'ai horreur de la nourriture Pokemon, je la supporte pas, et de toute façon je mange humain, alors c'est pas quelques pâtisseries, hamburgers ou nouilles qui vont m'arrêter ! Et puis j'ai très faim moi aussi, alors allons y !
- Je suis d'accord avec lui allons y, dit Tom.
Qui. Dit quoi. Dans ce passage.
Je n'ai pas du tout compris qui parlait, et encore ce n'est qu'un seul exemple où pour moi, Victini parlait à la place de Roussil, Roussil à la place de Tom, et j'en passe. C'est majoritairement valable pour les passages où les personnages étaient plus de 2 à parler.
- Aurore. Je ne sais même pas comment elle est habillée à ce moment-là, comment elle réagit à tel ou tel événement. Non, en fait j'ai limite l'impression de ne voir que des automates dans les personnages ; c'est limite si tu laisses transparaître une émotion dans l'écriture !
- Le langage. Passage un peu plus loin:
Un fois arrivé au restaurant, ils découvrent qu'une foule de gens les attendaient de pied ferme. Une jeune femme plutôt mince les saluats et leur montra une table ou s'assoir. Tom demanda si les Pokémon étaient acceptés hors de leur pokéballs, à l'intérieur du restaurant et lui dit qu'il est même recommandé de les sortir, du moment qu'il ne dépasse pas les deux mètres de hauteur et les cents kilos, sinon se sera à l'exterieur, et du moment qu'il ne fait aucun dégats. Tom sort ses Pokémon mais pas Aurore, elle veut pas. Tom insiste, mais elle refuse.
Passons sur les fautes d'orthographe (même si tu dois avoir compris maintenant - j'espère ! - que l'orthographe est aussi importante que le scénario si tu veux être crédible). Regarde juste comment tu écris: "Tom sort ses Pokémon mais pas Aurore, elle veut pas". Je suis désolé, mais tu sors une phrase avec une telle syntaxe à un prof de français, ça ne passera pas. Entre la négation, le fait que la phrase doit être bien mieux tournée que ce qui est indiqué ici... La liste est trop longue.
Et de toute manière, la liste est beaucoup trop longue et redondante par rapport à ce que j'ai dit précédemment donc je vais m'arrêter là.
En espérant que tu me comprennes...
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Raishini
Membre
Messages : 2661
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012, 01:35
Localisation : Dans les limbes !

Re: Essais aux fanfics

Message par Raishini » lun. 06 avr. 2015, 21:04

Charles, tu as un sacré temps à perdre, dis-moi.
Code ami 1: 2036 7695 3858 ; Safari : Obalie/Grelaçon/Cochignon

Code ami 2 : 1865 1972 2115 ; Safari : Clic/Magnéton/Trousselin

Messagerie ouverte aux propositions ~
Ma fiction : A l'aube du pouvoir.

Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » mer. 08 avr. 2015, 01:43

Je résume en trois points :
1) assez de descriptions pour tous comprendre sur l'espace temps (ou ? quant ? ...)
2) me lâcher (no abuse) sur les personnalités
3) corriger les fautes de syntaxes

Avatar du membre
Cyrlight
Chef du Comité de Lecture
Messages : 1439
Enregistré le : dim. 09 déc. 2012, 19:15
Localisation : Auteuil, enfin le coeur y est
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Message par Cyrlight » mer. 08 avr. 2015, 08:49

Voila, exactement. Il ne te reste plus qu'à te mettre à l'ouvrage. Bon courage et prends ton temps surtout, c'est comme ça qu'on s'applique.
"La terre est la seule chose qui vaille que l'on peine pour elle, que l'on se batte, que l'on se sacrifie pour elle, parce que c'est la seule chose qui dure."
Image

Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » mer. 08 avr. 2015, 16:49

Tien d'ailleurs je sais pas comment vous êtes tous passé à côté de ce détail mais :
et de Créfadet qui l'a rejoint juste avant son combat contre Urup
C'est quand même la seule fois ou j'ai parlé de lui depuis le début
Je l'ai complètement oublié celui là, c'est pourtant le copain de Victini
Voila, exactement. Il ne te reste plus qu'à te mettre à l'ouvrage. Bon courage et prends ton temps surtout, c'est comme ça qu'on s'applique.
J'ai pris 3 mois pour faire un chapitre et en plus j'ai même pas respecté l'ancien titre que j'avais mis, du coup de l'ai changé à l'arrache
Je résume en trois points :
1) assez de descriptions pour tous comprendre sur l'espace temps (ou ? quand ? ...)
2) me lâcher (no abuse) sur les personnalités
3) corriger les fautes de syntaxes
J'ai fais une faute

Avatar du membre
Cyrlight
Chef du Comité de Lecture
Messages : 1439
Enregistré le : dim. 09 déc. 2012, 19:15
Localisation : Auteuil, enfin le coeur y est
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Message par Cyrlight » mer. 08 avr. 2015, 20:29

Tien d'ailleurs je sais pas comment vous êtes tous passé à côté de ce détail mais :
Citer:
et de Créfadet qui l'a rejoint juste avant son combat contre Urup
C'est quand même la seule fois ou j'ai parlé de lui depuis le début
Je l'ai complètement oublié celui là, c'est pourtant le copain de Victini
Et tu en es fier ?


Ecoute, avec toi, c'est la même histoire à chaque fois. Tu postes ta fic et on te donne des conseils que tu discutes pendant des jours. Maintenant, soit tu acceptes la critique et tu l'utilises afin de t'améliorer, soit tu laisses tomber ou, du moins, tu te débrouilles seul puisque "si tu n'as pas de commentaire, c'est parfait", mais visiblement, à tes yeux, même quand tu en as, ça l'est. Alors si tu as du temps à perdre, que tu pourrais consacrer à travailler davantage tes écrits, ce n'est pas notre cas. Nous nous sommes montrés il me semble suffisamment patients avec toi jusqu'à présent.
"La terre est la seule chose qui vaille que l'on peine pour elle, que l'on se batte, que l'on se sacrifie pour elle, parce que c'est la seule chose qui dure."
Image

Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » mer. 08 avr. 2015, 22:46

Et tu en es fier ?
Ben nan. C'est à rajouter dans les chapitres que je vais refaire. Et puis je viens juste de le remarquer
"si tu n'as pas de commentaire, c'est parfait"
J'avais dit de laisser tomber ça

Skytcho
Membre
Messages : 150
Enregistré le : sam. 28 mars 2015, 19:48
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Message par Skytcho » ven. 10 avr. 2015, 18:36

Hm, écoute Raydeon, je te trouve fort désagréable. Khimeira comme Cyrlight t'ont donné des conseils, t'ont expliqué ce qu'il fallait changer et ce qui n'allait pas. À moins que j'ai raté un épisode, je n'ai pas vu, ne serait-ce qu'un seul "Merci" de ta part, ce qui aurait été le premier réflexe lorsque quelqu'un a pris de son temps pour étudier, et analyser ton travail.
Raydeon a écrit :Tien d'ailleurs je sais pas comment vous êtes tous passé à côté de ce détail mais :
et de Créfadet qui l'a rejoint juste avant son combat contre Urup
C'est quand même la seule fois ou j'ai parlé de lui depuis le début
Je l'ai complètement oublié celui là, c'est pourtant le copain de Victini
"Je ne sais pas comment vous êtes tous passés à côté de ce détail". Sommes-nous des machines qui remarquons tous les défauts ? Non, de plus, si tu le remarque toi-même - ce qui est très bien -, corrige-le plutôt que de nous faire passer pour inattentifs. Et je rejoins l'avis de Cyrlight, pas de quoi être fier. Là tu répond que c'est dans les chapitres à venir. Dans ce cas, peux-tu m'expliquer pourquoi tu en parle ? Aucun intérêt.
Raydeon a écrit :
"si tu n'as pas de commentaire, c'est parfait"
J'avais dit de laisser tomber ça
Dans ce cas ta manière de réagir est étrange. Tu refuse d'accepter tes erreurs, dans ce cas ne nous demande pas nos avis. J'espère que tu réfléchira, et que tu seras prêt à accepter les critiques, sans ça, il n'y a aucun intérêt à ce que tu continues de poster les extraits de ta fic ici. Cyrlight a parfaitement résumé cela.

J'espère que tu prendras conscience de tes erreurs, et que tu feras confiance aux plus expérimentés que toi (Khimeira et Cyrlight).

Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » sam. 11 avr. 2015, 12:52

Je tien quant même à m'excuser des quelques propos déplacés que j'ai écrit ici dont le "parfait" qui n'est pas du tout approprié

Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » dim. 19 avr. 2015, 22:35

Bonjour !
Je suis nouveau sur le forum et c'est mon premier message. C'est aussi ma première histoire sur le monde Pokémon, et j'ai vraiment besoin d'avis/critiques etc... Voila, à part ça, c'est le prologue d'une histoire qui se déroulerait dans une région que j'ai inventé, appelé Koléona, dont j'ai déjà fait la carte. Le prologue ne prendra du sens que plus tard dans l'histoire.
Bref, je vous laisse lire ! ^^
Spoiler :
Prologue :
La nuit était tombée depuis maintenant trois heures sur la petite bourgade de Zucran. Située au nord-est de la région de Koléona, cette petite ville c'était nichée entre les grandes plaines du Centre, la Forêt Nordique et les Montagnes Creuses qui délimitaient les frontières à l'est. Forgée par le temps, les habitations étaient usées mais résistantes et, pour une grande majorité, elles étaient faites de pierres moussues et de bois de sapins vieillies. A cette heure, les maisons n'envoyaient qu'une ombre vacillante d'elles-même, légèrement éclairées par la lumière des réverbères des quelques ruelles.

Alors que le vent soufflait sur les feuilles mortes parsemant les rues, une silhouette se dessina lentement dans la faible lueur. Cachée sous un chapeau couleur crème et un long manteau sombre, elle avançait tranquillement sur le pavé encore humide de la pluie de la veille. Ses talons résonnaient dans tout la rue à chaque pas, imitant le tic-tac d'une horloge. De longs cheveux bruns frisés flottaient derrière sa tête, emportés par le vent. Elle finit par s'arrêter à ce qui semblait être la frontière entre la forêt et le village. De la ville, il ne restait qu'une route de ciment traversant les arbres jusqu'à Amandia. Bientôt, le calme citadin se brisa pour laisser place aux bruits sinistres des feuillages et des Pokémon nocturnes. La jeune femme ne semblait pas inquiète et arrêta sa marche quelques pas après être entrer dans la forêt. Elle vérifia que personne n'était aux alentours et enleva son chapeau une fois sur d'elle.

La clarté lunaire reflétait les yeux noirs de la jeune femme et dévoilait une peau couleur caramel. Ses lèvres et son nez étaient fins, et son visage aussi, entouré par ses longs cheveux. Elle ouvrit ensuite son manteau, laissant entrevoir une robe noire des plus classique. La jeune métisse leva les yeux vers l'astre de la nuit et l'observa longtemps. Le vent faisait bruisser les feuilles et bouger les branches en rythme. Tout ceci mêlé aux cris des Pokémon créaient une symphonie nocturne des plus étranges.

La femme, lassée, attrapa finalement une PokéBall de sa poche et se tourna vers un arbre. Elle lança l'objet bicolore et celui-ci s'ouvrit, libérant une lumière aveuglante qui effraya quelques créatures de la nuit. L'éclair lumineux dissipé, une créature aussi gracieuse qu'étrange volait en face de la dresseuse. Le Pokémon multicolore ne possédait qu'un œil à l'iris bleue glacée qui ne semblait jamais se fermer. Deux membre ressemblant à des ailes s'agitaient de haut en bas, maintenant la chose en l'air. La jeune femme regarda sa montre : 23 heures 29. Dans une minute. « Viens, Eni, ça va bientôt être à nous. » Le Cryptero suivit docilement sa maîtresse jusqu'à un petit tas de feuille. La dresseuse donna un grand coup dans celui-ci, dévoilant un objet métallique ressemblant à un piédestal de un mètre de long percé au centre. « Eni, Psyko ! » dit-elle en montrant le trou de l'objet. Le seul œil du Pokémon sembla briller un instant et une vague invisible de force psychique fonça en direction du piédestal. Un objet rond d'un bleu translucide sortit du trou et lévita quelques instants. Soudain, la boule émit un rayon de lumière blanc qui s'éleva dans les cieux, traversant les feuillages et transperçant la nuit.

La métisse sauta sur le dos du Cryptero et s'accrocha à ce qui s'apparentait à un cou. La créature s'envola à la suite de la colonne lumineuse et s'arrêta au dessus de la forêt. Le paysage était baigné dans une atmosphère ténébreuse. Les lueurs de Zucran lui donnait un air de ville fantôme, les bruits de la forêt pouvaient faire penser qu'elle était hantée, le vent sifflant sur les grandes prairies du Centre sonnait comme un instrument d'un autre monde.

Sorti de nul part, un autre rayon perça le ciel de sa lueur blanchâtre. A jeune femme sourit.
Voila, merci d'avance. :jap:

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » dim. 19 avr. 2015, 23:13

Zeod a écrit :Bonjour !
Je suis nouveau sur le forum et c'est mon premier message. C'est aussi ma première histoire sur le monde Pokémon, et j'ai vraiment besoin d'avis/critiques etc... Voila, à part ça, c'est le prologue d'une histoire qui se déroulerait dans une région que j'ai inventé, appelé Koléona, dont j'ai déjà fait la carte. Le prologue ne prendra du sens que plus tard dans l'histoire.
Bref, je vous laisse lire ! ^^
Spoiler :
Prologue :
La nuit était tombée depuis maintenant trois heures sur la petite bourgade de Zucran. Située au nord-est de la région de Koléona, cette petite ville c'était nichée entre les grandes plaines du Centre, la Forêt Nordique et les Montagnes Creuses qui délimitaient les frontières à l'est. Forgée par le temps, les habitations étaient usées mais résistantes et, pour une grande majorité, elles (trop répétitif) étaient faites de pierres moussues et de bois de sapins vieillies. A cette heure, les maisons n'envoyaient qu'une ombre vacillante d'elles-mêmes, légèrement éclairées par la lumière des réverbères des quelques ruelles.

Alors que le vent soufflait sur les feuilles mortes parsemant les rues, une silhouette se dessina lentement dans la faible lueur. Cachée sous un chapeau couleur crème et un long manteau sombre, elle avançait tranquillement sur le pavé encore humide de la pluie de la veille. Ses talons résonnaient dans toute la rue à chaque pas, imitant le tic-tac d'une horloge. De longs cheveux bruns frisés flottaient derrière sa tête, emportés par le vent. Elle finit par s'arrêter à ce qui semblait être la frontière entre la forêt et le village. De la ville, il ne restait qu'une route de ciment traversant les arbres jusqu'à Amandia. Bientôt, le calme citadin se brisa pour laisser place aux bruits sinistres des feuillages et des Pokémon nocturnes. La jeune femme ne semblait pas inquiète et arrêta sa marche quelques pas après être entrée dans la forêt. Elle vérifia que personne n'était aux alentours et enleva son chapeau une fois sûre d'elle.

La clarté lunaire reflétait les yeux noirs de la jeune femme et dévoilait une peau couleur caramel. Ses lèvres et son nez étaient fins, et son visage aussi tout comme son visage (trop maladroit), entouré par ses longs cheveux. Elle ouvrit ensuite son manteau, laissant entrevoir une robe noire des plus classiques. La jeune métisse leva les yeux vers l'astre de la nuit et l'observa longtemps longuement (un peu maladroit). Le vent faisait bruisser les feuilles et bouger les branches en rythme. Tout ceci mêlé aux cris des Pokémon créaient une symphonie nocturne des plus étranges.

La femme, lassée, attrapa finalement une PokéBall de sa poche et se tourna vers un arbre. Elle lança l'objet bicolore et celui-ci s'ouvrit, libérant une lumière aveuglante qui effraya quelques créatures de la nuit. L'éclair lumineux dissipé, une créature aussi gracieuse qu'étrange volait en face de la dresseuse. Le Pokémon multicolore ne possédait qu'un œil à l'iris bleue glacée qui ne semblait jamais se fermer. Deux membres ressemblant à des ailes s'agitaient de haut en bas, maintenant la chose en l'air. La jeune femme regarda sa montre : 23 heures 29. Dans une minute Encore une minute (maladroit). « Viens, Eni, ça va bientôt être à nous. » Le Cryptero suivit docilement sa maîtresse jusqu'à un petit tas de feuilles. La dresseuse donna un grand coup dans celui-ci, dévoilant un objet métallique ressemblant à un piédestal d'un mètre de long percé au centre. « Eni, Psyko ! » dit-elle en montrant le trou de l'objet. Le seul œil du Pokémon sembla briller un instant et une vague invisible de force psychique fonça en direction du piédestal. Un objet rond d'un bleu translucide sortit du trou et lévita quelques instants. Soudain, la boule émit un rayon de lumière blanche qui s'éleva dans les cieux, traversant les feuillages et transperçant la nuit.

