Essais aux fanfics

Discutez des fictions Pokémon, ou toutes oeuvres écrites basées sur l'univers Pokémon.
Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » ven. 15 mai 2015, 11:27

Je pensais faire comme ça lors de leurs arrivées dans les petites villes peu importantes pour l'histoire. J'avais par contre oublié qu'un guide touristique n'est pas toujours précis sur tout, merci pour le rappel.

Concernant la faune et la flore, je pense que je vais faire un gros résumé dans la fin du chapitre 1 et je vais glisser par ci par la quelques infos sur les specialités dans le reste de l'histoire.

Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » dim. 17 mai 2015, 22:08

( Désolé pour le double post )

Je reviens avec une (possible) fin du chapitre 1, entre autre, un petit paragraphe du guide touristique concernant un gros résumé des particularités de Koléona. Je ne suis pas vraiment satisfait du résultat mais dans le doute, je l'envoie quand même. Désolé si il y a beaucoup de faute qui rende la lecture impossible. Bonne lecture ! ^^
Spoiler :
L'intéressé hocha la tête tout en continuant d'observer ses dossiers informatiques. Visiblement, il ne voulait pas parler. La ranger leva les yeux aux ciel et décida de lire durant les prochaines heures de trajet.

« La biodiversité de Koléona : Une faune et une flore pas comme les autres.

Koléona est une région avec une très grande diversité climatique, ce qui fait d'elle une région accueillante pour un grand nombre d'espèce Pokémon. Elle est en effet divisée en deux parties aux climats totalement différents : le Vassa est une région aride, tandis que la Kolée et les Iriannes ont un climat tropical.
Les zones arides, principalement recouvertes par le désert Veldeal, sont peuplées de Pokémon aux couleurs atypiques. C'est grâce à l'exposition intensive aux rayons du soleil que la pigmentation des créatures du désert est différentes. Par exemple, les Pokémon de type Sol au lieu d'être jaune sable ou brun comme la pierre, sont ocre comme la pierre volcanique, et même parfois rouge cramoisi.
Concernant les zones tropicales où les forêts sont luxuriantes et labyrinthique, les particularités sont bien plus difficile à déceler. De fait, les quelques exceptions sont en fait des Pokémon uniques à Koléona. Nous pouvons par exemple citer trois évolutions d'Evoli découverte très récemment à Koléona : Minali, de type Sol, Angeli, de type Vol, et Ombreli, de type Spectre.

Pour plus de détails, des informations sont placées dans les différents chapitres relatant des lieux spéciaux de Koléona. »
Merci d'avance.

EDIT : Les évolutions d'Evoli sont complètement inventées, mais ce seront les seuls Fakemon de ma fic. Je ne suis d'ailleurs pas très satisfait de leurs noms et je cherche encore des idées un peu mieux...

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » dim. 17 mai 2015, 22:34

Zeos a écrit :
Spoiler :
L'intéressé hocha la tête tout en continuant d'observer ses dossiers informatiques. Visiblement, il ne voulait pas parler. La ranger leva les yeux aux ciel et décida de lire durant les prochaines heures de trajet.

« La biodiversité de Koléona : Une faune et une flore pas comme les autres.

Koléona est une région avec possédant une très grande diversité climatique, ce qui en fait d'elle une région accueillante pour un grand nombre d'espèces Pokémon. Elle est en effet divisée en deux parties aux climats totalement différents : le Vassa est une région aride, tandis que la Kolée et les Iriannes ont un climat tropical.
Les zones arides, principalement recouvertes par le désert Veldeal, sont peuplées de Pokémon aux couleurs atypiques. C'est grâce à l'exposition intensive aux rayons du soleil que la pigmentation des créatures du désert est différentes. Par exemple, les Pokémon de type Sol au lieu d'être jaune sable ou brun comme la pierre, sont ocre comme la pierre volcanique, et même parfois même rouge cramoisi.
Concernant les zones tropicales où les forêts sont luxuriantes et labyrinthiques, les particularités sont bien plus difficiles à déceler. De fait, les quelques exceptions sont en fait des Pokémon uniques à Koléona. Nous pouvons par exemple citer trois évolutions d'Evoli découvertes très récemment à Koléona : Minali, de type Sol, Angeli, de type Vol, et Ombreli, de type Spectre.

Pour plus de détails, des informations sont placées dans les différents chapitres relatant des lieux spéciaux de Koléona. »
Fautes corrigées, pas grand-chose à redire sinon.
Concernant les noms d'évolitions:
-> Minali, je vois pas trop le point commun avec Sol. Je sais que c'est Minéral, mais dans ce cas je le verrai plus sur un type Roche que sur un type Sol. J'ai Litholi en tête (lithosphère + li) mais je sais qu'il y a mieux;
-> Angeli aurait plus été pour le type Fée. Pour le type Vol j'ai Ariali en tête, à voir si je trouve de meilleurs noms;
-> Ombreli pour le type Spectre... Meh. Je verrai plus un Spirali (spirare = souffle (qui a donné "spectre" par la suite) + li) pour celui-là.
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » dim. 17 mai 2015, 22:54

Merci beaucoup pour la correction, encore une fois. ^^

Litholi et Ariali sonne vraiment mieux, tu as raison. Je pense les garder, merci beaucoup !
Pour Spirali j'ai peur que les lecteurs ne fassent pas tout de suite le rapprochement avec le type Spectre, mais il est très bien, et sonne bien aussi. Si jamais j'ai d'autres idées, je préviendrais. Merci encore ! ^^

Avatar du membre
Voltali Fessenheim
Légende Pokébipienne
Messages : 11406
Enregistré le : mer. 26 août 2009, 14:17

Re: Essais aux fanfics

Message par Voltali Fessenheim » lun. 18 mai 2015, 09:09

Moi j'aurais pris Pipioli parce qu'un spectre ça te fait peur la nuit donc tu fais pipi au lit

Avatar du membre
Maski
Chef des Modérateurs Forum
Messages : 4569
Enregistré le : sam. 30 janv. 2010, 14:51
Localisation : Quelque part

Re: Essais aux fanfics

Message par Maski » lun. 18 mai 2015, 20:36

Essaie du côté des mythes et bestioles de différents folklores. Essaie aussi des mots latin en rapport avec les spectres, ou même la Mort pour Ombreli.
Pour l'Evolition Vol, regarde les noms des différents vents aussi.
Image
BlogGalerieMa nouvelle 'fic

Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » mer. 20 mai 2015, 22:40

(Visiblement, je suis le seul à poster des essais de fanfic... Autant en profiter ! ^^ )

Donc me revoilà encore avec un petit début de chapitre 2. J'ai l'impression qu'il va un peu trop vite, qu'il y a trop d'ellipses temporelles etc... J'aimerais vos avis la dessus. Désolé si il y a beaucoup de fautes (je me suis relu, mais on ne sait jamais) et sinon, bonne lecture !
Spoiler :
Chapitre 2 :

La jeune blonde fut réveillée par le jingle et la voix de l'annonce du train arrivant en gare d'Edelvida. Elle entrouvrit les yeux et bailla en s'étirant de tout son long. Son regard encore flou se dirigea vers son compagnon de voyage, plongé dans son fichier Word. Il releva la tête vers elle quelques secondes et lui sourit avant d'éteindre son ordinateur : « Alors ? Bien dormi ? Fit-il en fermant et rangeant l'appareil. On est arrivé à Edelvida, donc, prend pas trop de temps pour te réveiller. » Le Ranger ne répondit que par un grognement -comme à son habitude- tandis que le scientifique récupérait déjà les valises dans les compartiments en hauteur. Elle passa un doigt sur son capstick et la bille bleutée afficha quatre chiffres : 16:55. Toujours engourdie par sa sieste de trois heures, elle s'étira une nouvelle fois et entreprit d'aider son compagnon.

L'air frais d'Edelvida prit au dépourvu les deux voyageurs, qui frissonnèrent en même temps. Comparé à Fan, Edelvida était clairement plus moderne et accueillante. Alors que l'une avait des habitations ocre et couleur sable et une organisation anarchique, l'autre avait de belles maisons aux couleurs blanchâtres ou grises et une circulation rapide et beaucoup moins bruyante. La blonde remercia Arceus de l'avoir préservée d'un boucan comme à son arrivée. Elle lâcha ses valises sur le trottoir en face du parking et se tourna vers Kendall : « Et maintenant ? Demanda-t-elle en se protégeant du soleil du plat de sa main. On va directement au labo' ou bien..?
-On va d'abord à la Pigeonnière récupérer Airmure non ? Répondit-il avec un sourire. »
La jeune femme n'en crut pas ses oreilles et sautilla de joie autour de son ami en répétant qu'il était enfin arrivé. L'homme lui répondit que l'endroit ne se trouvait qu'à quelques rues de la gare. Ils récupèrent leurs affaires et se mirent en route.

Quelques rues plus loin se trouvait l'entrée d'un parc qui faisait la taille d'une avenue. On pouvait voir une grande tour de pierres grises aux multiples fenêtre percer la couverture de feuillage au centre du parc. Ils semblaient y avoir beaucoup de visiteurs, aussi, il n'était pas très étonnants que quelques Pokémon surgissent ici et la, par curiosité. De l'intérieur, le parc ressemblait vraiment à une mini forêt rappelant les nombreuses missions de Maël dans ces milieux si fragiles. Plusieurs enfants parvenaient même à jouer avec leurs Pokémon et ceux du parc. La Ranger observait partout, découvrant une nouvelle facette de cette région inconnue. Ce fut la première fois qu'elle se sentit étrangère et différente. « Maël, ça va ? S'enquit-il. Tu fais une de ces têtes...
-Hein ? Non, rien t'inquiète, soupira l'intéressée. Surement le mal du pays.
-Si ce n'est que ça, t'en fais pas, ça va passer, surtout si tu retrouves Airmure ! »
La jeune femme opina en souriant.

La Pigeonnière était en fait l'énorme tour de pierre au centre du parc. C'était un aménagement créée il y a très longtemps pour recevoir les Pokémon Vol qui portaient le courrier. Il servait maintenant de centre de ravitaillement pour les Pokémon Oiseaux qui voyageait de région en région. Par exemple, le Airmure de Maël avait été envoyé ici car il était impossible de faire le voyage en avion et en train avec un Pokémon de sa taille. Les multiples fenêtres du bâtiment étaient là pour laisser entrer les créatures, tout comme le fait qu'il n'y ait pas de toit. Un vigile de taille moyenne au teint légèrement plus clair que Kendall les laissa passer après avoir vérifier leur appartenance au Airmure. Ils entrèrent donc sans un mot et la Ranger sautilla de joie ,trop excitée par ses retrouvailles avec son meilleur ami. Plusieurs étages remplis de nids en tout genre montaient jusqu'au plus haut de la tour. Plusieurs Oiseaux piaillaient bruyamment, mais dès l'arrivée de la jeune blonde, une créature plus imposante fendit l'air et se posa à ses cotés.

« Mic ! S'écria-t-elle en sautant à ce qui s'apparentait au cou du Pokémon. Ce que ça me fait plaisir de te revoir ! » La créature n'émit qu'un léger cri de contentement et piétina la terre de ses serres. La peau luisante et dur de l'oiseau brillait aux lueurs du Soleil. Ses ailes, d'un rouge écarlate, étaient repliées sur ses flancs, seuls ses serres étaient couvertes de boues sèches, de brindille et de feuilles. Il en leva une et étira ses griffes acérées avant de se diriger vers Kendall avec sa Ranger. « Ah, je vois qu'il n'y a pas eu de contretemps et que Mic va bien ! Se réjouit-il. Bien, on va pouvoir aller au labo'.
-Ouaip ! Répondit la blonde avec un sourire jusqu'aux oreilles. Allez, Mic, je te nettoierais plus tard. »

Depuis le temps que Kendall attendait ce moment, ce jour. Le jour où il allait enfin retourner dans sa région natale, ouvrir son propre laboratoire, son propre programme de voyage initiatique et ses recherches. Le rêve de toute sa vie allait enfin commencer à se réaliser. Après tant d'épreuves, il pensait que cela lui revenait de droit, et de toute façon, personne ne pourrait lui enlever ça. L'homme contenait sa joie, mais en réalité, il aurait pu lui aussi sautiller, crier tel un enfant devant son nouveau jouet. Il ne put contenir un sourire satisfait et franc. Maël le remarqua et se sentit mieux elle aussi. « C'est parfait, avec ce labo, on est à la fois près du quartier commerciale, de cette partie du parc, et de l'entrer vers la route menant aux Piliers, énuméra le scientifique. Je pense que mes recherches ne pourraient pas mieux se dérouler que dans un endroit aussi bien placé !
-Les Piliers ? Questionna la Ranger en levant son regard vers les pics montagneux qui dépassaient de la ville. Tu veux parler de la chaîne de montagne la bas ? »
L'homme acquiesça en continuant son chemin dans les rues bondés de personne.

Les rues commerçantes étaient toujours surpeuplés la journée. Heureusement que le laboratoire était une ruelle plus loin, Kendall n'aurait pas supporter travailler dans un boucan pareil. Les gens passaient et quelques fois se retournaient vers l'Airmure par curiosité ou vers Maël quelques fois. Celle-ci sentit monter en elle ce sentiment qu'elle n'était toujours pas à sa place. Sa différence de couleur de peau ne lui avait jamais sauté aux yeux jusqu'à maintenant. Elle comprend mieux pourquoi Kendall avait toujours eu du mal à s'intégrer à Unys... Les regards, même si ils ne montraient pas de dégout ou quoique ce soit d'alarmant, insistaient sur sa différence, et cela la rendait mal à l'aise.
Voila, j'aimerais aussi savoir si le fait que le narrateur s'infiltre quelques fois dans l'esprit des personnages principaux pour donner leurs impressions (alors qu'il est externe à l'histoire) ne fait pas trop bizarre.

Merci d'avance ! ^^

Avatar du membre
Shaam
Membre
Messages : 1233
Enregistré le : jeu. 24 juil. 2008, 09:36
Localisation : Visions oniriques...
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Message par Shaam » jeu. 21 mai 2015, 10:10

Non ça ne va pas trop vite, le rythme est très bien, ce n'est pas la peine de s'étaler sur le moindre détail.
Et en effet il y a pas mal de fautes.
Personnellement le narrateur qui décrit les pensées des personnages ça ne me dérange pas du tout.
Image
« In every age, in every place, the deeds of men remain the same »
Fanfic : Les dresseurs de demain

Avatar du membre
Khimeira
Légende Pokébipienne
Messages : 2635
Enregistré le : mer. 25 janv. 2012, 20:20
Localisation : Oui.

Re: Essais aux fanfics

Message par Khimeira » jeu. 21 mai 2015, 10:57

Zeos a écrit :
Spoiler :
Chapitre 2 :

La jeune blonde fut réveillée par le jingle et la voix de l'annonce du train arrivant en gare d'Edelvida. Elle entrouvrit les yeux et bâilla en s'étirant de tout son long. Son regard encore flou se dirigea vers son compagnon de voyage, plongé dans son fichier Word. Il releva la tête vers elle quelques secondes et lui sourit avant d'éteindre son ordinateur : « Alors ? Bien dormi ? Fit-il en fermant et rangeant l'appareil. On est arrivés à Edelvida, donc, prends pas trop de temps pour te réveiller. » Le Ranger ne répondit que par un grognement -comme à son habitude- tandis que le scientifique récupérait déjà les valises dans les compartiments en hauteur. Elle passa un doigt sur son capstick et la bille bleutée afficha quatre chiffres : 16:55. Toujours engourdie par sa sieste de trois heures, elle s'étira une nouvelle fois et entreprit d'aider son compagnon.