La métisse sauta sur le dos du Cryptero et s'accrocha à ce qui s'apparentait à un cou. La créature s'envola à la suite de la colonne lumineuse et s'arrêta au dessus de la forêt. Le paysage était baigné baignait (préférable d'utiliser l'imparfait ici) dans une atmosphère ténébreuse. Les lueurs de Zucran lui donnaient un air de ville fantôme, les bruits de la forêt pouvaient faire penser qu'elle était hantée, le vent sifflant sur les grandes prairies du Centre sonnait comme un instrument d'un autre monde.

Sorti de nulle part, un autre rayon perça le ciel de sa lueur blanchâtre. La jeune femme sourit.
Voila, merci d'avance. :jap:
(Fautes corrigées, je te les ai indiquées d'une couleur différente)
Pour un prologue, cela m'a l'air intéressant. Tout est décrit d'une longueur suffisante, et pas tout n'a l'air d’être développé d'un coup - ce qui, ici, est une bonne chose. Le personnage est bien décrit, le paysage est bien décrit... Enfin, bref, sur le fond c'est déjà une bonne chose.
Petites précisions toutefois.
-> Beaucoup de tes formulations de phrases semblent assez maladroites (je pense notamment à celles que je t'ai corrigés car elles semblaient trop "familières" dans ce contexte) mais dans l'ensemble les phrases m'ont l'air bien tournées.
-> Même si tu sembles avoir décrit très précisément et excellemment la ville dans laquelle le personnage se trouve, je pense que le prologue ne sera pas suffisant pour bien avoir l'ambiance de la région de Koléona. Une préface décrivant ne serait-ce que les villes, avec un petit paragraphe pour chaque pour qu'on ait une idée de l'ensemble des villes de la région et de la région en elle-même serait la bienvenue (même si je ne doute pas que tu le feras, vu que tu en as déjà fait une carte).

Voilà, voilà, c'est tout pour moi. Les membres du comité de lecture auront sûrement une opinion plus poussée et différente de la mienne mais je pense avoir donné un certain avis sur la question. Bonne soirée ! :)

PS: Et je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que Cryptéro prend un accent aigu. Quelqu'un peut me confirmer?
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » dim. 19 avr. 2015, 23:42

Merci beaucoup pour la correction et les critiques, ça me fait très plaisir.

Par contre je n'ai pas bien compris l'idée de faire un préface. Je devrais faire comme un chapitre pour expliquer aux lecteurs l'Histoire de la region, la geographie etc... ? C'est bien ça ?

EDIT: J'ai regardé sur Pokebip, et ils ne mettent pas d'accent pour Cryptero.

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » lun. 20 avr. 2015, 12:26

Yup ! Il s'agit ici de faire comprendre au lecteur la région dans laquelle il se trouve, la présenter pour qu'il ne se trouve pas livré à lui-même en lisant ton prologue. Là, même si tu as bien décrit la ville, le lecteur ne sait pas où se trouve la ville dans la région, et si tu veux bien développer ta région plus tard, il ne faut pas que le lecteur soit perdu.

Après, tu peux toujours ne pas avoir de prologue, mais tu as intérêt d'avoir un développement en béton pour être sûr que le lecteur ne soit pas perdu.
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Skyxyd
Membre
Messages : 584
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012, 17:48
Localisation : Je préfère ne pas le dire... *sort loin et saute d'une falaise* ***de je suis encore vivant

Re: Essais aux fanfics

Message par Skyxyd » mar. 21 avr. 2015, 01:01

Voilà j'ai corrigé certaines fautes (j'espère toutes, même si c'est impossible). Vu qu'ils sont trop long je les mets sous spoiler cette fois :

Version 2.0
Spoiler :
Chapitre 1 : Prologue

Dans une contrée lointaine, à Kalos, Tom, jeune dresseur de 16 ans, accompagné de son frère, Roussil, un Pokemon parlant et aux caractères humain et de Victini son "animal de compagnie", et de Créfadet qui l'a rejoint juste avant son combat contre Urup, pour son 7ème badge qu'il vient de décrocher de justesse sans utiliser Créfadet qui s'amusait avec Victini.
- Ouf, c'était juste, faisais remarquer Tom.
- Tu a quand même gagné grâce à Lucario, répondit Roussil.
- Oui, d'ailleurs lui et Mustéflott ont été les meilleurs et les seuls Pokemon de mon équipe, à part les deux Evoli qui ont perdus et Créfadet que j'ai donné à Victini. Je les aient bien entraînés, même si de base, quant je les aient capturés, ils étaient déjà très fort. Et j'en suis très fière. Car sa reconnais mes talents d’éleveur et d’entraîneur.
- Calme-toi, tes chevilles font 2 mètres de diamètre là !
- Que diable ? Je ne suis point vaniteux, voyons !
- Ne joue le riche, ton langage laisse à désirer ...
- Rhôôô... Enfin Roussil tu ne voit donc pas que j'exprime ma joie ? Je vais participer à la ligue Pokemon de Kalos et enfin rencontrer mon père quant il avait 10 ans... Je veux dire NOTRE père. Tu fait aussi partie de la famille, Roussil. N'est est ce pas Victini ?
- Victiiiii ? exprima Victini en continuant de jouer avec Créfadet.
- Donc si tu dit ça, c'est que tu as vraiment pris au sérieux les stupides prédictions de Mira, je me trompe ?
- Et alors ? J'y crois dur comme fer !
Une voix retentit du ciel comme si quelqu'un utilisait un mégaphone :
- Hum, hum... Je t'ai entendu ! Malotru ! Comment ose-tu critiquer mes méthodes de voyance, hurla Mira. Je te rappelle que je suis supérieure aux dieu, et que c'est moi qui vous aient envoyés à cette époque ! Pour vous protéger de la destruction de la planète terre en guise de récompense pour m'avoir aidée à retourner chez moi, dans mon royaume, au fin fond de l'univers.
- Excuse-moi Mira, de t'avoir mise en colère, s'excusa Roussil.
- Dit-moi Mira, tu nous a envoyé en quelle année ? demanda Tom.
- En 2015, pourquoi cette question ?
- Si je me souvient bien des écrits de mon père que j'avais trouvé dans son ancienne maison qu'il a abandonné, dans son journal intime qu'il avait rédigé à l'age de 21 ans, mon père a participé à la ligue Pokemon de Kalos en 2015 avec ses amis pour l'encourager. Un certain Lem dont j'ai du affronter le père car il était parti en voyage avec sa sœur Clem, et Séréna, une amie d'enfance de mon père, et ... ma mère.
- Ah oui, reprit Roussil, Séréna, ta mère, qui est aussi la mienne quant même, est décédé juste après l'accouchement et papa a aussi écrit qu'il était très triste de la perdre et qu'il voulait disparaître. Il ne l'a pas supporté.
- J'ai tous vu, répondit Mira. Quant Tom et son père partit de Saffrania, que je trouve d'ailleurs un peu trop "high-tech" à mon goût, comme le reste du monde, par le nouveau pont, celui qui relie Saffrania et Bourg Palette, un séisme de magnitude 15, ce qui est inhabituel, à frappé le pont de plein fouet, faisant des centaines de victimes dont ton père. Tu est le seul survivant de cette catastrophe, Tom !