L'air frais d'Edelvida prit au dépourvu les deux voyageurs, qui frissonnèrent en même temps. Comparé à Fan, Edelvida était clairement plus moderne et accueillante. Alors que l'une avait des habitations ocre et couleur sable et une organisation anarchique, l'autre avait de belles maisons aux couleurs blanchâtres ou grises et une circulation rapide et beaucoup moins bruyante. La blonde remercia Arceus de l'avoir préservée d'un boucan comme à son arrivée. Elle lâcha ses valises sur le trottoir en face du parking et se tourna vers Kendall :

« Et maintenant ? Demanda-t-elle en se protégeant du soleil du plat de sa main. On va directement au labo' ou bien..?
-On va d'abord à la Pigeonnière récupérer Airmure non ? Répondit-il avec un sourire. »

La jeune femme n'en crut pas ses oreilles et sautilla de joie autour de son ami en répétant qu'il était enfin arrivé. L'homme lui répondit que l'endroit ne se trouvait qu'à quelques rues de la gare. Ils récupèrent leurs affaires et se mirent en route.

Quelques rues plus loin se trouvait l'entrée d'un parc qui faisait la taille d'une avenue. On pouvait voir une grande tour de pierres grises aux multiples fenêtres percer la couverture de feuillages au centre du parc. Ils semblaient y avoir beaucoup de visiteurs, aussi, il n'était pas très étonnants que quelques Pokémon surgissent ici et là, par curiosité. De l'intérieur, le parc ressemblait vraiment à une mini forêt rappelant les nombreuses missions de Maël dans ces milieux si fragiles. Plusieurs enfants parvenaient même à jouer avec leurs Pokémon et ceux du parc. La Ranger observait partout, découvrant une nouvelle facette de cette région inconnue. Ce fut la première fois qu'elle se sentit étrangère et différente.

« Maël, ça va ? S'enquit-il. Tu fais une de ces têtes...
-Hein ? Non, rien t'inquiète, soupira l'intéressée. Sûrement le mal du pays.
-Si ce n'est que ça, t'en fais pas, ça va passer, surtout si tu retrouves Airmure ! »

La jeune femme opina en souriant.

La Pigeonnière était en fait l'énorme tour de pierre au centre du parc. C'était un aménagement créée il y a très longtemps pour recevoir les Pokémon Vol qui portaient le courrier. Il servait maintenant de centre de ravitaillement pour les Pokémon Oiseaux qui voyageaient de région en région. Par exemple, le Airmure de Maël avait été envoyé ici car il était impossible de faire le voyage en avion et en train avec un Pokémon de sa taille. Les multiples fenêtres du bâtiment étaient là pour laisser entrer les créatures, tout comme le fait qu'il n'y ait pas de toit. Un vigile de taille moyenne au teint légèrement plus clair que Kendall les laissa passer après avoir vérifié leur appartenance au Airmure. Ils entrèrent donc sans un mot et la Ranger sautilla de joie, trop excitée par ses retrouvailles avec son meilleur ami. Plusieurs étages remplis de nids en tout genre montaient jusqu'au plus haut de la tour. Plusieurs Oiseaux piaillaient bruyamment, mais dès l'arrivée de la jeune blonde, une créature plus imposante fendit l'air et se posa à ses cotés.

« Mic ! S'écria-t-elle en sautant à ce qui s'apparentait au cou du Pokémon. Ce que ça me fait plaisir de te revoir ! » La créature n'émit qu'un léger cri de contentement et piétina la terre de ses serres. La peau luisante et dure de l'oiseau brillait aux lueurs du Soleil. Ses ailes, d'un rouge écarlate, étaient repliées sur ses flancs, seuls ses serres étaient couvertes de boues sèches, de brindilles et de feuilles. Il en leva une et étira ses griffes acérées avant de se diriger vers Kendall avec sa Ranger. « Ah, je vois qu'il n'y a pas eu de contretemps et que Mic va bien ! Se réjouit-il. Bien, on va pouvoir aller au labo'.
-Ouaip ! Répondit la blonde avec un sourire jusqu'aux oreilles. Allez, Mic, je te nettoierais plus tard. »

Depuis le temps que Kendall attendait ce moment, ce jour. Le jour où il allait enfin retourner dans sa région natale, ouvrir son propre laboratoire, son propre programme de voyage initiatique et ses recherches. Le rêve de toute sa vie allait enfin commencer à se réaliser. Après tant d'épreuves, il pensait que cela lui revenait de droit, et de toute façon, personne ne pourrait lui enlever ça. L'homme contenait sa joie, mais en réalité, il aurait pu lui aussi sautiller, crier tel un enfant devant son nouveau jouet. Il ne put contenir un sourire satisfait et franc. Maël le remarqua et se sentit mieux elle aussi.

« C'est parfait, avec ce labo, on est à la fois près du quartier commerciale, de cette partie du parc, et de l'entrée vers la route menant aux Piliers, énuméra le scientifique. Je pense que mes recherches ne pourraient pas mieux se dérouler que dans un endroit aussi bien placé !
-Les Piliers ? Questionna la Ranger en levant son regard vers les pics montagneux qui dépassaient de la ville. Tu veux parler de la chaîne de montagnes là-bas ? »

L'homme acquiesça en continuant son chemin dans les rues bondées de monde personne. (Ce terme est mieux ici)

Les rues commerçantes étaient toujours surpeuplées la journée. Heureusement que le laboratoire était une ruelle plus loin, Kendall n'aurait pas supporté travailler dans un boucan pareil. Les gens passaient et quelques fois se retournaient vers l'Airmure par curiosité ou vers Maël quelques fois. Celle-ci sentit monter en elle ce sentiment qu'elle n'était toujours pas à sa place. Sa différence de couleur de peau ne lui avait jamais sauté aux yeux jusqu'à maintenant. Elle comprenait (concordance des temps) mieux pourquoi Kendall avait toujours eu du mal à s'intégrer à Unys... Les regards, même s'ils ne montraient pas de dégoût ou quoique ce soit d'alarmant, insistaient sur sa différence, et cela la rendait mal à l'aise.
Fautes corrigées. Shaam a tout dit pour moi. %)
“I guess humans like to watch a little destruction. Sand castles, houses of cards, that’s where they begin. Their great skill is their capacity to escalate.”

Avatar du membre
Maski
Chef des Modérateurs Forum
Messages : 4569
Enregistré le : sam. 30 janv. 2010, 14:51
Localisation : Quelque part

Re: Essais aux fanfics

Message par Maski » jeu. 21 mai 2015, 20:08

Le narrateur omniscient c'est très utilisé tu sais. Par contre, j'ai du sauter un truc parce que je ne vois pas pourquoi les gens se retourneraient en voyant un Airmure se balader avec son Dresseur.
Image
BlogGalerieMa nouvelle 'fic

Avatar du membre
Zeos
Membre
Messages : 79
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015, 18:33
Localisation : Perdu dans mon imaginaire !

Re: Essais aux fanfics

Message par Zeos » jeu. 21 mai 2015, 21:57

En fait, c'est pas très banal pour les habitants de cette région de voir un Pokémon plutôt imposant se balader parmi une foule de gens dans les rues commerçantes. De plus, les Koléens n'ont pas non plus l'habitude de voir des "blancs", sachant qu'ils sont plutôt mal vue dans la région... Je voulais commencer à instaurer cette atmosphère en fait, je ne sais pas si c'est bien réussi ou non. :/

Il faut dire qu'avec une histoire comme celle de Koléona, il me parait normal que cette région ne soit pas exactement comme les autres, où se balader librement avec n'importe quel Pokémon est normal.

Enfin normalement, tout ça devrait être expliqué plus tard dans l'histoire ! :p

Et merci à vous d'avoir eu la gentillesse de lire et corriger mes fautes. ^^

greenskoky
Membre
Messages : 22
Enregistré le : dim. 11 janv. 2015, 17:50

Re: Essais aux fanfics

Message par greenskoky » mer. 24 juin 2015, 19:53

Voilà, moi aussi je m'essaie aux Fnafics. Je met déjà ici le premier chapitre, pour ceux ou celles qui me proposent de l'aide. En les remerciant d'avance pour le temps qu'ils vont m'accorder !
Spoiler :
Aujourd'hui, c'est le dernier jour d'école et j'ai enfin obtenu mon diplôme qui me permettra de faire mon voyage sans aucun problème. Mes deux Pokémons, Volt un Pichu et Asshu (cendre) mon Héricendre, marchent paisiblement derrière moi. Volt est mon premier Pokémon et je l'ai reçu de l'Académie de Félicité, là où j'ai cours et où je crèche à l'internat pour éviter de devoir rentrer tard à la maison ou de me lever très tôt pour venir. Asshu a été trouvé abandonné par son ancien dresseur, car il ne savait pas encore faire des attaques du type feu. Je l'ai recueilli et entraîné et maintenant il maîtrise d'assez puissantes attaques comme Lance-Flamme entre autres, car ce dernier est issu d'une reproduction et l'avait donc dès la naissance. Il est même devenu plus puissant que Volt qui ne maîtrise pas encore bien ses éclairs.
Je m'apprête à rentrer chez moi en allant chercher le métro quand deux sales gamins de ma classe du nom de Franck et Billy viennent me trouver. Il faut dire qu'ici, je n'ai pas beaucoup d'amis, je trouve la plupart des gens immatures. Et les évènements me donnent raison, car ces deux adolescents prés pubères n'ont pas eu leur diplôme.
- Regarde qui voilà ! C'est le fils à son papa, s'exclama Franck.
- Tu es bête, son père a disparu depuis quelques années, répliqua Billy.
- Ah oui c'est vrai, et lui aussi il se casse, tout comme son lâcheur de père ! ajouta Franck sèchement.
C'en est excessif, je rentre dans le lard, mais mes adversaires sont plus puissants et me rouent de coups pendant cinq bonnes minutes. Finalement, Asshu et Volt s'énervent et les envoient balader avec une Charge et un Éclair. Je me relève et remercie mes Pokémon. Je vais pouvoir enfin prendre le métro, mais je vais d'abord faire un crochet par Littorella voir le professeur Sorbier.

Je m'appelle Niels Nash et j'ai douze ans. Je vis seul avec ma mère à Bonaugure, un village de 200 habitants situé dans la région de Sinnoh, car mon père a disparu il y a cinq ans. Ça a été un choc un choc et à partir de ce moment-là, j'ai commencé à souffrir de dépression chronique aussi appelée trouble bipolaire. Normal que l'on déprime quand son père disparaît ? De plus, il paraît que c'est héréditaire et peut apparaître chez certains membres de la famille en fonction d'un évènement post-traumatique. D'autant plus, que je n'ai jamais aimé les endroits sombres, car une fois, lors d'une expédition avec mon père, je me suis éloigné et je me suis perdu, avant de tomber dans un ravin profond et où les ténèbres régnaient. Mon père m'a sorti seulement le lendemain matin, et j'avais du passer toute la nuit là dedans, cette nuit la plus horrible de ma vie.

Mon rêve, c'est de partir à l'aventure à travers la région tout en me créant des souvenirs inoubliables, et même si cela paraît impossible, je veux retrouver mon père. Mais ça ne m'intéresse pas d'être Maître, je laisse ça aux autres. J'ai aussi un don particulier : c'est celui de comprendre les Pokémon. Ce don se transmet parfois dans notre famille. Les derniers à l'avoir eu furent mon grand-père et mon père et quand on remonte dans le temps, on constate que ce don apparaît chez mon arrière grand-père.

La Ligue stipule que l'on peut faire son voyage initiatique ou autre dès l'âge de 12 ans même si mon père m'avait déjà fait parcourir une majeure partie de la région quand j'étais plus jeune. Les autres règles stipulent qu'on ne peut ni tuer ni voler des Pokémon, quiconque passer outre à ses règles pourraient se voir retirer ses Pokémon ou pires, aller à la prison de l'Aire de Survie qui se situe hors du continent dans une petite île où les falaises escarpées et les hauteurs empêchent toute évasion. Pourquoi peut-on seulement partir vers 12 ans en voyage ? La Ligue a constaté que chaque année, des dresseurs ne connaissaient pas les bases et se faisaient blesser ou tuer à cause de leur négligence. Ce qui fait qu'elle a instauré des nouvelles règles en matière de connaissance : le fait d'aller dans une Académie pour apprendre les bases de la survie !

Pour en revenir à moi, ma mère Érica Nash est coordinatrice de renommée mondiale, elle est classée première à Sinnoh et cinquième dans le classement général toutes régions confondues. Mon père Gauthier Nash est Scientifique ainsi que Ranger. Il a fait beaucoup de découvertes tout en respectant la nature et c'est un homme aussi connu qu'Érica qui est très respecté par ses aînés et figure dans de nombreux magazines. Certaines de ses découvertes sont rendues publiques, mais les autres sont gardées secrètes dans le plus profond de sa mémoire, car il m'a toujours dit que les hommes n'étaient pas prêts à recevoir ses découvertes et que celles-ci pourraient bouleverser la face du monde et amener des conflits sans précédent. Il ne m'a jamais parlé de ces découvertes, car il trouvait que cela pouvait me mettre en danger. En outre, il s'était fait, du fait de sa réputation, beaucoup de connaissances dont de hauts éminents comme le professeur Sorbier ou des champions d'arène comme Charles de Joliberges.


Dans le métro, j'observe une mère et un père avec leurs deux enfants qui ont l'air de prendre du plaisir. Cela me rappelle le bon vieux temps et une petite larme coule le long de ma joue tout en repensant à mon père. Après avoir regardé ce couple, je décide de piquer un somme. Au bout d'une heure de trajet, j'arrive enfin à Littorella où je me précipite chez le professeur Sorbier. Je me fais enguirlander par ma meilleure amie, car je me suis encore bagarré et suis encore couvert de blessures et d'hématomes.
- Tu ne changeras jamais, me dit-elle tendrement tout en me pansant les blessures.
- Ils n'avaient pas à insulter mon père.
- De toute façon, c'est fini, tu ne les verras plus ! répliqua-t-elle sèchement, visiblement agacée que je me dispute tout le temps.
- Oui, oui, arrête de t'inquiéter pour rien.
- Ne prends pas cela à la légère, je m'inquiète beaucoup pour toi ! hurla-t-elle.
Je regarde mon amie, et cette dernière détourne le regard tout en rougissant.
- Ton amie a raison, tu as toujours l'art de t'attirer des ennuis... dit le professeur Sorbier avec un ton rassurant.
Après m'être fait soigner et avoir siroté un jus de fruit, je reprends le métro pour rentrer à la maison.


- Chéri, qu'est-ce que tu as encore fait ? s'exclama une femme avec une pointe d'inquiétude.
Voilà, ici c'est chez moi. Et la superbe femme en face de moi en train de s'inquiéter, c'est ma mère.
- Oh, trois fois rien maman !
Je suis en train de monter les escaliers, quand ma mère me tire par le bras et me regarde avec un air de Medhyena battu.
- C'est bon, ne fais pas cette tête-là, ça va aller !
Je retire sa main de mon épaule et monte prendre une douche, avant de redescendre manger mon cassoulet. Je remonte ensuite pour me glisser dans mon lit.

Je suis dans mon lit en train de rêver que je parcours la région, quand soudain un bruit se fait entendre : le téléphone sonne. Je n'ai pas envie de me lever, mais quand il faut y aller, autant le faire.
Je me lève et décroche le téléphone tout en maugréant.
- C'est pour quoi ? demandé-je.
- Bonjour Niels, n'oublie pas que je t'attends au Lac ! me rappelle le professeur Sorbier.
Je regarde l'horloge et constate que je suis en retard de dix minutes, mon réveil n'a pas sonné.
- Désolé professeur, c'est de la faute à ce foutu réveil ! m'exclamé-je, soudain confus.
- Il est déjà 10 h 10, je t'attends au lac Vérité pour voir une dernière leçon. De plus, je dois te donner un nouveau Pokédex et un starter. À tout de suite !
Je n'ai pas le temps de lui demander pourquoi il me donnera un starter que la communication est coupée. Je prends une douche et m'habille tout en me dépêchant pour ne pas faire patienter plus longtemps le professeur. Le téléphone sonne une nouvelle fois.
- Ne me dites pas que c'est encore le Professeur, je le savais impatient mais pas à ce point !
Je me précipite de nouveau sur cette machine infernale.
- C'est moi Gold, ça va ? demande-t-il tout excité.
- Nickel et toi comment ça se passe ton voyage ?
- Juste un peu le mal de l'air... dit-il à voix basse.
- On se rejoint tantôt à Littorella comme convenu.
- Oui ! fit le dresseur émerveillé. On s'y rejoint vers 14 h, je viens d'arriver à l'aéroport de Rivamar et je dois encore en prendre un, plus le métro à Féli-cité.
Nous nous disons au revoir et je raccroche le téléphone.