Tom en reste bouche bée, c'est la première fois qu'il entent cette histoire. Ils se mettent tous en marche vers la ville la plus proche pour y passer la nuit, pendant leur discussion avec la doyenne des dieux, Mira.
- Je t'ai vu, faisait remarquer Roussil, que tu avait fait une chute de plus de dix mètres de haut et que tu avait été sauvé par les draps qui t'enroulait et par les buissons aussi. Quant je t'ai cherché dans le buisson, tu pleurais. C'est grâce à ces pleurs, que j'ai pu te retrouver. En tout cas tu avait l'air aussi âgé que moi. Du moins c'est ce que j'ai remarqué.
- En effet Roussil, reprit Mira, je vous aient vu par pur hasard quant je surveillais votre planète, voir s'il n'y avait pas d'éventuelles dégâts mortelle pour cette dernière, et c'est là que j'ai remarqué qu'un enfant à été mis au monde avec le décès de sa mère et la tristesse de son père par dessus. J'en ai versée une larme. Et un Pokemon est sorti de son œuf au même moment, non loin, dans un laboratoire clandestin qui visait à faire des expériences dangereuses sur des Pokemon, pour les faire muter et créer des machines à tuer. Et tu as reçu des gênes humain, Roussil !
- Oui, d'ou ma taille plus grande qu'un Roussil normal, le fait que je puisse parler comme vous et que j'ai cinq doigts, au lieu de trois... Seul ma voix s'est développé durant mon état de Feunnec. D’ailleurs, j'avais réussi à m'échapper de là-bas en sauvant tout le monde et en ayant signalé le laboratoire clandestin à la police, j'ai du éviter de parler pour cela. Il m'ont suivi à la trace, l'ont vu et l'ont entièrement détruit et ont emprisonnés les scientifiques.
- Vous m'excuserez mais je reçoit des invités, sur ce, je vous laisse.
- Ok, merci Mira, remerciaient-t-ils tout les deux.
- Bien donc, prochaine ville on s'arrête dormir, propose Tom.
- Il va y avoir...
Une explosion retentit de l'arène d'ou sortaient Tom et Roussil, et se dépêchent pour constater que les dégâts sont énormes, car l'arène à été complètement anéantit par le souffle de l'explosion. Urup gisait par terre près de la ou était la sortie. Heureusement les secours sont vite arrivés et Urup était vite hors de danger. Tom entra dans une colère noir. Qui à fait ça ?
Roussil lui aussi est furieux.
- Celui qui a fait ça va le payer cher, crois moi ! Personne n'a le droit de blesser un humain ou un Pokemon. Celui qui a fait ça ne doit pas avoir de cœur et doit être sans remords, jura Roussil.
Ils s'éloignent de l'arène qui continue de flamber comme un feu de camp, tandis que les pompiers essayaient en vain d'éteindre le brasier. Ils distinguent une vague silhouette d'homme au centre des flammes depuis leur hauteur, qui disparue derrière une flamme. Ils se demandaient tout les deux, qui êtait cet individu. Étais ce un fantôme ? Un esprit ? Ou bien une réincarnation ? Au bout de dix minutes, l’incendie disparut laissant derrière lui, un vieux bâtiment complètement calciné et prêt à s’effondrer au moindre touché. Tom Créfadet dans sa Pokéball et Victini se pose sur son épaule droit. Ils continuent de s’éloigner sans se retourner et gagnent de la hauteur. Il fait de plus en plus froid et Tom ferme la tirette de son gilet brun avant de mettre la capuche attaché à celui ci.

Bien plus tard, au tombé de le nuit. Ils arrivent dans une ville voisine derrière une petite montagne gelée et entrent dans un gîte où une vieille dame accepta de les accueillir gratuitement pour cette nuit.
- Il est tard, remarqua Roussil.
- Oui, il est minuit passé.
Un bruit sourd résonne tandis que Victini s'endort dans un lit.
- Tu as entendu, Roussil ? On dirait des pas de quelqu'un qui fuit, allons voir !
Effectivement, quelqu'un enveloppé d'un long manteau noir courait à tout allure pour tenter de les semer. Roussil, courant bien plus vite que Tom, rattrapait le fuyard en quelques secondes seulement, après avoir traversé tout la ville ou la température était descendu en dessous du zéro à leur hauteur de mile mètre d'altitude. Roussil attrape l'homme par le manteau, mais celui ci saute, en abandonnant son manteau, s'accrocha à une barre vertical juste sous l'ampoule d'un lampadaire, et saute sur le toit d'une maison d'en face, puis il grimpe la paroi pentue et glissante, jusqu'au sommet ou il cour sur le point le plus haut du toit puis s’arrête net. Tom demanda :
- Qui... qui est tu ?
- Moi ? Je me nomme Skyxyd.
Il se remit à courir puis disparut dans l'obscurité de la nuit. Il se mit à neiger.
Roussil qui tenait toujours son manteau, s'arrête net, glisse sur une plaque de verglas, et fonce dans un grand tas de neige d'ou il en sort gelé.
Tom le ramena à l'intérieur du gîte de la vieille dame.
- Vous n'auriez pas une écharpe pour Roussil ? demanda Tom à l'hôtesse.
- Bien sur, tien en voila une pour ton Pokémon, vous pouvez la garder.
- Merci madame. Tien met cette écharpe autour du cou, tu aura moins froid comme ça.
Roussil met l'écharpe rouge autour du cou sans hésiter un instant et se colle à une couverture chaude.
- Tu pourrais pas utiliser une de tes attaques de type feu ?
- Atchoum... Peut pas, j'ai... trop froid.... Et puis... j'en connais aucunes... atchoum.
Roussil prend un mouchoir et se mouche dans ce dernier.
- Zut ! J'avais oublié. Tant pis, pensa Tom. Il est une heure du matin, allons dormir, nous verrons cela demain matin.
Ils s'en allait dormir tout les deux, dans la chambre ou Victini qui les attendaient, dormait dans le seul lit, à deux places, de l'appartement. Ils dormirent à trois dans ce même lit, jusqu'au petit matin.

Quelque part, à des centaines de mètres de la ville :
- Amiral, je crois avoir trouvé ceux dont le maître a besoin, il s'agit d'un jeune garçon accompagné d'un Pokémon qui parle.
- Parfait, passe à la deuxième phase du plan, Skyxyd. Je contacte immédiatement le maître pour l’informer de la situation. Ils vont vite comprendre ! Hahaha...
- Comme le dit notre devise : Éliminer tous les obstacles, afin de rétablir la justice ! Récitait Skyxyd.
- Bien j'ai eu le maître, et je te laisse l'honneur de commencer la phase deux du projet CAIDOZ ! Il lui faut les douze pierres plus celle que nous avons déjà en notre possession. Les onze autres divisions sont déjà sur le coup. Ne me déçoit pas, moi et le maître !
- Bien, amiral !
La nuit passait paisiblement.
Spoiler :
Chapitre 2 : La rencontre des esprits

Une fois l'aube arrivé, nos héros sont déjà debout prêt a partir.
- Tu n'a rien oublié Tom ? demanda Roussil.
- Je n'ai jamais eu de sac Roussil, tu le sait bien.
- Non je te parlais de t'es Pokemon ! Idiot.
- Je n'ai que Lucario et Musteflott tu sais.
- Victiiii...
- Mais je ne t'oublie pas Victini, je te rappel que tu n'a pas de Pokeball toi !
- Victini ! Gronda Victini.
- Regarde, tu l'a vexé, montra Roussil en sortant de la pièce, cherchant son écharpe oublier au rez de chaussé sur une chaise près d'une cheminé encore chaude d'hier soir.
- Ok Victini, si tu veux, tu pourra commencer le premier combat de la ligue avec moi.
- Victiniii.
Victini sauta de joie à l'idée de pouvoir combattre pour la première fois dans une compétition, une vraie ! Tom a dit ça pour le calmer.
- Et je l'aurais cette fois ci !
Roussil entra, son écharpe retrouvé et mise autour cou, et dit :
- Tu parle de Add, n'est ce pas ?
- Et comment ! J'aurais ma revanche et cette fois c'est moi qui gagnerais !
- Tu parle ! Tu n'a jamais été capable de le battre, tu devrais changer de Pokemon !
Soudain 2 Pokeballs s'ouvre de chez Tom et 2 Pokemon sortent de leur plein gré, mécontent.
- Lucaaa...
- Musteeee...
- Ok, ok, d'accord, mais ce que je voulais dire c'est que tu devrais attraper plus de Pokemon pour remplir les douze espaces entièrement.
- Comment ça douze espace ? Je n'en ai que six !
- Tu oublie que je suis compté comme un dresseur, a cause de mon caractère humain !
- Ah oui, c'est vrai, j'ai oublié que tu a reçu des gênes humains, c'est pour ça que tu as 5 cinq doigts au lieu de trois comme les Roussil normaux, observa Tom.
- Mais j'ai aussi la parole et la taille, un Roussil normal ne mesure qu'un mètre alors que moi je fais un mètre soixante-dix comme toi.
- En effet, oui. Et pour l'équipe du coup je vais trouver d'autre Pokemon pour la compléter. Au fait tu a l'air d'aller mieux depuis hier.
- Oui, grâce au remède miracle de la vieille dame, qui m'a même demandé de garder son écharpe rouge, ce matin. En plus c'est ma couleur préféré.
- Je préfère le bleu, mais ça me va aussi.
- Hé ! C'est mon écharpe ! T'a qu'à t'en acheter une. Celle là m'appartient maintenant. La dame me l'a donné gentiment et de bon cœur, s'énerva Roussil
- Ok, ok, t’énerve pas, c'est qu'une écharpe, je peux très bien m'en passer.
- Et tu crois pouvoir te passer de sac ?
- Bien sur ! Pas besoin de sac, c'est inutile. Je peut me débrouiller sans ! s'exclama Tom.