Habituellement, je m'habille d'un pantacourt noir, d'un t-shirt blanc, de baskets blanches, ainsi que d'une écharpe rouge que j'adore. Je me regarde dans la glace où je vois mes beaux yeux bleus mélangés de gris et mes cheveux châtains mi-longs qui sont ébouriffés. Je les peigne en vitesse, descends les escaliers et atterri dans le salon où ma mère m'attend et me souhaite bon anniversaire, tout en me préparant des crêpes et du chocolat chaud.
- Niels, Ethan est venu ce matin et m'a signalé qu'il t'attendrait sur la Route 201. À l'heure qu'il est, il doit déjà y être, vas-y, il attend depuis assez longtemps, m'informe-t-elle de bonne humeur.
Je sors de la maison et aperçois une volée d'Etourmi qui s'enfuit aussitôt, dérangée par le bruit. Ce sont de petits oiseaux très calmes en temps normal sauf quand on les ennuie. Mais ces Etourmi là, se promènent toujours au village et ils ont l'habitude de nous voir, donc ils ne feraient de mal à personne.
C'est la fin de l'été et le temps commence à rafraîchir tout doucement. Malgré tout, il fait encore relativement chaud. J'ouvre la boîte aux lettres et vois un message intrigant non signé qui indique "Bon anniversaire. Ne t'inquiètes pas pour moi, tout va bien". Qui est-ce ? Est-ce l'un de mes frères ? Non, c'est impossible, le premier a disparu de la circulation et le deuxième m'a déjà envoyé sa carte. Est-ce mon père ? Cela aussi est impossible, il a disparu et je ne crois pas qu'il reviendrait comme cela, du jour au lendemain.
Ethan, mon deuxième meilleur ami et mon futur rival m'attend devant chez lui. C'est le fils de Barry et de Zoé. Barry est l'ancien rival de Sacha et a décidé de fonder une famille avec une coordinatrice. Ethan a été élevé par sa mère et son grand-père Koner, car son père est le chef de la Zone Combat. Il a de longs cheveux blonds qu'il coiffe en queue de cheval, des yeux rouges, un sweat orange à capuche, un pantalon noir à taches blanches et des baskets rouges. Il a deux ans en plus que moi, il aurait déjà dû partir en voyage, mais notre pacte en a décidé autrement.
- Oh, salut, Niels ! Tu es enfin réveillé. J'ai préféré t'attendre ici que sur la Route 201, non pas que je sois une poule mouillée, mais c'est juste que les Pokémon me semblent un peu nerveux, à mon avis. Bon, on y va, le professeur ne va plus patienter longtemps.
Après une marche de quelques dizaines de minutes nous voilà arrivé sur la Route 201. La route est belle et couverte de verdure et d'arbres. Au loin, on entend les gazouillis des Keunotor et des Etourmi. Malheureusement, Féli-télé, la chaîne culte de Sinnoh avait annoncé, d'après une enquête sérieuse, que le climat dans la région allait changer dans quelques années et que l'hiver serait éternel comme dans les régions hivernales et glaciales de Frimapic, à part qu'ici le climat serait quand même beaucoup plus doux qu'à Frimapic. La température moyenne serait de zéro degré au lieu de dix degrés en hiver et vingt degrés en été alors qu'à Frimapic, la température est toujours de moins cinq degrés. D'ailleurs, le temps commençait à décliner là-bas, les villageois remarquent déjà que des blocs épais de glace se forment sur la mer et que les bateaux normaux pouvaient alors s'échouer. Un projet a été mis au point : celui-ci consiste à construire un bateau perce-glace, celui-ci serait assez résistant pour pouvoir détruire la glace et amener les touristes à bon port. Le projet est en cours au Chantier Naval de Hoenn.







Pendant le trajet qui nous mène au lac, nous discutons de Pokémon. Ethan est fou à l'idée de recevoir son premier Pokémon. Contrairement à moi, il n'en n'avait pas encore, enfin si, il en avait eu un par l'Académie de Féli-cité, un Passerouge trop fragile de santé qu'il avait dû laisser à la maison et a dû faire une requête auprès du Professeur pour avoir un starter. Ce dernier avait accepté bien naturellement !
- Je vais devenir le meilleur dresseur ! s'exclamait-il
- Tu prends quel Pokémon ? Il y a Tortipouss, Marisson, Tiplouf, et pleins d'autres starters !
- Je ne sais pas encore, mais je crois que je vais opter pour un Pokémon plante.
- C'est un bon choix !

On arrive enfin au lac où le professeur nous attend depuis longtemps.
- Ah vous voilà enfin, je commençais à désespérer !
Il nous présente une boîte en carton où sont lovées des dizaines de Pokéball.
- Au fait, professeur, pourquoi me donnez-vous un Pokémon, alors que j'en ai déjà deux ?
- J'ai constaté qu'un Pokémon en particulier t'apprécier et je vous remercie aussi pour les coups de main que vous me donnez !
- Vous comptez aussi en donner un à Vanessa si je comprends bien ?
- Oui, c'est exact !
- Oh, c'est plutôt à nous de vous remercier, n'est-ce pas Vanessa ?
- Oui, c'est vrai, merci ! dit Vanessa avec pleine de reconnaissance.
Le professeur me remet Grenousse que je décide de renommer Cristal et Vanessa se décide pour Fennec qu'elle appelle Brasier. C'est normal que je connaisse ces Pokémons, car je travaille au laboratoire de Littorella comme assistant du professeur. Nous étudions les mythes de la région et ses Pokémon dont Créhelf, Créfollet et Créfadet, mais pour l'instant nous n'avons récolté aucune information concrète. Le professeur pense que si nous avions des informations sur ces Pokémon, il pourrait percer le secret de l'évolution.
Ethan hésite un long moment avant de choisir un Germignon chromatique qu'il nomme Leaf !
- Quelle chance, les chromatiques sont rares !

Le professeur veut nous dire quelque chose quand deux Etourmi énervés nous attaquent. Nous avons sans faire exprès pénétré sur leur territoire.
- Attention ! criais-je à Ethan.
- Ne t'inquiète pas, je ne suis pas aveugle et rien ne m'arrivera tant que je suis avec mon Pokémon, répliqua-t-il sèchement.
Nous nous séparons et prenons chacun un Etourmi. Après quelques attaques Charge, les Etourmi nous laissent tranquilles sans demander leurs restes.
- Bravo, vous vous en êtes très bien sortis, vous ferrez de bons Dresseurs ! s'exclama le professeur. Maintenant, Vanessa et moi allons rentrer au laboratoire. Passez nous voir pour obtenir vos Pokédex, car je les ai oubliés. Au revoir.
Et sur ces paroles, le professeur accompagné de Vanessa partent.
- Cette escapade m'a épuisé, rentrons.
Un bruit se fait entendre, on dirait le cri d'un Pokémon.
- Tu as entendu, c'est quoi ? demanda Ethan intrigué.
- Là, regarde, on dirait un mirage, je n'ai jamais vu cela.
Le Pokémon disparaît, nous laissant dans le vague complet.

Après un retour sans encombre, nous arrivons à la maison où maman prépare mon sac ainsi que mon goûter.
- Faites attention ! cria maman.
- Ne t'inquiètes pas pour nous !
Je me remets en route pour aller vers Littorella. Ethan me propose de faire chemin commun, ce que j'accepte volontiers. Nous en profitons pour nous entraîner et discuter.
- Je parie que je suis meilleur que toi ! me dit Ethan.
- Ah oui, prouve-le dans un combat ! lui rétorquais-je.
- Euh non, pas maintenant en faite ! répliqua t-il.
- Tu ne sais pas ce que tu veux ! dis-je à voix basse.
Je le trouve bizarre et vaniteux depuis ce matin, j'espère qu'il ne nous fait pas un complexe de supériorité. Je le regarde et constate qu'il boude. Serait-il jaloux ?