Une fois sortir de l'auberge dans laquelle ils passèrent une nuit, nos héros continuent leur chemin jusqu'à tomber dans une ville ou se déroule un tournois avec comme récompense, un magnifique œuf de Tarsal ainsi qu'un concours avec la même récompense. La stade est très grand et rond avec un plafond ouvrant qui donne sur le ciel bleu de l'après midi. Tom et Roussil n'ont pas mangés leur repas mais sont très pressés pour s'inscrire aux tournois. Après s'être inscrient Victini secoua Tom pour lui demander Créfadet, son ami, pour jouer. Tom obéi et lui donne sa Pokéball pour qu'ils jouent ensembles. Ils entrent dans le hall et Tom propose un plan pour tenter de gagner les deux récompenses :
- Met un long manteau noir de sorte à ce qu'on ne te voie pas et prend Musteflott, tu fais le concours et moi je m'occupe du tournois avec Lucario, on a le droit qu'a un Pokemon, c'est la règle.
- Bon ok, mais alors, il m'appartient.
- Ok comme tu veut, accepta Tom, vas y vite, le concours commence avant le tournois.
D'un côté le tournois commence avec une belle victoire éclair de Tom au premier tour, et une grande victoire du côté de Roussil, grâce à Musteflott, il est qualifié pour le tournois qui suis.
- Yes, je passe au huitième de finale, se réjoui Tom.
- Bravo, moi je passe les quarts, faisait remarquer Roussil.
- Alors bonne chance et j'espère que personne ne t'a aperçu.
- Non, non, t'inquiète pas, tout va bien avec mon long manteau et le chapeau noir, on me vois a peine pour dire que je suis un Pokemon. Personne ne le saura.
- J'espère, j'y tient à ces œufs, moi !
Les tournois reprennent et tout deux se qualifient pour la finale que Roussil remporte haut la main, reste maintenant celle de Tom qui va affronter une personne qui ne lui est pas inconnu.
- Alors c'est toi mon prochain adversaire, demanda-t-elle.
- Eh mais ... je t'es déjà vu toi, tu est bien celle du grand festival ... Je t'ai vu a la télé.
- En effet je suis Aurore la finaliste du grand festival de Sinnoh et j'ai perdu, mais je suis plus expérimenté maintenant et je compte bien te battre !
- Mais je croyais que tu était coordinatrice ? Pourquoi tu n'a pas participé au concours plutôt qu'au tournois ? demanda Tom.
- Parce que je n'avais pas envie, et je veux plus entraîner mes Pokemon pour le prochain grand festival dans une région lointaine, Torno, à des milliers de kilomètres d'ici. Je prendrais Feurisson pour toi.
- Argh ... Les Evoli sont trop faibles ... Du coup je n'ai plus que Lucario ... Bon tant pis, pas le choix, il faut que je te batte, j'ai envie de cet œuf de Tarsal ! Déjà qu'il a gagner le concours, a mon tour de gagner.
- Ah donc, si je comprend bien, celui avec le long manteau et le chapeau noir est ton amis ? demanda Aurore.
- Oui, c'est Roussil, mon frère.
- Quoi ? Mais attend, Roussil c'est le nom d'une évolution d'un Pokemon de départ de la région, donné par le professeur Platane ?
- Oui mais pas lui ... Je t'expliquerais plus tard, allons combattre !
Ils se dirigent vers le stade :
- Une dernière chose. Tu fait quoi ici à Kalos ?
- Je voyage seule depuis que Gil à décidé de partir seul, lui aussi, mais pas à Kalos comme moi, il est parti à Hoenn pour le grand festival de là-bas. Je n'ai pas voulu le suivre alors, je suis venu ici ou j'ai reçu de la part du professeur Platane, un Marrisson que Tiplouf apprécie et moi aussi.
- Tiplouf !
- Tu vois ? Même lui te le dit. Et toi ?
- Moi je viens montrer au monde que ma place est sur le podium, à la première place. Mais je cherche aussi mon père qui est dans cette région selon son journal intime que j'ai préféré laissé chez lui.
Ils entrent dans le stade chacun de son côté et envoient leur Pokemon, tandis que Victini et Créfadet s'arrêtaient de jouer pour admirer de combat de Tom, assis sur le toit des gradins du stade.
- Feurisson ! A toi ! hurla Aurore.
- Vas y Lucario ! hurla Tom. Je te laisse commencer Aurore.
- Tu est galant. Bon, Feurisson, roue de feu !
- Esquive Lucario.
Lucario esquiva l'attaque facilement qui fut lancé en rafale et qui finalement toucha sa cible qui se fatigua.
- Non Lucario.
- Lance roue de feu une fois de plus
- Mais oui ! Lucario, bloque le puis jette le en l'air et utilise dracochoc sur le sol pour te propulser en l'air enfin utilise close combat plusieurs fois avant de le jeter au sol.
Lucario bloqua avec ses pattes l'attaque puis le jeta en l'air avant de se propulser avec dracochoc puis frappa Feurisson plusieurs fois, avant de l'envoyer au sol violemment.
- Non ! Relève toi Feurisson, crie Aurore.
Soudain une lumière bleue recouvre Feurisson, c'est le début de l'évolution !
- Oh mais ... c'est un Typhlosion ! Parfait, alors utilise lance flamme !
- Esquive ! Utilise vitesse extrême ! hurla Tom.
- Attrape le !
Juste après l'attaque, Typhlosion attrape Lucario et le frappe avec poing de feu en le lâchant, ce qui le jette au loin.
- Finissons en avec roue de feu !
- Non ! S'il se fait toucher c'est la fin ... désespera Tom
Lucario tente d'esquiver, mais la roue de feu était devenu plus grosse et rapide qu'avant. Elle heurte Lucario de plein fouet. De la fumée se forme et une fois dissipé, on aperçoit Lucario à terre, K.O.
- Lucario est dans l'incapacité de ce battre, le vainqueur est Typhlosion, la victoire revient à Aurore de Bonaugure, annonça l'arbitre.
- Merci Lucario, tu as fait de ton mieux. Revient, tu as mérité un repos.
- Elle l'a battue, dit Rousil qui à tout vu du haut des gradins. Elles est forte. Je me demande s'il va lui demander ...
- Victiiii ? Crééé ? se demande Victini et Créfadet ayant vu le match.
Les spectateurs applaudissent fort pour acclamer la grande championne du tournois, Aurore.
- Bravo tu as gagné l’œuf, je t'attend à la sortie j'ai à te parler.

Une fois devant la porte de sortie, Tom demande à Aurore sous un ciel crépusculaire :
- Euh ... disent-ils ensemble.
- Vas y toi d'abord, dit Tom.
- Eh bien, tu as bien combattu de toute tes forces. J'ai senti, que tes Pokemon et toi avez un grand potentiel que vous devriez continuer à exploiter. Tu mérite plus cet oeuf que moi. Prend en soin ! Ordonna Aurore.
- Mais je ne peut pas ... refusa Tom.
- Si tu peut ... tien prend le ... insista Aurore
Tom prend l’œuf et remercie Aurore.
- Tu voulais me dire quelque chose, Tom ?
- Oui. Accepterais tu de continuer ton voyage avec nous ?
Victini se pose sur l'épaule gauche de Tom.
- Victini !, se présenta-t-il.
Aurore caresse Victini :
- Qu'il est mignon. Mais bien sur, j'en serais très heureuse.
Roussil arrive et dit :
- Ben dit donc, c'était pas facile de retirer l'imper, du coup je l'ai jeté avec le chapeau un petit peu déchiré. Oh, excuse moi tu est ?
- M ... m ... mais, il parle ?
- Oui je t'expliquerais en chemin vers Illumis, d'ailleurs je ne t'ai pas demandé ce que fait ici exactement ?
- Eh bien je parcours les arènes pour y affronter les champions et j'ai décroché 7 badges, le prochain badge qu'il me manque pour pouvoir participer à la ligue de Kalos est celui d'Illumis.
- Tien moi aussi, fit remarquer Tom.
- Quoi ? Tu fait les badges maintenant ? demande Roussil.
- Oui, on m'a dit que c'était un superbe entrainement pour moi et je voulais aussi changer un peu plutôt que de faire concours sur concours et me rendre moi et mes Pokemon plus fort et plus déterminé que jamais, expliqua Aurore.
- On ferra ça ensemble alors.
- Bienvenue dans la famille Aurore, dit Roussil. Elle te plaît hein Tom ? Tu la veut en petite copine ? chuchota Roussil à Tom.
Tom chuchotant à Roussil :
- Mais sa va pas la tête ? Pas du tout ! Il n'y a rien entre nous ! Absolument rien !
- Mais tu rougissais avant ! C'est a cause de l’œuf peut être ? demanda Roussil pensant qu'il est amoureux.
- Non, c'est a cause du soleil qui se couche !
- Mais qu'est ce que vous marmonnez ?, demanda Aurore.
- Mais rien du tout, répondit Tom. Allons y.
Victini secoua Tom en lui suppliant quelque chose.
- Quoi ? Ah tu veut que Créfadet reste avec nous quelque temps ? Hum, d'accord, mais il rentrera dès notre arrivé au prochain centre Pokémon. Ok ?
Victini hocha la tête pour dire oui.
- Créééé ...
- Viiii ...
- Qu'ils s'amusent, rit Aurore, joyeuse.
Nos héros accompagnés d'une nouvelle personne, Aurore, partent pour Illumis pensant y défier Lem, le champion, alors que lui et Sacha s'apprêtent à entrer dans cette ville...
Spoiler :
Chapitre 3 : Un fou qui révèle tous !

Nos héros continuent leur voyage à travers Kalos pour y tenter de décrocher les 8 badges ainsi que le trophée de la ligue. Tom voyage désormais au côté d'Aurore, une coordinatrice qui veut changer temporairement de vie pour partir à l'aventure. Maintenant elle fait parti du groupe et compte bien surpasser Tom avec ses Pokemon de Kalos.
- Dit-moi, demanda Tom, quel sont les Pokemon que tu as capturés ici, à Kalos ? A part ton Tiplouf et le Marison du professeur Platane évidemment.
- Eh bien c'est une surprise ...
- Typhlosion ? demande-t-il.
- Non, je l'ai rendu au professeur Sorbier, répondit Aurore, je l'ai juste pris pour le tournois.
Soudain l’œuf que Tom transporte s'illumine.
- Ah, on dirait qu'il va éclore ! faisais remarquer Roussil.
Maintenant c'est l'autre qui s'illumine avant qu'ils ne reprennent leur apparence initiale.
- Ah, c'est n'était qu'un leur, pensa Tom.
- Non, reprit Aurore, ça veut juste dire qu'ils vont très bientôt éclores tout les deux.
Ils reprennent aussitôt la route et arrivent dans une petite ville appelé Rosville.
Les maisons étaient faites de granite rose qui faisaient penser à un pays rempli de bonbons. Quelques immeubles les surpassaient avec quelques mètres de granite rose de plus. Les rues étaient pavée d'un granite plus sombre que celui des maisons et immeubles avec des arbres plantés entre la route et le trottoir. Comme la ville est en bord de mer, les petits pavillons sur pilotis de boit, au bord de l'eau, semblaient prêt à s’effondrer, même s'il y avait assez de renforcement pour les retenir d'une grosse vague, c'est qui est plutôt rare dans ce lac. Il s'y trouvait même quelques petits magasins et restaurants.
Roussil regarde la carte du guide du routard :
- Tien, faisais remarquer Roussil, c'est le seul endroit ou on peut passer pour traverser le lac à partir du bateau qui se trouve derrière la ville sur l’île d'en face, Rosîle.
- Mais comment tu sait ça toi ? demanda Tom.
- Tu sait, j'ai juste pris un guide de Kalos gratuit, qui sont exposés à côté du guichet du centre Pokemon. J'en ai pris un avant de partir pour arriver ici.
- Fait voir, demanda Aurore, oui notre bateau est bel et bien sur la Rosîle derrière le grand pont qui traverse une toute petite partie du lac Rose.
- Le lac Rose ? Demanda Tom intrigué.
- Oui, répondit Roussil, on l’appelle comme ça car l'eau brille tellement au contact des rayons du soleil, parce qu'on est quand même dans une vallée et c'est le seul lac du coin qui fait un trou dans cette chaîne de montagne, et ce sont ces rayons du soleil qui rendent l'eau d'une couleur rosâtre.
- Roussil, y a quand même un pont d'au moins un kilomètre qui nous sépare de l'île, du port et du ferry.
- D'ailleurs on dit que c'est le seul port du coin et qu'il nous emmène en face, au port de Watoru. La traversée dure environ une heure.
- Tien, ou est Aurore ?
- Youhou les garçons ! Je suis là, vous venez ?
- On arrivent ! crièrent-t-il en chœur avant de ce précipiter dans la foulée jusque chez Aurore.
- Quand part le bateau ? demande Aurore.
Roussil regarde dans le guide.
- Dans deux heures c'est le nôtre, déclara-t-il.
- Alors si on allaient au restaurant, c'est la journée gratuite si on mange beaucoup, demande Aurore.
- Et tu mange beaucoup toi ?
- Oui évidemment depuis peu, et il y a même de la nourriture Pokemon rien que pour toi Roussil.
- Euh ... mauvaise idée Aurore ...
- Quoi, mais ça va pas ? J'ai horreur de la nourriture Pokemon, je la supporte pas, et de toute façon je mange humain, alors c'est pas quelques pâtisseries, hamburgers ou nouilles qui vont m'arrêter ! Et puis j'ai très faim moi aussi, alors allons y !
- Je suis d'accord avec lui allons y, dit Tom.
- Dit moi Tom, il réagit toujours comme ça ? demanda Aurore.
- Quant on lui parle de nourriture Pokémon, oui. Il en a tellement horreur que sa pourrait lui donner la nausée
- Ah, je vois, j'en parlerais plus alors, promis !
Victini secoua Tom qui compris qu'il veut jouer avec Créfadet. Il lui donne sa Pokéball, que Victini ouvre directement pour pouvoir jouer avec son ami Créfadet.
Le chemin était plutôt long avec au moins cinq minutes de marche jusqu'au restaurant, qu'on apercevait comme un bâtiment de couleur jaune, ne semblant pas être fait en granite comme les autres. Quelque bouche d'égout jonchaient le sol ainsi des arbres devant le trottoir qui bougeaient selon le souffle du vent. Nos héros ouvrent la porte vitré qui les séparent de l'intérieur.

Un fois entrés dans le restaurant, ils découvrent qu'une foule de gens les attendaient de pied ferme. Une jeune femme plutôt mince les saluas et leur montra une table ou s’asseoir. Tom demanda si les Pokémon étaient acceptés hors de leur pokéballs, à l'intérieur du restaurant et lui dit qu'il est même recommandé de les sortir, du moment qu'il ne dépasse pas les deux mètres de hauteur et les cents kilos, sinon se sera à l’extérieur, et du moment qu'il ne fait aucun dégâts. Tom sort ses Pokémon mais pas Aurore, elle ne veut pas. Tom insiste, mais elle refuse.
- Bon tant pis, tu sais pas ce qu'ils ratent.
La serveuse arrive et prend des notes sur son petit bloc note.
- Je prend un Sushi-Coton façon rillettes avec du pilipili, annonce Roussil.
- Pourquoi coton ? demanda Tom.
- Tom, c'est fait en nuage comme du coton, expliqua Aurore.
- Haaaaa ... je comprend, répondit Tom.
- Moi je prend ça !
- Et moi, ça, ça, ça, ça, et ça, commanda Tom
- Je prend note cher client, l'addition sera nulle pour aujourd'hui.
La serveuse repart en pensant : Mon dieu, un Roussil qui parle !
Puis elle revient plus tard avec toute une flopée de plats tous plus appétissants les uns que les autres, et s'écrit :
- Bon appétit.
Le serveuse repart tandis que nos héros mangent comme s'ils n'avaient pas mangés depuis des jours et s'enpifrent autant qu'ils peuvent.
Finalement après 3 services de plats remplis a ras bord avec cinq minutes et douze secondes au compteur pour finir chaque services, ils n'ont finalement plus faim, car les plats son vides et les ventres, plein, ils sortent du restaurant tout balonné.
- J'ai trop mangée ... burp, rotta Aurore.
- Pareil, continua Tom.
- Nos ventres ont doublés de volume, faisais remarquer Roussil.
- Viiiiic ...
- Je vois que toi aussi tu t'es bien régalé Victini, dit Tom en caressant Victini.
- Ben après des nuggets, hamburgers, frites, poissons panés, légumes, fromages et pâtisseries pour le dessert, je doute que nous ayons encore faim, dit Roussil.
Ils se reposèrent quelques minutes sur banc avant de reprendre la route vers Rosîle, afin de perdre leur ferry à temps, il ne leur reste plus que cinquante minutes.

Pendant qu'ils se dirigent vers le pont, la serveuse retourne vers les cuisines et aperçoit Olivier, une de ses cuisiniers faire des choses bizarres et va lui parler.
- Olivier, qu'es ce que tu fait la tout seul, tu devrais manger en pause toi aussi.
- Euh ... Cécile, j'ai quelque chose à te dire, en privée. Viens sortons.
- Je te suis mais que veut tu me dire ?
Ils sortent du restaurant par la porte de service et attérissent dans un parking.
- Je ne veut pas que tu me vire, Cécile !
- Mais pourquoi tu voudrais que je te renvoie ?
- POUR CA !
Une machine sortant de nulle part s'empare de Cécile et l'enferme dans une cage en plexiglas. Tout le monde entent Cécile criée et nos héros se précipitent afin de sauver Cécile, de l'infâme Olivier qui jouait la comédie pour attirer nos héros dans son piège.