Entre l'entraînement et la maison, le temps passe vite et nous voilà déjà à l'heure dite de mon rendez-vous. Il reste une demi-heure, mais il faut aller voir le professeur pour qu'il nous remette nos Pokédex. Nous arrivons chez le Professeur qui nous les donne, nous souhaite de faire un bon voyage et me demande de faire attention pour ne pas m'attirer d'ennuis.
Ethan a tellement hâte d'arriver à Félicité qu'il part précipitamment, comme à sa grande habitude, me laissant avec Vanessa.
J'étais tellement dissipé l'autre jour que j'ai oublié de vous parler de Vanessa qui est ma deuxième camarade, c'est la fille de Aurore et de Kenny, Sacha n'ayant jamais compris les sentiments qu'Aurore éprouvait pour lui. Elle a des cheveux châtains longs et ondulés, une robe blanche et des leggings noires, ainsi que des bottes brunes. Elle rêve de devenir la meilleure coordinatrice. Elle a un an en plus que moi.
On avait fait un pacte il y a quelques années où l'on s'était juré de partir en voyage tous les trois quand on aurait tous eu notre diplôme.

Au moment où je me dirige vers le Centre Pokémon, Zoé la maman d'Ethan m'appelle pour me dire que son fils a oublié de prendre un colis important. Je lui réponds que je vais d'abord à mon rendez-vous et que je reviendrai par la suite. Vanessa me propose de faire la Route 202 ensembles, ce que j'accepte.

Je pars précipitamment au Centre où m'attend patiemment Gold.
- Coucou, j'ai une surprise pour toi ! dit-il tout guilleret.
Il prend une Pokéball et la jette en l'air d'où un magnifique Ptera en sort !
- J'ai trouvé aux Ruines Alpha un Vieil Ambre que j'ai confié à des scientifiques d'Argenta, et voilà le résultat !
- Merci, il est splendide, je crois que je vais l'appeler Ouranos ! Tu es d'accord ?
- Oura ! (pas de problème !)
En fait, si Gold était venu, ce n'était pas juste pour me donner un Pokémon ou me dire bonjour, c'était pour partir en voyage avec moi. C'est mon premier et meilleur ami, et j'ai toujours su compter sur lui. Il a des courts cheveux noirs, un short gris, un t-shirt vert kaki avec comme logo un Ceribou et des baskets blanches.
Nous sortons du Centre et nous allons boire un verre.
- J'ai failli vomir plusieurs fois dans l'avion tellement j'étais secoué !
- J'ai déjà pris l'avion, mais c'était il y a très longtemps que je ne me souviens plus de la sensation que cela fait.
- Je me souviens de notre rencontre, comme si c'était hier.
- Tu as écouté les informations ?
- Non, pourquoi il y a quelque chose d'intéressant ?
- Il disait qu'il y avait de nombreux vols de Pokémon ces derniers temps ! dit Gold avec crainte.
- Aïe, je parie que ces ennuis vont me tomber dessus...
- Allons, ne sois pas pessimiste à ce point, me rassura Gold.
- Mais si, je suis sûr que ça va être pour ma pomme.
- Mais profite de la vie, voyons ! me dit Gold avec un grand sourire.
Après m'avoir rassuré comme seul lui peut le faire, nous payons l'addition et nous nous remettons en route pour repasser à la maison.



Les retrouvailles entre maman et Gold sont intenses et provoquent tellement de joie et de bonheur. On mange ensuite le gâteau que maman a préparé.
- Ah Gold, cela fait longtemps qu'on ne s'est pas vu !
- Effectivement, la dernière fois remonte à... euh... au moins deux ans, dit Gold un peu confus.
Ensuite, nous passons chez Zoé récupérer le colis
- Voilà deux disquettes holographiques que vous pouvez insérer dans votre nouvelle Pokémontre.
- Elles servent à quoi ? demandais-je.
- Ce sont des cartes de la région. Tu peux en prendre une pour toi, j'ai été les chercher exprès.
- Super, merci.
On se remet en route. Sur la Route 201, on constate un étrange camion qui est enlisé dans une flaque de boue. Il faut dire qu'il a plu la veille, pendant la nuit.
- On peut vous aider ?
- Foutez le camp, sale gosse, on peut très bien se débrouiller sans vous ! répondit la femme avec animosité.
On leur propose notre aide et voilà le résultat ! Nous laissons donc ces deux énergumènes se débrouiller entre eux et nous repartons.
- Il avait l'air de vouloir se diriger vers le Lac, songea Gold un peu abasourdi par la violence de leurs paroles.
- Je ne comprends pas pourquoi ils font le déplacement pour si peu ! rétorquais-je un peu perplexe.

Arrivés à la Route 202 où Vanessa nous attend, nous en profitons pour nous entraîner et trouver un endroit à l'écart pour camper. On n'est pas trop loin de la ville, mais nous sommes trop fatigués pour y aller. Je lui montre Ouranos.
- Il est superbe, j'espère tellement en avoir un ! s'exclama Vanessa avec une pointe d'envie.
- Oura... (umh... j'étais juste en train de dormir...)
- Oups, désolé, va te reposer !
Et il part dormir sur une branche d'un arbre.
- Demain, on sera à Félicité.
- Oui, et j'irai remettre la disquette à Ethan.
Je m'endors tout en me blottissant contre Volt, Cristal et Asshu tout en regardant le ciel et les étoiles depuis mon sac de couchage et en repensant à ma journée assez mouvementée.

Skytcho
Membre
Messages : 150
Enregistré le : sam. 28 mars 2015, 19:48
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Message par Skytcho » mer. 24 juin 2015, 20:56

Greenskoky: Je viens de lire ton premier chapitre et c'est vraiment pas mal. Malgré tout, j'y vois quelques points assez étonnants, notamment au niveau de l'histoire:
- Si j'ai tout bien compris, l'école du héros est à Féli-Cité, et lui habite à Bonaugure. C'est quand même assez étonnant qu'il mette plus d'une heure pour arriver juste à Litorella. Dans D/P/Pl, le trajet est beaucoup plus rapide, et une heure me semble assez exagéré.
- Héricendre qui peut maîtriser Lance-flammes par reproduction mais qui était avant incapable de lancer une attaque feu.
- Bonaugure ? Un village de 200 habitants ? Dans le jeu il n'y a que quatre maisons, et même si tu peux modifier l'univers Pokémon à ta guise dans une fiction, 200 me semble être un nombre trop grand.

Bien sûr, c'est ta fiction et libre à toi de changer Sinnoh, les caractéristiques des Pokémon, etc. Ce n'est que mon avis, et d'après moi c'est un peu trop éloigné des données du jeu (et du dessin animé aussi d'ailleurs)

En résumé. C'est un très bon début de fic, l'utilisation du présent me gêne un peu par moment, mais ça accentue bien le récit raconté par le héros. Il y a quelques fautes d'orthographe il me semble mais le niveau est très correct. Enfin, l'histoire, bien qu'un peu classique est intéressante, et on a envie de connaître la suite.

Bonne continuation.

greenskoky
Membre
Messages : 22
Enregistré le : dim. 11 janv. 2015, 17:50

Re: Essais aux fanfics

Message par greenskoky » jeu. 25 juin 2015, 10:12

oui, j'ai aussi remarqué quelques incohérences au niveau des distances et du temps parcouru. Je devrais peut-être mettre 15 minutes au lieu d'une heure, ça serait plus réaliste.

Pour Héricendre, c'est difficile pour un bébé de maîtriser de puissantes attaques de type feu, surtout quand il a eu avant un dresseur qui n'a pas eu assez de patience. Donc, même si dans ces caractéristiques, il a de puissantes attaques feu, il doit quand même un minimum apprendre à les maîtriser. Je pars du principe qu'un Pokémon ne maîtrise pas tout immédiatement comme dans les jeux, et qu'il doit donc passer par un apprentissage (sauf pour les attaques comme Charge ou Griffe,...).