Olivier révèle qu'il est en fait un clone faisant parti de la douzième division de la team univers, avant d’emmener Cécile avec lui sur le pont pour que nos héros ne le poursuive et tombe dans son second piège.
- Non ! Le pont s’effondre devant nous, impossible d'avancer plus, rebroussons chemin, ordonna Tom.
Malheureusement son coup était bien calculé et la partie du pont derrière nos héros s’effondre elle aussi, leur laissant une infime partie pour attaquer le soldat clone.
Soudain quelqu'un surgit du fond de l'eau avec un navire ressemblant à un porte-avion insubmersible qui aspire et avale la machine du clone.

Nos héros décident de sauter et pénètrent tous dans la cale du navire qui se mis en mouvement en direction de Watoru en plongeant. D'autre soldats clone arrivent pour les mettres hors d'état de nuire. Le navire tangue.
Nos héros combatèrent donc les soldats avec des Pokémon.
- Qu'est ce que ..., s'intérroga Tom.
- Mais ? Nos pokéball ne fonctionne pas ici ! fait remarquer Aurore.
- Hahahahahaha, c'est maintenant que vous vous rendez compte que vous venez de vous faire avaler tout cru ? dit un soldat en ricanant.
- Quoi ? Non ... im-im-impossible, s'exaspèra Tom.
- Eh oui, nous avons un brouilleur haute fréquence qui neutralise les pokéballs, alors que nous, soldat, allons nous battre a main nu ! dit un autre soldat.
- Mais vous êtes qui au juste ? demanda Tom en colère.
- Tiplouf attaque Siphon !
Il ne passe rien.
- Non, il agit aussi sur les attaques, dit Roussil.
A ce moment un jeune homme vêtu de violet très clair de la tête au pied et aux cheveux blanc, entre et dit :
- Eh eh eh ... en effet, il s'applique également à leurs pouvoirs.
- Skyxyd ! Criaient Tom et Roussil en chœur.
Puis Roussil s'agenouille et s’effondre sur le sol en poussant un "Arrg" de douleur.
- Oh oui, j'avais oublié de préciser que les Pokémon sont drainés de leurs forces vital.
- Monstre ! Comment ose tu ? hurla Tom, fou de rage.
- Alors je t'attend au poste de commande ! Sache que mon Pokémon est immunisé au brouilleur.
Sur ces paroles il s'enfuit laissant les héros seul face aux soldats clone, puis Tiplouf et Victini s’effondre à leur tour.
- Revient Créfadet, dit de justesse Tom avant qu'il ne tombe lui aussi. Ca au moins ça marche.
- Tiiip ...
- Viiic ...
- Je ne lui pardonnerais jamais ce qu'il a fait subir à nos Pokémon, Tom !
- Laissons les là et allons nous battre à main nu !
- Quoi t'es sérieux ?
- Oui, très sérieux, tu sait te battre ?
- Euh ... J'ai apprit avec Mélina les arts martiaux en rentrant chez moi...
- Ok, trêve de bavardages et allons y !
- Ok !
Ils foncent tout les deux sur les soldats qu'ils frappent à coups de poings et de pieds, et en les mettant K.O. à chaque fois. Ils progressent et atteignent le couloir qui relie Tom et Aurore à l'espace de commande, mais un Gallame fais son apparition et poussent nos héros jusqu'à une trappe qui mène à la salle des machines. Gallame leur fait face.
- Tu t'en occupe Tom ?
- Non, essaie de la retenir pendant que je combat Skyxyd !
Tom remonte et entre dans la salle des commandes ou comme prévue, Skyxyd l'attendait. Alors qu'Aurore se cache derrière des machines qui oblige Gallame à les détruires, Tom combat Skyxyd de toute ses forces pour le soumettre et l'obliger à tous arrêter.
- Abandonne, je vais te battre !
- Jamais, je sauverais Roussil, mais si cela doit m'en coûter la vie !
- Tu est persévérant dis donc ! Tu sais que c'est une qualité ? provoqua Skyxyd.
Skyxyd et Tom commence à avoir de plus en plus mal partout à force de se taper dessus et Gallame détruit le brouilleur par erreur en voulant découper Aurore avant que celle ci ne se baisse, morte de peur, mais affrontant ses peurs. Un gros boom qui laisse Aurore sortir de la et qui repousse brutalement Gallame contre le mur, le met à terre et Aurore s'enprèsse de rejoindre Tom qui parait complètement à bout de force, ainsi que Skyxyd qui ne fait que s'amuser, même quant ils sont tout les deux blesses.
- J'ai battue Gallame !
- Quoi ? Impossible ! Comment une fillette pourrait-t-elle vaincre mon puissant Gallame ? Je ne peut pas perdre ! Je fait parti des douzes chefs de division de la Team Univers !
- La Team Univers ? interroge Tom.
- Oui une organisation secrète qui agit dans le but de rétablir la justice dans l'univers !
- Tu est fous ... dit Tom
- Non car "Éliminer tout les obstacles, afin de rétablir la justice !" est notre devise !
- Le maître est impatient d'avoir l'univers entre ses main
- Ton maître ? demande Tom.
- Oui, d'ailleurs en ce moment même, il t'écoute et te vois comme tous les être vivant de cette planète ! Malheureusement personne de vivant n'a jamais vu à quoi il ressemblait, même pas nous, jamais il ne se montre, mais on raconte qu'il aurait pulvérisé à lui seul à plein pouvoir, toute une région, sans y laisser de trace de vie, ni de l'île géante qui représentait la région en question ...
- Quel horreur, dit Aurore, pétrifiée de terreur.
- C'est pour cela que nous avons une arme secrette très puissante dans l'espace, capable de nous aider à triompher. On l'appelle "La Grande Renaissance". Tu pourra pas la louper si tu la cherche. Mais les douze mille ans de travaux nécessaire à sa construction sont bientôt fini, il reste une semaine. Puis nous l'alimenteront avec des âmes des humains et Pokémon de ce monde et enfin nous tireront le rayon géant de la victoire ! Mais il nous faut les quatre Golem afin de le desceller. Nous avons déjà Regigigas, mais sans les trois autres, il est inutile. C'est pourquoi les autres divisions sont déjà à leur recherche, et nous feront tout pour les avoir ainsi que les douze pierres du Zodiac ! Il nous en manque déjà cinq. Le Caidoz est à notre porté, plus qu'un petit effort !
- Le Caidoz ? demanda Tom.
- C'est un monde ou tous n'est que désolation, ou le vide règne. Et notre arme va nous y emmener, car nous comptons détruire cet univers afin que le maître Z puisse le reconstruire !
- Mais si vous annihilez cet univers, vous ...
- Nous somme immunisés grâce à l'arme secrète qui est capable de recréer le Big Bang !
- Gah ! cria Tom, stupéfait de ces paroles.

C'est alors que Roussil, Victini et Tiplouf reviennent à eux et foncent dans la salle de commande.
- Tom !
- Roussil ! Tu est revenu !
- Quoi ? Non le brouilleur a dû être détruit.
- C'en est fini Skyxyd, rend toi ! Nous somme en supériorité en force et tes soldats sont faible ! provoqua Tom.
Un bip résonne du téléphone de Skyxyd.
- Je suis le chef de la douzième division ! Mais je vais devoir vous quitter car on m'appelle, ciao les jeunes, et à un des ces jours ! Soldat, arrêtez les !
- OUI CHEF, criaient-t-ils tous en chœur.
Skyxyd met un jetpack et s'envole en défonçant la vitre de devant pour sortir de l'eau et s'enfuir.
- Le bateau coule, vite, il faut sortir d'ici ! intervient Roussil.
Après avoir sauver Cécile et être sorti du bateau, qui coule et explose au fond du lac, nos héros s'en sortent indemne, repêchés par un hélicoptère qui les envoient directement à Watoru sans passer par Rosîle, pour discuter de ce qu'il s'est passé la dessous avec ce Skyxyd à l'agent Jenny. Puis Cécile rentre chez elle hors de danger et nos héros se remettent en route vers Illumis. Et le voyage continue ...
J'avoue que la fin est un peu rapide mais il fallait bien finir le chapitre qui, je trouve, est assez long
J'ai également ajouté/supprimé/remplacé certaines scènes

Questions :
- Manquent-il des descriptions ?

- Pokémon et Pokéball prennent-ils des accent comme je les aient écrits ?



Je ferais bien sur, attention à mon langage maintenant et prendrait les critiques en compte pour réparer mes quelques erreurs restantes. Toutes critiques est la bienvenue.

Certains détail n'étant pas/peu/vaguement précisé dans ces chapitres peuvent revenir plus tard plus approfondi.

Avatar du membre
Raishini
Membre
Messages : 2661
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012, 01:35
Localisation : Dans les limbes !

Re: Essais aux fanfics

Message par Raishini » mar. 21 avr. 2015, 01:38

Question orthographe, je te conseille une soupe de Bescherelle trois fois par jour.
Code ami 1: 2036 7695 3858 ; Safari : Obalie/Grelaçon/Cochignon

Code ami 2 : 1865 1972 2115 ; Safari : Clic/Magnéton/Trousselin

Messagerie ouverte aux propositions ~
Ma fiction : A l'aube du pouvoir.

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » mar. 21 avr. 2015, 14:01

Boooooon. Y'a du mieux mais j'ai pas l'impression que t'aies vraiment suivi nos conseils.

-> Niveau orthographe, déjà, relis-toi. Parce que rien que sur les 10 premières lignes du 1er chapitre je vois au moins 3 fautes. Autant ç'aurait été un chapitre j'aurais été enclin à corriger, autant là j'ai pas 15 heures devant moi pour corriger, vois-tu. Mais c'est pas là le plus important.

-> Les personnages. Boudiou les personnages.
+ Tom est une tête à claques comme pas permis, tu n’arrêtes pas de switch entre les langages quand il parle et du coup ça devient un bordel pas possible. Stabilise ses phrases, ou au pire considère ça comme un simple tic de langage.
+ C'est bien que Roussil parle de pourquoi il a des traits humains, mais... Fais-le dans un flashback, quoi. Là, c'est balancé comme ça en plein milieu d'un chapitre en mode "oh, bah tiens, j'avais oublié de vous préciser" juste parce qu'un personnage apparait en mode Deus Ex Machina pour dire "toi, je t'ai sauvé, toi je t'ai vu parce que je viens d'une autre planète". Un peu plus et tu vas me sortir que Tom est l'élu et qu'il va avoir un Pokémon dragon qu'il va nommer Saphira. (Un Twix à celui qui me trouve la référence.)
+ Mira, justement. C'est. Un personnage. Cliché. Je veux bien comprendre que tu mettes un perso "supérieur", un peu en mode mentor des personnages, mais là ce personnage sert juste d'entité omnipotente qui connait tout sur les personnages et n'a aucun intérêt.
+ Et puis les méchants... Sérieux, c'est pas la peine de balancer des noms comme Skyxyd pour comprendre qu'on a affaire à un méchant, meme des personnages sans nom suffisent; l'important étant de recréer une ambiance à partir des éléments autour, les noms des personnages sont purement accessoires.

-> Le scénario. *facedesk*
Le héros qui semble super fort, son ami qui a des capacités extraordinaires (va pas me sortir qu'un Pokémon anthropomorphe n'a pas de capacités extraordinaires), des sidekick rigolos qui s'avèrent etre des Pokémon légendaires, un mentor qui sait tout sur eux, des méchants qui veulent avoir les 12 statuettes de Gladeulfeurha pierres pour on ne sait quelle raison d'ailleurs et qui ont impérativement besoin du héros et de son ami... Bordel, si tu veux suivre la théorie du monomythe, autant que tu regardes bien pour rester crédible. Et lis "Le héros aux 1001 visages" de Joseph Campbell pour comprendre ce que je dis en parlant de théorie du monomythe.

-> Les descriptions.
Y'a déjà un peu de mieux mais c'est toujours trop court. Exemple:
Spoiler :
Un bruit sourd résonne tandis que Victini s'endort dans un lit.
- Tu as entendu, Roussil ? On dirait des pas de quelqu'un qui fuit, allons voir !
Effectivement, quelqu'un enveloppé d'un long manteau noir courait à tout allure pour tenter de les semer. Roussil, courant bien plus vite que Tom, rattrapait le fuyard en quelques secondes seulement, après avoir traversé tout la ville ou la température était descendu en dessous du zéro à leur hauteur de mile mètre d'altitude. Roussil attrape l'homme par le manteau, mais celui ci saute, en abandonnant son manteau, s'accrocha à une barre vertical juste sous l'ampoule d'un lampadaire, et saute sur le toit d'une maison d'en face, puis il grimpe la paroi pentue et glissante, jusqu'au sommet ou il cour sur le point le plus haut du toit puis s’arrête net. Tom demanda :
- Qui... qui est tu ?
- Moi ? Je me nomme Skyxyd.
Il se remit à courir puis disparut dans l'obscurité de la nuit. Il se mit à neiger.
+ La réaction des héros est tout simplement irréaliste. Une personne normale, en entendant des bruits sourds à minuit et demie, 1) n'irait pas voir si ces bruits se trouvent dehors et 2) ne diront pas directement que "y'a quelqu'un qui s'enfuit".
+ La description de la ville? Non? Je me suis demandé si tu l'avais fait en début de paragraphe mais non, la seule indication qu'on a c'est que c'est une ville dans une montagne. Et c'est tout. Alors qu'il faut décrire l'ambiance de la ville dans laquelle ils sont. Est-elle vide à cette heure? Y'a-t-il des gens qui ont décidé de sortir? A quoi ressemblent les maisons? Sont-elles toutes identiques, est-ce que certaines ont des caractéristiques différentes? Comment choisissent-ils la maison dans laquelle ils vont dormir? etc, etc.
+ Je passerai sur toutes les fautes de temps, d'orthographe et de syntaxe parce que sinon on va pas s'en sortir (et de toute manière j'ai compris l'ensemble).
+ Tu as de quoi introduire un personnage primordial dans l'histoire, un méchant qui plus est. Tu fais faire une course-poursuite aux héros contre ce personnage mystérieux, certes. (Et il faut aussi que tu la décrives bien cette course-poursuite, le faire du point de vue des deux personnages. Il ne faut pas qu'elle dure 3 lignes comme dans ce passage.) Tu le rattrapes, il se barre, et là, qu'est-ce qu'il fait? Il file son vrai nom parce qu'on le lui a demandé, et il se casse. Je sais pas, fais en sorte d’être un peu plus imaginatif ; il balance un proverbe chinois random, il se définit comme quelque chose d'abstrait, il répond par un simple "Non" (ce qui peut mener à une situation comique dans laquelle, la prochaine fois qu'ils se voient, les personnages vont appeler le méchant "Non") etc, etc. Là, tu décides de balancer les possibilités par la fenêtre et de dire "Voilà, le méchant il s'appelle comme ça"
+ Et juste dire "Il commence à neiger", mais non quoi. Là pareil, tu as un potentiel d'étoffer, tu as un potentiel de faire un truc mystérieux, avec la neige qui commence à tomber, mais là non. C'est "bon, on passe à autre chose, oh tiens je vais faire un truc comique". Ça ne fonctionne pas comme ça.

Là encore, j'ai que survolé, mais y'a encore beaucoup, beaucoup trop à faire. Essaie de bien bosser de ton côté, prends ton temps pour écrire et faire un truc qui tienne la route.
Au niveau des conseils, voilà ce que je peux te donner:
-> relis-toi franchement. Regarde toutes les fautes, relis-toi le plus possible et le plus souvent possible pour laisser filer le moins de fautes évidentes. (Passer par le correcteur orthographique de Word ne fonctionne pas, consulte des dicos, des Bescherelle, et j'en passe)
-> lis beaucoup. Pas que des fanfics, hein, des bouquins, ce genre de choses, pour que tu puisses t'imprégner du style des auteurs (sans copier des passages entiers hein) et comprendre tes erreurs au niveau de la description. Et lis aussi Le héros aux 1001 visages de Joseph Campbell, tu verras qu'il y a quelque chose à voir.

Pour l'instant je ne peux te filer que ça comme conseils. Mais juste. Prends ton temps, étoffe bien tes 3 chapitres (parce que j'ai lu les deux autres, c'est du même acabit) et suis ces conseils. C'est tout ce que je te demande.
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Raishini
Membre
Messages : 2661
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012, 01:35
Localisation : Dans les limbes !

Re: Essais aux fanfics

Message par Raishini » mar. 21 avr. 2015, 17:34

J'ignore si je devrais t'adresser un panégyrique ou pamphlet afin de souligner ta pugnacité :o
Code ami 1: 2036 7695 3858 ; Safari : Obalie/Grelaçon/Cochignon

Code ami 2 : 1865 1972 2115 ; Safari : Clic/Magnéton/Trousselin

Messagerie ouverte aux propositions ~
Ma fiction : A l'aube du pouvoir.

Répondre