Le problème est qu'il voudrait retrouver son père, mais je n'amène pas beaucoup d'indice, ce qui fait que certain pourrait penser que c'est un voyage initiatique et en regardant de près, je leur dirais qu'ils ont un peu raison. C'est pourquoi, je me triture la tête depuis hier pour ne pas trop tomber dans l'éternel voyage initiatique qui pourrait en décourager plus d'un à lire ma fic. Je pense le faire passer par des villes où il pourrait découvrir des spécialités culinaires. Et bien sûr, trouver des indices comme lorsqu'il est passé par Félicité, peut-être devrais-je lui donner la marche à suivre qui l'inciterait à aller plus spécialement dans une ville. Par exemple en PS mettre : tu trouveras le prochain indice à Charbourg où quelqu'un pourra te renseigner.

Je pense aussi le faire voyager dans une autre dimension. Je ne sais pas si c'est une bonne idée...

Avatar du membre
Yûn
Membre
Messages : 384
Enregistré le : mer. 02 juin 2010, 16:59
Localisation : En train de jouer avec Morpha, sa Aéromite bleue adorée ♥

Re: Essais aux fanfics

Message par Yûn » jeu. 25 juin 2015, 10:58

Je me permets d'intervenir par rapport à ce que tu as dit, Skytcho. En particulier concernant les distances et la taille de Bonaugure.

En quoi est-ce un problème qu'il mette plus d'une heure pour faire le trajet entre Bonaugure et Littorella ? Ce n'est pas parce que le trajet semble court ingame qu'il doit forcément l'être dans une fic ! Tu veux un exemple plus parlant ? Prenons la carte de Kalos. On commence à Bourg-Croquis, inspiré de Moulins, et il suffit de traverser la première route pour arriver à Quarellis (basée sur Auxerre et/ou Nevers) Ingame, il faut quoi, trois secondes de route ? Irl, tu mets plus de 2h pour effectuer ce trajet. En voiture. A pied ? Plus de 30h !

De même, un village de 200 habitants pour Bonaugure est non seulement plausible, mais même presque trop petit. Il s'agit quand même d'un lieu suffisamment important à Sinnoh pour qu'il soit mentionné sur une carte, au même titre que d'autres villes comme Floraville ou Celestia ! Pourquoi se cantonner uniquement à ce qu'on voit dans les jeux (soit quatre maisons et point barre) ? Irl, un village doit faire 50 habitants au minimum pour avoir droit à cette appellation.
Et puis, si on part là-dessus, alors ça veut dire qu'une ville comme Féli-Cité ne fait qu'une centaine d'habitants parce qu'on ne voit qu'une centaine de PNJ dans les jeux ? Alors qu'il doit s'agir de la deuxième ou troisième ville de la région/pays ? Au vu de sa taille et de son statut, elle devrait au contraire faire au moins 100 000 habitants (et encore, ce serait vraiment le strict minimum) ! Et non, ce n'est pas trop, puisque ce n'est même pas la population de la 41ème ville de France, pour te donner un ordre d'idée (et c'est loin d'être la population de Sapporo, sur laquelle Féli-Cité semble être basée/inspirée)

Je ne dis pas que les fics doivent respecter exactement tout ce qu'on retrouve irl. Mais faire des reproches à quelqu'un par rapport aux distances ou à la population des villes parce qu'elles ne correspondent pas à ce qu'on trouve dans les jeux ? Whut ?

greenskoky
Membre
Messages : 22
Enregistré le : dim. 11 janv. 2015, 17:50

Re: Essais aux fanfics

Message par greenskoky » jeu. 25 juin 2015, 11:21

bon, vu que ça ne te pose pas problème, je vais conserver ce format-là. Il est vrai que s'il y a peu de distance, le joueur risque de vite finir son voyage, ce qui serait un peu dommage !

Avatar du membre
Niahan
Membre
Messages : 340
Enregistré le : mar. 19 oct. 2010, 20:14
Localisation : Dans un café, à Bourg-Croquis...

Re: Essais aux fanfics

Message par Niahan » jeu. 25 juin 2015, 13:57

Je partage l'avis de Yûn. Des distances et un nombre d'habitants élevés, ça fait bien plus plausible et réaliste que des "villages" avec 4 maisons au milieu des arbres et un Centre Pokémon à côté... D'autant que par rapport à ce que tu disais sur l'autre forum, ce n'est certainement pas à cause de ça que ta fic n'a pas pu être validée. Au contraire c'est même plutôt un bon point que tu considères les villages comme de vrais villages et non pas comme des hameaux, et les villes comme de vrais villes et non pas comme des espaces bétonnés avec 10 grattes ciels pour 20 habitants...
Bref je ne dis pas qu'il faut impérativement s'inspirer du réel, mais que si il y a quelque chose à changer dans ta fic pour la rendre plus acceptable et appréciable, ce n'est certainement pas ta vision réaliste des choses, car c'est un aspect intéressant et fondé de ton world-building.

Du coup, si je devais te conseiller des trucs à revoir ou à reprendre, je dirais (attention, ce n'est que mon point de vue personnel):

•Déjà, tu as fais le choix d'un récit à la première personne. Jusque-là pas de soucis. Seulement il faut vraiment éviter les passages à la "Bonjour! Je m'appelle X! J'ai 12 ans, j'habite dans un petit village tranquilou pépère, et aujourd'hui je vais enfin recevoir un Pokémon. Un jour quand j'étais petit, j'ai vu un Celebi danser sur un toit, c'était rigolo!". J'extrapole un peu, mais tu vois le genre, non? Déjà ça ne rend pas vraiment bien, ça nous donne trop vite toutes les infos sur ton personnage principal et ça casse complètement la narration (tu n'est plus en train de nous raconter ce qui se passe, c'est carrément ton perso qui nous raconte sa vie).
Essaye de lire et de t'inspirer un peu d'autres écrits à la première personne. Tu verras que tout les éléments de la vie d'un personnage arrivent de manière beaucoup plus fluide, sans que le personnage s'arrête et parle à un mur en racontant sa vie. Si tu veux qu'il nous parle de sa mère, fais le au moment où il la voit ou quand il parle/pense à elle. Si tu veux nous parler de son âge et de son super diplôme, fais le au moment où justement il reçoit ce diplôme, ou, si tu ne veux pas inclure cet instant dans ta narration, à un moment où il regarde simplement cette attestation.
En fait il faut d'abord que tu décrives ce qui se passe, que tu narres l'action, ce que fait ton personnage, ce qu'il voit, et que après tu agrémentes ton texte ça et là de tout ces éléments de sa vie. Parce que sinon, plus de la moitié de ce que tu écris revient à planter le gars de 12 ans en face de nous et à le laisser raconter toute sa lfe. Pas très intéressant...
Fais le vivre, et là on apprendra à le connaître et s'attacher à lui.

•Lorsque tu décris l'action... Fais en sorte de vraiment la décrire, et de ne pas juste dire ce qui se passe en mettant les éléments les uns à la suite des autres. Prends par exemple ce passage:
C'en est excessif, je rentre dans le lard, mais mes adversaires sont plus puissants et me rouent de coups pendant cinq bonnes minutes. Finalement, Asshu et Volt s'énervent et les envoient balader avec une Charge et un Éclair. Je me relève et remercie mes Pokémon. Je vais pouvoir enfin prendre le métro.
"J'arrive. Je me fait frapper. Mes Pokémon lance une attaque. La Team Rocket s'envole vers d'autre cieux. Merci mes Pokémon. Je rentre dans le métro". Très franchement c'est comme ça qu'on vit la chose...
Tu es dans un récit à la première personne. Ecris, décris, mets de l'action, des pensées, des descriptions, des éléments qui en valent vraiment la peine. Ne nous met pas juste les actions toutes simples les unes à la suite des autres. Il se fait quand même lourdement insulter, ce que les deux autres lui disent est très blessant, il faut qu'on sente la colère monter. Lorsqu'il tente de les frapper et qu'il se fait rapidement maîtriser, il se passe quelque chose, raconte-le. Il se fait rouer de coup au point que son amie "panse ses blessures" quelques lignes plus loin, alors fais nous ressentir de la douleur, des coups, et aussi un peu de honte de se faire ainsi battre. Idem lorsque les Pokémon sortent pour lui venir en aide, un peu plus de description, d'action et de dénouement serait bienvenu. Ensuite, quand les 2 mecs seront partis, il va pas se relever comme ça tranquille pour faire rentrer ses Pokémon dans leur ball et prendre le métro. Il a pris cher, donc il va se relever plus ou moins difficilement, remercier vraiment ses Pokémon (pas juste "je remercie), s'inquiéter pour eux (tu peux même en profiter à ce moment là pour parler de ses Pokémon au lieu de le faire plus tôt en mode je raconte ma vie).
Bref ce n'était qu'un exemple, mais tu vois tu as un moment de ta fic qui prend juste deux lignes, mais qui est un passage important de la narration, où tu pourrais en écrire tellement plus pour nous faire vivre tellement plus. Et c'est comme ça pour absolument toutes les actions du texte. Tu te contente de juste dire ce qui se passe, et de mettre les éléments les uns à la suite des autres, alors qu'à côté on a des passages où il nous parle de sa petite vie qui prennent des paragraphes entiers! Essaye de travailler sur la forme, la durée, le ressenti, tout ça.
Je pense que c'est surtout pour ça qu'on te disait que l'histoire se déroulait trop rapidement :sisi:

•Du côté des dialogues... Je trouve qu'ils manquent un peu de réalisme.
- Tu as entendu, c'est quoi ? demanda Ethan intrigué.
- Là, regarde, on dirait un mirage, je n'ai jamais vu cela.
"Oh, un mirage devant mes yeux! Regarde-le, il est juste là. Ca alors, je n'ai jamais vu ça de ma vie." Tu réagirais comme ça si tu voyais un mirage juste devant toi?
Et on retrouve ce genre de chose partout. Les personnages se contentent juste de dire les choses, de sortir des formes usuelles, de donner l'information de manière brute. Essaye de mettre du relief à tout ça. Chaque personnage n'a pas la même manière de dire qu'il est surpris, chaque personnage ne vis pas la surprise de la même façon, chaque personnage ne prend pas l'initiative de dire les choses... Bref il faut à la fois que tes dialogues gagnent en relief et en profondeur, que les échanges soient constructifs et réalistes.

Je vais m'arrêter là, mais comme tu le vois sur la forme il y aurait (pour moi) beaucoup de chose à reprendre et à étoffer. Déjà faire en sorte déjà que l'enchaînement entre l'action qui se déroule et les éléments de la vie de Niels soit plus souple et plus fluide. Aussi revoir l'action et centrer ton texte dessus, en étoffant les descriptions, en apportant du mouvement, de la durée, de l'émotion. Et aussi retoucher les dialogues pour les rendre plus réalistes et faire en sortes qu'ils servent mieux l'histoire et les personnages.


Pour ce qui est du fond, je n'ai pas grand chose à dire. Comme je l'ai précisé avant, le fait que tu t'attaches à rendre l'univers un peu plus réaliste et vraisemblable est une très bonne chose. Là où ça va moins, c'est sur certains petits points qui posent des questions et peuvent sembler un peu tirés par les cheveux:
•Niels à 12 ans et il travaille en tant qu'assistant chercheur pour le compte d'un des plus grands chercheurs de Sinnoh... Un travail important dans le domaine de la recherche avec une personnalité éminente à seulement 12 ans?
•Le gars commencent tout juste son voyage, et le voilà déjà avec 4 Pokémon, à savoir un fossile, deux starter et un futur Pikachu. Ca fait peut-être un peu beaucoup pour un jeune garçon d'à peine 12 ans qui de surcroît commence juste son voyage... On parle quand même d'élever un Pokémon et d'en prendre soin tout au long de sa vie, pas de changer la litière et de remplir la gamelle d'un chien. Ca déjà mais surtout le fait qu'il commence son aventure avec 4 Pokémon bad-ass ou bad-ass en devenir.
•Le coup du héros qui part en voyage dans la région pour chercher son père trop-fort-trop-balèze disparu quand il était enfant... Ca peut paraître assez classique, donc il faut vraiment soigner ça. Soigner la disparition du père, la manière dont cela a été vécu par Niels, sa mère, sa famille, son entourage. Il faut aussi justifier pourquoi il croit qu'en partant tranquillement faire un petit tour de la région il va pouvoir retrouver son père, alors que les autorités ne l'ont pas retrouvé après des mois de recherches. D'autant qu'il s'agit d'une célébrité.
•Donc le gars est le fils de deux super célébrités, il travaille à 12 ans en tant qu'assistant chercheurs, il a 4 Pokémon, son père ET son frère sont portés disparus, il a un trouble du comportement et il comprend ce que disent les Pokémon... Ca fait beaucoup pour un petit jeune bipolaire.
•Le récit ressemble d'autant plus à un voyage initiatique que le début de cette aventure est assez calqué sur le début de D/P/P.
•D'autres petits trucs mais qui sont vraiment minimes par rapport au reste.

Voilà.

Bon tout ceci n'est que mon point de vue et n'est ici qu'à valeur de conseil, mais en les suivant tu devrais arriver sans trop de peine à la validation. Plus que de simplement reprendre ton texte, cela va peut-être signifier qu'il te faudra le réécrire, mais bon si tu n'ais pas passé à la validation c'est qu'il n'y a pas juste un petit machin à corriger et un truc à rajouter, mais vraiment la totalité du texte à revoir, repenser, refaire.
En espérant t'avoir été utile avec tout ce blabla ^^

Skytcho
Membre
Messages : 150
Enregistré le : sam. 28 mars 2015, 19:48
Contact :

Re: Essais aux fanfics

Message par Skytcho » jeu. 25 juin 2015, 14:06

Hm, je n'ai fait que donner mon avis et rien que mon avis. Ce n'était en rien une critique par rapport à l'incohérence notable du récit. Chacun a un point de vue différent, et il serait inutile d'ouvrir un débat sans fin. Dans ces conditions, tu peux rester comme tu le souhaite Greenskoky, je ne faisait qu'apporter ce que je pensais. Et, je l'ai précisé, je me suis basé sur des exemples du jeu pour montrer mon étonnement, j'ai également dit que dans une fic, libre à toi de modifier et d'inventer ce que tu veux. Il ne faut pas confondre avis et critique, voire reproche comme Yûn le dit.
Le nombre d'habitant rejoint ce que j'ai dit au-dessus, ça me paraissait étrange mais augmenter le nombre d'habitant est en fait bien. C'est vrai que sinon ça paraît trop vide.

Au niveau des capacités, j'avais un peu compris, et finalement je me dit que pourquoi pas, c'est le détail de reproduction qui me dérangeait. Néanmoins, c'est vrai que si on considère qu'à la base les capacités sont "cachées" dans les Pokémon et qu'elles "sortent" après un certain entraînement il n'y a pas de problème. Même si dans ce cas la reproduction n'est pas forcément un détail utile.
greenskoky a écrit :bon, vu que ça ne te pose pas problème, je vais conserver ce format-là. Il est vrai que s'il y a peu de distance, le joueur risque de vite finir son voyage, ce qui serait un peu dommage !
Oui, ça me semble bien.

Avatar du membre
ShiroiRyu
Membre
Messages : 6908
Enregistré le : ven. 28 déc. 2007, 01:11

Re: Essais aux fanfics

Message par ShiroiRyu » jeu. 02 juil. 2015, 01:28

Je sais plus où je dois poster, je suis pas passé sur le fofo depuis des mois mais bon ... Par rapport à l'évaluation.
Euh pas de soucis pour la construction du texte, visiblement, ça dépend de la personne, il semblerait.
Faudra que je vois par rapport à ça comme la fiction date de 4 ans et demi, si je me suis amélioré ou non.
Mais par contre, je n'avais demandé aucune évaluation. ^^
Je ne passe plus vraiment sur le forum et le site, je ne fais que poster et zou ...
Donc vous préoccupez plus de moi ! :)

Avatar du membre
Malak
Membre
Messages : 5404
Enregistré le : dim. 10 mai 2009, 21:53
Localisation : Hors de ce monde...

Re: Essais aux fanfics

Message par Malak » jeu. 02 juil. 2015, 01:33

C'était une réévaluation des fics du Panthéon l'ami.
Elles sont obligatoires au bout de 4 ans de présence dans le Panthéon, même si l'auteur n'en fait pas la demande :jap:
Le seul dieu dont j'accepte le joug est la raison.

Répondre